18 décembre 2018

Qui paiera les dettes de Johnny Hallyday ?

GSM


Si la justice civile fixe le domicile du chanteur en France, les sommes réclamées par le fisc à ses héritiers pourraient grimper. Explications.

 
Ecrit par Laurence Neuer
Modifié le 10/12/2018 à 10:24 - Publié le 06/12/2018 à 07:30 | Le Point.fr
 
Après la pression médiatique, celle de l'administration fiscale : Laeticia, désignée unique héritière par le dernier testament établi par Johnny Hallyday en Californie, est à présent dans le viseur du fisc. L'administration fiscale lui réclamerait 11 millions d'euros, révèlent les auteurs du livre Laeticia, la vraie histoire (Plon). Ardavan Amir-Aslani, l'avocat de la dernière épouse de Johnny Hallyday, serait en train de « négocier avec Bercy un échelonnement raisonnable de ce remboursement. D'autres sommes importantes pourraient lui être exigées si la justice et/ou le fisc considéraient que le montage du trust aurait servi à pratiquer l'évasion fiscale », précisent les auteurs. 
 
Ils évoquent ici deux types de dettes : la dette fiscale liée aux montages d'optimisation artificielle de ses revenus, et la dette judiciaire issue d'une éventuelle fraude pénale liée à la constitution du trust attaqué par les deux aînés de Johnny Hallyday, déshérités selon le testament californien.
 

 

Piège fiscal

 
En France, le principe est simple : les dettes fiscales du défunt nées en France et aux États-Unis font partie du passif successoral. « Elles viennent en déduction du patrimoine transmis. Le notaire détermine l'actif, puis le passif, dont les dettes fiscales, qu'il retranche pour obtenir un actif net », rappelle Hervé-Antoine Couderc, avocat fiscaliste au sein du cabinet Andersen Tax & Legal.
 
Toute la difficulté est de fixer le périmètre de ces dettes, s'agissant d'une succession internationale. Johnny était résident américain, il possédait des biens et donnait ses concerts dans plusieurs pays. Il est mort en France, pays de sa nationalité. Le droit fiscal s'entremêle alors avec la problématique de la loi applicable à la succession, enjeu du débat actuel.
 
« Sur le plan du droit civil, le règlement européen de 2012 en matière de successions précise que la loi applicable est en principe celle de l'État où le défunt avait sa résidence habituelle au moment du décès. Mais il ajoute : lorsqu'au moment du décès, il avait des liens plus étroits avec un autre État, c'est la loi de cet autre État qui s'applique. C'est sur cette règle que les avocats de David et Laura se fondent sans doute pour demander l'application du droit français, réservant aux deux enfants majeurs du chanteur une partie de la succession », souligne Emmanuel Dinh, avocat fiscaliste du cabinet Andersen Tax & Legal, et directeur du master de fiscalité de l'entreprise de l'université Paris-Dauphine. Mais, s'ils ont gain de cause sur le terrain du droit civil, ils risquent de se piéger eux-mêmes du point de vue fiscal !
 
« Sur le plan du droit fiscal, une personne qui a le centre de ses intérêts vitaux dans un État [notion distincte, mais néanmoins proche de celle de “liens étroits” avec un État, appliquée en matière civile, NDLR] peut être considérée comme domiciliée fiscalement dans cet État. Ainsi, le fisc pourrait considérer que Johnny était un résident fiscal français, ce qui signifie que tous ses biens, quelle que soit leur situation, sont imposables en France, de même que tous ses revenus. L'obligation fiscale est en effet illimitée pour les résidents fiscaux de France, et l'existence d'un trust, considéré comme “transparent” aux yeux de la loi fiscale française, ne change rien. Cela signifie concrètement que ses héritiers devraient payer l'impôt sur les revenus dû sur les trois dernières années (compte tenu de la prescription), et l'ISF sur les six dernières années, auxquels s'ajoutent les intérêts de retard, et certaines majorations pour compenser le préjudice subi par le fisc », note Emmanuel Dinh.
 

Exceptions

 
Concernant le trust successoral, le raisonnement est différent. « Par principe, un trust n'est pas un véhicule d'optimisation fiscale. C'est un outil très répandu, dans un environnement anglo-saxon, qui permet l'organisation de la transmission du patrimoine sur une ou deux générations. Si les juges considéraient que le trust était un montage destiné à dissimuler des sommes qui auraient dû être soumises à l'impôt, ils mettraient alors en évidence une fraude fiscale, qui est une infraction pénale. Or, tout ce qui a une nature punitive ne se transmet pas. L'action pénale s'éteint avec le décès. En vertu du principe de personnalité des peines, Laeticia ne supportera pas ce risque pénal », explique Hervé-Antoine Couderc.
 
À cela, deux exceptions : « Si on la considérait comme complice de cette fraude, ou auteur ou complice de blanchiment de fraude fiscale qui est un délit autonome. On peut en effet aller chercher celui qui réintroduit dans le circuit économique légal des sommes dissimulées aux services fiscaux. »

 

 


13 décembre 2018

Ma chronique – De la haine ordinaire

GSM


© Zalandeau, le samedi 20 juin 2009
 
 
La haine et la jalousie peuvent amener les êtres aux pires vilénies… J’en sais quelque chose, je suis bien placé pour le savoir…
 
Une critique comportementale non nominative d’un(e) blogueur(euse) misanthrope à l’égo surdimensionné et à la haine compulsive peut dans certain cas pousser ce(cette) dernier(ère) à soudoyer vos amis, à seule fin qu’ils vous quittent, en utilisant au besoin la menace, mais toujours avec une hargne démesurée, symptôme d’un déséquilibre psychotique avancé.
Même dans certains cas, puisque l’acte caché est pour celui(celle)-là le suprême courage des lâches, il(elle) peut se plaindre de manière véhémente et avec l’air très exagérément indigné, auprès du Team de blog.fr, à seule fin d’obtenir des mesures de rétorsion contre vous…
Ce(cette) plaignant(e) obtiendra par exemple : Votre interdiction du blog, ou bien une interdiction partielle de figurer dans les « blogs célèbres » ou dans les « membres populaires » voire dans les « membres actifs »… Tant il est plus facile de se faire écouter en tant que plaignant qu’en tant que non-plaignant…
 
Mais lorsque blog.fr s’aperçoit que derrière la « vérité » assénée par la haineuse personne, se dégage une vérité complètement opposée et il faut bien le dire une pathologie grave de trouble sociopathe et bien, l’interdiction change de camp, tout simplement…
Il m’a suffit de regarder les dates, de les mettre en correspondance… Et la conclusion est très limpide : Bavage de crapaud aux conséquences immédiates…
 
La faiblesse humaine est insondable…
 
En tout cas, les chiens aboient et la caravane passe…
 

Posté par zalandeau à 15:22 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

23 novembre 2018

Il tisse sa toile

GSM


Écrit par autrui


Devinez qui est vice-président du groupe de sondages Kantar l’institut des sondages ?
Sébastien Auzière... ça vous parle ?
Non, c’est normal. Le beau-fils de Macron !
Vous savez dorénavant ce qu’il adviendra de vos opinions. Bizarre… , vous avez dit bizarre ? Comme c’est étrange!
C’ est juste le fils aîné de Brigitte Trogneux devenue Macron par épousailles.
A 42 ans , soit 3 ans de plus que l’actuel mari de sa maman, il est devenu, en janvier 2016, Senior Vice-Président de la société Kantar…
Kantar Health à capitaux en partie qataris… qui a acheté il y a quelques années l’institut de sondages Sofres devenu depuis Kantar-TNS- Sofres, filiale de WPP, leader mondial des études d’opinions (basé depuis 2009 à Jersey).
De là à sous-entendre que… Noooon, faut pas croire...!!
Vous avez maintenant une des sources des sondages bidons qui cherchent à influencer l’opinion des Français ...!!
Après… chacun en fait ce qu’il veut. Mais faudra plus dire : “Ah ? je ne savais pas...!!
La vie est belle ...!!
 CA VA MIEUX.... LA REPRISE EST LA (PRIX EN 2018) 
On oublie les PV vitesse
       
       Les É volutions des prix en 2018 ! … 
           Ça va mieux  ! … Ça va mieux  ! …
   Contrairement aux belles paroles de nos élus !…
            
Nature
Evolution
Frais Bancaires
+ 13%
Carburant
+ 12%
PV de Stationnement
+ 130%
Assurances
+  3 à 5%
Mutuelle
+   5 %
Timbres Poste
+ 10 %
Carte Grise
+ 15 %
Tabac
+ 10 %
Abonnement Bus
+   3 %
Péage Routier
   +   1,3 %
Gaz
 +  7 %
Forfait Hospitalier
+ 15 %
Abonnement Vélib
+ 30 %
Contrôle Technique Automobile
+ 23 %
Cantine Scolaire
+ 1 à 3 %
Fioul Domestique
+ 36 %
Electricité
+ 17 %
CSG
+    21,7 %
   
SMIC
+    1,2 %
Retraite
   0 %
 Je me permets de rectifier un oubli sur ce tableau : Retraite - 1,7 ( inclus dans la CSG ). 
-    1,7% 
IMPRESSIONNANT ! …
Ne Pleurez Pas : Ça Va Mieux ! …
Ouffff ! … 
Ils ont tenu parole, les impôts ne devaient pas augmenter...!!

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

18 novembre 2018

La guerre dans l'association des anciens élèves avec des dirigeants oligarchiques (12)

GSM

INFOS ADIA N° 18
 
Association de défense des intérêts de l’Amicale
Quelques nouvelles après la trêve estivale
 
Chères et chers ami(e)s Papés
 
Il y a quelques semaines, Sébastien Deveaux et son équipe nous ont fait savoir qu’ils étaient disposés à conclure une transaction pour que le contentieux qui dure depuis 2014 se termine enfin dans l’intérêt de l’association.
 
Initiative louable que nous avons régulièrement sollicitée sans succès depuis plusieurs années mais un peu tardive compte tenu de la date du 27 novembre 2018 fixée pour l’audience d’appel du jugement prononcé en notre faveur par le TGI d’Alès le 16 juin 2017.
Il eut été plus judicieux pour se donner le maximum de chances d’aboutir de s’en préoccuper avant d’interjeter appel du jugement précité.
 
Toutefois, malgré notre scepticisme nous avons convenu qu’il ne fallait négliger aucune chance de trouver une solution amiable.
Deux d’entre nous se sont donc déplacés à Nîmes pour entendre les propositions de la partie adverse présentées par André Moulin seul représentant présent de l’équipe de gouvernance en place.
 
Cette proposition de transaction compte tenu des exigences et du comportement de l’équipe Deveaux qui continue à déroger au pacte statutaire pour la prochaine AG de décembre et les futures élections des groupes régionaux nous est apparu davantage comme un leurre destiné à leur faire gagner du temps et à échapper au verdict de l’audience d’appel du 27 novembre 2018.
 
Après en avoir débattu, les membres de l’ADIA qui depuis 4 ans luttent pour défendre les intérêts de l’amicale en finançant avec leurs propres deniers tous les frais de justice et d’avocats n’ont pas souhaité prendre le risque de voir l’équipe actuelle poursuivre sa gestion calamiteuse et inamicaliste grâce à un nouveau tour de passe-passe non statutaire comme ils l’ont déjà fait pour leur réélection.
Le conseil d’administration de l’ADIA a donc décidé de faire confiance à la justice et d’attendre le verdict de l’arrêt d’appel du 27 novembre 2018 qui compte tenu de toutes les exactions encore commises depuis le jugement précédent du 16 juin 2017, devrait nous l’espérons confirmer, au moins, ce jugement.
 
Nous avons également convenu de demander au Président Devaux de suspendre l’AG du 1er décembre 2018 ainsi que les élections envisagées pour ré élire le bureau de certains groupes régionaux jusqu’à ce que le jugement d’appel soit prononcé.
 
Nous vous informerons au plus tôt des suites données à notre demande.
 
PJ : Copie de la motion pour suspension de l’AG du 1-12-2018
 
Alès le 5 novembre 2018
 
Amicale des anciens élèves de l’École des Mines d’Alès
Assemblée générale du 1 décembre 2018
 
MOTION
 
Le président du conseil d’administration de l’ADIA, par ailleurs membres de l’amicale des anciens élèves de l’école des mines d’Alès, demande solennellement au président de l’amicale au nom de tous les membres de l’ADIA :
 
Que l’assemblée générale prévue le 1er décembre 2018 soit suspendue jusqu’à ce que soit connu le délibéré de la cours d’appel concernant le jugement initial intervenu le 16 juillet 2017 et :
 
Que les membres du bureau et du conseil d’administration se cantonnent à expédier « les affaires courantes en bon père de famille » dans l’attente de l’arrêt à intervenir pour cette affaire.
 
Qu’il en soit de même quant aux projets d’organisation des élections pour le renouvellement du bureau de certains groupes régionaux.
 
En effet toutes les décisions qui pourraient être prises dans ces assemblées seraient considérées comme nulles et de nul effet pour non-respect du pacte statutaire.
 
En conséquence, dans le cas ou cette motion ne serait pas suivi d’effet, les membres de l’amicale également membres de l’ADIA voteront contre toutes les résolutions et solliciteront judiciairement l’annulation de l’assemblée générale.
 
Fait à Alès, le 5 novembre 2018.
 

Pour les membres de l’ADIA, le président xxxxxxx

 

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

22 octobre 2018

Ne dépecez plus le monde

GSMPourquoi faut-il que des nantis sans vergogne, dépècent chaque jour un peu plus la planète, affament le tiers-monde, s’emparent des ressources, laissent sur le bas-côté ce monde qui ne les soucie point ?
Pourquoi ne pourrait-on l’espace d’un jour, leur faire vivre, serré dans leurs bras, la mort horrible d’un enfant que le sein desséché de sa mère n’a pas pu sauver, le calvaire d’une faim que l’on ne peut calmer, le drame des familles spoliées et dispersées dans des bidonvilles aux miasmes fétides, cette vie sans famille, seul, sans toit et sans avenir, noyé dans l’alcool pour oublier que ce monde est cruel ?
Pourquoi, ces cœurs secs, aux tiroirs caisses jamais repus, ne seraient pas relégués aux travaux forcés dans ces mines qui tuent, payés d’un argent sans valeur, pour un effort insensé, sans autre espoir qu’une survie précaire, peut-être jusqu’à demain ?
 
Oui, je vous le dis, Messieurs les grands de la planète. Vous qui parlez, si fort et si bien. Dans tous vos beaux discours, vous promettez l’équité et prônez la compassion…
Mais pour tous ceux d’en bas, la vie est si terrible, que vos mots sont muets, car ils sont sans effet.
Arrêtez de parler ! Arrêtez de promettre ! Passez aux actes :
Considérons ces spéculateurs, ces pilleurs, ces vampires, comme des parasites, qui sucent le sang de toute la planète… Ils ne s’arrêteront que quand tout sera mort…
 
Alors attrapons-les, mettons-les aux galères…
Le monde pourrait revivre enfin, comme naguère…

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


01 octobre 2018

Ma chronique - Blog.fr = Vendus

GSM

Écrit le 15 août 2009
 
Finalement, il suffit d’un rien, pour que tous les maux ressurgissent.
Une petite injustice, me fait remonter en mémoire, toutes celles que j’ai empêchées, au prix d’en subir moi-même les effets, ainsi que tous les dénis de reconnaissance de mon travail, pendant que des lèche-culs grimpaient les marches du succès, sans travail et sans résultats !
J’ai payé très cher, le droit de travailler et de gagner ma vie… Une seule période a échappé à cette règle de l’arbitraire et de l’iniquité : Celle où je fus entrepreneur car tous mes actes étaient conformes avec la pensée supérieure de l’entreprise…
Mais sinon, dans ma période salariale, à part la gratitude de quelques sans-grades, j’en ai pris plein la gueule, sans jamais plier bien sur, mais ce fut très dur à vivre…
 
Alors je me croyais sorti de cette mélasse infâme de la société… Dans cette microsphère plus ou moins réelle, où je ne pensais pas que l’arbitraire pouvait aussi régner… 
 
J’écrivais mes chroniques, pour dénoncer et faire comprendre ce qui se passe actuellement, afin qu’on les lise, sinon, pourquoi écrire ?… C’est ma manière de résister à l’arbitraire du manant qui nous sert de président… 
 
Mais si l’intervention subjective du "modérateur" de mes fesses, intervient à seule fin de faire chuter le nombre de mes lecteurs, parce que je dis ce que je pense, tout cela parce que cela ne plait pas à une seule personne, je me sens privé de mon droit d’expression de citoyen, censuré d’une certaine manière et revenu dans ce monde si injuste d'une certaine société que je pensais avoir définitivement quittée…
 
Avec la baisse de mes lecteurs que vous avez instituée sciemment et avec perversité Mr Blog.fr, en manipulant les classements au mépris des statistiques, vous avez gagné !
Vous êtes un valet du despote… et appartenez à un media de vendus ! Et pour la liberté, elle est sous surveillance !
 
Je ne me casserais plus le cul à écrire pour deux ou trois lecteurs et vous le savez bien, vous, l’homme de main de Blog.fr, le perfide connard qui se cache derrière un avatar de débile mental…
 
Je ne suis pas ici, pour subir des avanies, j'ai assez donné !
 

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

11 septembre 2018

Avez-vous vu et entendu parler les adeptes de la secte de la gauche bobo ?

GSM

Cela me débecte, mais je me force à ré-éditer cet exemple de l'imbécilité, de la hargne,de  l'intolérance et de l'endoctrinement sectaire de ces idiots, gravitant autour de Ruquier, qui se prennent pour la caste dominante...

 

Nicolas Dupont-Aignan - On n'est pas couché 23 juin 2018 #ONPC

Première édition sur ce blog :

http://zalandeau1.canalblog.com/archives/2018/06/26/36515768.html

 

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

04 septembre 2018

A POITIERS, IL N'Y AURA PLUS DE STATUE DE CHARLES MARTEL !

GSM

A POITIERS, IL N'Y AURA PLUS DE STATUE DE CHARLES MARTEL !
Mais un nouveau monument aux morts (chouhad)
 

La mosquée de Poitiers a été nommée « Pavés des martyrs » en l’honneur des musulmans tombés lors de la victoire de Charles Martel en 732 

 
Ecrit par Emilie Defresne — 7 juillet 2018
                     
C’est l’imam de cette mosquée qui l’explique sans aucune vergogne: Le « Pavé des Martyrs » c’est le nom qu’il a donné à la mosquée de Poitiers en l’honneur des envahisseurs musulmans stoppés en ce lieu-même par Charles Martel, ainsi que l’expose dans la vidéo ci-après, l’imam de l’édifice.
 
 La « bataille du Pavé des Martyrs », c’est le nom par lequel les historiens arabes désignent la bataille de Poitiers qui a vu la victoire en 732 du chef des Francs Charles Martel sur l’armée d’Abd er-Rahman, signant ainsi l’arrêt de leur progression vers le nord de la France et le début de la libération de l’Aquitaine et du Languedoc.
 
 « Nous voulons que ce centre soit une mosquée et un centre de rayonnement culturel », s’enorgueillit le frère-musulman Boubaker El-Hadj Amor. 
 
« Le but de ce centre est de créer les conditions d’une rencontre avec l’islam et parler de cette religion sainte et pour qu’il soit un centre de prédication. Inch’Allah. »
 
 A la place d’une statue du libérateurs de la France, c’est donc un monument à la gloire des envahisseurs qui est dressé en ce lieu mémorable.
 
 C’est dire si c’est bien en conquérant que l’Islam implante en France ses gigantesques complexes politico-culturo-religieux, avec la complicité, -ainsi que s’enorgueillit cet imam-, des autorités de la ville et de celles du ministère.
 
 Génération identitaire qui a été condamnée pour avoir protesté de l’édification d’une mosquée sur le lieu même de la victoire de Charles Martel, c’est confiée à Valeurs actuelles Jeudi 5 juillet 2018:
 
Génération identitaire dénonce « le double discours » de l’imam. 
 
 « Il est très radical et dans l’affrontement. Cette vidéo révèle le double jeu de l’UOIF et de l’islam politique, qui s’apparente à la taqîya et essaie de faire bonne figure dans les médias tout en développant un islam conquérant », confie son porte-parole Romain Espino, tout aussi scandalisé par le financement de cette « mosquée cathédrale » par « une puissance étrangère liée au modèle islamique » avec « la complicité des autorités».
 

Une mosquée financée par le Qatar

 

Dans la vidéo, l’imam de Poitiers depuis 1995 admet en effet avoir bénéficié de fonds étrangers pour poursuivre la construction de la mosquée, interrompue plusieurs années durant en raison d’un manque de financement par les fidèles locaux.
 
 « Ce que nous avons construit, c’est grâce à Dieu et avec l’aide de l’organisation “Qatar Charity” », admet-il.
 
 L’organisation caritative, « bras humanitaire de l’émirat à l’étranger », « est devenue au fil des ans l’un des relais du soft power de Doha dans le monde », écrivaient les journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot dans leur livre « Nos très chers émirs », publié en 2016.
 
 En plus de sa mission humanitaire, « l’autre domaine d’activité de Qatar Charity, c’est le prosélytisme religieux, notamment en Afrique… », ajoutaient-ils, précisant que « l’ONG soutient dans le monde entier des projets de mosquées, d’écoles coraniques et d’instituts de mémorisation du Coran. » Y compris en France.
 
 Le Qatar, dont le mufti officieux est Youssef al-Qaradawi, prédicateur égyptien antisémite, pro-terroriste et interdit de territoire français depuis 2012, investit le plus souvent dans des mosquées gérées par l’UOIF ou ses satellites, comme celle, gigantesque, de Mulhouse, financée à hauteur de 2 millions d’euros.
 
 Plus inquiétant, Qatar Charity a été accusée par les Etats-Unis, Israel et plusieurs pays du Golfe de soutenir le terrorisme.
 
 Selon des documents officiels, produits par la justice américaine, Oussama Ben Laden a utilisé l’organisation pour financer les activités criminelles de sa nébuleuse Al-Qaida dans les années 90.
 
 Des groupes djihadistes au sein de l’opposition syrienne ont aussi bénéficié de son soutien. Des djihadistes ont enfin opéré sous couverture de Qatar Charity au Mali, a révélé le Canard enchaîné.
 

Un projet encouragé par la mairie PS

 

Interrogé sur l’accord donné par les autorités politiques au projet, l’imam de Poitiers évoque le soutien personnel du maire PS, probablement Jacques Santrot.
 
« Bien sûr, le maire, grâce à Dieu, est mon collègue à l’université. Il a encouragé la construction de ce centre, et nous avons pu, grâce à Dieu, obtenir la licence, dit-il. Le problème est que la licence est de dix ans et a expiré en 2013. Mais, grâce à la relation de fraternité et d’amitié entre le maire et moi, il m’incite toujours à accélérer l’achèvement du projet. Que Dieu nous bénisse. Inch’Allah. »
 
 Son successeur socialiste Alain Claeys faisait lui partie des personnalités, qui ont soutenu l’imam et ses fidèles à la suite de l’occupation, en 2012, du chantier de la mosquée par des membres de Génération identitaire, opposés à sa construction.
 
 Des militants (dont cinq seront condamnés) avaient alors déroulé une banderole « 732, Génération Identitaire » sur le toit du bâtiment lors de cette opération symbolique destinée à lancer leur mouvement, qui dénonce depuis « l’islamisation » du pays.
 
 « Ils pestent un peu la haine, ils vivent il y a 13 siècles, ils vivent un peu dans la nostalgie de l’affrontement », avait osé à l’époque l’imam de Poitiers, traitant les activistes de « racistes ».
 
                                                               Qui est l’imam Boubaker El-Hadj Amor ?
 
Depuis le début, Boubaker El-Hadj Amor est le grand architecte de ce projet de Grande mosquée, bâtie sur un terrain de 7 000 m2 et dotée d’une salle de prière pour 700 fidèles et d’un minaret haut de 22 mètres, pour un coût global de plus de 3 million d’euros.
 
 Cet ingénieur en robotique de 61 ans, né en Tunisie et cadre de l’UOIF, devenue Musulmans de France en 2017, a mobilisé tous les réseaux de l’union islamiste, vitrine légale des Frères musulmans en France, pour participer à son financement.
 
Son argument pour les convaincre ? 
 
 « J’ai fait valoir l’histoire de Poitiers. Un lieu de culte et de paix  sur les ruines de la bataille de 732 : tout un symbole », leur a-t-il expliqué.
 

                        Un imam radical, pilier de l’UOIF

 

Celui qui a été vice-président de l’UOIF et président du conseil régional du culte musulman (CRCM) de Poitou-Charentes, a aussi enseigné à l’Institut européen de sciences humaines (IESH), en Seine-Saint-Denis, « un établissement d’enseignement supérieur privé spécialisé dans l’enseignement de la langue arabe, des sciences islamiques et l’apprentissage du Saint-Coran », fondé sous le patronage de l’UOIF.
 
 Le tout premier établissement, installé à Château-Chinon, stipendié par le Qatar, avait accueilli le théologien radical Youssef al-Qaradawi, qualifié même… d’« éminent savant » sur son site.
 
 S’il professe en public un message de « fraternité », Boubaker El-Hadj Amor applique à la lettre le discours radical de l’UOIF.
 
 A propos de la loi limitant le port de signes religieux à l’école, dont le voile islamique, il déclarait en 2004 : 
 
« Nous considérons que c’est une loi injuste, mais la loi est là, il faut faire avec, il faudra attendre que la mentalité globale de la communauté française évolue vers l’acceptation du fait de la visibilité de l’Islam plus que ce qu’elle n’est aujourd’hui… »
 
  Dix ans plus tard, il s’opposait à la diffusion d’un fascicule par le rectorat sur « la prévention de la radicalisation en milieu scolaire ».
 
Mais le Conseil constitutionnel impose l’application de la fraternité à sens unique: de la part des envahis au bénéfice de leurs envahisseurs.
 
Sur le compte Facebook de la Grande mosquée de Poitiers, des photos montrent aussi des fillettes couvertes d’un hidjab, et un message fait la promotion d’une « grande journée de conférence » à Poitiers, à laquelle ont été invités « plusieurs conférenciers de renommée », parmi lesquels Hassan Iquioussen, prêcheur antisémite de l’UOIF, pour qui les attentats sont de « faux problèmes » et « les traîtres » à l’islam méritent « 12 balles dans la tête », mais aussi Hani Ramadan, frère de Tariq Ramadan et prédicateur radical, complotiste et anti-israélien, favorable à la charia et interdit de séjour sur le territoire français depuis avril 2017, dont la conférence ce jour-là était intitulée « l’islam, religion de paix et de tolérance »…
 
 
Les descendants chrétiens de Charles Martel ont été lourdement condamnés, tandis qu’à la place d’une statue du vainqueur-libérateur, se dresse aujourd’hui la revanche des vaincus islamiques avec la complicité des autorités du Régime.

10 août 2018

A quoi peut pousser la Mégalo-thymie ?

GSM

Cela me remémore plusieurs souvenirs... Cela se passait il y a un peu moins de dix ans
L'un est assez récent et il me plait de le narrer...
J'ai connu un blogueur qui voulait absolument être mon "ami" bloguesque. Il était terne mais obséquieux. Il parvint à gagner ma confiance.
Puis un jour il me pourrit la vie, vis à vis des autres, puis me raya de la liste de ses amis.
Je fermais alors tous mes blogs, puisque, très rapidement, je n'étais entouré que d'ingratitude, parmi ceux qui fréquentaient mes blogs et qui subitement les désertaient...
Il prit ainsi ma place auprès de mes amis dont il s'était "accaparé" et publia des textes et des idées qui n'étaient pas les siens : C'était les miens et d'autres, qu'il prit bien soin de signer ou de faire passer pour siens...
Certains blogueurs avisés s’aperçurent que son vocabulaire, sa grammaire et son orthographe n'étaient pas les mêmes, selon que ses articles étaient élaborés ou quelconques... Mais bientôt, sa fausse créativité se tarit... Il n'avait pas assez copié...
 
Ce cas relève de la mégalo-thymie et je trouve cela drôle... Mais dans le fond je sais que les conséquences pourraient être bien plus graves dans d'autres circonstances...
 
J'ai refait un blog... Et tout le monde a bien compris ce qui était arrivé : Mon style était reconnaissable entre tous. Mais avant ce revirement, combien m'avaient tourné le dos. Les gens c'est comme ça... L'autre (le mégalothymiaque), a subitement déserté les blogs où il sévissait et est allé s'incruster ailleurs...
 
Je suis dans mon coin et je suis bien. J'espère que ce syndrome ne me touchera pas... Quoique... parfois... Je me demande...

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :

02 août 2018

Ah ! L’excellent microcosme !

GSM

Certains invectivent, d’autres lancent l’anathème, j’en ai même lus qui débordent de jalousie et crachent leur haine, comme autant de venin.
Il y en a qui se retranchent derrière leur « politiquement correct », mais se permettent d’être incorrect.
D’autres encore diabolisent ou insultent tous ceux qui ne pensent pas comme eux.
Une catégorie est plus fourbe encore, qui sait recourir à de faux témoins et les soudoient par des mensonges. Ceux-là affectent par devant, main sur le cœur, de crier leur bonne foi et par derrière dénoncent à blog.fr, pour faire exclure.
 
Ah ! L’excellent microcosme ! Le syndrome Vichyssois à de beaux jours devant lui !
 
Cela se passait sur blog.fr... Mais je suis certain que cela peut se passer sur bien d'autres blogs ou autres réseaux dits "sociaux"...

Posté par zalandeau à 08:48 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :