30 juin 2016

Conséquences du référendum Grec

GSM

Ecrit le 5 juillet 2015
 
Je ne me suis jamais exprimé sur le sort de la Grèce, depuis l’élection d’Alexis Tsipras.
Aujourd’hui, à l’heure où j’écris ce texte, on ne sait pas quel sera le résultat de ce référendum.
 
Est-ce que la victoire du OUI ou du NON changera quelque chose ? Certainement pas beaucoup.
 
En fait, le premier ministre Grec est dépassé par les événements. Les moyens de redresser la Grèce de la manière dont il l’avait promis ne sont pas à sa portée. Ligoté par un système de fraude, de corruption et d’inefficacité structurelle, d’un coté, et sous la pression constante de la dictature et du chantage pratiqués par l’UE de l’autre coté, nous voyons bien que ses moyens d’actions sont proches de zéro.
 
Alors que peut lui apporter ce référendum ?
 
Quel qu’en soit le résultat, il pourra faire ce qu’il voudra en théorie, mais surtout ce qu’il pourra en pratique, en se réclamant de l’onction populaire. Dans les deux cas de réponses référendaires, il fera strictement la même chose, avec seulement quelques possibilités de réparties contre l’UE dans le cas du « non ».
L’avantage est qu’il a donné la balle aux électeurs, qui dans un premier temps se calmeront puisque la démocratie aura parlé. Dans ce même laps de temps ceux dans le camp des vainqueurs le soutiendront, puisqu’il sera censé appliquer la volonté populaire…
 
Mais en fait, il n’aura toujours pas les outils pour remettre la Grèce sur les rails et n’aura que très peu de poids supplémentaire face aux négociateurs européens du fait de cette nouvelle légitimité populaire. Il aura au plus, un alibi pour son comportement vis-à-vis d’eux : son certificat de légitimité délivré par le peuple Grec…
 
Hélas, il y a gros à parier que la prolongation de légitimité qu’il s’accorde avec cet intermède démocratique sera de courte durée et lui permettra de se coucher devant l’Europe, mais dans la dignité cette fois… (Pauvre Mélenchon : Il va être déçu !)
 
Car on le voit bien depuis son élection, Tsipras n’a pas les moyens de ses ambitions. Pas les moyens structurels et il me semble bien pas les moyens personnels…
 
On compare souvent la France à la Grèce… Bien à tort d’ailleurs.
 
Le seul point commun se situe au niveau de notre Président et de leur premier ministre : C’est ce manque de ressort personnel, ce manque d’imagination, de volonté, de charisme, de clairvoyance.
 
Pour ce qu’il en est des moyens structurels, nous n’avons que peu de points communs avec la Grèce : La France a les moyens structurels (mais on ne les utilise pas), la Grèce, non ! Sauf à rétablir une structure dictatoriale…
Et si Tsipras rétablissait une dictature ? Après tout, on ne sait pas du tout ce qu'il a dans la tête ! Non ! Je le vois plutôt en bourgeois de Calais, corde au cou, pieds nus et vêtu de bure, se dirigeant vers ses maîtres... Ou bien encore, pourquoi ne retournerait-il pas le chantage qu'exerce l'U.E. contre l'U.E. ?
 
Post-scriptum : J’espère que les peuples Européens auront pu constater clairement au cours de cet épisode de crise Grecque l’attitude autocratique et tyrannique des institutions de l’UE.
 
2ème post-scriptum : Depuis son admission dans l’UE, certains (dont je fais partie) n'ont cessé de proclamer que ce genre de pays (il y en a d’autres) n’avait rien à faire dans l’UE, étant donné sa situation divergente… Nous avions raison… Mais nous supportons quand-même malgré nous le poids collectif de la dette Grecque, dont nos imbéciles de dirigeants ont su nous surcharger…
NSLA : Retour à 2016 : On le voit aujourd'hui comme hier, l'UE ne veut pas lâcher son os... L'ultralibéralisme est une sorte de 'régime' autoritaire, une dictature sans structure politique propre, qui s'appuie sur la 'collaboration' de complices de haut niveaux dans les milieux dirigeants du monde entier. Il sera donc difficile de secouer ce joug totalitaire...

Posté par zalandeau à 10:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


28 juin 2016

Majorité silencieuse du 7 juin 2009 (élections européennes) et référendum bafoué

GSM

Pourquoi n’a-t-on pas parlé de ce phénomène d’abstention record que nous avons connu le 7 juin 2009 (élections européennes) ? Comme l’a rappelé Jean François Khan, le 15 juin 2009 au soir dans l’émission « Mots croisés », « profitons de parler de ce sujet, avant que la Monarchisation du pouvoir Sarkozyste qui s’est emparé des médias, n’interdise définitivement le droit d’expression »… 
 
Certes, j’ai déjà évoqué tous les cas de possibilités de non-motivation des abstentionnistes : Instances Européennes éloignées dont on est sans nouvelle, non compréhension par non information médiatique du fonctionnement de ces mêmes instances… 
 
Mais lorsque l’on a dit ça, on n’a pas tout dit ! Comment expliquer les 59,37% d’abstention, qui n’étaient que 57,24% en 2004, dans ce contexte de crise, dont les Français ont quand même, pour la plupart une grande conscience de l’enjeu ? 
 
Il faut rappeler un certain référendum de 2005, pour lequel 69,37% des Français s’étaient rendus aux urnes, pour dire « NON » à 54,67% au projet de constitution Européenne…
 
Étant donné le taux de participation, on peut clairement dire que la motivation politique était réelle et entière !
 
Mais qu'ont ressenti ceux des Français qui ont dit « NON » en 2005, à la suite de l’affront magistral en 2007 de ce président qu’ils ont élu sur des mensonges, celui-ci ayant effacé les résultats de l’expression populaire en disant OUI au Traité de Lisbonne ? Ils ressentaient le dégoût, l’amertume d’avoir été trompé, le désespoir de n’être pas pris en considération, le sentiment que voter ne servait à rien en fin de compte, puisque le dictateur de l'époque pouvait changer à sa guise les résultats des votes… (Je tiens à souligner le silence complice d'une presse totalement acquise à l'UE et manquant complètement d'objectivité sur le sujet)...
 
Il est maintenant très clairement établi par des enquêtes et sondages que ce 7 juin là, le pouvoir a mobilisé tout son camp, les abstentions sont donc le fait de cette majorité d’opposants dégoûtés… 
 
Mais le référendum de 2005 jeté aux chiottes à Lisbonne  en 2007 par Nikola 1er est-il suffisant pour  expliquer cette désaffection pour les urnes ? 
 
- Il a été assez porté à la connaissance du peuple la connivence des députés européens appartenant à la gauche « caviar », avec les députés libéraux, pour voter des lois ultralibérales.
 
- Enfin, les hommes ou femmes politiques qui, socialistes un jour, deviennent ministres Sarkozystes le lendemain, pour le seul attrait du pouvoir, ne favorisent pas l’envie de voter pour des gens dont on ne sait pas s’ils sont pour, s’ils sont contres, s’ils ne mangent pas dans la même assiette que leurs adversaires, s’ils ne trahiront pas leurs idées pour devenir transfuge de l’autre camp… 
 
Il y a donc en France une masse de gens dégoûtés, parfois en colère, qui n’ont pas su exprimer leur désaccord. Cette division, savamment organisée et contrôlée par le machiavélique locataire Élyséen, qui en était le principal bénéficiaire, ne risquait-t-elle pas de lui exploser à la figure un jour ?
On le sait aujourd'hui, il ne sera simplement pas été réélu en 2012, mais c'est le sort de tous les présidents, bons ou mauvais... 
 
Ce que les abstentionnistes n'imaginaient pas, c'est que les ravages des dictats de Bruxelles sont cumulatifs et s'aggravent de jour en jour. Les laisser se renforcer, c'est se résigner à la misère...

Posté par zalandeau à 10:05 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

27 juin 2016

Mémoires et radotages (53) – BREXIT – A quoi sert l’UE

GSM

Les jours sont passés et j’ai marre d’entendre tous ces donneurs de ‘lessons’ (Zut, voilà que j’écris en Angliche maintenant), disons leçons, qui continuent à jeter leurs anathèmes sur Le Royaume Uni… Mais quand va-t-on respecter le choix d’un peuple ? Mais quand va-t-on cesser de diaboliser une décision qui est frappée au coin du bon sens ? Seul pays d’Europe à montrer le bon exemple au reste de l’Union Européenne, le Royaume uni ne quitte pas l’Europe, il fait toujours et fera toujours partie de l’Europe. Qu’ils arrêtent de l’exclure par les sorts et autres excommunications proférées la mine déconfite et le ton haineux…
 
Tous ces aboyeurs enragés, révèlent enfin leurs vrais visages… Ils prétextaient l’absence de guerre que la construction de l’UE avait engendré… Alors que leur construction, édifice branlant, inabouti et raté n’y était pour absolument rien. De guerre il n’y aurait point eu même sans cette EU ratée !
Par contre, par leur haine, ces vitupérateurs incitent à la détestation d’un peuple, le peuple Britannique, est-ce cela leur leçon de ‘pacification’ ? De plus, par la vacuité de l’institution ultralibérale qu’ils ont voulu, à notre corps défendant, ils ont soulevé la colère des peuples et cela n’est peut-être pas bon pour la paix de l’Europe, pour peu que cette colère, au lieu d’être dirigée contre l’EU, soit détournée sur les peuples européens eux-mêmes !
 
D’ailleurs, prenons des exemple précis : Qui empêcherait que Slovénie et Croatie, malgré leur appartenance commune au machin européen, ne se foutent un jour sur la gueule, au nom de leur détestation mutuelle et ancestrale ? Certainement pas l’EU, qui n’a pas d’armée, pas de politique commune, pas d’intérêt commun (à part le pognon)…
 
Alors qu’ils arrêtent de nous jouer du pipeau, ces gens pro capital, pro profits, pro pouvoir, aux desseins égoïstes, qui voudraient nous vendre une image de paix et de bienfaits…
 
Où est la politique sociale de l’EU ? Où en est la politique agricole désastreuse de l’EU ? Où en est la concurrence déloyale des travailleurs détachés, des délocalisations, de la misère engendrée partout, par le détournement des profits, seul dogme d’une soi disant union qui cache son véritable visage d’autocratie déléguée, par des dirigeants nationaux aux intentions oligarchiques et ploutocratiques ?
 
L’UE est un sous traitant aux ordres du libéralisme mondialisé… Une machine à asservir les peuples au capital et non à les libérer !
 
Alors si ces loups hurlent, c’est dans leur intérêt… Le problème, c’est que beaucoup de gens se sont laissés endoctriner par eux, sans savoir qu’adhérer à ces idées de pseudo Europe était contraire à l’intérêt commun…
 
Les loups disent : « Mais attendez, tout ne se fait pas en un jour, ça va venir »…
Mais le réel problème est que rien ne vient : Aucune régulation, aucun minima social, aucune sanction des contrevenants internationaux aux règles particulières classiques fiscales, sociales, réglementaires… Par contre les peuples subissent tous les inconvénients d’une dérégulation et d’une permissivité uniquement destinées à favoriser le capital… D’ailleurs les contrevenants deviennent, dans la morale douteuse de l’EU, ceux qui empêchent les destinées du profit de se réaliser… L’exploitation et la misère ne font pas partie des préoccupations de cette institution hors sol, qui d’ailleurs n’a de compte à rendre à personne…
Taisez-vous, messieurs les loups… J’espère que, simplement, mis à part ceux qui sont complices du système et qui bien entendu ont tout intérêt à continuer de collaborer à la poursuite de leurs intérêts personnels, chacun des autres Français, se réveille et considère sa situation personnelle : Est-ce que l’EU qui est le vecteur de la mondialisation, est une garantie d’avenir et de pérennité pour lui-même et pour ses enfants ? Ne risque-t-il pas de plonger dans la misère ? Croit-il que son travail ne va jamais disparaître ? Croit-il qu’il trouvera un autre travail ? Croit-il que sa retraite sera maintenue ? Croit-il qu’il aura toujours une sécurité sociale ? Croit-il qu’il sera libre et égal au sens juridique avec tous ?
 
Il faut que nous suivions l’exemple Anglais… Oh, non pas contre l’Europe, mais simplement contre ceux qui l’ont raflée à leur profit, en sortant de leur geôle sans toit ni murs !
 
Sortons de l’Europe pour la refonder, parce nous avons besoin d’une Europe, fraternelle, solidaire, généreuse, forte, unie, coopérative…. Et pas de ce machin anxiogène qui génère une fracture sociale sans précédent !

Posté par zalandeau à 09:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

26 juin 2016

Stratégie et objectifs de l'état Sarkozyen

GSM

Ecrit en Février 2009 :
 
Le gouvernement actuel fait des cadeaux aux riches (bouclier fiscal) et aux entreprises.
Ce faisant l’état vide ses caisses. Il peut ainsi dire que nous dépensons trop. Cela lui  fournit un mobile pour compresser les dépenses…
Il réduit sur les budgets sociaux, publics… Faisant retomber sur chacun le poids financier des services et aides non rendues. Ce qui est une charge faramineuse pour les moins riches d’entre nous.
 
Les conséquences induites de ces actions, sont des suppressions de postes, des inactifs en plus, un ralentissement de la consommation et une baisse des taxes et impôts collectés.
 
Cette spirale de baisse des revenus de l’état conduira ledit gouvernement à poursuivre ses réductions de dépenses…
 
Cette politique, qui vise à supprimer le principe redistributeur de notre république ne peut que ralentir l’économie et la réduire à sa plus simple expression…
 
Économiser, serait de veiller au non-gaspillage des fonds de l’état, par une meilleure répartition.
Relancer l’économie, serait de créer des emplois réels.  Ce qui est tout à fait possible compte tenu de tous les services réclamés et actuellement non rendus par la collectivité nationale…
Cela suppose un investissement de l’état dans la création directe d’emploi. Les emplois créent la consommation, l’activité, et les rentrées d’impôts. C’est un investissement à court terme.
 
Mais non ! Ce gouvernement veut aider les entreprises. A quoi sert d’investir ou de créer des emplois pour une entreprise, si elle n’a pas les consommateurs en suffisance ? Une entreprise, raisonne sur des durées de plus en plus courtes, ses profits doivent être immédiats… L’argent ira donc aux actionnaires et dirigeants…
 
Cette politique revient à prendre aux pauvres pour donner aux riches…
 
C’est une suppression du principe re-distributif de notre société, le seul système qui ait sorti les pays aujourd’hui développés de la misère…
 
Nous assistons à un retour au moyen-âge. Avec son cortège de misère, de pandémies, de famine…
 
L’alibi de la compétition mondiale, doit-il faire copier par la France, le modèle du Bangladesh sous prétexte de rentabilité ? Est-ce le modèle que l’on veut pour les Français ?
 
NDLA : Qui peut raisonnablement vouloir en 2016, le retour au pouvoir d'un tel individu ? Qui ne voit aucune similitude avec la version Hollande actuelle ?

Posté par zalandeau à 12:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 juin 2016

Être anti UE est nuisible à votre liberté d'expression

GSM

Comme de bien entendu, mon article enthousiaste sur le Brexit n'a pas été édité dans les nouveaux messages... Comme à chaque fois que j'écris un message qui me tient à coeur... Censure ???

L'article dont il s'agit :

http://zalandeau1.canalblog.com/archives/2016/06/24/34006491.html

 

Posté par zalandeau à 10:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Mémoires et radotages (52) - BREXIT - Ich bin ein Englander. We have won

GSM

On a gagné ! On a gagné ! On a gagné ! Quel bonheur et quelle joie ! Le Brexit l’a emporté !
 
Mais mon bonheur est de courte durée ! En fait, ils ont gagné… Pas nous… Nous, on a perdu puisqu’on est toujours ‘IN’, dedans ce machin qui nous asservit et nous ruine…
 
Malgré tout, je dis un très grand BRAVO au peuple du Royaume Uni ! Le 23 juin sera pour toujours l’anniversaire d’une sorte ‘d’independance-day’ pour ce magnifique peuple qui dans cette action me rappelle sa magnificence durant les années 1940 à 1944, seul à résister contre l’impérialisme hitlerien…
Alors que nous… nous continuons à collaborer… Bien sur en France, nous sommes un tiers à vouloir résister à l’UE… Mais cela ne suffit pas, bien sur… Nous ne sommes plus le phare du monde, mais seulement un peuple juste bon à s’entredéchirer et à majoritairement accepter les plus gros mensonges de la part de nos classes dirigeantes, comme des vérités révélées, ne nécessitant aucune démonstration… Nous ne savons plus nous unir contre l’arbitraire…
 
Alors… j’espère que le résultat de ce référendum Britannique ne finira pas dans la poubelle comme on fait chez nous… (Oui, j'avoue, c'est toujours un réel traumatisme)...
 
J’invite tout le monde à écouter les prédictions actuelles des oiseaux de mauvais augure, avec leurs cris d’orfraie (politiciens, économistes et imbéciles de tous poils), afin que nous puissions leur ressortir plus tard leurs propos catastrophistes débiles !
 
Certes cela va changer un certain nombre de choses pour le peuple Britannique, mais pas tellement, étant donné qu’il n’était qu’à peine à moitié impliqué dans les institutions de l’UE… Il va y avoir quelques soubresauts financiers (n’oublions pas que le marché est un enfoiré, puisque les actions montent quand on licencie), mais le marché n’est pas con au point de laisser un pays comme la Grande Bretagne s’échapper des possibilités économiques énormes qu’il génère…
 
Y a t il un pilote dans l’avion ? C’est la question essentielle à se poser… En effet David Cameron est à mon avis grillé pour mener une politique qu’il a combattue et il traînerait immanquablement les pieds, pour appliquer les négociations nécessaires… Il devrait démissionner, ce serait logique ! On verra bien !
 
Qui sera le ‘Winston Churchill’ du peuple Britannique ?
 
Quant à l’UE ? Quelle va être son attitude ? De deux choses l’une :
-         Ou bien elle va faire tout son possible pour mettre le plus grand nombre de bâtons dans les roues de l’Angleterre, de façon à ramener l’ordre dans le rang de ses troupes (l’UE n’est pas une institution démocratique, mais plutôt une sorte de ‘dictature par procuration’) et ainsi éviter toute contagion de la rébellion aux autres pays.
-         Ou alors elle va se coucher devant la Grande Bretagne (La Grande Bretagne, ce n’est pas la Grèce, on ne peut pas se permettre les mêmes dictats) et elle va tout faire pour que les liens, même distendus subsistent avec les îliens, au prix de nouvelles concessions quasi-préférentielles…
 
Enfin, je dis que c’est une belle journée, la plus belle journée depuis la libération (que je n’ai pas connue)… Pour moi, c’est un peu comme ce qu’avait pu être l’annonce du débarquement en Normandie…
 
Vive le Royaume Uni (parce que je ne suis pas certain que toute la Grande Bretagne suive le mouvement) et God save the Queen ! (Quoique… j’en ai rien à foutre de leur Reine)…

Posté par zalandeau à 10:05 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

23 juin 2016

Mémoires et radotages (51) - BREXIT ou pas BREXIT, that's the question

GSM

Aujourd'hui, c'est un grand jour... Je ne parle pas de la manif anti-loi-travail, ni des atermoiements gouvernementaux attentatoires à la liberté de manifestation... Non !
C'est déjà du passé. Hélas, la loi travail va passer, avec ce foutu article 2 qui permettra, surtout aux petites entreprises, de pouvoir réduire le coût des heures supplémentaires, sans avoir à obéir à un accord de branche ou au code du travail... Mes pauvres fils, vous allez l'avoir dans l'os... Vous avez voté socialaud, comme tous les jeunes épris de 'progressisme'... Et bien voilà comment vous serez récompensés, mes pauvres enfants...
 
Ce n'était pas de ce sujet dont je voulais parler...
 
Ce jour est un grand jour, parce que c'est le référendum britannique sur le Brexit...
 
Va-t-on avoir enfin, un pays qui montre l'exemple aux pays de l'UE ?
On va le savoir bientôt...
 
Bien sur, tous les privilégiés de la mondialisation sont en train de noircir le tableau concernant une sortie de l'UE... Il sont prêts à tous les mensonges pour garder ce qu'ils croient être la seule solution possible, alors que l'UE, dans sa forme actuelle, est la seule chose qui n'aurait jamais du exister...
 
Et vas-y que je te diabolise les partisans du brexit... Il va pleuvoir des grenouilles, ça va être la fin du monde, etc...
 
Perso, je refuse cette diabolisation et cette manipulation. J'étais un très grand partisan de l'Europe... mais pas de cette Europe-là, pas de cette merde inutile qui nous asservit, dans laquelle nous n'avons que des devoirs mais pas de droit. Nous voulions une Europe complète, pas seulement une Europe du grand capital, de la finance et de la libre circulation des capitaux !
 
Si... nos amis Anglais parvenaient à voter ce Brexit, quelle exemple cela serait pour nous ! En espérant toutefois que le résultat ne serait pas jeté à la poubelle, comme jadis le voyou de la république (Sarko), le fit de notre NON au référendum de 2005...
 
Le but, ce n'est pas de sortir de l'UE, c'est d'en sortir, pour la rebâtir, mais sur des bases saines cette fois !
 
Allez les Anglais, allez les Anglais, allez...

Posté par zalandeau à 10:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

22 juin 2016

L'espoir n'est plus

GSM

Il n’est plus d’espoir au pays de Danton. Le Roi n’est plus mort, il est ressuscité. L’histoire repasse les plats de ces noirs horizons, où le pauvre et le riche, humaine condition, effacent les envies de lendemains qui chantent, pour écrire la douleur de survivre et la haine de posséder…
 
Demain n’est pas, demain n’est plus, remplacé par l’ambition et la soumission. Les mots trompeurs qui font croire aux miracles, guident des peuples naïfs vers les précipices du néant. Le flutiau des dresseurs de bestiaux, fidèle valetaille du souverain mépris, sera sacrifié dès qu’il aura servi…
 
L’humain n’est plus une société, il n’est que vile marchandise et les chantres du faux, lui chantent des louanges, pour distraire son esprit du funeste destin.
L’humain fut, il n’est plus rien. Les puissants le préparent à cette apocalypse, hourdissant un complot contre leurs vassaux. Ils n’imaginent guère, dans leur soif inextinguible, que le déluge emportera marins, capitaines et vaisseaux…

Posté par zalandeau à 09:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

21 juin 2016

Le parlement européen, t'en veux ?

GSM

On vous gruge, on vous escroque, on vous ment, on vous cache la vérité...
A l'attention de ceux qui sont pour l'union européenne...
Un super Job....je veux Le même !!!!
Un super Job...où l'on se bouscule à tour de bras...

SVP Faites-moi plaisir, regardez donc cette vidéo jusqu'au bout, vous n'allez pas être déçus...

J'ai bien dit jusqu'au bout...

www.youtube.com/embed/YpyybLSSTCk?feature=player_detailpage <http://www.youtube.com/embed/YpyybLSSTCk?feature=player_detailpage>

Posté par zalandeau à 10:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

20 juin 2016

Défense d'aider les smicards - Normal - pas de passe-droit

GSM

Notre bienaimé ex-président (celui aux talonnettes et aux tics d'épaules) avait dit qu’il ne fallait pas augmenter massivement les smicards parce qu’ils ne représentaient que 10 % des salariés…
Je trouve qu’il a raison ! Non, mais ? C’est vrai ça ! Si on se met à aider les minorités, où on va ? La Chienlit non merci !!!  Je vais prendre les choses en mains !
 
Pas de passe-droit !
Donc :
-         Les augmentations de salaire pour les présidents de la république : Nein ! Ils sont la plus petite minorité du pays 1 pour 64 millions !!! Aboule le pognon, Sarko, t'as trop perçu !
-         Le bouclier fiscal et les niches fiscales ne concernent que quelques pourcents de la population… C’est Niet ! Pas de faveur à cette minorité ! Suppression de ces deux types d’avantages et paiement rétroactif des sommes exonérées ! Par ici les talbins et en coupures de 500, s’iouplait !
 
Maintenant on va s’occuper d’aider la majorité :
Avec l’argent économisé précédemment, attribuons un chèque payé par l’état, de 1500 €uros pour les foyers FRANÇAIS les plus pauvres, somme dégressive, jusqu’à 0 pour les contribuables payant 2500 €uros d’impôt. Ça c’est une grande majorité… Impeccable !
 
Comment ça ? Les smicards en bénéficient ? C’est normal, ils appartiennent à une majorité, ce coup-ci 
 
Mais il reste encore plein de pognon dans les caisses ??? Qu’est-ce qu’on en fait, chef ??? Qu’est-ce j’en sais, moi ? Relancez l'économie, créez des emplois, créez des structures d’accueil pour les SDF, construisez des logements sociaux, merde ! Un peu d’idée quoi ! J’vais pas tout vous mâcher !
 
Hé ! Faites gaffe de fermer le coffre quand un actionnaire ou un directeur de banque passe par là… Ces gars-là, c’est voleurs de poules et compagnie !
Vous me ferez penser à passer ces minorités au Karcher !

Posté par zalandeau à 09:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :