26 février 2018

Mémoires et radotages (162) – L’éducation permissive

GSM

Écrit le 18 février 2018 

Moralité de ce qui précède dans le numéro 161, mes enfants, bien qu’ils soient de quelque part sont donc, pour les gens d’ici, les fils de personne… Parce que leur père n’est pas d’ici… La « noblesse » de terroir n’est pas transmissible à ceux qui viennent d’une autre région, surtout s’ils n’ont pas pris racines dans leur zone domiciliaire…
 
Mais mes enfants ne me considèrent pas comme n’étant personne parce que pour eux j’ai représenté une certaine valeur morale et une autorité qui les a guidés…
 
Il est un autre aspect de la société qui m’interpelle au plus haut point ! Il s’agit de l’éducation des enfants… J’ai pu observer dans mon entourage une tendance qui bien heureusement ne touche pas toute la société.
 
Une mode apparue il y a plusieurs décennies, consistait pour faire court, à considérer sa progéniture comme des ‘enfants-rois’ ; rien de moins ! C'était l'éducation permissive.
En fait il ne fallait pas punir, pas taper, pas réprimander… Le but était (et est toujours) en quelque sorte, de ne pas troubler la croissance et l’épanouissement des enfants, de ne pas les troubler, ni les traumatiser en leur mettant des barrières qui pouvaient être des « empêcheurs de s’épanouir en rond »… Le problème, c’est que la tendance est de toujours combler les désirs des enfants et même de précéder leurs demandes. L’enfant décide alors lui-même de ce qu’il fait, de ce qu’il dit, de ce qu’il veut, sans aucune punition ni entrave…
 
J’ai pu observer plusieurs exemples dans ma belle famille…
 
Le résultat est, selon moi, catastrophique ! Des enfants pourris gâtés, vaniteux, présomptueux, prétentieux, égoïstes, qui se croient tous le centre du monde… « C’est moi qui ai les plus beaux habits », « C’est moi le (la) plus intelligent(e) », « Je ne fréquente pas les pauvres »...
 
Ils deviennent des affreux tyrans et sont fort malheureux si on les laisse dans un milieu traditionnel… C’est le cas pour les familles pauvres…
 
Mais en ce qui concerne les familles plus aisées, les enfants sont alors sortis de ce monde ordinaire pour des écoles privées ou des cours particuliers… Mais pour les faignants, quel calvaire ! Ils peuvent ainsi laisser libre cours (dans une certaine mesure) à leurs complexes de supériorité.
 
Dans ce cas là ; les parents ont ainsi réussi à concevoir une génération de parvenus et sont de par leur attitude et leurs intentions des parvenus eux-mêmes, finalement !
 
L’appellation « parvenu », est je sais, très péjorative ! On est toujours le parvenu de quelqu’un d’autre… Il n’est pas honteux de progresser dans la vie et d’acquérir davantage de confort matériel, de fréquenter plus de gens, ne n’avoir plus les mêmes soucis…
Mais si je tiens quand même à ce terme de « parvenu », c’est pour bien distinguer ces personnes qui, quittant un milieu, pour un autre, se mettent à renier totalement leur milieu d’origine et à couper totalement les ponts avec ce qu’ils croient ne plus être…
 
C’est ainsi que sont nées les castes, les privilégiés… C’est aussi une forme de communautarisme : On se regroupe et on ne fréquente que ceux qui ont un certain niveau de vie.
Je conçois que l’on ne fréquente pas les gens malhonnêtes, de mœurs très différentes des nôtres ou avec lesquels nous ne pouvons pas nous entendre. Mais je ne comprends pas pourquoi il faudrait cesser de fréquenter les gens qui sont comme nous, avec lesquels nous sommes bien, au seul prétexte qu’ils ne « joueraient » plus dans la même catégorie.
 
Je crois personnellement, mais je sais que j’ai tort puisque cette mentalité engendre les puissants de demain (Car chacun sait ue la raison du ^plus fort est toujours la meilleure), que ces méthodes d’éducation sont mauvaises et engendrent tout ce que l’on n’aime pas en l’être humain…

Posté par zalandeau à 09:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


20 février 2018

Langages Femmes et hommes - Petit lexique

GSM

 

Sacrée foutue expérience. Elle ne servirait à rien si on ne la partageait pas...
 
Langage des femmes !!!
 
Oui = Non
Non = Oui
Peut-être = Non
J'aurais besoin = Je veux
Fais ce que tu veux = Tu vas payer pour ça plus tard
Je voudrais te parler = Je veux me plaindre
D'accord, vas-y = Je ne veux pas que tu le fasses
Je ne suis pas fâchée = Bien sur que je suis fâchée, maudit innocent
Sois romantique, éteins les lumières = J'me trouve grosse, j'veux pas que tu me voies
Cette cuisine n'est pas pratique = Je veux une nouvelle maison
M'aimes-tu? = J'ai quelque chose que tu ne vas pas aimer
Je suis prête dans une minute = Enlève tes souliers, assis-toi et regarde la télé
Il faut que tu apprennes à communiquer = Il faut que tu apprennes à être d'accord avec moi 

 
Langage des hommes :
 
Oui = Oui
Non = Non
J'ai faim = J'ai faim
Je suis fatigué = Je suis fatigué
Veux-tu aller au cinéma? = Je voudrais baiser après
Veux-tu aller au resto? = Je voudrais baiser après
Veux-tu aller danser? = Je voudrais baiser après
Belle robe = Beau décolleté
T'as l'air tendue, je vais te faire un massage = Je veux te tamponner
Qu'est-ce que t'as? = J'imagine qu'on ne baisera pas ce soir
Ouais! C'est plat à la télé! = Veux-tu baiser?
Je t'aime = On baise?
Moi aussi, je t'aime = Bon, je te l'ai dit ! Contente ? Est-ce qu'on peut baiser maintenant?
Ça te fait bien ta nouvelle coupe de cheveux = J'aimais mieux avant

Posté par zalandeau à 09:37 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

17 février 2018

Jean Baptiste Poquelin

GSM

Jean Baptiste Poquelin, notre Molière national, que représente-t-il à présent ?
 
Cet auteur acteur et Directeur de troupe, nous a laissé un héritage fabuleux. Toutes ses pièces, lorsqu'on les relit attentivement, peuvent très bien s'appliquer à la société contemporaine.
 
Certes, comme toute oeuvre, elle est basée sur l'exagération, afin d'accentuer les travers qu'il décrit.
 
Car en fait, il montre les défauts de la société du XVII ème siècle.
 
Mais pour nous aujourd’hui, nous pouvons tout à fait retrouver dans notre entourage, les mêmes comportements que ceux qu'il nous narre.
 
Qui n'a pas connu des diagnostics et des prescriptions aberrantes de la part de Médecins qui se contredisent souvent (Le médecin malgré lui, Le malade imaginaire).
Qui n'entend pas au quotidien le parler "correct" de certains, dont on se demande si le snobisme ne prévaudrait pas plutôt sur le contenu de la locution (Les précieuses ridicules, Les femmes savantes).
 
Qui n'a pas en voyant son voisin, son patron, dit "la peste soit des avares et des avaricieux" (L'avare).
 
Enfin, qui dans "Le Bourgeois gentilhomme" ou dans "Les fourberies de Scapin", n'a pas reconnu quelque personne fourbe, ou quelque naïf roulé dans la farine ?
 
Molière a tout abordé : La jalousie (La jalousie du barbouillé, Dom Garcie de Navarre ou le Prince jaloux, La jalousie du Gros-René), les rapports amoureux, le mariage arrangé, Le cocufiage, la misanthropie, les donneurs de leçons, les étourdis, les abus de pouvoir, etc...
 
En fait, la cour s'est fortement reconnue dans ces pièces écrites à l'acide, au grand amusement du Roi.
Molière est, et restera, un auteur subversif. Subversif par le rire, certes. Mais on peut dire qu'il a atteint sa cible.
 
D'ailleurs, il est à remarquer, que bien souvent les pièces de Molière sont interdites dans les régimes totalitaires, car rire des autorités et pouvoirs établis serait dévastateur et la boîte de Pandore ouverte...
 
Relisons Molière, ce n'est pas que pour les enfants...
 
J’ai écrit dans un de mes article : Le théâtre est une arme de guerre. Cela est totalement applicable à l'œuvre de Jean Baptiste Poquelin...

Posté par zalandeau à 09:41 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :

14 février 2018

Mémoires et radotages (161) – Mieux vaut être de quelque part, mieux vaut être le fils de…

GSM

Le fils aîné des voisins a trouvé un emploi par l’intermédiaire de sa mère.
Le fils cadet des voisins a trouvé du boulot dans la boite où travaillait son père.
Le grand ami de mon fils aîné a trouvé du taf dans la boite où bossait sa mère.
Le grand ami de mon fil cadet a trouvé du turbin dans la boite où travaille son père.
Le grand ami de mon benjamin fait des CDD dans la boite où turbine son père.
Et moi, père indigne, je n’ai pas trouvé moyen de faire embaucher un seul de mes fils quelque part…

Posté par zalandeau à 09:38 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

09 février 2018

Histoire de France - La panne de l'ascenseur social

Ecrit le 2 juin 2016
Il est  bien certain que l'égalité, dans l'idée de beaucoup de Français, est prise dans son sens pécuniaire.
Je sais bien qu'il s'agissait tout d'abord, dans l’esprit révolutionnaire, d'une égalité devant la loi.
 

GSM

Outre que cette égalité devant la loi n'est pas franchement avérée actuellement, parce que certains magistrats jugent avec une optique idéologique : jugements trop sévères ou trop laxistes, il y a l'inapplication des peines partielles ou totale. Même en matière d'affaires non délinquantes, une décision de justice (dommage et intérêt, pension alimentaire, etc...) est la plupart du temps inexécutée faute de moyens.
 
Alors ces constatations étant posées, il est bien évident que la justice est davantage du coté de ceux qui ont les moyens de payer des avocats, des huissiers, des conseils juridiques.
 
En ce qui concerne le reste de la vie des citoyens, elle est aussi décrite dans notre constitution, en termes d'égalité d'accès et de suffisance de moyens.
 
La période qui vient de s'achever, marque bien que les Français percevaient bien un net recul de nos droits en termes d'éducation, de santé, de travail, de retraite ou même d'assistanat des plus pauvres. Ils ont bien vu la mise en place d'un système à deux vitesses, synonyme d'un retour aux privilèges de l'ancien régime...
 
Par voie de conséquence, les Français sans le savoir, ont raison : L'égalité pécuniaire serait un vecteur d'égalité totale, y compris judiciaire... Ce n'est pas réciproque, bien sur. Car la justice peut être injuste du fait de celui qui juge, ou du fait de la loi. Là encore, il y a à réorganiser le système humain des tribunaux, afin d’éviter les abus de pouvoirs judiciaires et pour ce qui est des lois, le "peuple", devrait pouvoir s'opposer à celles qui sont injustes!
 
Car franchement, peut-il y avoir une réelle liberté sans justice ? Peut-il y avoir une réelle fraternité sans justice ?
 
Comme on le voit les trois termes de la devise de notre république «  LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ », sont intimement liés.
Ce qui prouve que ces mots ont été mûrement réfléchis et c'est peut-être cette devise qui devrait guider nos gouvernements, autant si ce n'est plus, que le seul respect de la constitution...

Posté par zalandeau à 09:23 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :


07 février 2018

Mémoires et radotages (47) – CGT, voyous

GSMEcrit le 23 mai 2016

La ‘débandade CGTiste’, ai-je dit précédemment… dans le cadre de sa capacité à mobiliser les gens… Il est vrai qu’au sujet de cette loi, ils veulent aller jusqu’au bout, c'est-à-dire jusqu’à l’abrogation totale de la loi… C'est-à-dire ne rien changer… l’immobilisme… au lieu de proposer autre chose... Ah si ! Ils proposent les 32 heures ! N'importe quoi, ces débiles mentaux ! Ils proposeraient de l'essence pour éteindre le feu !  Ils sont jusqu’au-boutistes et cela est très mal perçu par nombre de leurs sympathisants…
 
J’ai d’ailleurs évoqué leur affiche anti-flic, de très mauvais goût, qui les rend suspect d’extrémisme syndical…
 
Par contre, il n’y a pas de débandade quand il s’agit pour cette centrale de bloquer des dépôts de carburants, d’empêcher la circulation et l’approvisionnement… Evidemment, ce sont les seuls encartés purs et durs qui, en groupuscules bloquent ces établissements, sans avoir recours aux sympathisants… Cette attitude de prise en otage des usagers par une minorité, relève plus de procédés de voyous que de défense des salariés…
 
Qu’ils aillent bloquer les ministères, Matignon, l’Élysée… ou ce qu’ils veulent, à condition qu’ils s’en prennent à ceux qui leur font du mal… Beaucoup de gens, n'approuvant pas cette loi, seraient prêts à les soutenir... Mais pas dans des conditions pareilles ! Comment croire qu’ils veuillent défendre une grande partie des Français, quand ils les emmerdent pareillement ?
 
C’est pourquoi je n’ai jamais pu saquer la Confédération Générale Terroriste…

Posté par zalandeau à 09:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

19 janvier 2018

Mémoires et radotages (156) – L’emploi non pourvu– Macron et la formation

GSM

Ces recherches que je fais pour aider mes fils, sont des présomptions basées sur des faits… (Parce que beaucoup de gens parlent sans savoir, par ouï-dire accompagné bien souvent de beaucoup de fatuité)…
 
Mettons les choses au point :
 
-Beaucoup d’offres d’emplois à des niveaux très élevés, ont du mal à trouver preneur, parce que nos effectifs diplômés ou encore étudiants sont inférieurs à la masse de l’offre.
Dans ce cas précis, le sieur Macron peut agir sur les capacités de formation et favoriser la croissance des embauches insatisfaites dans ce domaine.
 
-Les petits boulots, sont souvent du genre « 1h de ménage à 10 km de ton domicile ». Et même si tu essayes de cumuler plusieurs de ces petits boulots, tu ne t’en sors pas à cause des frais de transports qui te bouffent toute ta paye et de la difficulté financière d’avoir un moyen de transport et de l’entretenir avec un revenu au ras des pâquerettes.
Comment demander à un individu lambda d’accepter un job où il aura du travail pour ne rien gagner ? L’envie de Macron de développer la formation ne servirait à rien en ce cas !
De plus, beaucoup de ces petits jobs sont occupés par des travailleurs au black, qui n’ont pas le choix, sont exploités et ferment leur gueule, faute de mieux ou bien parce qu’ils sont en situation irrégulière…
 
-Les boulots « normaux », classiques, apparaissent peu, parce qu’ils sont souvent attribués par « réseaux » et souvent il s’agit de réseaux familiaux. Un employeur recrutera ainsi, le fils ou le copain d’un de ses employés. Et ce n’est qu’en désespoir de cause, qu’il mettra une annonce, sur laquelle une foule de demandeurs d’emplois se jettera ! Ce sont souvent donc des emplois cachés.
Il faut donc que les jeunes mais aussi les moins jeunes, fassent des candidatures spontanées. Ils peuvent ainsi éventuellement répondre à un besoin non encore formulé de l’entreprise. Bien qu’un patron préfère traditionnellement embaucher par réseau… Il peut penser qu’un plus grand choix est une bonne chose !
 
Quant à la formation de ces boulots dits « normaux », le locataire de l’Élysée va avoir beaucoup de mal avec le pôle emploi. Je prends un exemple : Bien qu’il y ait beaucoup d’appelés et peu d’élus, (je veux dire peu d’emploi) les conseillers de cet organisme proposent à un jeune qui a un diplôme dans l’usinage des métaux, une reconversion dans l’infographie et à un jeune qui a une formation infographie, une formation dans l’usinage des métaux… Excellent moyen de dire « j’ai fait mon boulot de conseiller » et tant pis si cela ne donne pas à terme un emploi aux pauvres gens qui se donnent du mal à étudier des trucs qui ne leur serviront pas et souvent en y laissant des plumes financièrement parlant (encore faut-il avoir des parents qui puissent aider)…
Alors tant que la formation sera un semblable jeu de chaises musicales, il n’y a rien à attendre de la puissance publique et des organismes qui la représentent…
 
Il faut que l’enseignement soit dispensé par des gens qui connaissent le métier parce que ce métier existe et non pas par des gens de cinquante piges recrutés dans les AFPA à la suite de licenciement d’emplois devenus inutiles parce qu’inadaptés… ces formateurs dans le système actuel, enseignent ainsi des métiers sans débouchés !!!
 
Où trouver les formateurs idoines ? Mais dans les entreprises pardi : L’apprentissage, qu’il soit sous sa forme classique (école et entreprise alternées) ou sous une forme de formation sur le tas, ou de stage dans une entreprise avec un responsable capable de transmettre le savoir nécessaire est la seule façon de fournir les effectifs qui manquent sur le marché de l’emploi.
Nous avons tous débuté et nous savons tous que l’enseignement scolaire qui nous a été dispensé, même supérieur, était loin de suffire à la compétence recherchée, hormis le fait de savoir lire, écrire, compter et raisonner…
 
Certes, le rendement de telles formations n’est pas de 100%, loin de là, car dans toute activité humaine, il y a, outre le niveau de compréhension, le caractère qui compte et en particulier le niveau d’implication et de motivation…
 
Enfin, si le dénommé Macron comprenait tout cela et qu’il fasse en sorte que les lois et dispositions prises par ses sbires, aillent dans ce sens, la société Française avancerait beaucoup dans la satisfaction des offres d’emplois non pourvues…
 
Maintenant, quant à la création des millions d’emplois qui nous manquent… C’est un autre sujet, mais qui demande simplement le rétablissement d’une certaine souveraineté et d’une certaine protection douanière que notre Damoiseau de l’Élysée est loin d’accepter, car c’est aux antipodes de sa doctrine.

Posté par zalandeau à 09:11 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

18 janvier 2018

Mémoires et radotages (155) – L’emploi – Macron et les faignants

GSM

Le marché du travail est à l’ordre du jour en ce moment. On accuse les Français d’être des faignasses et de laisser des tas de propositions d’emplois sans réponses…
 Il y a longtemps que j’aide un peu mes gamins qui cherchent un taf… (Deux d’entre eux ont un BTS)…
 
Voici ce que je trouve couramment : 
 
Responsable Marketing Digital (H/F)
CHARGE DE DÉVELOPPEMENT CLIENTS - VALIDATION D’OFFRES D’EMPLOI H/F
Contrôleur de Gestion Régions et Marchés H/F
Medical and Scientific Affairs Director
Strategic Account Manager
Edgar People
Assistant and Senior Luxury Experience Designer
JURISTE - DROIT DES CONTRATS INTERNATIONAUX / PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (H/F)
Développeur FullStack H/F
Offre de stage en Asset Management
COMPTABLE H/F
Stage Administration des Ventes (H/F)
Customer Success Manager - Paris
Chef de projet SI
Data Analyst (Paris or London or New-York)
Business Developer / Key Account Manager
Directeur/trice de production accessoires
Ingénieur sécurité
Chargé de mission RGPD
Juriste réglementation bancaire H/F
Senior Data Scientist 
 
Inutile de dire que ces postes sont incompréhensibles pour des gens qui n’ont pas fait des études genre Bac +5 à 7 dans des écoles supérieures spécialisées dans des domaines que je ne connais pas et mes gamins encore moins…
 
Alors je me tourne vers les métiers classiques (offres très rares, difficiles à dénicher) :
 
Tourneur / Tourneuse
26 j
Toyo Tanso
Versailles, FRPlus d’emplois (Versailles) >
Descriptif du poste
Dans le cadre de sa croissance, Toyo Tanso France renforce ses équipes et recrute un tourneur H/F expérimenté(e) à fort potentiel. Il (elle) devra comprendre les langages Mazatrol - Fanuc - Heindenhain Bonnes connaissances en logiciel TOP SOLID. Réelles possibilités d'évolutions pour un(e) candidat(e) Autonome, sérieux(se) et motivé(e) 
 
Vraiment, tourneur ce n’est plus ce que c’était, mes gamins ne connaissent aucun de ces logiciels et de plus ça ne paye que 1600 euros bruts… pour tant de connaissances exigées, c’est vraiment peu…
Alors je me tourne vers des postes que l’on croit comprendre et dont on croit qu’ils sont à portée de main :
 
Technician m/f
8 j
Vienna House
Magny-le-Hongre, FRPlus d’emplois (Chessy) >
Descriptif du poste
CDIWhat are you really good at? Contribute your talent!You like …to maintain all facilities in state through the use of specific machines for roomsto ensure their preventive and curative maintenanceto collaborate with all internal teams and external companiesto handle guest requests in terms of technical belongingsThe difference you make:You benefit at least from a technical training (BEP to BAC), completed with a first successful experience in similar function or in handlingYou are reactive, dynamic and know how to work in a teamYou like versatilityYou can expect:Space to be yourself in order to share your talent and show initiativeVarious trainings and the Vienna House Academy for your development and careerValuable benefits and discounts for employees of which you can profit We are really good at many things, but not quite yet at everything. That´s why we are always looking for those who show initiative and are distinguished by their commitment, skill and talent. If you feel addressed by this add then apply online or offline and tell us why you feel like this job. And don´t forget your CV! jobs.paris@viennahouse.com See description 
 
Spécialiste Ecommerce (H/F)
8 j
Oregon Scientific (A member of IDT Group)
Le Plessis-Belleville, FRPlus d’emplois (Silly-le-Long) >
Job Specification Job Title: Spécialiste Ecommerce Reporting to: Valérie MERLE Div / Dept:Ecommerce / France Location: FRANCE Overall Purpose: Basé dans le bureau français, le spécialiste du Ecommerce pour la France fera partie intégrante de l'équipe E-Commerce européenne en pleine croissance, fournissant un soutien direct aux activités / opérations de Ecommerce en France - Soutien pour les ventes de la filiale / la gestion de compte client - Interface entre le client / ventes pour un service client efficace Principales Responsabilités: (in order of importance and priority): Fournir un soutien fort au Ecommerce français en identifiant la stratégie de vente la plus efficace pour gérer, diffuser, maintenir et optimiser le site ainsi que les places de marchés françaises (Amazon, eBay, FNAC, Nature et Découverte, RdC, Darty, Cdiscount, Boulanger, GoSport, LaRedoute etc.) . Analyser les metrics sur chaque place de marché pour repérer les faiblesses / solutions ainsi que les opportunités pour augmenter les ventes, la présence de marque / produit et la notoriété. Soutien aux équipes de logistique et de service client pour améliorer l'expérience utilisateur (Avis, rétention, classement). Gestion quotidienne du site web français (ajout de nouveaux produits, suppression de produits anciens, tarification, annonces promotionnelles, gestion de données, gestion de CRM, reporting, etc.) Digital Marketing Définir, implémenter et optimiser les stratégies de Marketing Digital du marché français pour générer du trafic, améliorer les taux de conversion tout en diminuant les coûts, et fidéliser les consommateurs. Gérer le budget du Marketing Digital français, suivre et optimiser son allocation. Renforcer la cohérence de l'architecture de la marque en ligne via les canaux Oregon et fournir des listes et des packs de lancement aux distributeurs et aux détaillants. Gérer les pigistes, assurer la liaison avec les équipes de création et de gestion de produits internes pour créer des contenus pertinents, augmenter les ventes et réduire les retours. Gestion et optimisation des campagnes PPC et autres outils de publicité en ligne en respectant les limites budgétaires. Gérer les programmes d'affiliation. Recruter de nouveaux affiliés et augmenter l'engagement des affiliés existants pour atteindre une croissance ciblée grâce à ce canal en croissance Surveiller les nouvelles tendances et le comportement des consommateurs sur internet et faire des recommandations judicieuses pour augmenter le trafic / améliorer l'exposition de la marque Travailler en étroite collaboration avec les parties internes et externes, les agences digitales, les maisons de production et les équipes du Siège pour développer / maintenir le site. Participez activement à nos campagnes sur les réseaux sociaux (Blog, Facebook et Twitter) Suivre le système de reporting de l'entreprise si nécessaire Subordinates Responsibilities: Please “x”where appropriate Yes( x) No ( ) Financial Responsibilities: Veiller à ce que le Ecommerce France réalise le chiffre d'affaires et la marge brute budgétisés Relations de travail: Interne: Logistique, administration des ventes, finance, équipes marketing Externe: Consommateurs,clients (market places), agences marketing digital Qualifications & Experiences: Compétences techniques: Titulaire d'une licence ou d'une maîtrise en marketing, en administration des affaires ou en qualification professionnelle Compétences personnelles: Courant en anglais. Toute connaissance de langues européennes supplémentaires serait également un avantage Minimum de 2 ans d'expérience solide au sein d'une organisation de marque de consommateur dans des rôles de marketing numérique Excellente compréhension des achats en ligne sur le marché français et expérience du commerce en ligne sur les places de marché, par exemple sur eBay / Amazon etc. Excellente compréhension de SEM, SEO, Affiliate Marketing et d'autres aspects techniques du marketing numérique Solide connaissance des rapports Google Analytics et autres outils de recherche Connaissance parfaite d’Internet Structuré, analytique, proactif et axé sur les résultats Other Requirements: Envoyer le CV en français et en anglais Job specification is subject to change as needed HRS002/201507 
 
Stagiaire Gestion de Projets (H/F) - 6 mois à compter de Janvier 2018
5 j
NEXIALOG Consulting
Région de Paris, France
Participer aux instances de gouvernance de l’entreprise (Comité de Direction, Comité Management, Comité Stratégique, Comité de Pilotage, Kick Off…) et en assurer le ...
Logo Postuler avec profilCandidature simplifiée 
 
Oups ! Non vraiment le niveau est bien trop haut et même incompréhensible pour un profane… Et le dernier poste c’est un CDD de 6 mois !!!
 
Alors on cherche très longtemps… Pour trouver des annonces du genre : 
 
Intérim : vos missions principales seront les suivantes : Nettoyages des bungalows, Aspiration, Poussière, Défaire les lits, Refaire une literie propre, Nettoyage SDB et WC
Horaires de 10h à 15h (30 min de pause le midi non rémunérée)
Besoins ponctuels uniquement : Lundi et vendredi
Salaire SMIC 
 
Soit 9 heures par semaine et environ 70 euros net par semaine… Le pied, quoi !
 
C’est dur la vie pour les jeunes ! Je m’adresse à ceux d’entre les vieux qui ne le savent pas encore.
Manifestement MACRON ne le sait pas encore lui non plus, puisqu’il reste sur la faignantise, son seul argument de vieux, lui, le banquier qui a toujours occupé les plus hautes fonctions ! Et s'il veut former des millions de jeunes dans des emplois de bac + 7, c'est qu'il n'a rien compris !
 
Il n'y a pas d'offres d'emplois pour la grande masse des gens sans emplois !

Posté par zalandeau à 09:44 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

14 janvier 2018

Argot, le beau langage

GSM

Le gus qui sortait des goguenots avait une tronche qui débecquetait un max, d’autant qu’y schlinguait le poissecaille. Julot avait envie de foutre une branlée à cet empaffé histoire de l’renvoyer dans ses cagoinces.
«Amène ta bidoche, loquedu ! J’vais t’refaire les ratiches, espèce de baltringue » ! Il lui envoie alors un d’ces va-te-laver, histoire de lui foutre la tourlousine de sa vie.
Mais v’la-t-y pas que l'guignol s’la joue à l’orientale : Il envoie valdinguer Julot à l’autre bout d’la carrée en deux temps trois mouvements !
Non seulement l'autre lui a mis une tripotée en traitre, le sournois, mais il a profité qu'le mac était dans les vapes pour lui chouraver sa bagouse ! « Une bagouse avec une émeraude maousse comaque ! Quel endaufé ! Qu’il aille se faire encaldosser chez les grecs, ça f’ra un p’tit nègre ! ».
 
Mais Julot n'est pas à la ramasse. Il entrave pas comment le cave, (pas si cave que ça), l’a avoiné avec ses p’tits bras, mais si y s’casse pas à toutes berzingues, il va te l'dézinguer, ce minable, qui cause même pas l'javanais, quitte à le chouriner. Il aura bonne mine, après, avec un porte-manteau dans l’buffet !
 
« Tant pis si j’fous l’ramdam et qu’ça foute le chabanais dans l’quartier, du moment que j’lui troue la barbaque et que j’l’envoie ad patres !
C’est qu’j’ai une réputation entre Belleville et Ménilmuche. C’est pas passque j’ai pris un peu d’brioche et que j’suis monté dans les carats, qu’y faut laisser dire que j’aurais pas dessoudé un rombier qui m’a manqué d’respect ».
 
……….
 
Addendum :
 
Le micheton est un clille (client) qui se fait michetonner par une michetonneuse (prostituée du genre sans mac).
Le gigolo ou gigolpince exploite la rombière qu’a d’la tune.
La Taule a trois sens : Soit une prison ou bien l’endroit où on habite ou alors un établissement (en général où on travaille et où on se sent comme en prison).
Le taulier ou la taulière : Patron ou patronne.
Clandé : Tripot
Turbin : très peu pratiqué dans ces milieux qui font turbiner les seules prostituées.
Rififi : Bagarre dans le mitan.
Macquerelle ou Mère-maquerelle : patronne d’un Bordel (boxon, bobinard, boxif, claque).
 
Je crois que ce deuxième article clôt ce précis d'Argomuche et sera amplement suffisant comme référence "dictionnariale" à ceux qui se risqueraient à écrire la langue verte des parigots qui vécurent il y a un siècle...

Posté par zalandeau à 09:17 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

11 janvier 2018

Extrait de commentaires sur un traumatisme Français vieux de 77 années

GSM

Blogueur : 
Mon grand père m'a conté la même histoire peut-être étaient il dans le même régiment. Il m'a dit qu'il voyait des trains chargés d'armes partir vers la Belgique mais qu'à son avis ils ont servis aux allemands et que les généraux français les avaient sacrifié volontairement et qu'ils avaient décidé que la France tomberait car " vaut mieux Hitler que le front populaire" 
 
Zalandeau : 
Je ne sais pas si vous recevrez cette réponse.
Quoiqu'il en soit, énormément de facteurs ont concouru à nous faire perdre la guerre.
- Le front populaire en France est important dans notre défaite : Beaucoup d'officiers étant plutôt pour la droite et l'ordre, ont fait passer leur patriotisme au second plan, par rapport à leur admiration pour l'ordre Hitlérien. Beaucoup ont "déserté" (évidemment avec des alibis, c'était le week-end de la pentecôte et un peu de retard de retour de perme était monnaie courante). Le régiment de mon père était commandé par un lieutenant !!! D'autres sources parlent d'un capitaine (pour 2500 bonhommes, ç'est un peu léger).
- Une certitude générale que nous étions les meilleurs, ne nous a certainement pas motivé pour faire les progrès nécessaires.
- Retard ou défaut d'équipement : des canons antichars, mais pas d'instructeurs ni surtout d'obus !!!. Pas de radio à bord de nombreux avions!!! Etc, etc, etc...
- Une stratégie menée par des vieux généraux en retard d'une guerre.
- Le seul moyen de gagner aurait été d'attaquer les premiers, lorsque nous avions déclaré la guerre (en 39), car la guerre de mouvement était devenue par les progrès mécaniques acquis, la seule capable de l'emporter...
Bonne journée. 
 
Blogueur : 
Bonjour, je ne suis pas historien loin de là et j'avoue mon ignorance des comment et pourquoi de cette débâcle. J'avais 10 ans quand il m'a raconté sa guerre. Il a attrapé la tuberculose sur la ligne et il a été évacué vers un hôpital militaire puis il a été démobilisé et il a rejoint ma grand mère et mon père a la Ferté Bernard, après qu'ils aient fuis Paris . Il avait été humilié et se sentait  coupable alors qu'il n'avait fait que subir des événements qui l'ont dépassé . Il a nourri ensuite une haine des militaires et de la droite . Il a milité à la cgt et au parti communiste.  Avec le recul je pense qu'il ne s'est jamais vraiment remis de ces années terribles.
Envoyé de mon iPhone 
 
Zalandeau : 
Mon père aussi, qui était si Patriote, qui a fait son devoir, qui a été un des rares survivants de ce 8ème régiment d'infanterie "motorisée" (transportés par des autobus parisiens !!!), a été totalement dégoûté des politiciens, des officiers et de l'armée.
Il a enfoui en lui ses cauchemars de 40 à 94, année où il m'a raconté...
 
Aussi est-il devenu un ardent partisan de de Gaulle, dès le débarquement...
 
Deux chemins différents, mais marqués l'un et l'autre, par un profond sentiment de trahison et d'écœurement...
 
Bonne journée et Vive la France, laquelle ? Je ne sais pas... 
 
Blogueur : 
En effet deux parcours différents mais deux blessures identiques. J'ai servi pendant 16 ans dans la marine alors que mon grand père était antimilitariste. J'ai servi mon pays et j'aime mon drapeau mais l'époque était différente. Mais sans jamais oublier son histoire j'ai rencontré en 1988 a Courseulles sur mer, un  amiral qui avait participé au débarquement en Normandie et qui avait u le courage de désobéir. J'étais fier de servir la mémoire de ce genre d'homme. J'étais matelot. Il nous avait fait un petit discours duquel j'ai retenu qu'il ne faut pas oublier pour ne pas revivre de tels événements et depuis je me demande si a leur place aurais je le courage de dire non. Je n'aurai jamais la réponse alors ne les oublions pas et effectivement vive la France
Envoyé de mon iPhone 
 
Zalandeau : 
Bravo et félicitation ! J'espère que nous reconstruirons un jour notre identité Française...
J'ai fait Kolwezi en 78 et consultant formateur en Afghanistan en 2008.
Merci à vous,
Bonne journée. 
 
Blogueur : 
Merci a vous .
J'ai fait ma carrière sur snle sna et j'ai fini sur le charles .
Nous n'avons sûrement pas fait une carrière militaire sans raisons inconsciemment ou pas,
Bonne continuation

Posté par zalandeau à 09:44 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :