10 février 2016

Mémoires et radotages (10) – Europe de merde

GSM

A quoi donc nous sert cette Europe ? Quand j’étais jeune, moi aussi, je la voulais cette Europe, sorte d’état fédéral, ou bien sorte d’union des peuples. Nous aurions eu un président de l’union, des ministres européens, une sécurité sociale, une armée, un smic commun, de la même façon que l’Allemagne de l’ouest a intégré l’ancienne Allemagne de l’est… C’était cela auquel je m’attendais… Hélas, ce n’était pas cela l’idée de ces dirigeants de pacotille. Leur idée, c’était de faire une arme anti sociale, anti syndicat, anti salariat, anti progrés… Et à la place de faire une Europe du capital, du patronat, du bénéfice, de l’enrichissement pendant que le peuple se paupérise, se ‘corvéabilise’ à merci… Oui c’était cela, leur but ! On nous l’a mis bien profond !...
 
Et dire qu’il y a encore plein de gens, valets de ce libéralisme dont ils ne perçoivent même pas qu’ils en sont les larbins, pour dire et répéter comme de vieux phonos aux disques rayés « Oui, mais grâce à l’Europe nous n’avons pas eu de guerre »…
 
Bande de pauvres imbéciles… Quand un père de famille perd son emploi, que sa femme divorce, qu’il devient SDF et dort sur un banc, qu’il cache à ses enfants ce qu’il est devenu, par honte… C’est quoi, comme violence ? C’est le résultat d’une guerre économique dans laquelle la délocalisation est l’arme de destruction massive. Les pertes humaines sont les chômeurs, les gens au RSA, les 150000 SDF, les millions de personnes paupérisées vivant sous le seuil de pauvreté.
 
Quand on ose nous parler de réfugiés (quelques dizaines de milliers, oui mais par an), qui se rajoutent aux 200000 immigrés officiels dont on ne parle pas, ainsi qu’aux 150000 immigrés clandestins… On oublie de dire qu'une grande partie de ces nouveaux arrivants ne trouvent pas de travail et que nombre d’entre eux n’en recherchent pas pour la bonne raison qu’ils préfèrent profiter de l’aumône que les fonds publics leur dispense sur le dos des plus pauvres des Français, déjà fortement touchés par la misère et dont on veut encore réduire les prestations…
 
Et ce ne serait pas une guerre, dans laquelle nous sommes ? Et le petit peuple Français n’est-il pas en train de la perdre cette guerre en en subissant tous les dommages ?
Et l’insécurité ? Et la colonisation de nos ‘quartiers’ par des idéologies barbares et arriérées, ce n’est pas une invasion et un asservissement, un supplément de privation de notre liberté et de notre droit à vivre dignement ?
 
On a évité la guerre… Mais elle est là à nos portes larvée, incessante, elle progresse sans cesse… Et ceux-là, cette bande de perroquets, quand leurs quartiers préservés jusqu’à présent seront touchés… Ils déchanteront, mais il sera bien trop tard…
 
A moins… Ah moins qu’un sursaut national, nous fasse nous lever, pour refuser ce funeste destin, nous fasse démolir et reconstruire le système européen sur des bases saines cette fois.
A moins que nos nouveaux dirigeants contrôlent et régulent l’immigration afin que l’intégration aux principes de notre république, voire à ceux d’une ‘république européenne’ se fasse sainement, tandis que nous aiderions les ressortissants des pays pauvres ou en guerre à vaincre leurs oppresseurs  et à développer leur activité chez eux… Ce qui supposerait un partenariat avec ces peuples, au lieu de l’habituel pillage de leurs richesses dont nous sommes coutumiers…

Posté par zalandeau à 20:18 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


03 février 2016

Mémoires et radotages (9) - Le monde prend feu

GSM

Le monde, ce monde… que l’on croyait se mettre en ordre de bataille contre l’obscurantisme... est en train de s’opacifier de plus en plus…
 
La Russie combat les résistants à la dictature de Bachir… Poutine rêve de la grandeur Russe et de gloire… Et maintenant la Turquie combat les Kurdes, prouvant ainsi son inféodation aux idées de Daesh… Et cet attentat à Ankara, non revendiqué… serait-il fomenté par le président Turc pour discréditer ceux à qui il veut faire la guerre, histoire de se reforger une légitimité populaire ? Mais quelles en seront les résultats ? Qui va trinquer ? Daesh ? L’opposition de gauche ? Le PKK ?... Bien malin qui peut le dire…
 
En tout état de cause, nous voyons que ce sont les pays oligarchiques qui font la guerre aux résistants démocrates… Qu’est-ce que nous croyions, nous autres pauvres occidentaux ? Que la Turquie et la Syrie éradiqueraient l’état islamique ? Les loups ne se mangent pas entre eux, c’est bien connu !
 
Et nos « alliés » genre monarchie Saoudienne… Quels démocrates ! Condamner un opposant à la décapitation + crucifixion… Quelle différence avec Daesh ? Quand Daesh aura conquis la péninsule Arabique, ce sera exactement pareil !
 
Et cela pourrait arriver bien plus vite que prévu ! Dans ce monde multipolaire qui vient de voir le jour : Occident, Chine, ex empire soviétique, Dictatures régionales et leur opposants et l’état islamique… Je suppose que cette multiplicité va profiter à l’extrémisme islamique…
 
Et nous, pendant ce temps-là, emprisonnés dans une Europe impuissante, irresponsable, incapable de prendre la moindre décision, ne serons-nous pas victimes de notre inexistence en temps que nation, en tant que puissance régionale, en temps que pays… Car l’Europe est tout sauf un pays ni une union de pays, ni une fédération de pays…
 
Tous les ingrédients sont réunis pour le début d’une troisième guerre mondiale…
Et comme pour la précédente, nous ne sommes pas préparés, nous n’avons aucune ressource, aucune stratégie… Rien !

Posté par zalandeau à 19:13 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

31 janvier 2016

Le changement, c'est pour quand ?

GSM

50 ans, à peine, se sont écoulés... Qu'est-ce que ce sera dans 50 ans au rythme où ça va?

NOS ENFANTS VONT AVOIR LE MÊME PROBLÈME QUE DANS TOUS LES PAYS
DONT ON PARLE PLUS BAS…
 
Si une image vaut mille mots que valent toutes ces photos ?
J'ai peur de la xénophobie, mais j'ai encore plus peur des fanatiques...
C’est un peu long mais ça vaut la peine d’en prendre connaissance.
Les photos ci-dessous montrent comment le monde a changé en 50 ans :
IRAN 1970
> > > > > > 
 IRAN 2012
>>>>>>>>>>>>>>
 AFGHANISTAN
 
ÉGYPTE (Université du Caire) 1959
> > > > > > 
ÉGYPTE (Université du Caire) 2012
> > > > > >
 
PAYS-BAS (Amsterdam) 1980
> > > > > >  
PAYS-BAS (Amsterdam) 2012
> > > > > >   
... et des personnes ne voient pas de raison de s'inquiéter pour l'avenir.
 
Il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir !!!
> > > > > >

> > > > > > 
> > > > > >
Ceci se nomme « amputation croisée » : main droite et pied gauche.
C'est l'application de la loi coranique : la charia.

C’est monstrueusement inhumain !
Mais grâce à nos politicards «progressistes», ce sera demain, par effets du laxisme de la démocratie, en application en France et en Belgique !
Les prisons seront-elles enfin moins peuplées ?

> > > > > >
> > > > > > 

Nous irons comme cela jusqu'à la fin de notre civilisation, ou bien ?

Posté par zalandeau à 10:37 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

30 janvier 2016

Mémoires et radotages (7) - Pays décadent

GSM

Il faut le dire tout net, nous n’avons plus la maîtrise de notre destin ! Nous avons donné le pouvoir à des gens qui l’ont donné à l’Europe (c'est-à-dire un machin qui n’existe pas, bancal, illogique, mal conçu, sans responsabilité, dirigé par des gens à la solde de la banque centrale américaine et non aux couillons d’européens que nous sommes)…
 
Nous sommes passés du droit des peuples au droit des banques.
 
Le pouvoir est aux mains d’une élite non élue, à laquelle nos dirigeants élus ont délégué toutes responsabilités.
 
Notre démocratie soi-disant représentative est une imposture, puisque l’alternance d’un quasi bipartisme se fait par dépit d’un parti à l’autre avec les mêmes objectifs : Casser le salariat et établir la loi de la jungle si profitable aux puissants…
 
Le vote pourra-t-il nous faire sortir de ce cycle infernal ? Ce n’est pas certain. La professionnalisation de la politique empêche la venue d’idées nouvelles, ces élites étant formatées dans le même moule d’un libéralisme si bon pour conserver les privilèges consanguins des pourris de la terre.
 
Il n’y a une continuité que dans ces soi-disant alternances, à quelques détails près. Un parti bloque les idées de l’autre et inversement. Jeu de duettiste qui ne fait plus rire personne… Et pourtant nous avons pleins d’exemples dans notre histoire passée d’une bonne gouvernance…
 
Ces élites dans notre pays se croient, et les événements leur donnent raison, au-dessus de toute loi, lesquelles seraient seulement applicable aux autres… Nous sommes en France, dans la monarchie de droit absolu…
 
Qui va nous en sortir ? Doit-on cesser de voter, au risque qu’ils suppriment le vote et dévoilent enfin leurs vrais visages d’oligarques ? Faut-il une nouvelle révolution ? Si ! Mais le problème est que plus personne n’a l’envie de la faire… Vieux peuple sclérosé, engoncé dans ses habitudes… Pauvre France…

Posté par zalandeau à 11:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

28 janvier 2016

Mémoire et radotages (32) – Jésus

GSM

Je disais bien qu’à force de voir s’étaler l’islamisme devant tout le monde, j’étalerai MON DIEU à moi… Merde, quoi ! Il faut bien faire contre-feu à ces imbécillités moyenâgeuses…
 
Dieu, je l’ai déjà dit, pour moi, c’est une nécessité scientifique, pour expliquer le mystère de la vie, qu’aucun homme n’a jamais su expliquer et dont je crois qu’il ne sera jamais expliqué… Nous, humains, savons faire avec quelque chose… Seule l’existence d’une force supérieure, à mon avis, peut créer à partir de rien… Cela justifie Dieu comme Joker de l’Univers…
Bien évidemment je n’ai aucune preuve tangible (comme d’ailleurs les tenants de la thèse de la non-existence de Dieu)…
 
D’ailleurs, souvent je doute. Ma foi s’inscrit dans le doute et n’existe que par le doute…
 
Quant au reste ? La religion ? Piège à cons ! Comment croire à des inventions nées de cerveaux féconds en imagination, prosélytisme et manipulations ?
 
Jésus ? Mon père croyait au « petit Jésus », comme il disait… Et il y a des coïncidences dans le destin de feu mon Papa qui laissent bien des mystères à cet égard et posent de vraies questions… Mais, bon !
 
Le Jésus des uns n’est pas le Jésus des autres. Il y a Jésus et Jésus !
 
Le Jésus réel est celui qui a existé. Il n’y a aucun doute possible, des preuves historiques en témoignent.
Mais le Jésus des évangiles… Là on se retrouve dans une histoire romancée, dans laquelle merveilleux, extraordinaire et prestidigitation ont été rajoutés, d’autres trucs soustraits par soucis du qu’en dira-t-on des différentes époques de la Chrétienté… Je trouve cela scandaleux, d’ailleurs, parce qu’il n’avait pas besoin de cela… C’est vrai : Raconter de telles sornettes sur ce gars, c’est vraiment lui manquer de respect…
 
Le respect, il le mérite ! C’était dans l’ensemble un bon gars, qui a été turbulent comme tous les gosses, mais il fallait bien même à l’époque, que jeunesse se passe… Il a eu une vie honnête, même s’il a vécu avec une ancienne pute, mais qui peut l’en blâmer ? Au contraire, je dis qu’il n’avait pas de ces préjugés qu’ont tous ses groupies dont la curetonnnerie, compris Papes et Sous-papes, entretenant la fausse pudibonderie et l’hypocrisie…
 
Jésus était un homme et je crois que c’est cela sa plus grande qualité… Il est mort pour ses idées, par delà les faiblesses qu’il a ressenties et surmontées et cela en fait à mes yeux quelqu’un d’admirable… Le Jean Moulin des Chrétiens !
 
Mais de grâce, qu’on arrête de le voir marcher sur l’eau sans planche de surf, réveiller les morts ou faire faire un jogging à un grabataire… Gérard Majax n’était pas encore né, quoi !
 
Grosso modo, il a dit des bonnes choses. Ces choses d’ailleurs ont structuré toute la morale occidentale depuis deux mille ans… Il n’y a qu’une chose que je désapprouve formellement, c’est de tendre l’autre joue ! C’est un truc pour rendre servile les andouilles qui le suivaient… L’a-t-il dit d’ailleurs ? Il est tout à fait possible que ce soit cette hiérarchie chrétienne, apôtres compris, qui aient rajouté cette obligation de docilité idiote, si commode pour rendre fidèles les fidèles…
 
Enfin, ce qui est bien, c’est qu’on ait la liberté de jurer, de manquer de respect, de dessiner Dieu ou son messie (Merci à la laïcité !)… Même si la religion chrétienne commande de ne pas manquer de respect, car dans son fondement initial, elle pardonne, elle, contrairement à une religion mahométane islamique radicale, qui veut étendre son voile noir sur nos vies… Ceci dit la religion dit tant de conneries...
 
Mais on leur pisse au cul à ces Daesh qui puent !

Posté par zalandeau à 17:44 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


25 janvier 2016

Mémoire et radotages (31) – L’état d’urgence, quelle aubaine !

GSM

Je parlais de Hollande et de l’emploi… D’ailleurs, est-ce que tout ce déploiement de promesses ne serait que des paroles ? Car c’est bien souvent le cas… La lutte contre le terrorisme n’est-elle pas l’alibi pour mettre à l’ombre, derrière les problèmes de sécurité, les mesures sociales et profiter de ce tsunami émotionnel, pour faire passer les mesures les plus libérales et antisociales ?
 
Paroles, paroles, comme chantait Dalida… Ces paroles, reprises et amplifiées par des journalistes avides de sensationnalisme, plutôt que de vérité… Tout cela me dégoûte…
Tout journaliste qui se respecte devrait vérifier que les annonces, les promesses de nos dirigeants sont l’émanation d’intentions véritables et surtout contrôler la réalité de leur mise en œuvre… NON ! On se contente de se satisfaire de péroraisons qui n’ont pour but que d’enfumer le bon peuple…
 
Démocratie… qu’ils disent… Peut-il y avoir démocratie, si nous sommes toujours les jouets de mensonges d’état, sans aucun contrôle d’un quelconque contre-pouvoir ?
 
Revenons sur ces problèmes d’annonces concernant la lutte anti-terroriste… Qui nous annonce chaque mois, le nombre de personnes embauchées pour étoffer les effectifs des services secrets, des services spéciaux, de l’armée, les investissements sur du matériel technologique, de combat ou de défense passive ? Qui ? Personne !
 
Et dans un an, à l’occasion d’une autre catastrophe, on nous dira que rien n’a été fait… Nous serons mis, à notre corps défendant, devant les faits accomplis : L’inaction partielle ou totale, abusant ainsi notre confiance dans une démocratie qui n’en est pas vraiment une…
 
Cette attitude laxiste de nos élites, devient préoccupante, car elle a déjà démobilisé beaucoup de citoyens et menace d’installer le chaos… Et le chaos, c’est ce dont ont besoin le terrorisme ainsi que toutes sortes de factions extrémistes, pour prospérer…
 
A part ça, on n’est pas dans la merde ! Nous, le peuple, sommes censés gouverner notre pays (démo-cratie)… Mais les gens que l’on élit pour le faire en notre nom, nous mentent et nous trahissent…
 
En fait, l’état d’urgence est un moyen de maintenir le bon peuple de France dans un état de dépendance entre peur et espoir d’être protégé par ceux qui ne font rien, mais veulent simplement garder ce pouvoir porteur de tant de privilèges…
Quelque petits bombardements en Syrie, quelques défonçages de portes et on ne pense plus à tous ces millions de chômeurs, tous ces licenciement dans l’indifférence générale, toute cette paupérisation de la France du bas au profit de la France du haut…
 
Je suis pour la lutte contre ce terrorisme barbare et contre cette implantation invasive de populations, aux comportements sociétaux arriérés et rétrogrades, qui ne veut pas s’intégrer à notre citoyenneté occidentale… Et j’avais même dit, il y a plus d’un an, que nous perdrions un peu de liberté, en prenant les mesures nécessaires pour la lutte anti-terroriste… Mais, ce n’est pas pour cela qu’il faut que nous supportions un mensonge et une inaction encore plus grands, concernant tous les problèmes que nos dirigeants ont laissés se développer dans leur complicité avec le libéralisme mondialiste…

Posté par zalandeau à 12:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

24 janvier 2016

Mémoires et radotages (5) – Amour, Dieu etc…

Tout cela pour dire que ceux que nous aimons le plus, ce sont nos enfants puis nos parents, en général… puisqu’il y a

GSM

des ‘anomalies’, des exceptions, des amplitudes différentes selon les individus…
Il y a une chose que je constate et que je ne comprends pas mais qui est ainsi… C’est, dans notre processus de vieillissement, le fait que tout en nous s’affaiblit : force, maîtrise de soi, aussi bien de nos sentiments que de nos caractères, on a davantage de peur à propos de tout….
Mais il est une chose, une seule chose, qui ne faiblit pas, c’est notre amour… L’amour s’additionne et se multiplie, jamais il ne se soustrait ni ne se divise… Curieuse mathématique, inconnue dans le monde scientifique…
 
Que ce soit du premier jour de leur naissance, jusqu’à notre propre disparition, nous aimons nos enfants, toujours autant (sauf si, bien sûr, des changements dans la nature des êtres aimés, vient à perturber la vision que l’on a d’eux)… Sinon, c’est un feu qui brûle sans s’éteindre… Peut-on croire que la mort peut briser ce feu sacré ? Parfois j’en doute… Il est possible que cet amour soit éternel. Qui sait ?
 
Parfois, je pense à ces parents qui perdent un enfant et je me dis que c’est la chose la plus angoissante au monde, plus que notre propre mort, plus que notre propre agonie…
 
Et si Dieu existait ? Pour moi, douter de son existence, c’est croire en lui !
Mais il n’est pas là, s’il existe, pour s’occuper de chacun. Il est partout et nulle part, pour ordonnancer la vie… La vie qui est le seul secret, que nous n’avons pas percé et dont je pense que nous ne découvrirons jamais le principe ultime…
Qui sommes-nous pour croire que nous saurons un jour créer tout, absolument tout, à partir de rien, du néant ?
Alors pourquoi mourir ? Parce que cela fait partie de la vie, qui a un début et forcément une fin. C’est une des lois fondamentales que Dieu a créées… Même si nous essayons d’en repousser les limites, bravement, avec nos petits moyens…
Les ‘miracles’ ? Ils ne sont pas là où on essaye de nous les faire voir… Jésus surfant sur le lac Tibériade… C’est n’importe quoi ! Les miracles sont dans le quotidien, personne ne les voit, ou bien si peu de gens…
Les religions ont été créées par ceux qui voulaient manipuler de grandes masses de gens. Elles ont créé des règlements, des dogmes, imbéciles, non démontrés parce qu’indémontrables ! S’emparer de Dieu et lui prêter des intentions, des volontés codifiées, des dictats… c’est comme essayer d’emprisonner le vent pour se l’accaparer…
 
Dieu n’est à personne et à tout le monde. Dieu ne tue pas, ne dis pas de tuer. Il laisse tout un chacun libre, avec sa conscience, de décider s’il veut faire le bien ou le mal.
Dieu… enfin, s’il existe, donne probablement parfois des coups de pouces au destin… Mais il laisse les hommes s’occuper de leur vie, il les laisse décider ce qui est bien ou mal. Rien n’est écrit dans le petit carnet de Dieu… Tout est possible, même si le pire n’est jamais certain… La seule chose qui soit certaine c’est la vie qui continuera avec ou sans ceux qui décideront de la supprimer.
 
La seule chose qui nous rapproche de Dieu, c’est l’amour et certainement pas les curés, les imams, les bonzes et autres révérends, avec leurs histoires à dormir debout.
 
Nous avons à décider qui est nuisible, qui est utile. Nous avons à décider si nous nous unissons, contre un danger. Nous ne sommes pas obligés de tendre l’autre joue ! C’est un choix qui relève de notre libre arbitre personnel…
« Aide-toi, le ciel t’aidera ! », c’est, selon moi, la transcription du fait qu’il est probablement en nous et que nous n’avons qu’à le rechercher… Plus nous nous prenons en mains, plus nous nous rapprochons de lui, je crois...

Posté par zalandeau à 12:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

14 janvier 2016

Mémoire et radotages (29) – Cologne (Koln)

GSM

On a commencé par voir ce petit enfant mort sur une plage d’Asie mineure… Émouvant au plus haut point… Puis on a vu ces familles entières, bien élevées, médecins, ingénieurs, parlant l’Anglais, l’Allemand ou le Français, qui venaient demander asile, cherchant à protéger la vie de leurs êtres chers… C’était très poignant !...
 
Mais les journalistes, toujours en recherche de sensations… et l’émotion est une sensation très puissante qui augmente l’audience et les tirages… je dirais même la seule sensation qui parvienne à ce résultat… ces journalistes, comme toujours, ont omis de nous montrer la totalité de ces migrants… Faisant les affaires de cette ultra-gauche politiquement correcte, toujours prompte à donner l’argent de l’état, l’argent des autres, l’argent qui ne sort pas forcément de sa poche, à ces réfugiés en grande détresse, plutôt qu’à nos SDF victimes de la mondialisation et qui accorde tant d'indulgence qu'elle est prête à gommer crimes et délits dont sont coupables ses chouchous, crachant ainsi sur ses propres principes fondateurs…
 
Or dans toute société, qu’elle soit syrienne, française ou afghane, il n’y a pas que des personnes bon-chic bon-genre… Il y a beaucoup de marginaux, de voyous, de gens intéressés, veules… De gens qui, comme la famille de Léonarda, viennent en occident pour prendre, pour se servir et qui considèrent qu’ils ont tous les droits et aucun devoir…
 
Les plus racailles sont également présents, dans le registre délits et crime… On ne les avait pas envisagés, bien que brièvement, on ait évoqué, la possibilité du transit de terroristes incognito…
 
Et bien on peut le dire, il n’y a pas que des terroristes ou des gens bien, qui passent les frontières européennes…
 
On l’a vu à Cologne, à la saint sylvestre ! Agressions sexuelles, délits et crimes commis par des migrants… Une police locale débordée et tétanisée par le slogan officiel qui tend à ne pas remettre en question la politique migratoire de la Merkel… et donc, à laisser faire…
 
Total… Un retournement d’une partie des opinions publiques quant à ces réfugiés, dont certains sont un véritable danger pour nos démocraties…
 
Comme quoi, la naïveté et les bons sentiments, il ne faut pas trop en jouer, sous peine d’obtenir le contraire, à la moindre désillusion… Personnellement je me doutais de tout cela… D’ailleurs, cela fait longtemps que nos gouvernements, nos institutions tant judiciaires que policières sont obligées, par les discours officiels, à être « borgnes », à ne voir que d’un œil : celui qui ne verrait que le bon coté des choses…
 
Or le mauvais coté l’emporte toujours, quoiqu’on fasse… Parce que c’est la nature humaine : Tends la main et on te prend le bras, accueille et on te parasite, ouvre les bras et on te saigne…
Pourquoi ce monde qui vient chez nous serait-il différent du nôtre ? Pourquoi serait-il dénué de mauvaises intentions, d’envies de profiter, de perversion, d’intentions criminelles ?
Ajouté à cela que ces populations, dont la culture est souvent très différente de la nôtre, surtout dans les classes « malaisées » (non aisées), très axée sur des croyances d’un autre temps, sont un fardeau et un danger pour notre modèle de société laïque, républicaine et relativement libertaire…
 
Alors, je crois qu’il faudrait que les gens réfléchissent plus loin que le bout de leur nez… Ce n’est pas à la portée de tout le monde…

Posté par zalandeau à 12:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

06 janvier 2016

Mémoire et radotages (28) – Delpech !

GSM

Enfin bref ! De cette nouvelle année commençante, il y en a qui n’ont eu qu’un tout petit morceau… Delpech ! Putain de bordel de merde ! Ça m’en a filé un d’ces coups sur la calebasse !
 
Et pourtant, je ne pensais guère à lui, quoique parfois je me demandais ce qu’il devenait, suite à son cancer de 2013… Je n’ai même pas une seule chanson, ni CD de lui, c’est pour dire !... (Je sens que je vais faire chauffer le téléchargement)… Et bien malgré tout, bien qu’il n’ait rien à voir avec tous les Beatles, les James brown, les Rolling, les Aznavour, les Trénet, etc… donc bien qu’il ne soit pas dans mon type de variété… Qu’est-ce que je l’aimais… sans le savoir… La nuit qui a suivi, dans mes rêves j’entendais les mélodies de ses chansons… D’ailleurs j’ai très mal dormi, cette nuit là…
J’ai beaucoup pleuré suite à sa disparition… Enfin, disons beaucoup, pour un proche pas si proche que ça, en fait…
 
Puis, paf ! C’est le tour de Galabru… J’adorais Galabru… Mais cela ne m’a pas fait le même effet… Je me suis simplement dit qu’on ne le verrait plus envoyer ses boutades, que c’était malgré tout dans l’ordre des choses… Je n’ai pas eu de chagrin le concernant, simplement un peu de tendresse…
 
Comme c’est bizarre, quand-même… On pleure pour quelqu’un auquel on ne pensait plus et on ne pleure pas pour quelqu’un qu’on adorait… Peut-être n’avais-je plus de larme pour le second ?
 
Mais franchement, que Delpech va me manquer ! Sa gentillesse, sa simplicité, les chansons qu’il interprétait, qui ont jalonné ma vie, finalement ! Et de plus, j’étais pratiquement de sa génération, à quatre ans et demi près…
 
J’ai peu été ému pour la disparition d’un chanteur… Dans le passé, seuls Piaf, Mariano et Ferré m’ont fait verser des larmes, lors de leur disparition… Et je crois aussi Nino Ferrer…
 
C’est con ! Ce sont des gens, qui ne vous connaissent pas, mais que vous, vous connaissez… ou du moins que vous croyez connaître… En tous cas, que vous appréciez…
 
La vie va continuer… Sans ces repères qui disparaissent… J’avoue que je n’ai pas de repère dans la génération actuelle… On se sent de plus en plus seul, sans tous ces artistes, chanteurs, comiques, acteurs et comédiens, aujourd’hui disparus, que nous avons connus à travers la petite lucarne…

Posté par zalandeau à 14:46 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

05 janvier 2016

Mémoire et radotages (27) – " Incommunicable "

GSM

Le 25 décembre de 2014, j’avais fait de brefs souhaits pour l'année suivante, à tous ceux que j’avais été amené à côtoyer " commentairement " et " bloguesquement " parlant… Pourquoi le 25 décembre plutôt que le 1er janvier ? Pourquoi ne pas souhaiter d'avance, puisque souhaiter en arrière est absurde et forcément le 1er janvier, il y a forcément une petite partie de souhait rétrograde...
Tous ? Non pas tous. Parce qu’il y en a dont j’avais oublié le sobriquet (oui, " pseudo " pour les modernistes)… Alors à ceux là, dans le brouillard de ma mémoire, j’avais présenté mes excuses… Oh, ils n’avaient pas perdu grand-chose juste deux mots, que je ne prononcerai pas en ce lieu public, car la posture " flagornante " n’est pas ma position favorite (je préfère celle du missionnaire, mais c’est une autre histoire)…
 
Il y avait deux autres personnes auxquelles j’aurais bien voulu adresser ces mêmes deux mots en particulier, car j’avais de la tendresse pour elles, mais elles sont actuellement inaccessibles " bloguesquement " parlant, par choix délibéré, alors que nous avions échangé sur un mode enjoué il avait été un temps… Alors, tant pis, mais ils se reconnaîtront pas, vu l’éclatement de leur ancien site. Ennemis jurés l’un de l’autre, pris entre deux feux, je n’avais eu que peu de temps à communiquer avec chacun d'eux, de manière expansive ou " expendable " comme on dirait maintenant…
 
Alors c’est pourquoi en évocation de cette communication maintenant impossible, j’ai choisi comme titre " incommunicable " avec l’accent Anglais (Aujourd’hui, je crois que c’est ma journée du néologisme ; prononcer " incommunicabole ")…
 
Pourquoi deux mots ? Vaste question, ou plutôt vaste réponse.
 
Primo, j’ai une épouse si jalouse (et maintenant elle a un ordi), que… Bon c’est clair, non ?
Secondo, en faire de trop, serait de nature à risquer de faire croire à des sentiments équivoques dont je ne veux à aucun prix laisser planer le doute.
Tertio, Comme je l’ai évoqué plus haut, le léchage de cul que je vois parfois chez certains, me débecte profondément, ce n’est pas ma tasse de thé.
 
En conséquence, à ceux qui avaient reçu mon message, qu’ils comprennent que même laconique, il était sincère et véritable.
 
" Bonne année et bonne santé "… Je sais, ce n’est pas tout, pour certains ; mais on risque de souhaiter des choses qui ne concernent que soi-même, car que peut-on souhaiter aux autres que ce qui nous manque ?… Alors du coup, je reste dans les généralités… Et après tout, une bonne année et une bonne santé… Cela ne comprend-il pas tout, de manière exhaustive ? Et même, quand on y pense, la bonne santé, n’est-ce pas une proposition redondante, car elle est forcément incluse dans la bonne année ???
 
Par contre, se limiter à l’année en cours, n’est-ce pas réducteur ?
Alors : " Bonnes années ! ", ne serait-il pas un souhait plus complet, plus approprié à l’usage circonstanciel que l’on veut en faire ?
Je crois d’ailleurs, que cette formule serait de meilleur aloi que les vœux non sincères du président de la république, dans le discours duquel, on sentait bien le genre de vœux qu’il s’adressait, en fait, à lui-même…
 
Cette flagornerie, doublée d’autosatisfaction, à grande échelle, m’a écoeuré… Comme si la manipulation pouvait encore prendre…
 
«  Bonnes années », est donc très suffisant, je crois, du moment que cela soit sincère…

Posté par zalandeau à 18:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :