14 août 2018

Les migrants mineurs

GSM

Les migrants mineurs

Posté par zalandeau à 08:48 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,


13 août 2018

La situation s'aggrave tout en se clarifiant ...

GSM

https://breizatao.com/2018/05/25/le-voile-islamique-fait-partie-de-la-france-affirme-un-chef-du-parti-demmanuel-macron-qui-veut-des-femmes-voilees-a-lassemblee-video/ 
 
Aurélien Taché Député En Marche :
« je veux des femmes voilées à l’Assemblée, le voile fait partie de la société Française ».
 
Lentement mais sûrement, Emmanuel Macron structure son alliance avec les islamistes, essentiellement les Frères Musulmans, en envoyant des émissaires faire voler des ballons d’essai dans les médias.
 
Dernier épisode en date, le député LREM du Val d’Oise Aurélien Taché a fait savoir que des femmes voilées à l’Assemblée Nationale française auraient « son soutien » car le voile islamique « fait partie de la société française » selon ce parlementaire Macroniste.
 
Cette déclaration s’ajoute au numéro de communication orchestré à l’Elysée par Emmanuel Macron et Yassine Belattar, un proche des Frères Musulmans, autour de la réorganisation politique des zones de peuplement afro-islamique en France (lire ici).
 
Capter le vote musulman.
 
Sur fond d’islamisation fulgurante de l’Hexagone – qui compte désormais près de 10 millions de musulmans – Macron entend empêcher la gauche radicale mélenchoniste de capitaliser sur le vote islamique.
 
Pour y parvenir, une sous-traitance des zones islamiques est donc accordée aux Frères Musulmans qui auront pour tâche, en échange de la protection du gouvernement, de soutenir électoralement Emmanuel Macron.
 
Ainsi se forme, progressivement, la 6ème République française :
 
La république islamique . C'est l'avenir de la France.
 

Posté par zalandeau à 08:48 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 août 2018

Réfléchissons un peu...

GSM

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

06 août 2018

Général Gomart : bien sûr cette invasion est voulue


GSM

L’INVASION N’AVANCE PAS AU HASARD. LE GÉNÉRAL GOMART PATRON DU RENSEIGNEMENT MILITAIRE, L’EXPLIQUE (en 2015). 

 

 

Général Gomart : bien sûr cette invasion est voulue 
 
Rien du trafic migratoire en Méditerranée n’est ignoré des autorités françaises, militaires et civiles. Le général de corps d’armée (quatre étoiles) Christophe Gomart, patron de la DRM (Direction du renseignement militaire) est chargé de recueillir toutes les informations susceptibles d’aider la France à prendre ses décisions d’ordre militaire.
 
Le général 4 étoiles a expliqué, en ouverture du colloque Geoint, qui s’est tenu à la Société de géographie, à Paris, les 11 et 12 septembre derniers, comment rien du trafic migratoire au Moyen-Orient et en Méditerranée n’échappe au Renseignement français.
 
La DRM, qui est leader en France sur le renseignement d’origine imagerie (ROIM) fourni par les satellites-espions militaires, a inauguré le 19 janvier dernier un très discret centre d’expertise, le CRGI (Centre de renseignement géospatial interarmées).
 
Pluridisciplinaire, il intègre une trentaine de spécialistes civils, militaires et réservistes de haut niveau dont la principale fonction consiste à fusionner le renseignement recueilli par la DRM à partir d’une multitude de capteurs (interceptions, satellites, sources ouvertes, cybersurveillance, etc.).
 
C’est ainsi que la DRM peut aujourd’hui présenter aux dirigeants français une situation précise de la présence des migrants subsahariens en Libye, ainsi que les identités exactes, les modes opératoires et les stratégies des passeurs de migrants. Ces informations sont transmises par la France à l’état-major de la mission européenne en Méditerranée Eunavfor Med, lancée en mai dernier.
 
Le général Gomart a ainsi pu confier lors du colloque que les militaires français ont repéré les principaux points d’entrée des filières de trafic humain sur le territoire libyen, notamment à partir de la zone des trois frontières (Libye, Soudan, Égypte). Le renseignement français sait où les passeurs échangent leurs cargaisons humaines, où ils les hébergent. Il les voit également préparer les départs vers l’Europe depuis les plages de Tripolitaine et de Cyrénaïque, imposant aux migrants un processus immuable. 
 
Avant tout départ en mer les passeurs appellent le Centre de Coordination Italien des Secours Maritimes, explique-t-il, et c’est ainsi que les bateaux européens vont recueillir directement en mer les masses migratoires, pour les transporter à bon port, de crainte qu’ils ne s’égarent sur les côtes africaines…
 
Le GeoInt (Geospatial Intelligence) est devenu « l’outil idéal pour valoriser des données massives géo localisées. Il joue le rôle d’un accélérateur de prises de décisions en donnant une vision claire et complète aux chefs militaires et aux décideurs politiques », précise le général.
 
L’invasion est donc une « affaire »  qui n’avance pas au hasard.
 
Voilà, il n’y a aucun mystère. 
 
Lorsque les passeurs vont acheter un zodiac au siège du Consulat honoraire de Bodrum, chez Madame le consul Françoise Olcay, les renseignements français le savent… Sans le reportage de France 2, le consul serait toujours en poste. Il est à noter que Madame Olcay a perdu son poste de consul, mais qu’elle continue d’alimenter le trafic vers la France en poursuivant son commerce illégal et que les autorités françaises le savent, de même qu’elles savent que la Turquie délivre de faux passeports, que les capitaineries ferment les yeux etc. etc.
 
Et si le Renseignement français est capable de voir le trafic migratoire en Afrique jusque dans ses détails, comment ne pourrait-il pas le voir en Europe ? Mais qui sait sur qui la surveillance s’exerce en France ? Sur les opposants à l’immigration ?
 
Cette invasion est voulue.... PAR QUI ?  POURQUOI ?
 

http://www.medias-presse.info/linvasion-navance-pas-au-hasard-le-general-gomart-patron-du-renseignement-militaire-lexplique/38823/

 

NDLR : Le 22 mai 2017, le départ du général Gomart est annoncé. Il est embauché à compter du 3 juillet 2017 par un groupe Immobilier privé.

 

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 juillet 2018

Mémoires et radotages (184) – L’escroquerie mondialisée est permise et encouragée

L’année dernière, en été 2017, nous avions acheté deux Relax chez Gémo, MADE IN CHINA ! Ils ont passé toute la mauvaise saison (automne, hivers et printemps à l’abri des intempéries, de la chaleur et de l’humidité et de la poussière…
 
Voilà l’état des sandows qui composent les relax après seulement trois mois à la chaleur et à la pluie :
 
 
Et de plus près, le caoutchouc ainsi que la gaine des sandows tombent littéralement en poussière :
 
 
Voici encore un autre sandow MADE IN CHINA, acheté chez Brico Marché… Déjà, je m’étais méfié car  l’allongement élastique était deux fois moindre que la normale. Après un an de présence dehors, voici le résultat :
 
 
Alors, tous les sandows sont-ils aussi peu fiables ?
 
La bâche de la remorque a été achetée il y a neuf années. Le sandow en tension 365 jours par an (sauf pendant l’utilisation ponctuelle de la remorque), affronte toutes les saisons toutes les intempéries. Il a l’air quasi neuf :
 
 
Mais celui-ci n’a pas du être fabriqué par une entreprise d’un pays contre lequel le consommateur ne peut avoir aucune garantie, aucun recours juridique contre la mauvaise qualité de ses produits de MERDE !
 
J’ai donc acheté du sandow pour tenter de donner une nouvelle vie à ces relax… AUCUNE INDICATION DE PROVENANCE N’ETAIT INDIQUEE SUR L’EMBALLAGE. « Espace Emeraude », où j’ai acquis ce sandow, n’a pas su m’indiquer la provenance, mais m’a assuré que ce produit était de qualité ! Ce n'est pas une preuve. On verra bien :
 
Faut-il refuser d’acheter tout ce qui n’est pas cher, systématiquement ?
Un prix cher est-il le gage d’un produit de qualité ?
La concurrence ne s’exerce pas sur des bases loyales et nous, consommateurs, sommes les victimes de cette passoire mondialisée !
Aucune instance européenne ne nous garantit la qualité d'un produit, permettant ainsi toutes les fraudes, sans aucun contrôle !
 
NOUS SOMMES VICTIMES DE CETTE MONDIALISATION QUI PERMET TOUTES LES ESCROQUERIES ET LES ENCOURAGE !

Posté par zalandeau à 08:48 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :


20 juillet 2018

Pourquoi m’occuper des autres ?

GSMEcrit le 10 juillet 2015

Il serait tellement plus simple de ne penser qu’à ma gueule…
 
Après tout, mon seul problème dans le passé, c’était ma retraite hypothétique et son montant improbable…
La santé ? Qu’est-ce que j’en ai à foutre ? Plus vite crevé, plus vite débarrassé de voir tous ces cons et de constater lentement ma déchéance…
Le statut des fonctionnaires ? J’ai toujours été dans le privé, même mes missions spéciales ne m’ont conféré aucun statut public. Qu’est-ce que j’en ai à foutre ?
 
Donc, pourquoi prends-je fait et cause contre des présidents et leurs politiques de merde ?
Je ne devrais m’occuper que de mes petits intérêts mesquins comme fait tout le monde…
 
D’autant que le troupeau bêlant, bêle et continue son chemin sous les aboiements du roquet au pouvoir, puis sous les propos naïfs et lénifiants de son successeur…
 
Non, j’ai la bêtise, je dirais même l’énorme connerie, de penser que nos enfants, dont les miens, doivent avoir un avenir collectif dans la ligne de l’évolution et du progrès social que leurs ancêtres ont initiés…
J’ai même l’outrecuidance de ne pas me résigner à ces propos martelés et faux, que les gens font leurs, sans chercher à comprendre, du genre « Il faut revenir en arrière, c’est inévitable » (Ils parlent des avancées sociales conquises après guerre).
Slogans non démontrés parce qu’indémontrables et surtout parce qu’ils sont faux !
Je me suis opposé au « Le marché régulera tout »… Les événements ainsi que les revirements des spécialistes m’ont donné raison… Mais il a fallu une crise (que j’avais prévue), pour que j’aie raison… Oh oui, j’aurais bien aimé avoir tort ! Mais hélas…
 
Pour la rétrogradation de notre modèle social, je persiste à dire que c’est une absurdité et un crime de la part :
- De ce fou furieux, dont je continue de dire (comme les Américains pour Bush) : Sarko est la plus grande catastrophe qu’il nous soit arrivé (depuis Napoléon) !
- De cet ahuri qui ne comprends rien à l'économie et tourne sa veste vers un libéralisme tyrannique (Hollande) !
 
Les moyens, nous les avons, pour maintenir notre système de vie collective et solidaire. Nous avons même les moyens de sortir les miséreux de la situation indigne qui leur est faite.
 
Il faut simplement, re-planifier les dépenses et l’attribution des moyens…
L’activité, ne se crée pas en supprimant des postes ni des services dont nous avons pourtant une nécessité absolue, mais en favorisant des grands travaux, en réindustrialisant notre pays, en protégeant nos travailleurs des importations low-cost.
 
Sarko et Flamby auraient du s’informer sur la manière dont Roosevelt à sorti l’Amérique de la crise en 100 jours…
 
Mais Roosevelt était un grand démocrate… Sarko et Hollande, ne sont  que des petits libéraux-capitalistes, vendus au mondialisme…

Posté par zalandeau à 08:49 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

14 juillet 2018

Quelques 14 juillet...

GSM

Histoire de France – Vive le 14 juillet 2009

 

Mémoires et radotages (55) – 14 juillet 2016

 

14 Juillet 2014

Aujourd'hui, ça a été, même bien.
 
J'ai regardé le défilé à la télé.

 

Mal organisé, mauvaise sélection de troupes, mauvaise synchro des musiques, mal filmé, mal commenté, mauvaises images numériques, mais sinon, ça distrait.
Très content de voir toutes ces délégations de nations qui ont défilé avec nous. Mais elles avaient l'air complètement larguées, voire même abandonnées, comme l'étaient les ministres invités. Quand on invite, on met en valeur, on remercie, on chauffe l'ambiance, normalement...
Enfin, ça va, je m'en contente.
 
 
Ensuite le tour de France. Étape 10 : Mulhouse -La planche des belles filles.
J'étais comme avec eux. Pas avec Gallopin, pas avec Nibali, Contador ou qui que ce soit en particulier. Non ! J'étais avec eux, je souffrais avec eux, je pleurais avec eux, je souriais avec eux.
J'étais dans une sorte d'action immobile. Et ça m'a bien plu d'être sur une autre planète : La planète des gens qui vont de l'avant, le nez dans le guidon, la volonté d'atteindre un objectif pour tout bagage et qui l'atteignent...
 
Aujourd'hui fut, dans ma vie de retraité, comme une journée de vacances...
 

 

Et cette année, à quoi aurons-nous droit ?

Posté par zalandeau à 10:27 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 juillet 2018

Mémoires et radotages (180) - Communautarisme – Le début du terrorisme anti-Français

GSM

Après le décès d’un jeune homme de 22 ans dans le quartier du Breil, à Nantes, ce mardi 3 juillet 2018, à la suite d’un contrôle policier qui aurait mal tourné, la situation s’est tendue dans plusieurs quartiers de Nantes, dans la nuit du mardi 3 au mercredi 4.
 
Des émeutes avaient éclaté dans la soirée au Breil. Plus tard, dans les quartiers de Malakoff et des Dervallières, plusieurs véhicules ont été incendiés.
 
Désolation, ce mercredi matin, à Nantes. Après les émeutes qui ont explosé au Breil, à la suite de la mort d’un jeune homme atteint par un tir policier, la colère s’est propagée aux quartiers voisins.
 
Des barricades encore fumantes barrent l’accès à la place centrale des Dervallières.
Ici, la mairie annexe a brûlé, la bibliothèque, la boulangerie, le pôle médical, la maison de la justice et du droit.
En fait, tous les commerces ont brûlé. Seul le supermarché a été épargné par la colère.
Les habitants sortent petit à petit de leurs appartements. Estomaqués, ils capturent sur leurs smartphones des souvenirs bien sombres de cette nuit de colère. 
 
Il est à noter qu’a été bien vite passés sous silence le fait que dans la nuit, des racailles armées d’armes de guerre sont sorties dans les rues et de nombreux coups de feu ont été entendus par les habitants atterrés. Le trafic d’armes est particulièrement bien développé, dans ces quartiers de Nantes aussi ! 
 
Le but d’un contrôle est de traquer les gens qui ne sont pas en règle, les délinquants et toutes sortes de trafiquants. On sait très bien que quelqu’un qui tente de s’enfuir au besoin en percutant les forces de l’ordre, a en général quelque chose à se reprocher. D’ailleurs c’est pour cela que les gendarmes peuvent tirer sur quelqu’un qui force un barrage, parce que sinon aucun barrage ne servirait plus à rien, tout le monde passerait de force. Si un Français classique avait été tué, en s’enfuyant lors d’un contrôle routier, rien ne se serait passé. Mais il faut le préciser : quand il s’agit de jeunes issus de l’immigration, le communautarisme prend le dessus, contribuant ainsi à imposer la loi de la communauté qui est l’état de non droit et qui représente par la violence déployée, l’insécurité de tout le corps social Français, devant un état toujours plus laxiste et passif reculant partout et toujours.
 
On a vu ce que donnait la violence dans les rues, organisée par les sections d'assaut d'Hitler, devant un Président Hindenburg passif et résigné : L'accession du nazisme au pouvoir, parce que la raison appartient toujours au plus fort ! Sommes-nous en train de favoriser la domination de la France par un nazisme islamique ?
 
La bonne attitude aurait été l’instauration de la loi martiale et le tir à vue sur la racaille qui a participé aux émeutes de Nantes Mardi 3 juillet. La violence urbaine est une sorte de terrorisme, visant à renverser l’ordre établi. Entre cet activisme communautariste, les ultragauchistes et les djihadistes, il n’y a qu’un pas. Le passage d’une sorte de délinquance à une autre plus violente se fait tout simplement parce que le système ne réagit pas et favorise par son immobilisme les dérives les plus violentes sans aucun risque de sanction.
 
Quand dératiserons-nous ces quartiers pourris par le communautarisme, la délinquance, les trafics et l’islamisme ?

Posté par zalandeau à 08:46 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 juillet 2018

Ma chronique - Des nouvelles de la crise

GSM

Ecrit le 25 juin 2009.
 
Nous avons assisté à des réunions comme le G20, nous avons entendu beaucoup de déclarations d’intentions (de bonnes intentions), nous avons subi à postériori les explications de nombreux spécialistes sur les causes de cette crise, que bien souvent ils n’avaient pas vu venir.
 
La vérité est qu’au-delà de toutes ces gesticulations médiatiques, qui n’ont de but (et c’est très louable), que de rassurer l’opinion, rien ne s’est passé ! Certes la confiance est un élément nécessaire pour la reprise mais insuffisant. En l’occurrence, cette relative confiance, permet provisoirement de ne pas tomber encore plus bas… Mais pour combien de temps ?
 
L’autre vérité est que nous avons affaire à un système sociéto-économico-financier d’une complexité à nulle autre pareille et qu'aucune personne, fût-elle prix Nobel d’économie ne peut connaître et appréhender dans son ensemble.
Ce système s’est développé sur des dizaines d’années, élaboré par des millions de gens, qui servaient des intérêts bien particuliers, ont profité les lacunes, des absences de règles, ou ont profité des règles existantes en greffant à chaque fois leur petit système de pompe à profit sur les métastases existantes…
 
Lorsque l’on dit qu’il faut arrêter la spéculation, c’est vrai, mais personne ne le fait.
Lorsque l’on dit que la parité des monnaies nuit à certains et profite à d’autres, c’est vrai.
Lorsque l’on fait le constat d’un système financier qui a créé des fausses richesses sur des produits financiers irréels, c’est encore vrai. Et alors ?
Lorsque l’on assène le fait que le surendettement des particuliers et des états (comme les Etats-Unis) fait s’écrouler comme un château de carte le bel ensemble, c’est encore vrai.
 
Mais qui peut dire le montant de l’argent perdu ? Quel est le montant des créances sures, des créances douteuses, des créances irrécouvrables ? Quelles provisions pour dépréciations des comptes de clients, ou des comptes de cessions doit-on porter au débit de chaque organisme financier ? Plus les licenciements augmentent, plus des créances seront impayées. Cette spirale ne permet pas d’annoncer des chiffres. La dégringolade n’est pas maitrisée…
 
L’économie étouffée par la finance (ou par le manque de finance actuellement), peut-elle avoir sa vie propre ? La réponse est contenue dans la question. Mais au-delà de l’importance de maitriser la finance, personne ne veut non plus réguler l’économie !
 
Est-il normal que la main d’œuvre des pays occidentaux (y compris les USA, traditionnellement protectionnistes, dont les vêtements militaires ne sont même plus fabriqués sur leur sol), soit concurrencée par des pays à bas coûts, sans protection sociale avec des salaires paupérisés ? Est-il normal de faire régresser le progrès social en l’alignant sur le bas, simplement pour assouvir la soif de richesse de certains ?
De plus, la sous-évaluation des monnaies (comme le Yuan et bien d’autres), augmente ce déséquilibre inique de la valeur du travail en notre défaveur…
 
Personne ne veut admettre que des millions d’emplois aient été perdus en France par les productions délocalisées… On me rétorquera qu’un Français sur quatre travaille pour l’exportation… Mais de toute façon ce quart des Français travaillerait de toute façon pour l’exportation, jusqu’au jour où on trouverait le même produit moins cher ailleurs…
 
Qui peut croire à une solution mondiale ? Il n’y en a pas ! Comme je l’ai dit précédemment, une course aux armements s’est engagée, plus vive encore qu’au temps de la guerre froide ! Certes cela crée de l’activité, mais le pire serait « qu’ils » s’en servent…
 
Je suis pour des solutions nationales, avec l’aide d’organisations mondiales.
 
L’objectif est d’enrayer le système de concurrence et de spéculation.
Je suis pour l’interventionnisme de l’Etat. Comme du temps du Colbertisme, il faut Nationaliser les organismes stratégiques, recréer les manufactures nationales, contrôler les changes, rétablir les taxes à nos frontières, fixer des prix intérieurs pour les produits alimentaires de base (blé, pain, lait, sucre…)… L’objectif étant l’autosuffisance… Tout système de surproduction ou de sous-production à moindre coût a entrainé la faillite des uns ou la famine des autres.
 
Les échanges d’excédents doivent se traiter d’état à état (peut-être dans le cadre d’organismes supranationaux ?), afin de permettre un équilibre de la balance des paiements. Les ressources d’un pays doivent appartenir à ce pays (Là encore, nationalisation !)…
 
En fait, il nous faudrait du Keynésianisme, avec en plus un système d'écluses aux frontières...
 
De toute manière, "ils" ne le feront pas !

Posté par zalandeau à 08:49 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

07 juin 2018

Un petit dessin vaut mieux qu'un long discours !

GSM

Ecrit par autrui.
Il y a eu, récemment, un concours d'art amateur aux Pays-Bas, et les participants ont été invités à créer une œuvre représentant la perception de leur expérience dans le «creuset» moderne et progressiste du «multiculturalisme » en Europe :
 Et les Hollandais qui, justement, ont une longue expérience de l'accueil, de la tolérance, et même du laxisme  ... nous en font voir le résultat.
Ce dessinateur, élu par le public, fut le gagnant lors de l'exposition.
 
 
Voilà un dessin qui illustre parfaitement bien la situation : l'arbre mettra le temps qu'il faudra, mais il aura raison de celui qui l'a planté. Un petit dessin vaut parfois mieux qu'un long discours...  Celui-ci est excellent et tellement vrai !
 

Posté par zalandeau à 08:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,