09 avril 2019

Allez fumer dans vos cabinets !

GSM

Ecrit le 22 mars 2009
 
Je sors en apnée du bistrot, je m’élance pour semer les miasmes fumigènes qui s’accrochent encore à moi… Avec un peu de chance je ne serais pas imprégné de leur nuage tabagique, putride et mortifère… Puis je reprends ma respiration… Ouuuuf… Ouuuuf…
 
Non seulement il n’a plus mon journal, mais en plus il se permet de fumer dans son bouge infâme ! Pouah !...
Mais putain qu’est-ce qui pue comme ça ??? Je snife mes mains, mes manches, je passe la main dans mes cheveux et je sens… Pouah !... Que deux minutes je suis resté !... Je suis pollué des pieds à la tête… L’enculé d’sa race, avec son bistrot de merde !...
J’arrive à la voiture, j’enlève ma veste, mon pantalon, je les fous dans un sac Leclerc dans le coffre et hop ! Au volant, sans mettre la ceinture, j’ai pas envie qu’elle schlingue ! Je fonce à tombeau ouvert.
 
A peine arrivé, je fonce à la machine à laver, je vide tout, je fous de l’eau de Cologne dans la réserve d’adoucissant et je mets en route…
 
Merde, ma chemise pue aussi le vieux tabac…
J’arrête la machine et je fous la chemise, je remets en marche…
Oh, putain le tee shirt aussi ! Beuark !…
J’arrête la machine et je fous le tee shirt, je remets en marche…
Les chaussettes…
J’arrête la machine et je fous les chausettes, je remets en marche…
Le slip…
J’arrête la machine et je fous le slip, je remets en marche…
Et la tête,
Alouette…
 
La porte s’ouvre : «  mais qu’est-ce que tu fous à poil ? »
« Ma lessive »
« Tu t’es changé ce matin ! »
« C’est ton bistrot de merde, qui n’empêche pas ces connards de fumer. Demain j’appelle la préfecture pour les dénoncer ! Ou mieux je vais attraper le taulier au colbac !»
« Oh, non, fait pas ça ! Ca pourrait t’attirer des ennuis ! »
« Quoi ? Tu sais à qui tu parles ? Le mec qui me fera peur, tu crois qu’il est né ?
Enfin, ce putassier je crois qu’il va prendre ma main dans sa gueule avant longtemps !
J’ai la loi pour moi ! Donc la loi c’est moi ! »
 

Bon, je vais faire un deuxième lavage... J'ai oublié la lessive...

 

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :


08 avril 2019

Ma chronique – Sarko ou pas Sarko ?


GSM

Écrit le 14 août 2009
 
On entend souvent : « Les Français n’ont pas de mémoire, ce sont des veaux »
On entend aussi : « Les Français ne sont pas des imbéciles, ils comprennent parfaitement que l’on se fiche d’eux »
 
Lesquelles de ces assertions très opposées sont-t-elles vraies ?
Elles sont toutes vraies.
Il y a des Français qui étaient très remontés contre le monarque en mars et qui, la tempête se calmant, se retrouvent dans les sondages favorables au tyran, surtout s’ils croient ne plus figurer dans les prochaines victimes du prédateur (Egoïsme, combien  commettras-tu d’injustices ?)
Il y en a d’autres, qui ne disent rien, mais qui s’informent et qui voient que même si la politique autocratique a mis la pédale douce, elle n’en continue pas moins son œuvre destructrice…
 
(Quand on ajoute à cela que les sondages publiés par « Opinion Way » sont financés par les caisses de l’état, et commandés par les complices libéraux TF1 et LCI (Bouygues), il faut bien entendu, mettre un bémol à la cote de popularité du despote)…
 
Je me pose une question, juste une seule… Après avoir été des homo-erectus, les Français ont-ils envie de revenir au servage, ou bien peuvent-ils continuer dans le sens du progrès des deux derniers siècles qui a fait d’eux des socio-Franciscus ?
 
Le nouveau progrès, est-il :
-         d’organiser une société harmonieuse, solidaire et juste,
-         ou bien de suivre la doxa néolibérale prônant la sélection naturelle, et bientôt l’eugénisme ; l’accaparation du pouvoir, du savoir et des ressources par les riches, la suppression de la solidarité nationale, la mise en concurrence des pauvres de la planète au seul profit de la sphère financière ?
 
La réponse va de soi, bien sur : Aucun progrès ne peut être une régression à l’état bestial…
 
Alors, mes chers compatriotes, je comprends bien qu’une frange d’entre vous ait été abusée par le double langage de cet usurpateur de notre démocratie républicaine et laïque.
Mais n’oubliez pas et ne pardonnez pas ! Ce serait la meilleure façon de reconduire dans ses fonctions monarchiquement perverties un président vendu au libéralisme, qui, au lieu de compenser les injustices du secteur privé, généralise l’iniquité, la pauvreté et l’égoïsme…
 
Puisque l’état est provisoirement allié au démon libéral, il est de votre devoir de fonder une opposition crédible, unie sur ses valeurs communes, au niveau partisan et au niveau syndical… C’est une Question fondamentale pour la survie du « French way of life ! »
 
NDLA : Toute ressemblance avec la situation actuelle avec Macron au pouvoir, n'est pas voulue par le narrateur, mais le fait que les Français savent se tromper à chaque élection présidentielle...

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

07 avril 2019

Honneur et sacrifice

GSM

Ecrit le 11 juillet 2008
 

On a eu bien de l'honneur, de celui que l'on a en soi, que l'on exerce, sans exhibition. Pas celui de ceux qui sont censés vous rendre honneur. Non ! On ne pourrait pas dire que notre honneur a servi à attirer les honneurs.
Il nous a servi à n'avoir pas à rougir de nous, enfin, le moins souvent possible.
Être fier de soi, quoi qu'il nous en coûtât, fut le principe directeur d'une partie notre vie. On savait qu'à chaque occasion, nous nous attirerions la haine des jaloux, la haine des couards et que globalement si on nous a parfois admiré, on nous a plus souvent haï d'être différents.
C'est pourquoi, à chaque fois que nous mettions notre courage en action, nous savions d'avance que nous en paierions le prix au centuple. Nous savions donc que nous sacrifierions notre carrière, notre avenir, notre place dans la société.
Certes, nous avons eu de la "chance", (mais est-ce une chance ?), de ne pas perdre la vie...
Il n'y a pourtant de bon héros, que les héros morts. Alors pourquoi être vivant ?
N'est-il pas plus intolérable, d'être mis d'une certaine manière au ban de la société, parce qu'on est différent, comme un voyou, comme un criminel ? Avec en plus la jalousie des gens, ce qui n'est pas le cas pour un criminel...
Le courage et l'honneur, c'est de savoir qu'il n'y aura que nous-mêmes pour les apprécier et que survivre sera le prix immense à payer ; c'est aussi de savoir qu'il faut de plus en plus de courage au fil du temps, pour en porter le fardeau cumulatif. Il fallait donc que nous soyons sacrément fous ou imbus de nos personnes, pour recommencer...
Amères victoires éphémères sur soi-même mais défaite définitive. L'usure de ce poids à porter nous fait effondrer, là, où le commun des mortels continue allègrement sa route.
Une sorte de mort avant la mort...

Posté par zalandeau à 09:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

06 avril 2019

Mission cachée

GSM1Anniversaire... 11 ans maintenant...

2nd Day 23 00 (6 avril 2008)

 
Je suis fier de la France : VIVE LA FRANCE !
 
Ce que vous avez fait là, dans les rues de Paris, (Je sais, la liaison satellitaire ne sert pas à ça...), est formidable par le retentissement médiatique que cela aura. Comme toutes les capitales, Paris aura ainsi également stigmatisé le pouvoir tyrannique des dirigeants Chinois.
 
Et cela en dépit :
- du pouvoir SARKOZIEN empressé de lécher les bottes de la puissance économique Chinoise, sans soucis pour les droits de l'homme,
- du CIO et des athlètes olympiques plus préoccupés d'aller faire "mumuse" au JO, pour essayer de ramener des médailles en chocolat, plus soucieux de leur gloriole personnelle, que de la souffrance du peuple Tibétain et des autres minorités opprimées.
 
Tout ce que j'ai vu et entendu ne me donne qu'un seul et unique désir : Je boycotterai les J.O. Je ne les suivrai pas à la TV ou ailleurs. Je ne regarderai pas ces grands égoïstes et vaniteux, parce qu'ils me feraient vomir. Et leur "idéal olympique", s'ils savaient où je me le fous...
 
Je ne savais pas qu'un idéal pouvait être de satisfaire ses fantasmes, en ignorant la souffrance d'un peuple.

 

Un vrai sportif, je veux dire un vrai homme, devrait savoir renoncer à ces lauriers éphémères et dire " NON, je n'irai pas cautionner cette dictature ! "
 
Mais, ce ne sont pas des hommes, juste des "Sportifs", dont le cerveau et le coeur sont probablement atrophiés au détriment des muscles !
 
Nous, ici, on sert la France, parce que notre Autocrate Président élu a décidé que l'on devait lécher le cul de Busch et rentrer dans la niche comme les autres Pays...
 
Alors, j'ai décidé d'aider nos gars à se maintenir en vie...
 
 
 
Soldat Afghan formé par l’armée Française.
Il est armé d’une Kalachnikov
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
3rd Day Eleven PM (7 avril 2008)
 
Quelle journée ! Epuisante ! Mais la satisfaction de n'avoir aucune perte, aucun accrochage, aucun repérage par les Talibans !
 
Par contre nous en avons vu. Nous avons repéré certaines de leurs cachettes, mais si peu...
 
Ce qui est remarquable, c'est que les hommes qui sont ici exultent de devenir plus "poisson dans l'eau", que les poissons dans l'eau...
 
Je sais reconnaitre la gratitude au travers de leur mine de vainqueurs...
 
J'espère leur faire comprendre que le plus important n'est pas de tuer, mais surtout de ne pas se faire tuer et d'avoir en toutes circonstances le contrôle de la situation...
 
De toute façon, cette guerre ne mène à rien.
L'effort de paix, passe tout entier dans des mains corrompues et ici, les citadins sont forts contrariés de ces inégalités et injustices...
 
Les Américains ne sauront se faire aimer... Et plus ils seront détestés, plus ils perdront la guerre...
 
Alors venir dans une guerre perdue d'avance, c'est vraiment pour obéir à un fou dangereux Français, prêt à risquer la peau de ses troupes d'élite pour courtiser un autre fou Américain, qui dans un an ne sera plus au pouvoir et risque même de passer devant une cour d'assise...
 
On survivra Sarko, ne serait-ce que pour voir ta chute à toi aussi !
Parce qu'être gouverné comme cela, je ne l'avais jamais vu avant...
 
Jamais nous n'avions eu un Parano, fasciné par les lambris et la richesse, démantelant la France, la structure sociale des Français et piétinant l'âme du peuple Français...
 
Je ramènerai nos gars, Sarko, pour qu'ils applaudissent à ta chute...
Ils applaudiront, car la "grande muette", ne peut s'exprimer...

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

05 avril 2019

Ma chronique – Sarko gronde les banquiers

GSM

Ecrit le 27/08/2009 à 21:00
 
Mardi dernier, nostre bon Roy Nicolas 1er a ferraillé très roidement avec les banquiers. Cette réunion étoit déclenchée par le scandale des provisions de bonus exorbitantes des traders de BNP Paribas.
Ah... Qu’il fust difficile de réprimander les amis et austres connoissances très chères, pour monstrer bonne figure aux serfs affalés devant la lucarne animée…
Qu’il fust dur de trouver un arrangement satisfaisant et de bonne apparence…
De fait, les mesures proposées sont de bon aloi, sur leurs principes.
Il est de bon aloi de se poser quelques petites questions cependant :
- Comment la Banque de France contrôlera l’application des mesures dans les banques ?
- Le fait de priver les banques désobéissantes de la distribution de l’emprunt d’état, représente-t-il vraiment une sanction pénalisante (Je ne crois pas) ?
- D’autres sanctions seraient… Quoi ??? 
 
Ci-dessous extrait de « Marianne », très évocateur de la sévérité du bon Roy… Et qui résume bien, le cynisme des uns et l’hypocrisie de l’autre…
 

 

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,


04 avril 2019

Mémoires et radotages (5) – Amour, Dieu etc…

Ecrit le 24 janvier 2016.
 
Tout cela pour dire que ceux que nous aimons le plus, ce sont nos enfants puis nos parents, en général… puisqu’il y a

GSM

des ‘anomalies’, des exceptions, des amplitudes différentes selon les individus…
Il y a une chose que je constate et que je ne comprends pas mais qui est ainsi… C’est, dans notre processus de vieillissement, le fait que tout en nous s’affaiblit : force, maîtrise de soi, aussi bien de nos sentiments que de nos caractères, on a davantage de peur à propos de tout….
Mais il est une chose, une seule chose, qui ne faiblit pas, c’est notre amour… L’amour s’additionne et se multiplie, jamais il ne se soustrait ni ne se divise… Curieuse mathématique, inconnue dans le monde scientifique…
 
Que ce soit du premier jour de leur naissance, jusqu’à notre propre disparition, nous aimons nos enfants, toujours autant (sauf si, bien sûr, des changements dans la nature des êtres aimés, vient à perturber la vision que l’on a d’eux)… Sinon, c’est un feu qui brûle sans s’éteindre… Peut-on croire que la mort peut briser ce feu sacré ? Parfois j’en doute… Il est possible que cet amour soit éternel. Qui sait ?
 
Parfois, je pense à ces parents qui perdent un enfant et je me dis que c’est la chose la plus angoissante au monde, plus que notre propre mort, plus que notre propre agonie…
 
Et si Dieu existait ? Pour moi, douter de son existence, c’est croire en lui !
Mais il n’est pas là, s’il existe, pour s’occuper de chacun. Il est partout et nulle part, pour ordonnancer la vie… La vie qui est le seul secret, que nous n’avons pas percé et dont je pense que nous ne découvrirons jamais le principe ultime…
Qui sommes-nous pour croire que nous saurons un jour créer tout, absolument tout, à partir de rien, du néant ?
Alors pourquoi mourir ? Parce que cela fait partie de la vie, qui a un début et forcément une fin. C’est une des lois fondamentales que Dieu a créées… Même si nous essayons d’en repousser les limites, bravement, avec nos petits moyens…
Les ‘miracles’ ? Ils ne sont pas là où on essaye de nous les faire voir… Jésus surfant sur le lac Tibériade… C’est n’importe quoi ! Les miracles sont dans le quotidien, personne ne les voit, ou bien si peu de gens…
Les religions ont été créées par ceux qui voulaient manipuler de grandes masses de gens. Elles ont créé des règlements, des dogmes, imbéciles, non démontrés parce qu’indémontrables ! S’emparer de Dieu et lui prêter des intentions, des volontés codifiées, des dictats… c’est comme essayer d’emprisonner le vent pour se l’accaparer…
 
Dieu n’est à personne et à tout le monde. Dieu ne tue pas, ne dis pas de tuer. Il laisse tout un chacun libre, avec sa conscience, de décider s’il veut faire le bien ou le mal.
Dieu… enfin, s’il existe, donne probablement parfois des coups de pouces au destin… Mais il laisse les hommes s’occuper de leur vie, il les laisse décider ce qui est bien ou mal. Rien n’est écrit dans le petit carnet de Dieu… Tout est possible, même si le pire n’est jamais certain… La seule chose qui soit certaine c’est la vie qui continuera avec ou sans ceux qui décideront de la supprimer.
 
La seule chose qui nous rapproche de Dieu, c’est l’amour et certainement pas les curés, les imams, les bonzes et autres révérends, avec leurs histoires à dormir debout.
 
Nous avons à décider qui est nuisible, qui est utile. Nous avons à décider si nous nous unissons, contre un danger. Nous ne sommes pas obligés de tendre l’autre joue ! C’est un choix qui relève de notre libre arbitre personnel…
« Aide-toi, le ciel t’aidera ! », c’est, selon moi, la transcription du fait qu’il est probablement en nous et que nous n’avons qu’à le rechercher… Plus nous nous prenons en mains, plus nous nous rapprochons de lui, je crois...

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

03 avril 2019

Mémoire et radotages (27) – " Incommunicable "

GSMEcrit le 5 Janvier 2016

Le 25 décembre de 2014, j’avais fait de brefs souhaits pour l'année suivante, à tous ceux que j’avais été amené à côtoyer " commentairement " et " bloguesquement " parlant… Pourquoi le 25 décembre plutôt que le 1er janvier ? Pourquoi ne pas souhaiter d'avance, puisque souhaiter en arrière est absurde et forcément le 1er janvier, il y a forcément une petite partie de souhait rétrograde...
Tous ? Non pas tous. Parce qu’il y en a dont j’avais oublié le sobriquet (oui, " pseudo " pour les modernistes)… Alors à ceux là, dans le brouillard de ma mémoire, j’avais présenté mes excuses… Oh, ils n’avaient pas perdu grand-chose juste deux mots, que je ne prononcerai pas en ce lieu public, car la posture " flagornante " n’est pas ma position favorite (je préfère celle du missionnaire, mais c’est une autre histoire)…
 
Il y avait deux autres personnes auxquelles j’aurais bien voulu adresser ces mêmes deux mots en particulier, car j’avais de la tendresse pour elles, mais elles sont actuellement inaccessibles " bloguesquement " parlant, par choix délibéré, alors que nous avions échangé sur un mode enjoué il avait été un temps… Alors, tant pis, mais ils se reconnaîtront pas, vu l’éclatement de leur ancien site. Ennemis jurés l’un de l’autre, pris entre deux feux, je n’avais eu que peu de temps à communiquer avec chacun d'eux, de manière expansive ou " expendable " comme on dirait maintenant…
 
Alors c’est pourquoi en évocation de cette communication maintenant impossible, j’ai choisi comme titre " incommunicable " avec l’accent Anglais (Aujourd’hui, je crois que c’est ma journée du néologisme ; prononcer " incommunicabole ")…
 
Pourquoi deux mots ? Vaste question, ou plutôt vaste réponse.
 
Primo, j’ai une épouse si jalouse (et maintenant elle a un ordi), que… Bon c’est clair, non ?
Secondo, en faire de trop, serait de nature à risquer de faire croire à des sentiments équivoques dont je ne veux à aucun prix laisser planer le doute.
Tertio, Comme je l’ai évoqué plus haut, le léchage de cul que je vois parfois chez certains, me débecte profondément, ce n’est pas ma tasse de thé.
 
En conséquence, à ceux qui avaient reçu mon message, qu’ils comprennent que même laconique, il était sincère et véritable.
 
" Bonne année et bonne santé "… Je sais, ce n’est pas tout, pour certains ; mais on risque de souhaiter des choses qui ne concernent que soi-même, car que peut-on souhaiter aux autres que ce qui nous manque ?… Alors du coup, je reste dans les généralités… Et après tout, une bonne année et une bonne santé… Cela ne comprend-il pas tout, de manière exhaustive ? Et même, quand on y pense, la bonne santé, n’est-ce pas une proposition redondante, car elle est forcément incluse dans la bonne année ???
 
Par contre, se limiter à l’année en cours, n’est-ce pas réducteur ?
Alors : " Bonnes années ! ", ne serait-il pas un souhait plus complet, plus approprié à l’usage circonstanciel que l’on veut en faire ?
Je crois d’ailleurs, que cette formule serait de meilleur aloi que les vœux non sincères du président de la république, dans le discours duquel, on sentait bien le genre de vœux qu’il s’adressait, en fait, à lui-même…
 
Cette flagornerie, doublée d’autosatisfaction, à grande échelle, m’a écoeuré… Comme si la manipulation pouvait encore prendre…
 
«  Bonnes années », est donc très suffisant, je crois, du moment que cela soit sincère…

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :

02 avril 2019

Ma chronique - Sarko : L’offense faite à la Reine


GSM

Écrit le mardi 2 juin 2009
 
J’ai pourtant deux ans d’expérience du Sarkozysme et des Sarconneries, malgré cela, cet homme ne cessera de me surprendre, tant sa caricature est en dessous du modèle réel !
 
En effet, la connaissance de l’égo présidentiel et de son complexe d’infériorité qu’il cherche constamment à compenser, aurait du me faire prédire qu’il n’inviterait pas la Queen aux cérémonies du 6 juin, à seule fin, que personne ne s’intercale entre Obama et sa petite personne.
Mais c’était tellement gros, que je n’aurais pas pensé la chose réellement faisable de sa part et qu’il ferait contre mauvaise fortune bon cœur, afin de respecter le protocole tacite ainsi que notre allié de la première heure, sans la pugnacité duquel, nous n’aurions jamais été libéré…
 
Mais non ! avec Sarkozy 1er, le pire est toujours probable ! Cette goujaterie innommable on la doit au fait quasi-certain que la Reine d’Angleterre aurait volé la vedette dans cette cérémonie, par l’importance qu’Obama attache au rôle historique de la Grande Bretagne dans la seconde guerre mondiale… Ce qui n’est que pure réalité…
Notre omniscient président savait cela et a néanmoins donné des ordres pour cette « omission » volontaire… Notre Monarque ne connait que la seule pseudo-réalité de l’importance de sa personne et écarte systématiquement tout ce qui peut faire ombre à sa luminescence !
Ses affidés, (J’allais dire ses chiens), ont docilement répété à l’envie, que Gordon Brown était invité et que la cérémonie était Franco-américaine…
 
Il n’empêche, que je voudrais faire part à nos amis outre-manche, de la profonde honte que les Français ressentent de ce souverain mépris affiché par le personnage qui est censé nous représenter mais qui ne représente que lui-même.
 
Je prie les Citoyens Britanniques de bien vouloir excuser le peuple Français pour cette infamie et ce manque de tact que nous n’avons pas voulus.
 
Le Prince Charles vient donc d’être dévoué pour représenter la couronne d’Angleterre à cette cérémonie…
 
Mais il en restera quelque chose de profond, dont la seule incurie présidentielle est, comme toujours, la cause…
 

Posté par zalandeau à 09:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

01 avril 2019

Il était une fois, la création d'une association d'aide aux SDF


GSM

 C'était le 16 décembre 2007...
 
Mes amis,
 
La tâche est difficile et sera affaire de temps.
 
Nous avons besoin de vous.
 
Ensemble, nous avons une chance réelle de mener à bien notre espoir de donner un toit à ces malheureux qui n'ont plus d'espoir.
 
Sans notre action, ils n'ont que la mort rapide pour avenir, car on vieillit très vite dans le froid et la misère.
 
Détourner le regard et fermer notre conscience équivaut à ne pas donner assistance à personne en danger.
 
Venez avec nous, pour nous aider à leur rendre l'espérance et à terme, les aider à redevenir des citoyens comme nous (ce qu'ils ne sont plus actuellement).
 
Le sentiment de révolte qui vous a réveillé ne doit pas s'éteindre.
 
La petite flamme doit continuer à brûler dans votre cœur, afin de réchauffer ceux qui en ont le plus besoin.
 
Chacune de vos aides, dans l’action, ou la promesse de don, ou les appuis relationnels sera la goutte d’eau qui petit à petit va enfler la rivière.
 
Nous vous invitons à nous apporter votre soutien.
 
Nous sommes actuellement en cours de synthèse et allons incessamment arriver à un projet abouti. Cela nous permettra prochainement de rédiger les statuts de l’association, dont tous les co-auteurs s’accordent sur les termes de l’éthique de ce mouvement : « transparence », « honnêteté », « contrôle », « bénévolat », « esprit de service (humilité) ».
 
Nous vous informerons, au fur et à mesure, de la progression de notre action.
 
Aidez-nous,
 
Rejoignez-nous…
 
NDLA : Tout le monde a déserté en quelques jours. Les plus nobles sentiments ne résistent pas à l'envie de tranquillité...
 

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

31 mars 2019

Glané de ci de là

GSM

Écrit le 10 février 2013

 

Dans la série télévisée Navarro :

 

- Monsieur l’agent, qu’est-ce que vous me faites chier !

- Mais Madame, c’est mon travail, je suis payé pour faire cela et j’essaye de le faire du mieux possible.

- Vous le faites vraiment bien !

 

De Jean-jacques Peroni (Je cite mes sources, parce que quand c'est de moi c'est vulgaire, mais quand c'est de Peroni ou Bigard c'est drôle et de bon aloi. La signature fait tout !!!) :
- Docteur quand je mange des haricots, je fais des haricots. Quand je mange du gigot je fais du gigot. Qu’est-ce qu’il faut faire ?

- Eh bien, mangez de la merde.

 

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :