30 mars 2020

Mémoires et radotages (277) – Covid-19 versus mondialisation (4) – Déclaration d’Edouard Philippe



GSM

Écrit le 29 mars 2020
 
Édouard Philippe s’est exprimé samedi 28 mars 2020. Ce qui a retenu mon attention, c’est le passage où il dit qu’il ne laissera pas son gouvernement être accusé d’avoir déclenché le confinement trop tardivement…
 
Qui l’accuse de cela ? Certainement des gens de mauvaise foi, mais certainement pas moi.
 
Assurément, j’ai tellement d’autres griefs à reprocher à ce pouvoir exécutif (et à son président), qui sont réels et fondés. Je les ai formulés dans mon article du 28 février :
 
En effet, c’est par cette arrogance et ce déni du rôle de nos frontières terrestres, maritimes et aériennes et par la persistance dogmatique imbécile de la libre circulation des biens et des personnes que nous sommes dans cette situation.
Il fallait contrôler les personnes arrivant sur notre sol… Et si on ne savait pas les tester, il fallait mettre en quarantaine tous ceux qui parvenaient directement où indirectement des pays contaminés. Ce ne fut pas fait !
 
Quant aux mesures transitoires, prises à regret, comme l’interdiction de rassemblement de plus de 10.000 personnes… C’était vraiment, soit du foutage de gueule, soit de l’imbécillité absolue… Comment ne pas comprendre que de tels rassemblements étaient propices à une diffusion non maîtrisable de l’épidémie ?
 
Et ces mensonges du genre « ça ne sert à rien », concernant masques, gel, tests ? Bon je sais, il fallait bien se dédouaner de cette impréparation, en proposant des mesures rudimentaires palliatives, mais il aurait fallu dire que c’était palliatif en attendant l’arrivée des choses « qui ne servaient à rien ». Le mensonge n’est pas une option, surtout quand la population finit par comprendre la vérité.
 
Et cet aptitude à la contradiction incohérente de propos successifs, d’actions successives non calculées, non réfléchies comme d’annoncer la commande de 30 millions de masques, puis de 250 millions, puis hier de près d’un milliard et cela en quelques jours, cela ne dénote-t-il pas un niveau d’incompétence jamais atteint au sein de la 5ème république ?
Il en va de même avec les respirateurs et avec les tests…
 
De plus, le niveau de fermeture des esprits de ce pouvoir et de ses conseillers, dont on se demande si le lobbying et l'entre-soi ne seraient pas leurs principales préoccupations, interpelle au plus haut point… J’en veux pour exemple, le cas du professeur Raoult…
Un président, ou un premier ministre dignes de ce nom auraient du se mettre en contact permanent avec cette sommité Marseillaise, afin d’encourager et contrôler les protocoles mis en place in situ… Tout espoir est à prendre en compte ! Mais non ! On préfère nier, ignorer, critiquer pour ne pas dénoter dans ce milieu du consensus général mou !
 
Néanmoins, il est certain que l’on ne puisse mettre sur le dos de nos gouvernants, l’état d’impréparation qui résulte d’une situation préexistante à leur accès aux responsabilités.
Je ne les accuserai pas d’improvisation, parce que précisément, il leur faudrait avoir en ces circonstances de grandes qualités d’improvisation, ce qui n'est vraiment pas le cas. Ils sont dans l’imprécision et surtout l’indécision, ce qui est grave !
 
Voilà ce que je reproche à ce pouvoir !
 
Par ailleurs, certains reprochent aux journalistes, la surmédiatisation des statistiques alarmantes concernant les annonces au jour le jour de cas graves et de décès…
Il le fallait, me semble-t-il ! C’était indispensable, étant donné la nonchalance de ceux qui continuaient à se rassembler négligeant toute précaution, imitant en cela nos élus qui donnaient un mauvais exemple flagrant ! Enfin, la peur, c’est malheureux à dire, a seule pu faire entrer dans les cervelles, grosses comme des petits pois, des imbéciles, la nécessité des précautions et du confinement…
 

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,


25 mars 2020

Statistique Covid-19 au 24 mars 2020

GSM


Nouvelle attestation

Posté par zalandeau à 11:15 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

23 mars 2020

Statistique Covid-19 au 22 mars 2020

GSM


Posté par zalandeau à 19:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

21 mars 2020

Mémoires et radotages (276) – Covid-19 – Libéralisme et régression


GSM

Écrit le 21 mars 2020
 
Devinettes :
 
Quand on n’a pas de masques, qu’est-ce qu’on dit au peuple ? On dit « Ça ne sert à rien » !
Quand on n’a pas de gel, qu’est-ce qu’on dit au peuple ? On dit « Ça ne sert à rien » !
Quand on n’a pas de tests, qu’est-ce qu’on dit au peuple ? On dit « Ça ne sert à rien » !
Quand on avait supprimé des lits et des postes dans les hôpitaux, qu'est-ce qu'on avait dit au peuple ? On avait dit « Ça ne sert à rien » !
 
Coluche disait : J’ai écrit à la sécurité sociale. Ils m’ont répondu « Écrivez-nous de quoi vous avez besoin, on vous expliquera comment vous en passer ! »
 
Déjà qu’on avait pas assez de médecins, de spécialistes, de soignants pour traiter les cas courants… Alors maintenant avec le Covid-19… c’est pire que dans les pays sous-développés…
 
Quand la crise sera finie et que nous serons tombés au plus bas de la récession économique, sociale et humaine… recommencerons-nous notre développement au niveau Homo sapiens ou bien Neandertal ?
 

Posté par zalandeau à 16:51 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 mars 2020

Mémoires et radotages (275) – Covid-19 - Et en même temps, parole de pute


GSM

Écrit le 20 mars 2020
 
Les Chinois font des tests systématiques.
Les Chinois portent tous des masques.
En France on ne fait des tests que sur ceux qui sont malades, parce qu’on a peu de tests.
En France on ne porte pas de masque, parce qu’on en a pas.
 
Qui est un pays sous-développé ? La Chine ou la France ?
 
Du temps du SRAS et du H1N1 on avait 1 milliard de masques de protection en stock stratégique. Aujourd’hui on en a 130 millions… A qui la faute ? Quel gouvernement à eu l’impéritie de faire des économies sur la sécurité sanitaire ?
 
Ils disent aux Français : protégez-vous, le virus est très virulent et lavez-vous les mains avec un gel solution hydro alcoolique… Pas de masque, pas de gel… Et en même temps, ils nous disent qu’il n’y a pas besoin de masque mais de tenir nos distances et de se laver au savon (c’est très pratique d’en emporter dans une poche).
 
Macron nous annonce un dispositif de chômage partiel élargi… pour que "l'ensemble des travailleuses et des travailleurs puisse avoir cette sécurité aussi en termes de pouvoir d'achat, de continuité de leur vie" et en même temps je viens d’apprendre ce matin qu’il n’y aura pas d’interdiction de licenciement ! Et en même temps les personnes en contrats précaires n’auront bien évidemment pas de chômage partiel (comme mon fils aîné qui était intérimaire en contrat d’une semaine renouvelé sans interruption depuis plusieurs années et largué depuis une semaine).
 
Macron nous dit que toutes les activités non essentielles doivent s’arrêter et en même temps il reproche à toutes les entreprises de s’arrêter parce qu’il s’est aperçu entre temps qu’il n’aurait pas les moyens de soutenir l’économie comme il l’a promis.
 
Les menteurs et les incapables sont au pouvoir… Allez vous fier à ce qui est dit un jour et renié le lendemain…
 

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,


19 mars 2020

Coronavirus en Chine - le compteur tombe à zéro pour les cas locaux

GSM


19/03/2020 10:11:11 -          Pékin (AFP) -          © 2020 AFP
 
 
C'est un cap symbolique: la Chine a annoncé jeudi zéro nouvelle contamination d'origine locale par le coronavirus. Mais le pays-épicentre de l'épidémie redoute désormais les cas importés et a lancé une campagne tous azimuts d'aide internationale.
 
Car le Covid-19 fait toujours rage à l'étranger, notamment en Europe occidentale, où des pays comme l'Italie, la France ou l'Espagne ont décrété des mesures de confinement pour endiguer la propagation de la maladie.
 
Signe d'une inversion de tendance: davantage de personnes sont désormais mortes en dehors de Chine que dans le pays asiatique -- où le nouveau coronavirus est apparu en décembre à Wuhan (centre).
 
Et jeudi, pour la première fois depuis le début de l'épidémie, le ministère chinois de la Santé a annoncé zéro nouvelle contamination d'origine locale.
 
Par ailleurs, seuls huit nouveaux décès ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, portant le bilan national à 3.245.
 
Mais la Chine fait désormais face à un nouveau danger: les cas importés, dont 34 supplémentaires ont été rapportés jeudi. Ce nombre de personnes contaminées venant de l'étranger est même un record journalier.
 
Il s'agit le plus souvent de Chinois rentrant de pays particulièrement touchés par le Covid-19.
 
Au total, leur nombre s'élève désormais à 189 dans le pays, qui reste le plus touché au monde par le coronavirus, avec 80.928 personnes contaminées -- dont 87 % sont guéris.
 
"Nous ne devrions jamais permettre que la tendance positive, obtenue au prix de grands efforts, soit inversée", a mis en garde mercredi le président Xi Jinping, lors d'une réunion du Parti communiste chinois (PCC).
 
Pour éviter que les personnes venant de l'étranger ne relancent une épidémie endiguée sur son sol, la Chine impose désormais une quarantaine à toute personne arrivant dans le pays.
 
A Pékin, elles sont placées pour la plupart dans des hôtels. Celles vivant seules, les plus de 70 ans, les mineurs et les femmes enceintes peuvent toutefois rester chez elles.
 

Masques en France

 
Mais la Chine, qui avait tardé à réagir lors de l'apparition du virus à la fin de l'an dernier, souhaite également agir en amont, en aidant les pays les plus touchés à éviter une envolée des contaminations.
 
Elle a ainsi fait parvenir mercredi à la France un million de masques, selon le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.
 
Le premier avion, qui s'est posé à Paris, a également apporté des combinaisons de protection et des gants médicaux, a précisé l'ambassadeur de Chine, Lu Shaye.
 

Alibaba aussi

 
Une cargaison de 1,8 million de masques destinés à l'Espagne et l'Italie était déjà arrivée en Europe la semaine dernière.
 
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a de son côté annoncé mercredi l'envoi prochain par la Chine d'une grande quantité de fournitures médicales.
 
La livraison de matériel, attendue "bientôt", comprendra 2 millions de masques chirurgicaux, 200.000 masques de type N-95 (qui protègent son porteur d'une contamination), et 50.000 tests de dépistage.
 
L'Italie, pays européen le plus touché, bénéficie depuis plusieurs semaines déjà de matériel et d'experts chinois. Et cet afflux va se poursuivre, a promis lundi Xi Jinping au Premier ministre italien Giuseppe Conte lors d'une conversation téléphonique.
 
Des spécialistes venus de Chine se sont également rendus dans de nombreux pays hors Union européenne comme l'Iran ou l'Irak. D'autres devraient arriver en Serbie cette semaine.
 
Les autorités sanitaires chinoises partagent également leurs conseils techniques via des visioconférences.
 
Au delà de l'Etat, le groupe privé Alibaba, géant chinois du commerce en ligne, a envoyé via sa fondation des masques à destination de la France, de l'Espagne et de l'Italie.
 
Pékin cherche à défendre son image écornée lors de l'apparition du virus et s'est dit "indigné" mardi de voir le président américain Donald Trump parler de "virus chinois" au lieu du terme "Covid-19" forgé par l'OMS.
 

Posté par zalandeau à 12:08 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 mars 2020

Mémoires et radotages (274) – Covid-19 versus mondialisation (3) – Discours de Macron


GSM

Écrit le 17 mars 2020
 
Discours de Macron du …16 mars 2020 à 20 heures.
Franchement son discours m’a ému. Très théâtral, j’avais l’impression en l’écoutant d’entendre deux discours de de Gaulle (Le talent en moins)… D’abord celui du 18 juin 40 à Londres appelant les Français à la résistance et au combat, ensuite celui du 4 juin 58 à Alger proclamant « je vous ai compris »…
 
Il est vrai que l’appel au combat s’est traduit par la répétition de sept fois le mot guerre, dont six dans l’expression « nous sommes en guerre », (j'ai compté), pour mobiliser le peuple Français afin de vaincre ce virus qui est notre ennemi ! Il était très convainquant.
 
Vers la fin, tout comme de Gaulle, il fait des promesses : « Nous gagnerons, mais cette période nous aura beaucoup appris. Beaucoup de certitudes, de convictions sont balayées, seront remises en cause. Beaucoup de choses que nous pensions impossibles adviennent. Ne nous laissons pas impressionner. Agissons avec force mais retenons cela : le jour d’après, quand nous aurons gagné, ce ne sera pas un retour au jour d’avant. Nous serons plus forts moralement, nous aurons appris et je saurai aussi avec vous en tirer toutes les conséquences, toutes les conséquences. ». Franchement, tous ceux qui écoutent ou lisent ce passage y trouvent ce qu’ils veulent… Les anti-ultralibéraux penseront que Macron va virer sa cuti et après la crise, reviendra à de sages pratiques du capitalisme et une relocalisation hexagonale de nos productions industrielles. Les anti-Union Européenne pourront estimer que les dogmes imbéciles sur Schengen, les frontières ouvertes à tous vents et la libre circulation des biens et des personnes seront abolies pour revenir à une souveraineté nationale plus sage. Et on peut continuer ainsi avec toutes les tendances de l’échiquier politique.
Mais en vérité, ces propos repris ci-dessus ne veulent pas plus dire quelque chose que le fameux « je vous ai compris » du général de Gaulle… Quoi de mieux que de faire des promesses qui n’engagent que ceux qui les écoutent et qui croient en elles alors qu’elles ne sont même pas exprimées ?
………………..
Les imbéciles…
Pourquoi ces décisions si fortes ?
-Parce qu’une partie des Français ne respectait pas les mesures de précaution les plus élémentaires pour cette épidémie. Parce que certains croyaient bêtement que leur seul but était de se sortir du virus sans rien ou presque rien, crânement et continuaient à faire la fête comme si de rien n’était. Parce que ces mêmes idiots n’avaient pas compris qu’ils pouvaient être les vecteurs de contamination du reste de la population en disséminant tout au long de leurs pérégrinations, ce virus qui ne se soigne pas encore…
-Parce que d'autres imbéciles, aussi crânement que les premiers, se croyaient des dirigeants plus intelligents que les dirigeants Chinois... Quand un pays comme la chine si peu respectueux de la vie humaine prend de telles dispositions, il aurait peut-être fallu se demander chez nous, si il n'y aurait pas quelque raison de faire pareil, au lieu de faire semblant de mettre en "quatorzaine" quelques touristes alors que les aéroports et autres frontières n'étaient pas mises sous contrôle...
Il s'agit probablement des mêmes imbéciles dans un cas comme dans l'autre, sauf que les seconds sont des responsables politiques...
………………..
La crise économique et financière du Covid-19…
Ces annonces et ces décisions sont bien pires de conséquences que ce que j’envisageais dans le précédent article.
Même les productions industrielles stoppent entraînant leurs sous-traitants et fournisseurs. Ce confinement généralisé de la population entraîne une telle chute de la demande (hormis la nourriture, les soins, l’énergie) que toute activité de production et de valeur ajoutée va cesser…
Il est à souhaiter que la quarantaine soit courte, parce que chaque mois d’arrêt de l’économie Française va coûter aux Français 180 milliards d’euros !!!
 
Certes, Macron a promis de ne laisser aucune entreprise ni aucun Français sur le carreau…
Mais concrètement, il est très difficile d’imaginer que tout ce qui fonctionnait avant, (entreprises et organismes) puisse repartir après, sans laisser pas mal de monde dans le fossé…
 
Les entreprises Chinoises seront prêtes à nous submerger de produits industriels alors que les nôtres seront encore en pleine léthargie. Les capitaux Chinois seront prêts à fondre sur nos entreprises en pleine déconfiture… Monsieur Macron vous avez intérêt à tenir votre parole et à nous protéger !!!
 
God bless  France !!!
 
 

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 mars 2020

Mémoires et radotages (273) – Covid-19 versus mondialisation (2) - Discours de Macron


GSM

Écrit le 13 mars 2020
 
Mortalité…
En 2019 par exemple, nous avons eu 612.000 décès en France.
Après l'épidémie 2017/2018, la surmortalité hivernale, toutes causes confondues, avait été estimée à 17.900. En revanche l’excès de mortalité attribuable à la grippe a été estimé à 12.980. Là encore, il est difficile d'affirmer que 12.980 personnes sont bien mortes "de la grippe" au sens strict.
Il a été estimé que 6 millions de personnes avaient eu la grippe… Ce qui donne  0,2% de décès…
 
Le Covid-19 semblerait beaucoup plus méchant. Il a été estimé que la mortalité provoquée par ce virus serait de 2%, soit 10 fois plus.
Il est à noter que tant que l’épidémie n’est pas terminée on ne pourra pas savoir vraiment quel est le taux de mortalité réel.
En effet, lorsque l’on annonce le nombre de morts, on ne sait pas toujours relier ces morts à une date de déclaration d’infection. Ce qui fait que l’on ne sait pas la valeur du diviseur correspondant au dividende… De plus, les cas connus trop tardivement peuvent ne pas avoir été soignés à temps et provoquer des décès que l’on aurait pu éviter…
 
Dans le cas Italien, le pourcentage de mortalité paraît trois fois plus élevé que ce qui a été annoncé par les scientifiques (6% au lieu de 2%)… Il est très possible que beaucoup de cas d’infections n’aient pas été détectés et que leur nombre réel soit 3 fois plus élevé…
 
Revenons au cas Français. Même si on part sur 6 millions d’infections au virus (comme cela est le cas pour la grippe saisonnière), cela nous donnerait une mortalité de 120.000 personnes pour le Covid-19 !!!… Certains scientifiques disent que tout le monde va l’attraper (j’espère qu’ils ne sont pas trop pessimistes)… Cela ferait 1,3 millions de morts à (plus ou moins) rajouter à nos 600.000 décès annuels…
 
Il est donc assez normal que les autorités, à qui on a mis sous le nez ce genre de chiffres, soient, après avoir été très laxistes, assez enclines à prendre des mesures de plus en plus drastiques… Encore beaucoup de Français estiment qu’ils n’en mourront pas et ne prennent aucune précaution… Mais ils ne pensent pas que ceux qui mourront sont ceux auxquels ils transmettront le virus… Et c’est là le véritable danger : Transmettre la maladie…
..................
Discours de Macron
J’ai écouté le discours de Macron jeudi 12 mars 2020 à 20 heures. C’est selon moi, le premier discours équilibré et juste qu’il prononce. Je crois qu’il a pris vraiment la mesure de cette pandémie, dans l’état actuel d’impuissance des scientifiques à trouver une parade immédiate.
Je sais, il sera assez facile de critiquer ses exagérations et ses promesses, mais personnellement je trouve qu’il a dit ce qu’il fallait dire en pareille circonstance.
Même si ses déclarations alarmistes au début du discours ont fait précipiter les moutons dans les commerces d'alimentation.
 
D’ailleurs, le CAC40 n’a-t-il pas repris 4 points et demi aujourd’hui à la suite d’une dégringolade historique… (C’est le discours de Macron qui en est le moteur)… C’est qu’il faut les rassurer, tous ces spéculateurs !
……………….
Activité et finances...
Je reviens sur les conséquences de cette pandémie, dont j’ai déjà évoqué les conséquences possibles sur la mondialisation et sur le ralentissement de l’activité.
 
La mondialisation de cette épidémie, devenue pandémie, a des impacts économiques beaucoup plus forts maintenant. En effet, après l’offre Chinoise en panne dans les usines désertées, la demande, qui se rétrécissait par l’arrêt progressif du tourisme, se poursuit par une consommation de plus en plus en berne dans beaucoup de secteurs (sauf l’alimentation, il en faut pour survivre)…
 
Les entreprises privées d’activité se heurtent à deux fléaux :
-Activité en berne qui immanquablement conduira à une trésorerie exsangue. Pourront-elles redémarrer ? Pourront-elles ne pas licencier ?
-Chute des cours de la bourse… On parle de Krach… Le vrai krach traditionnel se produit quand une bulle spéculative éclate, c'est-à-dire quand le marché spécule sur des valeurs surévaluées… A ce moment les choses reprennent leur valeur initiale… Ce qui provoque au niveau des actifs des entreprises concernées (Banques, assurances, entreprises cotées en bourse, etc …) des baisses d’actifs pouvant dans certains cas les conduire à un état de faillite… A moins bien sur d’avoir fait des provisions sur dépréciation d’actifs… Mais qui oserait le faire dans cet état permanent d’imprudence et d’étalage indécent du plus gros bénéfice ?
Dans le cas présent, la bulle n’était pas vraiment existante, me semble-t-il. C’est simplement la peur des boursiers qui les a fait retirer leurs billes par prudence et ainsi fait chuter les cours…
Mais les valeurs et capacités intrinsèques des entreprises sont, dans la plupart des cas, toujours là, effectives, réelles, même si provisoirement elles vont être privées d’une partie de leurs chiffres d’affaires, et ainsi de leur rentabilité…
 
Pour que ce krach théorique ne se transforme pas en krach réel… Il n’y a que l’engagement du politique et une parole forte à prendre toutes les mesures nécessaires, qui puisse faire cesser ce mouvement de panique boursière imbécile… Il faudra aussi prouver que ces engagements seront tenus…
 
Et à coté de cela… Les salariés, les artisans… les particuliers en définitive, privés de travail et de salaire (C’est en cette circonstance que les gens vont comprendre que c’est le travail qui crée les salaires) seront-ils indemnisés et retrouveront-ils leurs emplois à l’issue de la crise du Covid-19 ?
 
Affaire (hautement inquiétante) à suivre…
  

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 mars 2020

Mémoires et radotages (271) –Covid-19 versus mondialisation (1)


GSM

Écrit le 28 février 2020
 
Les citoyens de notre pays n’ont jamais réussi à faire valoir que les délocalisations supprimaient des emplois, paupérisaient la France, déséquilibraient le budget de la France et mettaient en danger le système social de notre pays, se contentant de perdre leurs emplois afin d'acheter moins cher…
Combien de gens isolés ont dénoncé cette délocalisation, sans qu’aucun gouvernement ne fasse rien pour réguler un tant soit peu ce déséquilibre commercial énorme avec les pays comme la Chine principalement (26 milliards il y a une dizaine d’années et le double actuellement, ce qui correspond à une centaine de milliards de PIB à parité de pouvoir d’achat en moins pour notre économie Française)…
Mais nulle taxe douanière à due concurrence n’est apparue… L’ultralibéralisme a imposé son libre échange…
 
Ensuite, depuis quelques années, sont apparues des notions nouvelles dévoyées de la tendance écologique que prend la société… La taxe carbone était ainsi l'arme de répression contre la débauche de consommation d’énergie entraînée par ces productions lointaines, dont la logistique produisait un surcroît énorme de pollution et la destruction progressive du climat et de la planète…
Il était tentant de saisir ce prétexte pour enchérir le coût de ces importations afin de redonner une chance à nos industries hexagonales de se redévelopper…
Mais la dictature ultralibérale est décidément la plus forte et jusqu’à présent, la route de la soie se porte de mieux en mieux sans taxe carbone et sans entrave…
 
Alors surgit dans les esprits de nos économistes une idée à l’occasion de ce Covid-19…
Cette pandémie crée un ralentissement mondial de l’activité complètement interactif, tant les économies des pays sont enchevêtrées ! Usines à l’arrêt, manque de médicaments, de pièces, de clientèle mondialisée…
Et si, pour ne plus subir toutes les conséquences de ces saloperies de virus asiatiques nous re-localisions ?
Ah, voilà une idée qu’elle est bonne !
Nos entreprises Françaises re-localiseraient afin ne plus dépendre d’approvisionnements lointains, sans concurrence et sans solution de dépannage…
 
Oui on pourrait rêver de cela… Je le souhaite au fond de moi-même… Mais… Je n’y crois pas ! Tant que les états n’imposeront pas des mesures souveraines de protection de notre économie (ce qui ne sera jamais le cas tant que l’UE obéira aux dogmes ultralibéraux et que les états européens obéiront à l'UE), rien ne se fera en France…
 
Ce qui va se faire, enfin, peut-être, c’est d’une part :
-L’abandon partiel du dogme du stock zéro (une imbécillité que je dénonce depuis trois décennies), qui permettra de passer certaines périodes de trous de productions de notre unique fournisseur Chinois,
-La relocalisation… Mais pas chez nous… plutôt dans d’autres pays moins éloignés… Roumanie, Maghreb, etc… Afin d’avoir nos fournisseurs plus à portée de main et peut-être de recréer une certaine concurrence entre nos fournisseurs low-cost…
Car il faut bien dire que la mise en concurrence des travailleurs locaux a créé au cours des dernières décennies un véritable monopole Chinois de la production tous azimuts !
Ce qui, entre parenthèses, est contraire à la doctrine mondialiste prétendument affichée « la concurrence totale ». Mais ceci est un autre sujet…
 
Enfin, je crois que la sagesse de nos entrepreneurs n’ira pas beaucoup dans le sens d’un redéploiement national de notre production industrielle… Sauf par des contraintes qu’aucun gouvernement élu par des électeurs véritables fossoyeurs de leurs propres emplois, ne saura prendre contre le dictat communautaire et libéral…
 
Finalement à part nous faire chier, nous faire éventuellement crever et assurément nous appauvrir… Je crois que le coranavirus n’aura pas cet effet rédempteur sur notre emploi, dont rêvent certains de nos économistes et qu’évoque même Monsieur Bruno Lemaire, ministre de la collaboration ultralibérale…
 

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 février 2020

Mémoires et radotages (270) – Le Coronavirus


GSM

Écrit le 28 février 2020
 
Le coronavirus… Ou avec son nom de baptême : le Covid-19…
On voit s’exprimer dans les médias télévisuels de grands spécialistes et des pontes de la médecine qui parlent de manière lénifiante de cette épidémie comme d’une chose à laquelle la France est préparée. Nous serions prêts à traiter ces cas…
Mais dans les faits, chacun peut s’apercevoir qu’il n’en est rien… Combien d’hôpitaux sont-ils équipés contre cette pandémie ? Combien de places seront disponibles au plus fort de la crise, alors que nous manquons de lits et de soignants pour soigner les pathologies courantes ?
 
D’ailleurs, les soignants sont-ils prêts à recevoir des patients infectés ?
Quand l’hôpital de Creil renvoie 200 personnels hospitaliers chez eux à la suite d’un cas (mortel) de coronavirus non détecté, on peut imaginer l’état d’impréparation inimaginable de notre système de soins…
Quand on ne met pas en quarantaine certains touristes venant ou revenant de zones infectées, sommes nous si préparés ? Ce n’est pas parce que nous en avons ostensiblement rapatriés et mis quelques uns dans des camps de vacances sous le sunlight des médias que cela justifie de ne faire aucun contrôle sur ceux qui reviennent dans nos aéroports sans aucun contrôle sanitaire.
Quand on accepte la venue de 3000 supporters italiens venant de zones infectées, pour un match se déroulant en France, sans aucune précaution, peut-on parler de précautions prises au plus haut niveau ?
 
Je suppose que, tout comme pour Tchernobyl, le danger ne devait pas franchir nos frontières… Hélas, il est déjà là, bien visible, contrairement au nuage radioactif de Tchernobyl… Et nos dirigeants (Macron et Philippe) en ont fait le constat un peu tardivement en visitant la Salpétrière et en réunissant des personnalités politiques pour tenter de désamorcer la psychose qui pourrait se propager…
 
Mieux vaut tard que jamais…
 

Posté par zalandeau à 10:14 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : ,