08 décembre 2019

Le vrai visage de Bayrou

GSM

C'était un matin de 2009, François Biroute était l’invité de France 2, où il ne s’est pas privé de fustiger l’état Sarkozyen, sous le prétexte cette fois de la fusion de la caisse d’épargne avec les banques populaires. Il critiqua, force détails à l’appui, l’ingérence de l’état dans cette opération, (mise en place d’un proche du pouvoir néomonarchique à la tête du nouveau groupe, etc…), prônant la liberté pour ces établissements de se débrouiller seuls…
 
François Beyrouth n’est pas à une contradiction près, puisqu’il souhaitait il y a peu, un interventionnisme de l’état plus puissant dans la crise… Déclaration hypocrite, s'il en est !
 
Gageons, que son ultralibéralisme (de la famille de pensée Madeliniste), est enclin à l’aide publique accordée aux capitalistes sans contrepartie, mais que par opposition forcenée au pouvoir en place, il est prêt à dire tout et son contraire, du moment qu’il puisse critiquer… Et ratisser l'électorat  le plus large possible
Nous aurions été infiniment plus intéressés, par l’exposé de ce qui n’est pas bon dans le plan de fusions des deux organismes bancaires… Y aura-t-il perte du statut coopératif des banques populaires ? Quels inconvénients pour les intérêts des citoyens-clients de ces banques ? Autant de questions sans réponses…
 
Il est donc à conclure une nouvelle fois, que les intentions néolibérales du Modem sont identiques à celles du pouvoir en place… L'honnêteté intellectuelle n'est décidément pas une vertu Bayroutiste !!!
 
La suite des aventures de François Biloute, (celui qui voulait être Vizir à la place du Vizir), au prochain épisode…
 

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :


05 décembre 2019

Mémoires et radotages (247) – Macronisme et connerie


GSM

Écrit le 4 décembre 2019
 
Qu’est-ce que le Macronisme ? C’est l’art d’être surdoué tout en étant très con !
 
Il se prend une veste avec les gilets jaunes… Et bien il recommence avec les retraites !
Il dit blanc, un de ses ministres dit noir, un autre dit bleu, un autre rouge et ainsi de suite, laissant ainsi planer le doute sur ce que sera « sa » retraite universelle…
 
Et pourtant il avait bien commencé. En disant qu’il fallait supprimer les régimes spéciaux il s’était allié la France du secteur privé, laquelle était bien contente de voir cesser ces privilèges indécents du secteur public par rapport au pékin lambda… (Diviser pour régner)…
 
Mais en lançant des rumeurs, démenties par la suite, en faisant planer la plus grande incertitude et le flou le plus artistique sur le but final, le secteur privé qui se sait également impacté, les mères qui se voient flouées, et mêmes les professions libérales, qui sont les bataillons de la Macronie se voient amputées du produit de leurs cotisations retraites, basculent également dans le camp du mécontentement.
De plus, tous les jeunes savent qu’ils vont être impactés Le monarque ne divise plus, il rassemble contre lui !
 
A-t-on déjà vu aussi grand amateurisme ?
 
D’autant que, même si le minimum retraite sera augmenté pour les plus pauvres, tous les autres savent que le nouveau système leur sera défavorable et qu’en appuyant sur un bouton, le paramètre « valeur du point », pourra être baissé à la guise du souverain… même si celui-ci le nie farouchement…
 
Quand les enseignants, les étudiants, les soignants, les policiers, les pompiers sont mal dans leur peau, et sont fortement mécontents, était-il intelligent de cristalliser en plus les futurs retraités, c'est-à-dire les trois quarts des Français ou bien les mères ou futures mères c'est-à-dire 50 % de la population ?
 
Quand on est au pouvoir, il faut avoir des idées, mais il faut surtout avoir de la psychologie… Ce qui semble bien faire cruellement défaut à la bande à Macron…
 
Il ne suffit pas d’essayer de diviser les Français (pour régner) ! Quand on raconte que les black blocks sont des extrémistes de droite… cela n’a pas tenu une semaine avant que tout le monde sache qu’il s’agissait d’extrémistes de l'ultra-gauche. Quand on tire sur les gilets jaunes pour les discréditer et qu’on laisse toute liberté aux black blocks, est-ce que cela prend ? Pas du tout !
Quand on fait un hommage national énorme à nos treize militaires morts en OPEX, tout le monde sait que c’est pour rallier les suffrages des anciens combattants et de tous les patriotes et pas pour autre chose…
 
Alors ? Les grosses ficelles se voient beaucoup trop… Les mensonges et les contradictions sont par trop grossiers…
 
On verra à partir de demain, jeudi 5 décembre 2019, jour de grève national, comment les événements tourneront.
  

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags :

28 novembre 2019

JE REGRETTE LA GUERRE FROIDE


GSM

Écrit le 27 décembre 2007
 
Je vais en faire frémir plus d'un, par mes propos...
Il ne faut pas non plus les prendre au pied de la lettre...
 
Certes l'écroulement du bloc Soviétique est normalement en principe une bonne chose pour la liberté...
 
Mais si je réfléchis bien, à l'époque, j'étais inquiet que ce bi-pôlarisme Est-Ouest du monde cesse en 1989, lors de la chute du mur de Berlin.
Je savais ce qu'on avait, je ne savais pas ce qu'on allait avoir.
L'équilibre de la guerre froide fut brisé à cet instant au seul profit du capitalisme...
Il y avait gros à parier que celui-ci commettrait sans risque dès lors, des excès...
Bien que fort suspicieux, j'étais loin de me douter de ce qui nous attendait...
 
Les pays du Sud étaient le champ clos des batailles que se livraient l'Ouest et l'Est. Alors, bien souvent l'un ou l'autre camp aidait des dictatures (de droite ou de gauche suivant le cas), mais forcément dans 50% des cas on aidait le "bon camp", celui des résistants, des combattants pour la liberté...On se fichait pas mal de leur cause, on voulait faire contrepoids au camp d'en face, un point c'était tout. Et pour cela on aidait nos partisans, à seule condition qu'ils en fasse baver le plus possible aux adversaires...
 
Le déséquilibre qu'a produit l'écroulement soviétique est impossible à mesurer. Il est gigantesque. La seule idéologie du "tout pour moi, rien pour les autres" a alors prévalu depuis.
 
Lors donc, plus du tout d'aide aux sous-développés, par contre si on peut leur piquer leurs richesses gratuitement, on le fait...
 
L'émergence d'une conscience anti-occidentale de la part des pays sous développés, s'est faite jour, à partir du moment où ce foutu libéralisme égoïste a tout pris sans rien donner. Avant c'était donnant-donnant. Maintenant c'est je prends-je prends...
 
Il ne faut pas être énarque (surtout pas ils ne comprennent rien au monde), pour comprendre les brûlots que cette mondialisation est en train d'allumer partout. L'intégrisme, par exemple, ne trouverait pas de terrain fertile si la misère ne progressait pas à pas de géant...
 
Oui vraiment Karl Marx, reviens !
 
Je n'étais pas du tout pour tes idées, mais au moins le monde était en équilibre et mon monde m'allait bien... La dictature communiste dure à l'est et la dictature capitaliste soft à l'Ouest...
  

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

22 novembre 2019

Le 9 novembre 1989, j'y reviens...


GSM

Écrit le 9 novembre 2009
 
Dans ma précédente intervention, je dis que si Sarko était présent à la chute du mur de Berlin (avec sa bouche de menteur)… Moi aussi j’y étais… mais seulement devant la télé...
Comment le Nain et ses copains y seraient allés, alors même que cet évènement n'a pas été annoncé mais a surpris tout le monde... Il est gonflé de s'attribuer des faits indus... Sa vie est donc si nulle ? (Réponse : Oui)
 
Enfin, si on l'écoute, Sarko a tout fait dans sa vie... Il est tellement omniscient, cet homme...
 
Sarko a détruit le mur de Berlin
Sarko a nettoyé les écuries d'Augias
Sarko a sculpté le Sphinx
Sarko a nettoyé les sols à la caserne Balard pendant son service militaire (Oups ! Ca c'est vrai !). Houuuu le minable !
Sarko grimpe sur Carla (avec un escabeau)
Debout, Sarko lui fait une éjaculation faciale... (Pas possible... Il décharge sur les genoux de Carla au grand maximum !)
Sarko a lancé l'appel du 18 juin 40
Sarko a réformé le capitalisme (ho, ho, ho...)
Sarko nous protège du H1N1 (ha, ha, ha...)
Sarko répète plusieurs fois les mêmes discours (pour économiser le papier)
Sarko délègue tous ses pouvoirs (à Sarko)
Sarko ne dit jamais "je" (hi, hi, hi...)
Sarko est le meilleur ami de Sarko
 
Miroir, mon beau miroir, qui est le plus beau, le plus fort, le plus costaud : C'est Sarko...
 
                                 J’avais raison !... "Il" n'y était pas, le 9 novembre 1989…
 
Écrit le 10 novembre 2009
 
(De toute façon, j'ai toujours raison... Sauf quand j'ai tort)...
 
Les journalistes ont enquêté… Résultat : La « bande » dont faisait partie Sarko est allée au mur de Berlin le 16 novembre et non le 9…
 
Et alors ? Ce n’est quand même pas pareil !
 
J’en connais pleins qui sont allés voir la grande muraille de Chine, d’autres le mur des lamentations… Moi, j’ai fait le mur de la caserne… Lo maçon portougaiche il fait la mour della clotoure… Johnny avec Sylvie faisaient l’amur… (Maintenant avec Laetitia il n’a plus de sperme, alors il achète des gamins…)…
 
Enfin bref ! Nouveau petit mensonge confirmé, de notre petit homme d’état… destiné à se faire valoir…
Je doute qu’il ait atteint son but…
 

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

11 novembre 2019

Mémoires et radotages (13) – Politiciens inutiles

GSMEcrit le 29 octobre 2015

Les enfants… C’est une sacrée responsabilité que nous prenons quand nous les mettons sur terre… Il y a des fois, de plus en plus souvent d’ailleurs, où je me dis que je n’aurais jamais du faire cela. Si j’avais pu savoir à cette époque que la vie en France en 2015 serait une vie de merde avec un avenir de merde pour mes gosses, je crois sincèrement que je me serais abstenu d’en faire.
 
C’est pourtant de la responsabilité de nos élus, ce qui se passe actuellement. Mais qui a voté pour ou contre eux ? Qui les a fait venir au pouvoir alors que leurs projets n’étaient pas de défendre la Patrie en danger ? C’est bien nous… et c’est bien moi, même en votant blanc, même en rejetant ce système, même en votant contestataire, puisque ne comptent que les votes concernant les deux partis frères machiavéliques, ceux-là mêmes qui nous ont menés dans cet abime, dans cette guerre que nous perdons chaque jour au dépends de l’avenir de notre jeunesse…
 
Si ces politiciens infâmes, menteurs, lâches, veules ne se sentent pas responsables de cette décadence, moi je m’en sens responsable. Je ne m’exonère pas d’avoir fait les mauvais choix, même si je ne pouvais légitimement pas savoir que ces enculés seraient autant des enculés… Mais cependant, ce sont eux qui ont droit à ma haine, parce que les escrocs c'est eux, alors que nous ne sommes que les victimes…
 
Je ne tombe plus dans le panneau de ces commisérations, commémorations, apitoiements sur-joués de Hollande, de ses comparses de droite ou de gauche, se déplaçant pour le moindre mort, à seule fin de tenter de faire remonter leur cote…
 
Ils n’ont qu’une façon, une seule… de remonter dans mon estime, c’est de défendre l’ensemble des Français, contre l’avidité de certains Français, et contre la rapacité du système libéral mondialiste… Mais là, il n’y a plus personne « C’est comme ça… On n’y peut rien… C’est pas nous, c’est l’Europe… C’est pas nous c’est le monde », etc, etc, etc…
 
Et alors, pourquoi donc vote-t-on pour des gens qui n’ont aucun pouvoir ? Pourquoi élisons-nous des gens inutiles ? Simplement pour leur donner des rentes à vie ? Simplement pour qu’ils se votent à eux-mêmes tous les privilèges dont ils ont envie ? Simplement pour leur donner les clés de la caisse, dans laquelle ils puisent bien largement, pour eux-mêmes et pour leurs complices ?
 
Quand va-t-on enfin prendre conscience… une conscience individuelle et collective… que nous sommes revenus dans une organisation féodale de la société ?
 
Quand va-t-on enfin comprendre que plus nous nous laisserons faire, plus cet asservissement prendra le pas sur notre vie et nous rabaissera davantage dans les limbes de l’inhumanité ?
 
Peut-on enfin nous unir pour nous opposer à cette volonté perverse des seigneurs actuels ?
A-t-on encore cette capacité de colère et de révolte ? Pouvons-nous retrouver cette volonté de construire notre avenir, fut-ce au prix d’une révocation forcée de tous ces bons à rien, qui ne savent pas servir les citoyens de leur pays ?
 
Le mécontentement grandit. Il faut reconstruire un pacte social honnête, sinon, la démocratie (qui n’en est plus une) risque de s’effondrer, faute de légitimité.
 
Cela pourrait nous mener aux pires extrémités… Mais finalement, ne sommes-nous pas tentés par les pires extrémités quand petit à petit nous n’avons plus rien à perdre ?

Posté par zalandeau à 12:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


27 septembre 2019

Mémoires et radotages (233) – Chichi a cassé sa pipe


GSM

Écrit le 26 septembre 2019
 
Chirac ? Pour moi ? Il n’a pas fait grand-chose. Mais cependant je repense au passé…
 
J’ai apprécié et admiré son refus, très Gaullien, face à Bush Junior et à toute son Amérique hystérique, d’aller faire la guerre en Irak ! Aucun président Français, depuis, n’a eu un tel courage, une telle sagesse et une telle détermination…
J’ai apprécié son référendum sur l’Europe qui m’a permis ainsi qu’à une majorité de Français de répondre « Non » après avoir lu tous les articles du texte que la France aurait du signer…
Quelques expressions de lui me resteront : « Abracadabrantesque », « Ecoutaize, à cet égard et c’est fondamental… » ainsi que « C’est loin, mais c’est beau » répétée à l’envi…
 
Je me demanderai toujours s’il n’a pas fait exprès de dissoudre une assemblée nationale par trop RPR et s’il n’avait pas un petit peu le cœur à gauche…
 
Pour le reste, il n’a pas été transcendant, sa "grande oeuvre" restant les motocrottes, aujourd'hui supprimées… Mais il reste dans ma mémoire le président sympathique et proche des Français…
 
Il est mort et il est le seul président décédé, avec de Gaulle, dont je ne dirai pas « J’irai pisser sur sa tombe »… C’est tout dire !
Tout de même... Je me demande quel goût a la tête de veau sauce gribiche ???
 

Posté par zalandeau à 09:46 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

26 septembre 2019

De l’analyse des lois (2)

GSMEcrit le 15 avril 2015

La Loi ‘Macron' (PROJET DE LOI pour la croissance et l'activité).
 
J'avais téléchargé ce projet de loi le 24 février 2015. Il comporte 106 pages sur word.
J'avais parcouru une cinquantaine de pages. Je voulais faire comprendre à mes semblables ce qui était bon ou mauvais dans ce projet.
 
Hélas, comme il aurait fallu que je m'en doute, le document est d'une complexité hors de compréhension de mon cerveau amoindri, comme l'étaient devenues les pièces écrites que je tentais vainement de comprendre à partir d'avril 2007, suite à cet accident de santé cognitive qui m'a obligé à sortir du monde du travail.
 
Je m'étais borné à dire que ce texte est un véritable patchwork et donc à ce titre on ne peut apprécier chacun des morceaux de la même façon. Il est impensable de voter une seule fois sur un ensemble de dispositions, alors que l'on peut être d'accord sur certaines, mais en désaccord total sur toutes les autres !
 
Ce patchwork reprend les articles présentés par Attali (pas la pièce de Racine), dans son rapport remis sous le règne de Sarkozy.
Pétri de libéralisme forcené, bien peu de mesures ont pour but le service des citoyens. Même Sarkozy, pourtant très à droite avait renoncé à l'extrémisme de ces propositions. C'est dire la position ultra néo-libérale des sieurs Attali et Macron… En déduire la traîtresse position politique du culbuto de l'Elysée, bien évidemment complice de ce projet globalement abject, (même si certaines dispositions sont intéressantes), est dès lors une affaire entendue.
 
Il est donc bien évident que Macron est de la même fibre que Attali.
Pour l'avoir beaucoup écouté, ce dernier m'est progressivement  apparu comme un doux rêveur sans aucun raisonnement cartésien, seulement préoccupé de relier les chimères qu'il défend à son idéologie néo-libérale. C'est vraiment ce que j'abhorre chez un être humain : La rigidité d'une dépendance à un auto endoctrinement, qui partant, lui ôte tout esprit critique.
 
Je renonce donc à dénoncer point par point les pièges variés et nombreux, véritables chausse-trappes pour attraper le citoyen, pressurer et asservir le cochon de payeur, dans le but des intérêts particuliers des puissants. Alors que cette loi, bien entendu, annonce en préambule, des objectifs généreux.
De tous temps hélas, des pouvoirs ont annoncé une chose et réalisé son contraire, summum intemporel du populisme, de l’escroquerie, de la duplicité et du cynisme…
 
Nouvelle tentative d'arnaque libéral-socialiste !

Posté par zalandeau à 09:46 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

25 septembre 2019

Immigration : La grande escroquerie

GSM





Faux numéros de Sécurité sociale, allocations douteuses, coûts gigantesques : alors que la France s'interroge sur la fraude sociale, Valeurs actuelles lève le tabou de la responsabilité de l'immigration dans ces chiffres.
 
Par Louis de Raguenel dans Valeurs Actuelles le 19 septembre 2019
 
Rarement un prérapport parlementaire aura fait autant de bruit. Difficiles à lire et encore plus à comprendre, ces documents n’intéressent guère le grand public. Encore moins les médias, souvent lassés à l'avance à l'idée de décrypter un texte de plus de cinq pages… Pourtant, le sénateur UDI Nathalie Goulet et le député LREM Carole Grandjean sont parvenus à percuter le débat public en publiant, le 3 septembre dernier, leur précieux prérapport, consacré à la lutte contre la fraude sociale. Tollé dans la salle et pugilat sur les plateaux de télévision.
 
Nathalie Goulet nous l'assure : « Il y a des gens qui déclarent 70 enfants à la Sécurité sociale. » Rapports administratifs à l'appui, elle alerte : il existerait une grande différence entre le nombre de personnes inscrites au Répertoire national d'identification des personnes physiques (RNIPP) et le nombre de bénéficiaires de prestations sociales. « 110 millions de personnes y sont inscrites et, parmi elles, 84,2 millions sont réputées en vie… Rappelons que le pays compte… 67 millions d'habitants ! » Plus incohérent encore, elle révèle que le même RNIPP compte 3,1 millions de personnes âgées de plus de 100 ans en vie alors que l'Insee en recensait 21 000 en 2016 ! « On lève un tabou ! », s'exclame-t-elle.
 
« Attention ! Sur le sujet de la fraude sociale, politiquement, il n'est pas question d'agiter le chiffon rouge de l'immigration », nous préviendra brutalement une des 90 personnes auditionnées par les deux parlementaires. Pourtant, il est précisément temps de s'intéresser à la fraude sociale concernant les étrangers, de s'attarder sur le lien entre celle-ci et l'immigration. Lorsqu'on tourne les pages du prérapport, le thème, sans jamais être désigné comme seul responsable, est presque omniprésent.
 

“8 millions de cartes Vitale surnuméraires toujours actives”

 
De manière concrète, Valeurs actuelles a demandé à plusieurs personnes auditionnées par la mission gouvernementale de lister quelques exemples précis pour éclairer l'opinion de ses lecteurs. Échantillon : à partir d'un faux certificat de naissance et d'une identité irakienne usurpée, un Algérien s'était fait verser 30.000 euros d'allocations ; un autre encaissait la pension de sa mère décédée ; un troisième, Franco-Nigérian, avait monté un réseau de faux inscrits à l'allocation d'adulte handicapé
 
En lisant ce pré rapport, on apprend que 21,1 millions d'individus disposant d'un numéro de Sécurité sociale sont nés à l'étranger et que 11,9 millions d'entre eux ont été bénéficiaires de prestations sociales, alors que l'Insee dénombre seulement 7,9 millions de personnes nées à l’étranger vivant sur le territoire Français ! On découvre aussi que 11.000 personnes sont immatriculées « sans nom patronymique » de nationalité étrangère.
L’inspection générale des finances et l’inspection générales des affaires sociales l’écrivaient noir sur blanc dans un autre rapport, publié en septembre 2013, page 8 : « Les déclarations de bénéficiaires des caisses de l’assurance maladie obligatoire surestiment de 7 millions le nombre de résidents en France et près de 8 millions de cartes vitales surnuméraires apparaissent être toujours actives. ». Page 9 : « L’Insee estime à 52,6 millions de personnes, en 2013, la population résidente âgée de plus de 16 ans […] Or on dénombre 60,36 millions de cartes Vitales actives[…]. ». Le magistrat Charles Prats, ancien membre de la délégation nationale à la lutte contre la fraude, met les pieds dans le plat : « A qui bénéficient ces cartes Vitales ? Une quasi certitude, pas à des Français ! Il existe des millions de numéros de sécurité sociale attribués sur la base de faux documents. On a appris par exemple, en juin, qu’il existe un million et demi de personnes nées à l’étranger, qui ont perçu des prestations en trop. »
 
Pour le député LR Pierre Henri Dumont, « Il y a un lien évident entre la fraude sociale et la fraude documentaire de personnes étrangères habitant en France ou à l’étranger ».
Les faits parlent d’eux-mêmes : En 2011, il avait été attesté que 1,8 millions de numéros de sécurité sociale étaient attribués frauduleusement à des personnes vivant à l’étranger. En 2009, 436.000 retraités de nationalité Algérienne, touchaient une pension de la Caisse nationale d’assurance vieillesse. « Qui vérifie si ces personnes existent ? Personne ! », assène le député.
En 2010, on comptait 412.000 pensionnés Algériens pour un total de 1,2 million de pensionnés à l’étranger toutes origines confondues, soit un tiers de tous les bénéficiaires de retraites versées par la France à l’étranger. Particulièrement combative, la députée Valérie Boyer (LR) a demandé à maintes reprises au gouvernement si les décès des ayants droits sont déclarés aux caisses de retraites. Sans réponse précise, les prestations sociales continuent d’être versées à leurs descendants.
 
Le pré rapport parlementaire insiste longuement : les services sociaux et fiscaux ne parviennent pas (ou ne tiennent pas) à croiser leurs fichiers pour lutter contre les doublons, les décès non déclarés ou encore les cas manifestes de fraude. Ce n’est pas moins grave : Le problème réside surtout dans notre incapacité à lutter contre la fraude documentaire, c'est-à-dire les faux papiers, les faux certificats de naissance, de création d’entreprise. Sans le dire aussi clairement, cet échec est donc aussi lié à celui du contrôle des flux migratoires : En contrôlant qui entre sur le territoire Français, l’état pourrait lutter plus efficacement contre l’immigration illégale, notamment dans ses demandes de laissez-passer consulaires. Le sénateur LR du Rhône, François Noël Buffet, expert des questions migratoires, a d’ailleurs demandé, avant l’été, la création d’une mission parlementaire sur la fraude documentaire. Demande restée pour le moment sans réponse.
 
Le phénomène est entier : Aujourd’hui, un tiers des mineurs Africains ne disposent pas d’état civil ! […] Du coté français, l’Etat n’a pas les moyens d’aller vérifier si un acte de naissance mal scanné, venant d’un pays où les questions d’état civil ne sont pas une priorité, st frauduleux ou pas. C’est en profitant de notre faiblesse que certaines personnes déclarent ainsi 15 enfants en cinq ans, sans que personne ne se pose de question. « On imagine qu’il y a eu beaucoup de triplés ! », ironise un haut fonctionnaire du ministère de l’intérieur.
 
[…] Le tremblement de terre social [Gilets Jaunes] a imposé au gouvernement de partir à la recherche de nouveaux postes de dépenses publiques inutiles. Voire de dépenses choquantes. Charles Prats n’a pas manqué de rappeler, en pleine crise des gilets jaunes, qu’on pouvait estimer la fraude sociale (Note de Zalandeau : liée à l’immigration) à 14 milliards d’euros par an. […] Le montant des mesures promises par Emmanuel Macron pour redonner du pouvoir d’achat à ceux qui peinent à boucler les fins de mois, correspond presque à celui de la fraude sociale (NDZ : liée à l’immigration), volé au contribuable !
 
[…] Maintenant que ces données sont connues de tous, la balle est dans son camp (Macron) pour agir. Plus pour parler !
  

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 septembre 2019

Mémoires et radotages (232) – Le Macron nouveau vient d'arriver


GSM

Ou « plus menteur que Macron : Macron lui-même »
 
Écrit le 18 septembre 2019
 
On voit que les élections municipales se rapprochent. Tout le monde part en campagne… de mensonges…
 
Voilà que le Macron nouveau est anti-immigration !!! C’est nouveau, ça vient de sortir… Et tous ses affidés, le petit doigt sur la couture du pantalon, comme un seul homme : « Chef, oui chef ! ». Et de renier provisoirement leurs idées sur la bienfaitrice invasion massive migratoire, en adoptant des airs « Marine-le-Peniens » !
 
Qu’est-ce qu’ils ne feraient pas pour garder leurs place !
 
Mais je me pose des questions :
-Combien de gens seront-ils dupes de cette mystification mensongère ? Car on sait que Macron sait faire des promesses, mais on sait également qu’il ne tient que celles favorables au libéralisme, jamais celles qui vont contre le libéralisme.
-A aborder ces sujets jusque-là totalement tabous, ne risque-t-il pas de faire prendre conscience aux électeurs de la justesse de ces thèmes précédemment enfouis sous le tapis ?
-Ne risque-t-il pas de faire monter son adversaire (de la finale de 2017) dans les sondages, plutôt que de l’affaiblir ?
 
De son coté, Marine devient écologiste… A savoir : « produire localement » (qui rejoint la fameuse « consommation carbone excessive » des produits importés, chère aux écolos)… Sauf que le « produire localement » n’est pas en contradiction avec le programme du rassemblement national, car il correspond aux relocalisations des productions en France… Avec Marine, l’écologie devient sociale et humaine et non doctrinale…
 
Résumé : Macron drague les électeurs RN et va perdre les électeurs verts, pendant que Marine drague les électeurs « verts clairs »…
 
Qui gagnera ?
 

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

15 septembre 2019

Mémoires et radotages (230) – Les anguilles Balkany


GSM

Écrit le 14 septembre 2019
 
Je ne vais pas raconter l’histoire du procès des Balkany.
 
Je veux simplement apporter quelques précisions… Ils ont été jugés le 13 septembre 2019 pour fraude fiscale. Mais ils sont poursuivis pour bien d’autres motifs.
 
Il faut savoir que Patrick avait déjà été condamné en 1999, pour avoir utilisé du personnel de la mairie à des fins personnelles.
 
Quand je les entends gloser avec leur avocat, sur le fait qu’aucun détournement d’argent public n’est en cause dans ce procès… Ils avaient déjà prouvé qu’ils savaient le faire… Et s’ils l’ont réédité, ce sera pour un autre procès.
Le prochain fixé au 18 octobre sera pour blanchiment… Toute la vie de ce couple n’est que blanchiment, en fait. Qui dit fraude dit blanchiment !
Ils ont tout fait : Prise illégale d’intérêts, entremise rémunérée et non déclarée, pots de vins perçus… Enfin bref, ils connaissent bien pour les avoir toutes pratiquées, les façons de percevoir du cash en toute discrétion et toute impunité…
 
Au milieu des années 80, par exemple, travaillant dans le BTP, je savais déjà que la fabuleuse expansion immobilière de Levallois Perret était basée sur une attribution de marchée sur pots de vins. La façon dont nous étions obligés de calculer les prix et dont les affaires étaient traitée le révélait à ceux qui comme moi gravitait dans ce milieu. Des valises de billets achetaient l’octroi des marchés de travaux et des autorisations de toutes sortes… Et on savait très bien qui palpait le pognon ! D’autres gens que moi le savent, mais combien osent en parler ?
 
Ce qui frappe, c’est l’assiduité de l’électorat Levalloisien. Les Balkany ont été réélus en 2014 avec 51%, preuve qu’une majorité des habitants se fiche bien de l’immoralité de leur maire.
En effet, lorsque l’on achète un appartement à Levallois Perret, même si le prix est cher, on ne considère pas qu’une partie de ce prix va à la corruption, mais on considère que l’on va habiter avec les gens de sa caste, dans un endroit où la racaille n’a que peu accès, et où l’espace est sécurisé au maximum… Ils y vivent heureux, sans se soucier des prix… Personne ne leur a mis le couteau sur la gorge !
Et tant pis si cette commune est la plus endettée de France par tête de pipe !
 
Un détail : S’agissant de l’affaire Cahuzac… J’ai souvenir d’un Patrick Balkany lançant l’anathème contre le Chirurgien-Ministre… « Quel culot », pensais-je à l’époque, connaissant les casseroles que Balkany traînait ! Les malversations de Cahusac ? C’est du pipi de chat à coté de celles des Balkany…
 
Alors quoi, 4 ans de prison ? Tout le monde trouve ça excessif… Mais personnellement, je serais heureux de faire 4 ans de taule, pour pouvoir retrouver à la sortie tout ce magot et ce patrimoine fantastique dont je n’aurais été privé que 4 années !
 
Mais il ne faut pas rêver. L’appel étant suspensif, sur toute la sentence, y compris sur l’inéligibilité, le couple d’escrocs se représentera aux prochaines municipales… et pourra continuer ses détournements et ses fraudes…
D’ailleurs, la fausse tentative de suicide d’Isabelle a quand même abouti à son maintien en liberté… Qui aurait réceptionné les valises, si tous deux avaient été en taule, hein ?…
Quant à Patrick, il sera bientôt libéré, par ces astuces de suspension de la loi Française, qu’appel et cassation vont prolonger quasi indéfiniment…
 
Les quelques temps que le brave escroc aura passé en taule VIP 4 étoiles… on sait très bien qu’à part la privation partielle de liberté… tout le confort y sera optimal, les petits plats dans les grands, peut-être même du homard géant et des bouteilles de grands crus, vas savoir ?
 
Connaissant la lenteur de la justice, il y a gros à parier que le couple continuera à jouir de ses méfaits, en toute liberté, jusqu’à la mort.
 
Je ne partage pas toutes ces opinions exprimées sur la sévérité du verdict.
Ce jugement, c’est de la poudre aux yeux, pour tenter de juguler une future réapparition de gilets jaunes, ou autre jacquerie, qui pourrait surgir en réaction au comportement impuni de nos politiciens corrompus…
 
Quand je jauge la désinvolture et l’arrogance des coupables, (ces élus de la république qui auraient du être irréprochables), face à leurs juges, je ne peux que déplorer ce jugement bien trop clément et pas assez exemplaire, ni dissuasif !
 

Posté par zalandeau à 09:24 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,