16 janvier 2020

Mémoires et radotages (265) – Le cas Adama Cissé

GSM


Écrit le 15 janvier 2020
 
 
 
Remarque : Lorsque l’on est épuisé et qu’on a un coup de fatigue… A-t-on le temps d’enlever ses chaussures ?
………………………………………
 
Préambule :
 
Quand j’étais gérant de ma boite, j’ai eu un ouvrier qui s’appelait Duvivier…
 
Une fois je suis arrivé sur le chantier à 16 heures environ… Il dormait… L’horaire de travail se terminait à 17 heures normalement.
Quand il s’est réveillé, je lui ai offert un pot au bistrot à coté… Puis je l’ai laissé se changer et partir…
Il avait posé, ce jour là 75 mètres de becquets de 8, (les plus difficiles à poser)… La quantité rentable était de 50 ml/j… Ce jour-là il a eu une très bonne prime…
 
Personnellement, dans mon dernier emploi, une fois, j’ai fait grève seul une journée au siège, parce que j’étais en désaccord avec mon Patron, parmi les collègues intrigués, après en avoir informé mon patron.
Une autre fois, je me suis endormi sur le bureau assez longtemps… au su et au vu de pas mal de monde, patron compris…
Contrairement à mes collègues qui arrivaient à 9 heures, j’embauchais à 7 heures le matin, je partais à 19 heures, parfois sans avoir pris le temps d’un véritable repas à midi Et j’abattais une quantité de travail très importante…
Je n’ai eu ni sanction, ni reproche, ni quoi que ce soit…
 
Quand un gars bosse et que cela se sait… Aucun patron ne sanctionne ce genre de fait, à moins d’être un abruti ou un salaud…
 
Fin du préambule.
………………………………
 
Dans le cas de Adama Cissé, à moins que ses supérieurs soient des abrutis ou des salauds, je crois vraisemblablement, qu’ils ont trouvé là un prétexte pour le lourder avec des preuves à l’appui…
 
Parce qu’il faut bien préciser, que les ouvriers qui travaillent très doucement ou très peu, ou même qui ne foutent rien ne sont pas ‘lourdables’, du moment qu’ils viennent au boulot. Les salariés qui envoient des arrêts de travail de complaisance, ne sont pas ‘lourdables’. Et ainsi de suite…
 
Alors quand je vois 61% des gens sondés se prononcer en faveur du ‘pauvre’ Adama… Peut-être se trompent-ils sur les motivations de ce licenciement… Ils devraient en majorité se déclarer "sans opinion"... A moins qu’ils ne soient pas très portés sur le travail eux non plus…
  

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :


11 janvier 2020

Réforme de la carte ADA: les demandeurs d’asile et la carte

GSM

ADA : Aide aux demandeurs d'asile


https://www.lacimade.org/carte-ada-pourquoi-faire-simple-quand-on-peut-faire-complique/

Montant journalier de l'Ada
Taille de la familleMontant journalierMontant journalier + montant supplémentaire
1 personne 6,80 € 14,20 €
2 personnes 10,20 € 17,60 €
3 personnes 13,60 € 21,00 €
4 personnes 17,00 € 24,40 €
5 personnes 20,40 € 27,80 €
6 personnes 23,80 € 31,20 €
7 personnes 27,20 € 34,60 €
8 personnes 30,60 € 38,00 €
9 personnes 34,00 € 41,40 €
10 personnes 37,40 € 44,80 €
Le montant supplémentaire si aucune place d'hébergement ne vous a été proposée est de 7,40 €.

Posté par zalandeau à 09:46 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

08 janvier 2020

Mémoires et radotages (257) – Âge des retraites, Enarchie incompétente et Macronie


GSM

Écrit le 05 janvier 2020
 
L'âge de début des retraites ?... Parlons-en… D’ailleurs, est-ce que tout le monde est apte à en parler ?
 
Oui et non !
 
-Oui, parce que chacun sait ou connaît tout ou partie de son propre système de retraite à venir et que chacun connaît les difficultés de son propre métier et connaît plus ou moins l’interaction entre l’exercice de son métier et les difficultés liées à l’âge, qui conduisent à un moment de sa vie à cesser ce travail pour passer dans l’autre monde : Celui des retraités !
 
-Non, parce que chacun défendant son propre intérêt, chacun aura tendance à tirer les couvertures à lui, afin de faire croire que la retraite doit lui être versée plus tôt et de manière la plus abondante possible…
 
-Non, parce que les politiciens qui dirigent notre pays, sont des gens pas tous capables de se mettre à la place des autres…. Vous savez, ces autres qui sont bouchers, manœuvres, médecins, magasiniers, aiguilleurs… Enfin, ces 95% de la population qui déploient d’intenses efforts physiques, ou qui créent, construisent, gèrent, organisent, soignent, sécurisent, etc…
 
Parce qu’il faut bien dire, qu’une partie des élites qui prétendent quasiment détenir la science infuse, ont bien souvent été élevés, instruits, endoctrinés de manière totalement « hors sol », bien loin de toutes les réalités qui constituent la grande palette de la population laborieuse…
 
Que connaît un énarque des problèmes d’un manœuvre ? Rien ! Mais il commence à s’en douter lorsqu’on lui explique que ce genre de travailleur soulève des charges de 50 kg à longueur de journée, ou qu’il manie à la pelle des tonnes et des tonnes, le dos courbé, ou qu’il manie un marteau piqueur qui lui provoque des vibrations qui détruisent son corps à petit feu…
Oui ils comprennent, si on leur explique… Parce qu’ils se voient dans cette tâche et qu’ils se disent « Mais je serais bien incapable de faire tout cela, quelle horreur ! ». Mais ils ne vous ne le répèteront pas pour pas passer pour des cons…
Mais combien de métiers passent-ils à côté de cet imaginaire ultra réduit de la gente politique ? Enormément !
Bien qu’ils parviennent à imaginer des travaux pénibles physiquement, ils ne peuvent concevoir les autres métiers, parce qu’ils pensent que les autres métiers, sont du même niveau que le leur…
Que sont donc les compétences d’un énarque ou de tout animal politique n’ayant jamais côtoyé la réalité concrète du travail ?
Savoir parler et savoir donner des ordres, c’est cela l’essentiel de leur formation ! Mais très souvent leur éloquence ne sert qu’à brasser du vent… Et quand ils ont fini de parler on s’aperçoit que cela ne veut rien dire. Quant aux ordres qu’ils donnent, ils savent les donner, avec toutes les finesses de leur art oratoire et de cette pseudo autorité, cette diplomatie et cette psychologie, qu’ils ont appris à maîtriser, mais quant au contenu des ordres qu’ils donnent, la connerie, l’imbécillité, l’absurdité sont très souvent au rendez-vous !...
 
Prenons par exemple, ce magasinier lambda, qui tient des fiches de stocks (sur ordinateur), qui se sert d’un élévateur pour stocker et déstocker des palettes sans effort physique particulier…
Et bien pour l’homo politicus abruticus, pas de passe-droit, la retraite complète sera repoussée plus tard parce que le métier n’est pas dur physiquement… Jawoll Mein Herr !
 
Mais le magasinier tel que je l’ai décrit, fait de plus en plus d’erreurs dans ses écritures avec l’âge. Il accroche de plus en plus son élévateur et parfois casse accidentellement davantage de marchandise, ou bien il va beaucoup plus lentement parce qu’il n’est plus sûr de lui-même avec raison d’ailleurs… Jusqu’à quand sera-t-il rentable ?
Pour l’entrepreneur qui l’emploie, le cas sera bien vite réglé… S’il ne le met pas au placard (corvée de chiottes, ou autres), pour qu’il démissionne, il le virera purement et simplement… Parce qu’un employeur n’a pas à gérer le passage entre travail et retraite tout simplement…
Alors que faire de ce magasinier vieillissant qu’on ne garde pas dans le monde du travail ? Ne doit-on pas considérer que l’âge de sa retraite ne peut être compatible avec un âge bidon fixé arbitrairement ? Et que son vieillissement n’est tout simplement plus compatible avec l’exercice d’un métier ?
 
On parle des pompiers, des flics, des militaires… Les politiciens savent se représenter tout cela mentalement : « Hou la la, le feu ! Hou la la les blackblock qui me foncent dans le chou ! Hou la la, les rebelles qui me mitraillent et je ne cours pas assez vite »… Donc, ils admettent assez facilement, que des âges de départ plus favorables soient octroyées à des professions qui encore une fois sont très liées aux capacité physiques des gens et donc à l’amoindrissement de ces capacités…
 
Mais prenons un autre exemple : Un aiguilleur… Qu’il soit du ciel, ou du rail ou d’autre chose…
La société humaine peut-elle se permettre de garder un aiguilleur dont les capacités intellectuelles de cognitivité, d’attention, de concentration, de décision sont altérées avec le vieillissement ? La réponse est bien évidemment non !
Et pourtant le bonhomme n’aura jamais eu affaire au feu, aux balles au pelletage du charbon dans une locomotive, à la manutention de lourdes charges et donc basiquement avec le raisonnement imbécile de nos dirigeants il lui faudra reculer l’âge de sa retraite, parce que quelqu’un dans un ministère, avec une simple règle de trois aura déterminé une économie substantielle pour satisfaire la finance internationale en prétextant un simple équilibre des comptes de la dette publique.
Il est bien entendu que pour une simple raison de sécurité un aiguilleur, s’il ne peut être recasé dans un emploi plus en adéquation avec ses facultés diminuées, devra avoir un âge de départ à la retraite moins élevé que les autres…
 
Il n’y a donc pas que les aspects physiques qui peuvent déterminer l’avancement de l’âge de la retraite !
 
Qui peut déterminer ces âges ?
 
Pas les intéressés, qui par intérêt, c’est le cas de le dire, prêcheront la retraite avant même d’avoir travaillé !
Pas les politiciens, dont la méconnaissance du monde du travail les rend inaptes à juger et dont le naufrage de la vieillesse n’a que peu d’effet sur leur « travail »…
 
Seuls des spécialistes à forts potentiels analytique et synthétique travaillant en équipe, peuvent déterminer cette ‘fracture’ entre compétence au boulot et nécessité de rupture avec l’activité professionnelle… Certes, cela peut être fait au coup par coup pour des travailleurs dont un accident de santé bouleverse l’ordre naturel des choses, mais hélas qui pénalisent financièrement  ces derniers quant au montant de leur pension.
 
Cependant, il y a de nombreuses professions où systématiquement, l’âge couperet devrait être fixé, même si parfois des individus exceptionnellement en meilleurs santé que la moyenne pourraient décider et être autorisé à poursuivre au-delà…
 
Parce qu’en fait, qu’est-ce que la retraite ? Un havre pour les feignants ? Théoriquement non ! C’est un refuge financier que la société fournit pour récompenser ceux qui ont fourni leur travail et qui ne sont plus en capacité de continuer…
 
Je prends un dernier exemple : Mon médecin… Il vient de partir à la retraite… Depuis quelques temps, qu’il y avait de lenteur dans ses décisions, que d’erreurs dans ses choix, que d’oublis dans ses prescriptions ? Moi je l’aimais bien, mais au fond, fallait-il qu’il continue ?
Fallait-il qu’il reste et peut-on imaginer un vieux médecin travaillant en appui d’un plus jeune ? Serait-ce quand même rentable pour la collectivité ? Je ne me prononcerais pas, je ne suis pas spécialiste dans le médical…
 
Alors, s’il n’y a pas d’autres solution, à la question « Fallait-il qu’il reste ? » je réponds bien sûr que non… Il n’était que temps… Même si sa carrière n’est pas complète au sens Libéralo-Macronien, il mériterait pourtant une retraite entière, pour bons et loyaux services…
 

Posté par zalandeau à 10:36 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

01 janvier 2020

Mémoires et radotages (255) – Bonne ânée, bonne sautée


GSM

Écrit le 30 décembre 2019
 
Il parait qu’il faut faire des souhaits… Alors je veux bien… Mais il faut dire qu’avant… Avant mon déraillement 'cerveautal'… comment on dit, déjà ?… du cerveau… J’avais de l’imagination, c’est à dire de la créativité… Maintenant ce n’est plus le cas… Je ne parviens plus à créer des images ni graphiquement ni par les mots que j’écris… N’ayant plus de ces idées flamboyantes, je suis très limité dans ces vœux que je souhaiterais très beaux et très chaleureux…
Où j’inviterais toute l’humanité à vivre en paix, le ventre plein et heureuse…
Où je souhaiterais les vœux les plus incroyables pour mes amis et surtout pour mes petits et mon frérot, à la mère de mes enfants, qui sont tout ce qui me reste après le départ du reste de ma famille pour l'au-delà…
 
Alors que dirais-je de plus à tous ceux que je porte en haute considération, que ce que je vais dire à mes chers petits ? Rien de plus que :
 
Très bonne année et très bonne santé et l’accomplissement de tous vos vœux pour la nouvelle année.
 
(Et en plus ça pourra resservir pour les autres futures années, s’il y en a…
 
Et pour les saloperies qui nous pourrissent la vie : Allez brûler en enfer !
  

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

16 décembre 2019

TEST : Etes-vous croyant, athée, agnostique ou chercheur ?

GSM

http://www.meditationfrance.com/testmf.htm#agnostique
 
On dit que la croyance n'est jamais celle d'un individu, mais toujours celle des gens qui l'entourent. Comme les grandes religions établies de l'Occident sont essentiellement fondées sur une foi et des croyances ne prêtant pas à discussion, on comprend aisément pourquoi nous sommes en règle générale si paresseux pour tout ce qui concerne notre vie spirituelle.
 
Quand un enfant pose des questions essentielles - "D'où est-ce que je viens?", "Qu'est-ce que je suis ?", "Qui m'a fait ?" ou encore "Où est-ce que l'on va quand on est mort ?" - rares sont ceux d'entre nous qui ont le courage de lui répondre franchement qu'ils n'en savent rien.
 
La plupart du temps, nous préférons puiser les réponses dans l'arsenal d'arguments tous faits, usés et rabâchés, mais rassurants, de notre système de croyances et les présenter telles quelles à son jeune esprit avide de révélations. Ces explications d'adultes sûrs d'eux-mêmes, qu'il a du mal à contester, le satisfont généralement, et très peu d'enfants ont alors assez de curiosité pour pousser plus loin leurs investigations.
 
Les séries de question qui suivent définissent 4 manières fondamentales d'aborder les questions de Dieu, de la vie et de la mort.
Vous pouvez aussi préciser votre approche en choisissant l'illustration qui vous inspire le plus. Quels que soient les résultats que vous obtiendrez, n'oubliez pas qu'ils n'impliquent aucun jugement de valeur. Aucune de ces attitudes n'est meilleure, plus juste ou plus sacrée que les autres. Elles sont seulement différentes et méritent toutes le même respect.
 
Évaluation
Répondez par oui ou par non aux questions qui suivent. Si les oui d'une même colonne dépassent de plus de 4 les oui des autres colonnes, vous pouvez considérer que l'attitude envers Dieu et le divin qu'elle décrit sommairement est bien la vôtre.
 
Note de zalandeau : J'ai fait le test...  Et bien évidemment je ne rentre pas dans l'évaluation ci-dessus. Disons que je suis plutôt agnostique et chercheur...
 

CROYANT 1 Oui /12
Pensez-vous que :  
1. La religion que vous avez choisie est la seule vraie religion ? Non
2. Vous étiez prédestiné à naître et grandir dans votre religion ? Non
3. Vous êtes sur Terre pour suivre la voie que Dieu vous a indiquée ? Non
4. Votre foi n'est pas discutable, parce que les vérités qu'elle énonce n'ont pas besoin d'être démontrées ? Non
5. Une foi inébranlable est la première qualité requise en matière de religion ? pas concerné
6. La vie religieuse doit s'appuyer sur des renseignements clairs, compréhensibles par tous ? pas concerné
7. La sincérité de votre foi vous conduira à Dieu ? Ne sais pas
8. Les fidèles doivent se soumettre à l'autorité des prêtres, imams et rabbins selon leur religion ? Non
9. Les bienfaits que vous accomplissez ici-bas seront récompensés au paradis ? peut être
10. Votre âme continuera de vivre après la mort ? Oui
11. Les personnes qui professent une autre religion que la vôtre sont dans l'erreur ? Non
12. La communion et la prière en commun sont essentielles pour un croyant ? Non
   
AGNOSTIQUE 9 Oui /12
Pensez-vous que :  
1. Il est impossible de prouver l'existence ou la non existence de Dieu ? Oui
2. Il faut garder un esprit ouvert pour tout ce qui concerne Dieu ? Oui
3. Les représentations de Dieu proposées par les diverses religions ne peuvent pas être toutes exactes ? Oui
4. La foi des croyants n'est pas une preuve de l'existence de Dieu ? Oui
5. Si Dieu existait, il serait tout simplement inconnaissable ? Oui
6. Seul le monde matériel, mesurable peut-être connu ? Oui
7. Il est possible d'apprécier pleinement la vie sans se poser d'inutiles questions sur Dieu ? Oui
8. Rien n'indique d'une manière convaincante qu'il y ait un Dieu omnipotent au dessus de nous ? Non
9. Dieu peut être une hypothèse de travail quand on réfléchit à l'existence, mais rien de plus ? Non
10. Il n'y a aucune raison de croire en un Dieu unique, mâle de surcroît ? Oui
11. La plupart des gens monothéistes sont simplistes et infantiles ? Non
12. Les gens qui disent accomplir l'œuvre de Dieu s'illusionnent eux-mêmes ? Oui
   
ATHÉE 6 Oui /12
Pensez-vous que :  
1. Il n'y a pas besoin d'un créateur pour expliquer la vie ? Non
2. La science fournit toutes les explications suffisantes pour rendre compte de l'existence de l'univers ? Non
3. Les affirmations qui ne s'appuient pas sur des faits véritables ne méritent pas d'être retenues ? Oui
4. Les croyants sont des gens qui prennent leurs désirs pour des réalités ? Non
5. Les souffrances du monde entier rendent absurde l'idée d'un Dieu amour et de bonté ? Non
6. Les religions sont des vestiges d'époques révolues de l'évolution humaine ? pas concerné
7. La croyance en un Dieu salvateur est révélatrice d'un manque de maturité ? Non
8. L'homme a crée Dieu à son image- et non l'inverse ? Oui
9. Il faut se méfier des gens qui essaient de vendre aux autres l'image de leur Dieu ? Oui
10. La plupart des gens ne croient en Dieu que parce que l'idée du paradis les rassure ? Oui
11. Ceux qui croient que seul leur Dieu est omnipotent sont de dangereux illuminés ? Oui
12. Une bonne philosophie vaut mieux que toutes les religions du monde ? Oui
   
CHERCHEUR 9 Oui /12
Pensez-vous que :  
1. On ne peut croire au divin que lorsqu'on en fait l'expérience directe ou dit autrement on ne peut connaître Dieu qu'en le rencontrant à l'intérieur de soi ? Non
2. La foi est aveugle, seuls des aveugles peuvent croire ? Non
3. Il ne faut jamais prendre pour argent comptant les croyances des autres ? Oui
4. Chacun devrait s'interroger sur sa propre nature au lieu d'interroger les autres ? Oui
5. La méditation (être un témoin détaché des pensées et des émotions) est essentielle à la spiritualité authentique ? pas concerné
6. Il vaut mieux être soi-même vrai que croire à une quelconque vérité ? Oui
7. Toute religion qui demande de croire sans se poser de questions est suspecte ? Oui
8. La paix, la vérité et le bonheur se trouvent dans l'ici et maintenant quand nous sommes simplement en accord avec nous même et avec la vie ? Oui
9. Vous avez besoin de découvrir par vous-même qui vous êtes et d'où vous venez ? Oui
10. Il faut se méfier de tous ceux qui prétendent être envoyés par Dieu ? Oui
11. Le " Connais-toi toi même " de Socrate est une forme supérieure de sagesse ? Oui
12. Se soumettre à une religion établie est une capitulation ? Oui

Posté par zalandeau à 09:46 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,


12 décembre 2019

Le pauvre con et le nanti


GSMEcrit le 29 04 2009

 

Quelle est la différence entre acheter et voler ?
Quelle est la différence entre créer et piller ?
Quelle est la différence entre penser et répéter ?
Quelle est la différence entre écrire et copier-coller ?
Quelle est la différence entre sincérité et mensonge ?
Quelle est la différence entre travailler et exploiter ?
 
Celui qui achète, qui crée, qui pense, qui écrit, qui dit la vérité, qui travaille est un pauvre con, ignoré, méprisé…
Celui qui vole, qui pille, qui répète, qui plagie, qui ment, qui exploite est riche, considéré, respecté…
 
Le deuxième n’est pas con, il a compris le système et vous pisse au cul !
 

Posté par zalandeau à 09:46 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

06 décembre 2019

Mémoires et radotages (21) – Le courage

GSMEcrit le 11 novembre 2015

Oui, j’ai eu peur… Parce que le courage n’est pas éternel ! Il n’y a pas que des hommes lâches et des hommes courageux… Ce serait trop manichéen ! Il y a aussi des gens qui ont eu du courage dans certaines circonstances et n’en ont pas eu dans d’autres, à certaines époques et pas à d’autres… Le courage n’est pas un acquis… Cela se mérite chaque jour…
 
C’est comme le vertige… J’ai connu un gars qui installait des échafaudages, perché tout en haut, posé d’un pied et accroché d’une main… jusqu’au jour où je l’ai trouvé au pied de l’échafaudage : C’est lui qui accrochait les tubes au bout de la corde… Le vertige était venu d’un coup, un jour… Et le vertige, qu’est-ce, sinon de la peur que l’on ne peut raisonner, irrépressible… La terreur, les tremblements, les suées froides, le blocage complet comme tétanisé…
 
Comme je le comprends ce gus ! J’ai vécu la même chose… Comment ai-je pu aller faire le singe à des hauteurs pareilles sur des bouts de tubes brinquebalants ? Comment ai-je pu sauter par la portière d’un avion ? Comment ai-je pu imposer ma loi à une bande de nègres qui ne rêvaient que de me faire la peau ? Comment ai-je pu mater des mecs comme des armoires à glaces sur les chantiers ? Fallait-il que je sois fou, inconscient, téméraire ?
 
Non, en y réfléchissant bien, je n’étais pas inconscient ni téméraire… J’avais peur mais, j’évaluais les risques, je mettais au point les actions que j’allais mener, je me préparais à contrôler ma peur, puis je contrôlais ma peur, le moment venu… Je me maîtrisais… Je déployais ma volonté plein pot, comme un forcené… Ma force était dans ma voix, dans mon ton, dans la justesse de mon combat, dans ma précision, fut-ce au fusil mitrailleur… En fait tout venait de mon cerveau ! Je serai le plus fort parce que c’est moi ou l’autre… Je serai le plus fort parce qu’il en va de mon emploi… Je serai le plus fort, parce qu’il en va de ma crédibilité… Cela n'a pas empêché les échecs, bien entendu...
 
C’était le bon temps, quoi !... Et… le bon temps, c’est fini… Maintenant, je commence à avoir peur et à savoir que je ne saurais plus contrôler la situation… On ne peut pas être et avoir été… Pourtant, j’aimerais avoir encore du courage…
Parce que, non seulement on sait que l’on a plus les moyens de contrôler les situations qui se présenteraient (en matière de force, vivacité d’esprit, etc.…), mais encore, on n’a plus la maîtrise de notre volonté, de notre courage… Tout fout le camp !
 
Et le pire c’est que cette chute est rapide, beaucoup trop rapide…
 
Bordel ! Ça fait chier de vieillir ! Merde !
 

Posté par zalandeau à 10:39 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

04 décembre 2019

Mon opérateur : L'honnêteté c'était avant ! (2)

GSM


NDLA : Je clique donc sur le lien du tchat administratif :
 
SFR Assistance : Bonjour et bienvenue sur le service chat administratif.
SFR Assistance: Comment pouvons-nous vous aider ?
Client: Vous avez arbitrairement changé les termes de mon contrat en le passant à 12,99€ au lieu des 11,99€ habituels. C'est de l'arnaque
Diana_D: Bonjour, XXXXXXXXX. Je suis Diana, votre conseillère du chat commercial RED by SFR.
Diana_D: Votre demande concerne bien la ligne XXXXXXXXXX ?
Client: Oui
Diana_D: Merci pour l'info.
Diana_D: Votre forfait 24H/24 + SMS illimités s’enrichit, votre data passe de 50Mo à 200Mo et la 4G est maintenant disponible gratuitement (sous réserve de compatibilité technique de votre mobile et de la couverture 4G). Il vous suffit de l’activer depuis votre Espace Client dans la rubrique « Offre et Options » puis « Gérer vos options ».
Diana_D: Nous sommes amenés à réviser nos tarifs pour continuer à fournir des services de qualité : c’est maintenant que vous bénéficiez de plus de data, vous pouvez surfer en toute tranquillité sur Internet, vous pouvez choisir la 4G de vous accompagner dans vos « promenades » sur le Web.
Diana_D: Cette hausse de tarif vous a été notifiée sur votre facture de février. Cette disposition est conforme à l’article 6.1.2 des conditions générales d’abonnement RED (respect d’un délai de prévenance d’au moins un mois avant l’entrée en vigueur du nouveau tarif).
Client: Ce n'est pas une info. C'est une question : je veux revenir à 11,99 €. Je n'ai pas besoin d'internet
Diana_D: L'application du nouveau tarif est valable pour tous les clients RED 2H et RE 24H/24.
Client: Vous en avez encore beaucoup des escroqueries comme cela ?
Client: Au début SFR était honnête. Ce n'est plus le cas.
Diana_D: Conformément à l’article 6.1.2 des conditions générales d’abonnement Red, SFR est libre de faire évoluer les Tarifs des Services.
Diana_D: Il est nécessaire de savoir qu'il ne s'agit pas seulement d'une hausse tarifaire, mais aussi de l'augmentation de vos options.
Client: Je n'ai pas demandé de plus.
Client: La fidélité de ma part est dès maintenant une option également à partir de maintenant...
Diana_D: Ce changement n'est pas optionnel.
Diana_D: Je tiens à vous remercier pour votre fidélité.
Diana_D: Nous sommes amenés à réviser nos tarifs pour répondre aux besoins de tous les clients.
Client: Vous n'avez pas compris que je ne me sens plus obligé de rester chez vous, vu vos procédés cavaliers ?
Diana_D: C'est votre décision.
Diana_D: Si toutefois, vous refusez l'application de ce tarif, vous avez la possibilité de résilier.
Client: Votre politique commerciale va vous valoir des déboires et ça sera bien fait !
Diana_D: Puis-je vous aider autrement ?
{ Va te faire enculer, avec ton employeur et toute ta clique de voleurs }, pensai-je, dépité…
 
 
NDLA : Effectivement après enquête, c'était bien marqué sur la facture de février... Sur la deuxième page, pleine du sempiternel baratin, toujours le même et qu'on ne lit jamais... Sauf que là ils avaient rajouté ces modifications…
Compulsant ensuite fiévreusement les conditions générales de ce contrat, je vis qu’effectivement ils pouvaient en modifier unilatéralement les clauses… Bref une partie de ce que j’avais économisé en changeant de contrat est parti en fumée… Fais ch.... suer !
 
J'ai donc changé pour RED... 8,99€... Mais un an après, ce dernier a augmenté à 9,99€... Qu'est-ce qu'il faut se battre pour faire des économies !!!
 

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

03 décembre 2019

Mon opérateur : L'honnêteté c'était avant ! (1)

GSM

Ecrit le 29 mai 2015
 
J'allais rechercher comment comprendre la nature de mon dépassement de forfait sur le site de l'opérateur. Mais on arrête pas le progrès : Le bazard capte l’hésitation de ma souris, et un Tchat s'ouvre...
 
Marion: Bonjour, je suis un conseiller RED by SFR. En quoi puis-je vous aider ?
 
Kézako ??? Bon c'est nouveau, mais tant pis je vais m'enquérir de la réponse à ma question...
 
Vous: Pourquoi de mars à avril avez-vous augmenté mon forfait de 11,99 à 12,99€ ? Sans prévenir, en plus ?
 
Marion: J'ai bien lu votre question concernant l'augmentation de votre forfait.
 
Marion: Déplaçons la fenêtre de chat. Ainsi, vous pourrez naviguer sur notre site tout en chattant. Veuillez cliquer sur « Oui, lancer le chat » .
 
Marion: Je vous remercie
 
Vous: Ça ne me donne pas votre réponse
 
Marion: Votre forfait a été augmenté d'1€ car celui-ci a été amélioré. Avec uniquement 1 € de plus vous bénéficiez actuellement de 200Mo d'internet au lieu de 50Mo.
 
Marion: Un mail vous a été envoyé pour vous avertir de ce changement avant que celui-ci ne soit déclancher.
 
Marion: Cependant, avez-vous tenté de vous approcher du Service Client afin d'obtenir plus d'éclaircissements à cet effet?
 
Marion: .
 
Marion: Êtes-vous toujours là ?
 
Marion: Puis-je faire autre chose pour vous?
 
Le fait est qu'elle écrit tellement vite que je n'ai pas le temps de répondre...
 
Vous: Vous m'avez obligé et mis devant le fait accompli. Comme si je lisais toutes vos pub
 
Marion: Je comprends, je vous invite à vous rendre sur notre chat administratif pour avoir plus de renseignements à ce sujet.
 
Marion: Souhaitez-vous le lien de la page pour y accéder ?
 
Vous: Vous comprenez... Mais c'est de l'arnaque !
 
Vous: Je n'ai jamais vu changer les conditions d'un contrat en cours
 
Marion: Je comprends. Je suis navrée mais je suis spécialisée en ouverture de ligne. Je ne peux pas vous aider d'avantage. C'est pour cela que je vous invite à contacter notre chat administratif qui pourra faire le nécessaire.
 
Vous: Donnez votre lien, je vais lire
 
Marion: Voici le lien du chat administratif : http://assistance.sfr.fr/contacter/mobile/mobile-contact-tchat/fc-3271-75194
 
Marion: Je vous invite à copier et coller ce lien dans votre barre d'adresse.
 
Marion: Avez-vous d'autres questions ?
 
Vous: Non, à part que l'honnêteté du SFR des débuts est bien enterrée...
 
Marion: Je comprends.
 
Marion: Merci d'avoir visité www.SFR.fr.
 
Marion: Votre avis est important et pour pouvoir améliorer notre service Chat, nous vous invitons à remplir cette courte enquête de satisfaction. Veuillez cliquer ici pour lancer le questionnaire
 
Marion: Bonne journée.
 
Le conseiller a quitté la conversation.
 
NDLA : Je clique donc sur le lien du tchat administratif... (A suivre)
 

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

01 décembre 2019

L’homme est un loup pour l’homme

GSM

Jean-Jacques Rousseau écrivait « L’homme est naturellement bon ». Sa naïveté en a fait un Candide…
 
Dehors il fait chaud, c’est le silence du dimanche, et l’odeur de l’herbe haute qui n’est pas encore coupée…
Les souvenirs affluent et emportent le présent…
 
Il faisait chaud et dans l’air du haut plateau du Shaba, à l’odeur de la brousse et au silence de la nature avaient succédé l’odeur du sang et le bruit des combats.
L’homme n’était pas bon, il tuait son prochain. L’homme torturait dans une fureur barbare, tout comme l’avait fait jadis l’homme de Tautavel.
 
Qu’y avait il de changé ?
 
Des explications pour légitimer ces massacres ?
 
L’homme de Cro-magnon avait aussi des prétextes « pour se rendre plus fort en mangeant l’ennemi ».
 
Rien n’a changé.
Dans la chaleur torride du Darfour, on massacre, on viole, on brûle vifs des êtres «humains». Où est l’humanité ?
 
La cruauté, instinct dégradant de l’homme, est toujours parmi nous. Ordinairement masquée, elle se dévoile parfois lors d’évènements propices. Et l’on voit alors l’homme être un loup pour l’homme.
 
Qu’y a-t-il de changé ?
Ceux qui espèrent en l'homme ne sont-ils pas tous des candides ? Comme Daladier en 39 revenant de chez le Führer, et déclarant tout sourire : "Nous avons évité la guerre". Encore un Candide. Les "Candide" ne gagnent que dans les livres. Mais ils perdent dans la vraie vie.
 
La cruauté et la lâcheté triomphent.
 
Qu'y a-t-il de changé ? Est-ce que les hommes changeront ? Connaitrons-nous sur terre un monde bon ?
 
Qu'y a-t-il de changé ?
 
Rien !
 

Posté par zalandeau à 11:44 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :