16 août 2018

L'étrange perquisition de l'appartement d'Alexandre Benalla

 

GSM

 

L'étrange perquisition de l'appartement d'Alexandre Benalla

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :


14 août 2018

Les migrants mineurs

GSM

Les migrants mineurs

Posté par zalandeau à 08:48 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

13 août 2018

La situation s'aggrave tout en se clarifiant ...

GSM

https://breizatao.com/2018/05/25/le-voile-islamique-fait-partie-de-la-france-affirme-un-chef-du-parti-demmanuel-macron-qui-veut-des-femmes-voilees-a-lassemblee-video/ 
 
Aurélien Taché Député En Marche :
« je veux des femmes voilées à l’Assemblée, le voile fait partie de la société Française ».
 
Lentement mais sûrement, Emmanuel Macron structure son alliance avec les islamistes, essentiellement les Frères Musulmans, en envoyant des émissaires faire voler des ballons d’essai dans les médias.
 
Dernier épisode en date, le député LREM du Val d’Oise Aurélien Taché a fait savoir que des femmes voilées à l’Assemblée Nationale française auraient « son soutien » car le voile islamique « fait partie de la société française » selon ce parlementaire Macroniste.
 
Cette déclaration s’ajoute au numéro de communication orchestré à l’Elysée par Emmanuel Macron et Yassine Belattar, un proche des Frères Musulmans, autour de la réorganisation politique des zones de peuplement afro-islamique en France (lire ici).
 
Capter le vote musulman.
 
Sur fond d’islamisation fulgurante de l’Hexagone – qui compte désormais près de 10 millions de musulmans – Macron entend empêcher la gauche radicale mélenchoniste de capitaliser sur le vote islamique.
 
Pour y parvenir, une sous-traitance des zones islamiques est donc accordée aux Frères Musulmans qui auront pour tâche, en échange de la protection du gouvernement, de soutenir électoralement Emmanuel Macron.
 
Ainsi se forme, progressivement, la 6ème République française :
 
La république islamique . C'est l'avenir de la France.
 

Posté par zalandeau à 08:48 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 août 2018

Général Gomart : bien sûr cette invasion est voulue


GSM

L’INVASION N’AVANCE PAS AU HASARD. LE GÉNÉRAL GOMART PATRON DU RENSEIGNEMENT MILITAIRE, L’EXPLIQUE (en 2015). 

 

 

Général Gomart : bien sûr cette invasion est voulue 
 
Rien du trafic migratoire en Méditerranée n’est ignoré des autorités françaises, militaires et civiles. Le général de corps d’armée (quatre étoiles) Christophe Gomart, patron de la DRM (Direction du renseignement militaire) est chargé de recueillir toutes les informations susceptibles d’aider la France à prendre ses décisions d’ordre militaire.
 
Le général 4 étoiles a expliqué, en ouverture du colloque Geoint, qui s’est tenu à la Société de géographie, à Paris, les 11 et 12 septembre derniers, comment rien du trafic migratoire au Moyen-Orient et en Méditerranée n’échappe au Renseignement français.
 
La DRM, qui est leader en France sur le renseignement d’origine imagerie (ROIM) fourni par les satellites-espions militaires, a inauguré le 19 janvier dernier un très discret centre d’expertise, le CRGI (Centre de renseignement géospatial interarmées).
 
Pluridisciplinaire, il intègre une trentaine de spécialistes civils, militaires et réservistes de haut niveau dont la principale fonction consiste à fusionner le renseignement recueilli par la DRM à partir d’une multitude de capteurs (interceptions, satellites, sources ouvertes, cybersurveillance, etc.).
 
C’est ainsi que la DRM peut aujourd’hui présenter aux dirigeants français une situation précise de la présence des migrants subsahariens en Libye, ainsi que les identités exactes, les modes opératoires et les stratégies des passeurs de migrants. Ces informations sont transmises par la France à l’état-major de la mission européenne en Méditerranée Eunavfor Med, lancée en mai dernier.
 
Le général Gomart a ainsi pu confier lors du colloque que les militaires français ont repéré les principaux points d’entrée des filières de trafic humain sur le territoire libyen, notamment à partir de la zone des trois frontières (Libye, Soudan, Égypte). Le renseignement français sait où les passeurs échangent leurs cargaisons humaines, où ils les hébergent. Il les voit également préparer les départs vers l’Europe depuis les plages de Tripolitaine et de Cyrénaïque, imposant aux migrants un processus immuable. 
 
Avant tout départ en mer les passeurs appellent le Centre de Coordination Italien des Secours Maritimes, explique-t-il, et c’est ainsi que les bateaux européens vont recueillir directement en mer les masses migratoires, pour les transporter à bon port, de crainte qu’ils ne s’égarent sur les côtes africaines…
 
Le GeoInt (Geospatial Intelligence) est devenu « l’outil idéal pour valoriser des données massives géo localisées. Il joue le rôle d’un accélérateur de prises de décisions en donnant une vision claire et complète aux chefs militaires et aux décideurs politiques », précise le général.
 
L’invasion est donc une « affaire »  qui n’avance pas au hasard.
 
Voilà, il n’y a aucun mystère. 
 
Lorsque les passeurs vont acheter un zodiac au siège du Consulat honoraire de Bodrum, chez Madame le consul Françoise Olcay, les renseignements français le savent… Sans le reportage de France 2, le consul serait toujours en poste. Il est à noter que Madame Olcay a perdu son poste de consul, mais qu’elle continue d’alimenter le trafic vers la France en poursuivant son commerce illégal et que les autorités françaises le savent, de même qu’elles savent que la Turquie délivre de faux passeports, que les capitaineries ferment les yeux etc. etc.
 
Et si le Renseignement français est capable de voir le trafic migratoire en Afrique jusque dans ses détails, comment ne pourrait-il pas le voir en Europe ? Mais qui sait sur qui la surveillance s’exerce en France ? Sur les opposants à l’immigration ?
 
Cette invasion est voulue.... PAR QUI ?  POURQUOI ?
 

http://www.medias-presse.info/linvasion-navance-pas-au-hasard-le-general-gomart-patron-du-renseignement-militaire-lexplique/38823/

 

NDLR : Le 22 mai 2017, le départ du général Gomart est annoncé. Il est embauché à compter du 3 juillet 2017 par un groupe Immobilier privé.

 

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 juillet 2018

Mémoires et radotages (185) – L’affaire Ben… Je n’sais plus qui ?

GSM

S’agissant de l’affaire Ben Bella… Non ?... Ben Arfa, alors ?... Non plus ?... Benabar ?... Ben Allah, si vous voulez !… En fait, à quoi bon retenir le nom de ce personnage sans grande importance ?
L’affaire n’a d’importance que parce qu’il s’agit d’un maillon faible relié directement à la personne de Macron !
Je ne vais pas raconter les tenants et aboutissants de ce scandale d’état… Chacun peut piocher dans les médias la saveur gratinée de ce feuilleton de l’été, impliquant toute la sphère médiatique, les autorités policières, gouvernementales, ainsi que les deux chambres du congrès…
 
Pour autant, j’approuve totalement l’indignation émise par tous ces intervenants, non pas pour le fond des choses de ce fait divers, mais pour l’atteinte qu’il fait peser sur le Monarque absolu que notre cinquième république a le don de générer, au mépris absolu de la représentativité de l’opinion publique et des majorités bafouées, gouvernées par des minorités soudées par des intérêts de classe et avantagées par un système électoral inique !
 
Oui, je le répète : Tout est bon pour tirer à vue sur Macron, le bonimenteur qui a escroqué un électorat et qui, selon moi, n’a que ce qu’il mérite !
 
Je sais, aucune procédure « d’Impeachment », ne destituera le dictateur élu, car nous ne sommes pas les USA, nous n’avons pratiquement aucun moyen de foutre à la porte les présidents qui se payent notre portrait. La destitution est presque impossible… Sauf s’il saute du train et marche en chemise de nuit sur la voie ferrée sans savoir qui il est ! Mais, il ne prend pas le train : Pas fou le mec !
 
Alors allons-y ! Feu sur le tyran ! Tout scandale est bon ! Même l’affaire Ben-J’sais pas quoi ! C'est de la résistance active !
 

Posté par zalandeau à 08:46 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,


16 juillet 2018

Mémoires et radotages (181) – Macron - Son congrès nous coûte un max pour des nèfles

GSM

Après une année chargée en réformes, Emmanuel Macron a prononcé ce lundi dernier 9 juillet 2018, son second discours devant les députés et sénateurs réunis en Congrès à Versailles pour préciser les prochains grands chantiers qui attendent la majorité. Tout ce qu'il dit est vrai, mais seulement si l’on prend le soin de traduire :
 
"Je n'aime ni les castes, ni les rentes, ni les privilèges" : Les castes et les privilèges il les voit parmi tous ces salauds de pauvres qui profitent de se faire soigner par la sécu, toutes ces veuves qui se gobergent d'une pension de réversion, tous ces miséreux qui se foutent le RSA dans la fouille sans en branler une !... Voila la traduction !
 
"Une politique pour les entreprises, ce n'est pas une politique pour les riches" : Quant à la politique pour les entreprises... On en voit pas de résultat positif, étant donné que seuls les patrons des entreprises importantes peuvent faire des gains accrus, grâce aux mesures prises par Macron et donc on retombe dans la politique POUR les riches !
 
"Rien ne changera pour les retraités d’aujourd’hui" : Mais pour ceux de demain... Les pauvres, je les plains très sincèrement, il va les laminer !
 
4° enfin j'évoque une autre citation de ce destructeur du tissu social Français, "la priorité pour l'année à venir est de bâtir l'État-providence du 21e siècle." "Un État-providence émancipateur, universel, efficace, responsabilisant." : Une régression sociale sans précédent est la traduction réelle des mots trompeurs du plus grand enfumeur de la 5ème république !!!
 
Ce congrès à Versailles a été pour lui l’occasion d’aligner le plus grand nombre de mensonges depuis son accession sur le trône Elyséen. Il a même travaillé le registre « mea culpa », histoire de dissimuler un petit peu son dédain, son mépris des pauvre et la morgue dont il est coutumier, réfugié dans sa fatuité habituelle… C’est un très grand comédien. Je pense que dans une autre vie, il aurait pu décrocher un Molière ou un César. J’aurais personnellement préféré qu’il vive dans cette autre vie, plutôt que dans la nôtre…
 
Mais quand donc notre constitution permettra-elle de sanctionner le mensonge et le non-respect des engagements pris par ceux qui nous gouvernent ?
 
900.000 euros foutus en l’air pour la magnificence du monarque absolu !
 

Posté par zalandeau à 08:46 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

10 juillet 2018

L'armée infiltrée par la cinquième colonne

 

GSM

 

La présence croissante de musulmans au sein de l’armée suscite l’inquiétude

Selon un récent article du Canard Enchaîné, cité par Le Salon Beige, la présence croissante de soldats de confession musulmane au sein de l’armée française serait un véritable sujet d’inquiétude au sein des états-majors.
 
D’après une source militaire citée dans l’encadré, « les chefs de corps ont reçu une note pour leur demander de veiller au grain et d’indiquer tout signe de radicalisation ». Aussi, quelques recrues auraient d’ores et déjà été mises à l’écart. Outre le risque qu’un militaire engagé dans l’opération Sentinelle (protection du territoire national) ne retourne son arme contre la foule ou ses camarades, l’inquiétude plane également sur les anciens soldats, qui pourraient, une fois retournés à la vie civile, se radicaliser et rejoindre les rangs de l’État islamique. « Un phénomène non mesurable mais qui pourrait avoir déjà touché plusieurs dizaines d’ex-militaires aguerris », précise le Canard.
 
 
Si l’on en croit une enquête menée par Christophe Bertossi, de l’Institut français des relations internationales (IFRI), les effectifs de l’Armée française comptent entre 10 et 20 % de soldats musulmans en 2005, pour la plupart d’origine maghrébine. D’après Olivier Roy, politologue spécialiste de l’islam, il y aurait près de 10 % de musulmans sous l’uniforme. « Il suffit de compter le nombre d’aumôniers musulmans pour s’en rendre compte », expliquait-il au Monde des Religions en mars 2015.
 
La France étant engagée sur de nombreux théâtres contre des groupes islamistes, ce constat a de quoi soulever des questionnements quant à leur loyauté. D’autant que les exemples de tensions voire de mutinerie existent.
 
En 1990, un rapport remis par le colonel Yves Biville, chef du Centre d’études sur la sélection du personnel de l’armée de terre (Cespat), au ministre de la défense de l’époque, Jean-Pierre Chevènement, note « l’attitude intransigeante et revendicative tournant à la provocation » de certains JFOM (jeunes Français d’origine maghrébine). Évoquant « la surdélinquance au sein même de leur régiment », le rapport cité par Le Monde Diplomatique explique en outre que « les JFOM commettent 3,5 fois plus de désertions, 6 fois plus de refus d’obéissance, 6 fois plus d’outrages à supérieurs et 8 fois plus d’insoumission ». 
 
En 1999, sur le porte-avions Foch, le journal communiste L’Humanité rapporte qu’une soixantaine d’engagés volontaires musulmans ont pris en otage leur officier pour protester contre une punition collective. Cette sanction aurait été infligée à la suite d’une rebellion survenue alors que des Super-Étendards avaient frappé le Kosovo, considéré par les recrues musulmanes comme un sanctuaire islamique.
 
Récemment encore, en 2009, l’état-major a reconnu, auprès de Libération, que « moins de cinq » engagés volontaires de l’armée de terre (EVAT) ont exprimé, en 2008, le souhait de ne pas partir en opérations extérieures « pour des raisons confessionnelles ». Il s’agissait de jeunes musulmans ne souhaitant pas combattre d’autres musulmans en Afghanistan. « Ces cas sont rarissimes (moins de 0,01% des engagés) mais ils existent », précise Jean-Dominique Merchet.
 
En 1996, après l’abandon de la conscription par Jacques Chirac, l’armée s’est retrouvée confrontée à des besoins de recrutement et a dû élaborer des stratégies pour séduire également les « minorités visibles » que sont les femmes mais aussi les personnes d’origine étrangère. Depuis, leur nombre ne cesse d’augmenter, au point qu’en 2006, l’institution militaire a dû instaurer une aumônerie musulmane.
 
Aujourd’hui, au regard de cette croissance et des antécédents précités, la question de leur loyauté peut effectivement être posée, à l’heure où 300 musulmans (sur un équipage de 3 000) sont engagés à bord du porte-avions Charles de Gaulle au Moyen Orient.

Posté par zalandeau à 08:48 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 juillet 2018

Ma chronique – Décryptage de la logorrhée Elyséenne

GSM

Écrit le 19 octobre 2010.
 
Depuis l’accession au trône du bouffon aidé par une série de mensonges éhontés, les Français commencent (avec quelques retards à l’allumage, il faut bien dire), à comprendre le babillage du monarque…
 
Quand Sarko dit « Blanc », il faut bien entendu comprendre « Noir ».
Petit lexique du Sarko pour débutants :
« Oui = Non » ;
« réforme pour sauver… = casse pour détruire » ;
«  équitable = injuste » ;
 
Mais les Français qui commencent à comprendre cette langue nouvelle, ont fait des progrès…
 
Par exemple : Le gouvernement a dit « on ne manquera pas de carburant ». Les Français ont de suite pris d’assaut les pompes à essence…
 
Alors extrapolons un peu… En pleine bagarre sur les retraites, Napoléon le petit a comme à son habitude, amusé le tapis, en lançant pour détourner l’attention « … juste réforme fiscale… » !
 
Ouille-ouille-ouille ! Je crains le pire et les Français aussi… Avant, ils auraient compris « enfin, on va imposer plus équitablement et répartir l’impôt suivant la situation de richesse des contribuables »… Mais c’était avant…
 
Maintenant, tous ont compris :
-Que l’on va supprimer le bouclier  fiscal (+ 600 millions de rentrées fiscales), mais supprimer l’ISF (moins 5 ou 6 milliards). Résultat global : Nouveau cadeau de 5 milliards aux nantis…
-Que l’on va supprimer les niches fiscales : Ahhh, voilà une idée, qu’elle est bonne ! Va t-on empêcher les riches de déduire de l’impôt des gros milliards dans des placements que seuls eux peuvent abonder ? Que nenni ! On va taxer les assurances vies, les livrets A, supprimer les demi-part des divorcés ou mariés, ce qui frappera les foyers modestes, puisque ces demi-parts étaient plafonnées et ne profitaient que peu aux gros revenus…
-Et puis pour les pauvres cons (ceux du « casse-toi »), qui ont le mauvais goût d’être trop pauvres pour payer des impôts, et bien il n’y a plus qu’à augmenter la TVA et à leur augmenter les prélèvements de CSG et de RDS, pourquoi pas ? Ces cochons de pauvres, ils ne croient pas qu’il vont tout garder pour eux quand –même ?
 
Alors encore une fois : « Ouille-ouille-ouille ! Ça va faire très, très mal ! De manière inique, brutale, cynique, tyran-nique (sa grand-mère la Hongroise, car Hongrois qu’on baise, mais on baise pas,  c’est plutôt nous qui nous faisons hongrer)…
 
Retour en 2018 : Le Hongrois n'a pas eu le temps de supprimer l'ISF, mais seulement de l'amoindrir... Mais L'Amienois qui le remplace actuellement à ce poste l'a partiellement fait sur les biens non immobiliers. Perte : 4 milliards pour l'état. Et la dette se recreuse, comme du temps du Hongrois maudit... Comme quoi les mêmes causes produisent les mêmes effets...
Quant à la logorrhée Élyséenne... « En même temps = rien de plus » ; « Les premiers de cordées = les privilégiés » sont venues se rajouter à notre quotidien ; mais on a toujours : « réforme pour sauver = casse pour détruire » ; «  équitable = injuste ».
Rien n'a changé sous les cieux écœurants de l’Élysée...

Posté par zalandeau à 08:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

06 juillet 2018

Mémoires et radotages (180) - Communautarisme – Le début du terrorisme anti-Français

GSM

Après le décès d’un jeune homme de 22 ans dans le quartier du Breil, à Nantes, ce mardi 3 juillet 2018, à la suite d’un contrôle policier qui aurait mal tourné, la situation s’est tendue dans plusieurs quartiers de Nantes, dans la nuit du mardi 3 au mercredi 4.
 
Des émeutes avaient éclaté dans la soirée au Breil. Plus tard, dans les quartiers de Malakoff et des Dervallières, plusieurs véhicules ont été incendiés.
 
Désolation, ce mercredi matin, à Nantes. Après les émeutes qui ont explosé au Breil, à la suite de la mort d’un jeune homme atteint par un tir policier, la colère s’est propagée aux quartiers voisins.
 
Des barricades encore fumantes barrent l’accès à la place centrale des Dervallières.
Ici, la mairie annexe a brûlé, la bibliothèque, la boulangerie, le pôle médical, la maison de la justice et du droit.
En fait, tous les commerces ont brûlé. Seul le supermarché a été épargné par la colère.
Les habitants sortent petit à petit de leurs appartements. Estomaqués, ils capturent sur leurs smartphones des souvenirs bien sombres de cette nuit de colère. 
 
Il est à noter qu’a été bien vite passés sous silence le fait que dans la nuit, des racailles armées d’armes de guerre sont sorties dans les rues et de nombreux coups de feu ont été entendus par les habitants atterrés. Le trafic d’armes est particulièrement bien développé, dans ces quartiers de Nantes aussi ! 
 
Le but d’un contrôle est de traquer les gens qui ne sont pas en règle, les délinquants et toutes sortes de trafiquants. On sait très bien que quelqu’un qui tente de s’enfuir au besoin en percutant les forces de l’ordre, a en général quelque chose à se reprocher. D’ailleurs c’est pour cela que les gendarmes peuvent tirer sur quelqu’un qui force un barrage, parce que sinon aucun barrage ne servirait plus à rien, tout le monde passerait de force. Si un Français classique avait été tué, en s’enfuyant lors d’un contrôle routier, rien ne se serait passé. Mais il faut le préciser : quand il s’agit de jeunes issus de l’immigration, le communautarisme prend le dessus, contribuant ainsi à imposer la loi de la communauté qui est l’état de non droit et qui représente par la violence déployée, l’insécurité de tout le corps social Français, devant un état toujours plus laxiste et passif reculant partout et toujours.
 
On a vu ce que donnait la violence dans les rues, organisée par les sections d'assaut d'Hitler, devant un Président Hindenburg passif et résigné : L'accession du nazisme au pouvoir, parce que la raison appartient toujours au plus fort ! Sommes-nous en train de favoriser la domination de la France par un nazisme islamique ?
 
La bonne attitude aurait été l’instauration de la loi martiale et le tir à vue sur la racaille qui a participé aux émeutes de Nantes Mardi 3 juillet. La violence urbaine est une sorte de terrorisme, visant à renverser l’ordre établi. Entre cet activisme communautariste, les ultragauchistes et les djihadistes, il n’y a qu’un pas. Le passage d’une sorte de délinquance à une autre plus violente se fait tout simplement parce que le système ne réagit pas et favorise par son immobilisme les dérives les plus violentes sans aucun risque de sanction.
 
Quand dératiserons-nous ces quartiers pourris par le communautarisme, la délinquance, les trafics et l’islamisme ?

Posté par zalandeau à 08:46 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 juin 2018

6 mai 2012 : Ce n'est pas gagné d'avance !

 

GSM

Écrit le 25 avril 2012 (Onze jours avant l'érection pestilencielle)
 
En ce moment les notaires sont surbookés ! Donations, donations, donations, donations, donations... Ça n'arrête pas ! Évidemment Hollande a promis de diminuer le plafond d'exonération... Alors vite, il faut protéger le pognon de la gangrène "socialistique" !
 
A part ça, l'arithmétique va avoir du mal avec les pronostics ! En effet ! On peut compter et additionner comme on veut, les reports de voix sur chacun des deux candidats, on n'arrive en aucun cas à 56/44, ni même à 54/46, comme le prétendent les organismes de sondages relayés par les médias ! Mais certainement à une différence nettement plus infime... (NDLA : Hollande n'obtiendra qur 51,64% au second tour).
 
Le problème, c'est qu'en annonçant un écart pareil, on rassure à tort certains électeurs du prétendu gagnant pas très motivés et qui vont s'exonérer d'un vote soit-disant joué d'avance et que vont se mobiliser les aficionados du soit-disant perdant dans un combat jusqu’au-boutiste pour la conservation de leurs privilèges !
 
La première vérité est que la différence arithmétique est bien inférieure aux sondages et qu'il faut rester mobilisés pour la peste et contre le choléra (ou inversement suivant la sensibilité de chacun aux maladies).
 
La deuxième vérité et cela me rassure, c'est que celui qui est "présidat-candident", vous savez... le "casse-toi pauv'con", ne change pas d'un iota : Obséquieux avec les électeurs des trois partis qui n'ont pas opté pour lui au 1er tour; méprisant, stigmatisant, semant la division et la haine entre les VRAIS et les FAUX travailleurs, les VRAIS et les FAUX Français, Les VRAIS nantis et les FAUX privilégiés...
J'espère qu'en poursuivant ainsi, il continue de creuser la tombe de son mandat en CDD...
 
S'il concourait, je suis sur, qu'il remporterait le titre de VRAI con, mais hélas, l'actuel concours ne vise "que" la présidence de la France !
 
En tous cas, il y a bien longtemps que les Français l'ont catalogué comme un FAUX Président ! J'espère qu'ils le lui feront savoir le 6 mai ! Quant à l'autre candidat malheureusement challenger... Je ne fonde que peu d'espoir sur ses capacités de mollasson...
 
Mobilisez-vous ! Le combat n'est pas gagné d'avance ! Pour moi, il est déjà perdu depuis le 22 avril (date du 1er tour)...
 
 

Posté par zalandeau à 08:48 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :