25 janvier 2016

Mémoire et radotages (31) – L’état d’urgence, quelle aubaine !

GSM

Je parlais de Hollande et de l’emploi… D’ailleurs, est-ce que tout ce déploiement de promesses ne serait que des paroles ? Car c’est bien souvent le cas… La lutte contre le terrorisme n’est-elle pas l’alibi pour mettre à l’ombre, derrière les problèmes de sécurité, les mesures sociales et profiter de ce tsunami émotionnel, pour faire passer les mesures les plus libérales et antisociales ?
 
Paroles, paroles, comme chantait Dalida… Ces paroles, reprises et amplifiées par des journalistes avides de sensationnalisme, plutôt que de vérité… Tout cela me dégoûte…
Tout journaliste qui se respecte devrait vérifier que les annonces, les promesses de nos dirigeants sont l’émanation d’intentions véritables et surtout contrôler la réalité de leur mise en œuvre… NON ! On se contente de se satisfaire de péroraisons qui n’ont pour but que d’enfumer le bon peuple…
 
Démocratie… qu’ils disent… Peut-il y avoir démocratie, si nous sommes toujours les jouets de mensonges d’état, sans aucun contrôle d’un quelconque contre-pouvoir ?
 
Revenons sur ces problèmes d’annonces concernant la lutte anti-terroriste… Qui nous annonce chaque mois, le nombre de personnes embauchées pour étoffer les effectifs des services secrets, des services spéciaux, de l’armée, les investissements sur du matériel technologique, de combat ou de défense passive ? Qui ? Personne !
 
Et dans un an, à l’occasion d’une autre catastrophe, on nous dira que rien n’a été fait… Nous serons mis, à notre corps défendant, devant les faits accomplis : L’inaction partielle ou totale, abusant ainsi notre confiance dans une démocratie qui n’en est pas vraiment une…
 
Cette attitude laxiste de nos élites, devient préoccupante, car elle a déjà démobilisé beaucoup de citoyens et menace d’installer le chaos… Et le chaos, c’est ce dont ont besoin le terrorisme ainsi que toutes sortes de factions extrémistes, pour prospérer…
 
A part ça, on n’est pas dans la merde ! Nous, le peuple, sommes censés gouverner notre pays (démo-cratie)… Mais les gens que l’on élit pour le faire en notre nom, nous mentent et nous trahissent…
 
En fait, l’état d’urgence est un moyen de maintenir le bon peuple de France dans un état de dépendance entre peur et espoir d’être protégé par ceux qui ne font rien, mais veulent simplement garder ce pouvoir porteur de tant de privilèges…
Quelque petits bombardements en Syrie, quelques défonçages de portes et on ne pense plus à tous ces millions de chômeurs, tous ces licenciement dans l’indifférence générale, toute cette paupérisation de la France du bas au profit de la France du haut…
 
Je suis pour la lutte contre ce terrorisme barbare et contre cette implantation invasive de populations, aux comportements sociétaux arriérés et rétrogrades, qui ne veut pas s’intégrer à notre citoyenneté occidentale… Et j’avais même dit, il y a plus d’un an, que nous perdrions un peu de liberté, en prenant les mesures nécessaires pour la lutte anti-terroriste… Mais, ce n’est pas pour cela qu’il faut que nous supportions un mensonge et une inaction encore plus grands, concernant tous les problèmes que nos dirigeants ont laissés se développer dans leur complicité avec le libéralisme mondialiste…

Posté par zalandeau à 12:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


24 janvier 2016

Mémoires et radotages (5) – Amour, Dieu etc…

Tout cela pour dire que ceux que nous aimons le plus, ce sont nos enfants puis nos parents, en général… puisqu’il y a

GSM

des ‘anomalies’, des exceptions, des amplitudes différentes selon les individus…
Il y a une chose que je constate et que je ne comprends pas mais qui est ainsi… C’est, dans notre processus de vieillissement, le fait que tout en nous s’affaiblit : force, maîtrise de soi, aussi bien de nos sentiments que de nos caractères, on a davantage de peur à propos de tout….
Mais il est une chose, une seule chose, qui ne faiblit pas, c’est notre amour… L’amour s’additionne et se multiplie, jamais il ne se soustrait ni ne se divise… Curieuse mathématique, inconnue dans le monde scientifique…
 
Que ce soit du premier jour de leur naissance, jusqu’à notre propre disparition, nous aimons nos enfants, toujours autant (sauf si, bien sûr, des changements dans la nature des êtres aimés, vient à perturber la vision que l’on a d’eux)… Sinon, c’est un feu qui brûle sans s’éteindre… Peut-on croire que la mort peut briser ce feu sacré ? Parfois j’en doute… Il est possible que cet amour soit éternel. Qui sait ?
 
Parfois, je pense à ces parents qui perdent un enfant et je me dis que c’est la chose la plus angoissante au monde, plus que notre propre mort, plus que notre propre agonie…
 
Et si Dieu existait ? Pour moi, douter de son existence, c’est croire en lui !
Mais il n’est pas là, s’il existe, pour s’occuper de chacun. Il est partout et nulle part, pour ordonnancer la vie… La vie qui est le seul secret, que nous n’avons pas percé et dont je pense que nous ne découvrirons jamais le principe ultime…
Qui sommes-nous pour croire que nous saurons un jour créer tout, absolument tout, à partir de rien, du néant ?
Alors pourquoi mourir ? Parce que cela fait partie de la vie, qui a un début et forcément une fin. C’est une des lois fondamentales que Dieu a créées… Même si nous essayons d’en repousser les limites, bravement, avec nos petits moyens…
Les ‘miracles’ ? Ils ne sont pas là où on essaye de nous les faire voir… Jésus surfant sur le lac Tibériade… C’est n’importe quoi ! Les miracles sont dans le quotidien, personne ne les voit, ou bien si peu de gens…
Les religions ont été créées par ceux qui voulaient manipuler de grandes masses de gens. Elles ont créé des règlements, des dogmes, imbéciles, non démontrés parce qu’indémontrables ! S’emparer de Dieu et lui prêter des intentions, des volontés codifiées, des dictats… c’est comme essayer d’emprisonner le vent pour se l’accaparer…
 
Dieu n’est à personne et à tout le monde. Dieu ne tue pas, ne dis pas de tuer. Il laisse tout un chacun libre, avec sa conscience, de décider s’il veut faire le bien ou le mal.
Dieu… enfin, s’il existe, donne probablement parfois des coups de pouces au destin… Mais il laisse les hommes s’occuper de leur vie, il les laisse décider ce qui est bien ou mal. Rien n’est écrit dans le petit carnet de Dieu… Tout est possible, même si le pire n’est jamais certain… La seule chose qui soit certaine c’est la vie qui continuera avec ou sans ceux qui décideront de la supprimer.
 
La seule chose qui nous rapproche de Dieu, c’est l’amour et certainement pas les curés, les imams, les bonzes et autres révérends, avec leurs histoires à dormir debout.
 
Nous avons à décider qui est nuisible, qui est utile. Nous avons à décider si nous nous unissons, contre un danger. Nous ne sommes pas obligés de tendre l’autre joue ! C’est un choix qui relève de notre libre arbitre personnel…
« Aide-toi, le ciel t’aidera ! », c’est, selon moi, la transcription du fait qu’il est probablement en nous et que nous n’avons qu’à le rechercher… Plus nous nous prenons en mains, plus nous nous rapprochons de lui, je crois...

Posté par zalandeau à 12:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

14 janvier 2016

Mémoire et radotages (29) – Cologne (Koln)

GSM

On a commencé par voir ce petit enfant mort sur une plage d’Asie mineure… Émouvant au plus haut point… Puis on a vu ces familles entières, bien élevées, médecins, ingénieurs, parlant l’Anglais, l’Allemand ou le Français, qui venaient demander asile, cherchant à protéger la vie de leurs êtres chers… C’était très poignant !...
 
Mais les journalistes, toujours en recherche de sensations… et l’émotion est une sensation très puissante qui augmente l’audience et les tirages… je dirais même la seule sensation qui parvienne à ce résultat… ces journalistes, comme toujours, ont omis de nous montrer la totalité de ces migrants… Faisant les affaires de cette ultra-gauche politiquement correcte, toujours prompte à donner l’argent de l’état, l’argent des autres, l’argent qui ne sort pas forcément de sa poche, à ces réfugiés en grande détresse, plutôt qu’à nos SDF victimes de la mondialisation et qui accorde tant d'indulgence qu'elle est prête à gommer crimes et délits dont sont coupables ses chouchous, crachant ainsi sur ses propres principes fondateurs…
 
Or dans toute société, qu’elle soit syrienne, française ou afghane, il n’y a pas que des personnes bon-chic bon-genre… Il y a beaucoup de marginaux, de voyous, de gens intéressés, veules… De gens qui, comme la famille de Léonarda, viennent en occident pour prendre, pour se servir et qui considèrent qu’ils ont tous les droits et aucun devoir…
 
Les plus racailles sont également présents, dans le registre délits et crime… On ne les avait pas envisagés, bien que brièvement, on ait évoqué, la possibilité du transit de terroristes incognito…
 
Et bien on peut le dire, il n’y a pas que des terroristes ou des gens bien, qui passent les frontières européennes…
 
On l’a vu à Cologne, à la saint sylvestre ! Agressions sexuelles, délits et crimes commis par des migrants… Une police locale débordée et tétanisée par le slogan officiel qui tend à ne pas remettre en question la politique migratoire de la Merkel… et donc, à laisser faire…
 
Total… Un retournement d’une partie des opinions publiques quant à ces réfugiés, dont certains sont un véritable danger pour nos démocraties…
 
Comme quoi, la naïveté et les bons sentiments, il ne faut pas trop en jouer, sous peine d’obtenir le contraire, à la moindre désillusion… Personnellement je me doutais de tout cela… D’ailleurs, cela fait longtemps que nos gouvernements, nos institutions tant judiciaires que policières sont obligées, par les discours officiels, à être « borgnes », à ne voir que d’un œil : celui qui ne verrait que le bon coté des choses…
 
Or le mauvais coté l’emporte toujours, quoiqu’on fasse… Parce que c’est la nature humaine : Tends la main et on te prend le bras, accueille et on te parasite, ouvre les bras et on te saigne…
Pourquoi ce monde qui vient chez nous serait-il différent du nôtre ? Pourquoi serait-il dénué de mauvaises intentions, d’envies de profiter, de perversion, d’intentions criminelles ?
Ajouté à cela que ces populations, dont la culture est souvent très différente de la nôtre, surtout dans les classes « malaisées » (non aisées), très axée sur des croyances d’un autre temps, sont un fardeau et un danger pour notre modèle de société laïque, républicaine et relativement libertaire…
 
Alors, je crois qu’il faudrait que les gens réfléchissent plus loin que le bout de leur nez… Ce n’est pas à la portée de tout le monde…

Posté par zalandeau à 12:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

06 janvier 2016

Mémoire et radotages (28) – Delpech !

GSM

Enfin bref ! De cette nouvelle année commençante, il y en a qui n’ont eu qu’un tout petit morceau… Delpech ! Putain de bordel de merde ! Ça m’en a filé un d’ces coups sur la calebasse !
 
Et pourtant, je ne pensais guère à lui, quoique parfois je me demandais ce qu’il devenait, suite à son cancer de 2013… Je n’ai même pas une seule chanson, ni CD de lui, c’est pour dire !... (Je sens que je vais faire chauffer le téléchargement)… Et bien malgré tout, bien qu’il n’ait rien à voir avec tous les Beatles, les James brown, les Rolling, les Aznavour, les Trénet, etc… donc bien qu’il ne soit pas dans mon type de variété… Qu’est-ce que je l’aimais… sans le savoir… La nuit qui a suivi, dans mes rêves j’entendais les mélodies de ses chansons… D’ailleurs j’ai très mal dormi, cette nuit là…
J’ai beaucoup pleuré suite à sa disparition… Enfin, disons beaucoup, pour un proche pas si proche que ça, en fait…
 
Puis, paf ! C’est le tour de Galabru… J’adorais Galabru… Mais cela ne m’a pas fait le même effet… Je me suis simplement dit qu’on ne le verrait plus envoyer ses boutades, que c’était malgré tout dans l’ordre des choses… Je n’ai pas eu de chagrin le concernant, simplement un peu de tendresse…
 
Comme c’est bizarre, quand-même… On pleure pour quelqu’un auquel on ne pensait plus et on ne pleure pas pour quelqu’un qu’on adorait… Peut-être n’avais-je plus de larme pour le second ?
 
Mais franchement, que Delpech va me manquer ! Sa gentillesse, sa simplicité, les chansons qu’il interprétait, qui ont jalonné ma vie, finalement ! Et de plus, j’étais pratiquement de sa génération, à quatre ans et demi près…
 
J’ai peu été ému pour la disparition d’un chanteur… Dans le passé, seuls Piaf, Mariano et Ferré m’ont fait verser des larmes, lors de leur disparition… Et je crois aussi Nino Ferrer…
 
C’est con ! Ce sont des gens, qui ne vous connaissent pas, mais que vous, vous connaissez… ou du moins que vous croyez connaître… En tous cas, que vous appréciez…
 
La vie va continuer… Sans ces repères qui disparaissent… J’avoue que je n’ai pas de repère dans la génération actuelle… On se sent de plus en plus seul, sans tous ces artistes, chanteurs, comiques, acteurs et comédiens, aujourd’hui disparus, que nous avons connus à travers la petite lucarne…

Posté par zalandeau à 14:46 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

05 janvier 2016

Mémoire et radotages (27) – " Incommunicable "

GSM

Le 25 décembre de 2014, j’avais fait de brefs souhaits pour l'année suivante, à tous ceux que j’avais été amené à côtoyer " commentairement " et " bloguesquement " parlant… Pourquoi le 25 décembre plutôt que le 1er janvier ? Pourquoi ne pas souhaiter d'avance, puisque souhaiter en arrière est absurde et forcément le 1er janvier, il y a forcément une petite partie de souhait rétrograde...
Tous ? Non pas tous. Parce qu’il y en a dont j’avais oublié le sobriquet (oui, " pseudo " pour les modernistes)… Alors à ceux là, dans le brouillard de ma mémoire, j’avais présenté mes excuses… Oh, ils n’avaient pas perdu grand-chose juste deux mots, que je ne prononcerai pas en ce lieu public, car la posture " flagornante " n’est pas ma position favorite (je préfère celle du missionnaire, mais c’est une autre histoire)…
 
Il y avait deux autres personnes auxquelles j’aurais bien voulu adresser ces mêmes deux mots en particulier, car j’avais de la tendresse pour elles, mais elles sont actuellement inaccessibles " bloguesquement " parlant, par choix délibéré, alors que nous avions échangé sur un mode enjoué il avait été un temps… Alors, tant pis, mais ils se reconnaîtront pas, vu l’éclatement de leur ancien site. Ennemis jurés l’un de l’autre, pris entre deux feux, je n’avais eu que peu de temps à communiquer avec chacun d'eux, de manière expansive ou " expendable " comme on dirait maintenant…
 
Alors c’est pourquoi en évocation de cette communication maintenant impossible, j’ai choisi comme titre " incommunicable " avec l’accent Anglais (Aujourd’hui, je crois que c’est ma journée du néologisme ; prononcer " incommunicabole ")…
 
Pourquoi deux mots ? Vaste question, ou plutôt vaste réponse.
 
Primo, j’ai une épouse si jalouse (et maintenant elle a un ordi), que… Bon c’est clair, non ?
Secondo, en faire de trop, serait de nature à risquer de faire croire à des sentiments équivoques dont je ne veux à aucun prix laisser planer le doute.
Tertio, Comme je l’ai évoqué plus haut, le léchage de cul que je vois parfois chez certains, me débecte profondément, ce n’est pas ma tasse de thé.
 
En conséquence, à ceux qui avaient reçu mon message, qu’ils comprennent que même laconique, il était sincère et véritable.
 
" Bonne année et bonne santé "… Je sais, ce n’est pas tout, pour certains ; mais on risque de souhaiter des choses qui ne concernent que soi-même, car que peut-on souhaiter aux autres que ce qui nous manque ?… Alors du coup, je reste dans les généralités… Et après tout, une bonne année et une bonne santé… Cela ne comprend-il pas tout, de manière exhaustive ? Et même, quand on y pense, la bonne santé, n’est-ce pas une proposition redondante, car elle est forcément incluse dans la bonne année ???
 
Par contre, se limiter à l’année en cours, n’est-ce pas réducteur ?
Alors : " Bonnes années ! ", ne serait-il pas un souhait plus complet, plus approprié à l’usage circonstanciel que l’on veut en faire ?
Je crois d’ailleurs, que cette formule serait de meilleur aloi que les vœux non sincères du président de la république, dans le discours duquel, on sentait bien le genre de vœux qu’il s’adressait, en fait, à lui-même…
 
Cette flagornerie, doublée d’autosatisfaction, à grande échelle, m’a écoeuré… Comme si la manipulation pouvait encore prendre…
 
«  Bonnes années », est donc très suffisant, je crois, du moment que cela soit sincère…

Posté par zalandeau à 18:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


27 décembre 2015

Que pensez-vous du retour de Bernard Tapie en politique ?

 

GSM

 

 

 

Mesopinions.com : Site de petitions et de sondages en ligne - Créer, gérer gratuitement vos pétitions et vos sondages en ligne

 

 


http://www.mesopinions.com/sondage/politique/pensez-retour-bernard-tapie-politique/3276

Commentaires des votants :

  • Jnoel
    Le 27/12/2015 à 19:20:39
    l'homme qui a mis au chômage le plus de français, en faisant ses choux gras de mises en faillite !
  • Le 27/12/2015 à 19:20:14
    Cet escroc ? Qui voudrait récupérer ses millions grâce à la politique ? Demandez aux ex-ouvriers de Testu, Terraillon, Wonder, ce qu'ils pensent de l'animal !!!
  • Michèle
    Le 27/12/2015 à 18:52:44
    Ca suffit les magouilles......
  • Philippe
    Le 27/12/2015 à 18:45:09
    assez de clowns sur la piste !!!!
  • Le 27/12/2015 à 18:37:37
    10081981
  • Le 27/12/2015 à 18:32:55
    ah non ç'a suffit ! ce personnage as deja fait suffisamment preuve de ses intentions financières égocentriques ..!
  • Catherine
    Le 27/12/2015 à 18:19:13
    Non, merci ! Surtout pas lui !
  • Nicole
    Le 27/12/2015 à 18:17:20
    il y a deja assez de fraudeurs en politique
  • Berque
    Le 27/12/2015 à 18:13:23
    c'est un gros blaireau
  • Michel
    Le 27/12/2015 à 18:08:05
    Il y a suffisamment de parasites en politiques qui se gavent sur le dos des contribuables sans en rajouter un de cette espèce.
  • Richard
    Le 27/12/2015 à 17:49:29
    en prison il serait mieux
  • Anne
    Le 27/12/2015 à 17:46:53
    Et même s'il se présente, nous connaissons tous ce monsieur pas très discret qui s'est fait offrir une somme rondelette aux frais des contribuables...
  • Jean-françois
    Le 27/12/2015 à 16:44:50
    A 72 ans, cet individu incarnerait-il le renouveau de la classe politique? A-t-il tant besoin que cela de toucher du fric venu de notre poche pour assurer un nouveau mandat?
  • Serge
    Le 27/12/2015 à 16:39:57
    il y pas assées de d incompétents en france
  • Richard
    Le 27/12/2015 à 16:34:57
    Il y a assez de pieds-nickelés comme ça en politique
  • Jean françois
    Le 27/12/2015 à 16:32:19
    Il y a suffisamment de truands,de menteurs,de voleurs parmi nos politiciens
  • Sylvie
    Le 27/12/2015 à 16:16:16
    Il y a déjà suffisamment d'escrocs et d'incompétents comme ça.
  • Le 27/12/2015 à 15:58:02
    avec le ou la garde des sceaux comme directeur de campagne?
  • Jacqueline
    Le 27/12/2015 à 15:04:32
    Non, non non et non ! quand on porte un tel nom, on apprend à rester couché ! au tapis, Tapie !
  • Catherine
    Le 27/12/2015 à 14:31:29
    Comment après de tels abus ose t'il seulement réapparaître publiquement!!!

 

Posté par zalandeau à 17:33 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

17 décembre 2015

Mémoire et radotages (25) - La planche pourrie Turque, la connerie de l’UE

GSM

Malgré l'attentat qu'a subit la Turquie, le positionnement de ce pays, n’est toujours pas clair. C’est le moins que l’on puisse dire !
Depuis longtemps, la Turquie affiche une complaisance certaine et avérée vis-à-vis des organisations terroristes opérant en Syrie (pays frontalier) et en Irak.
 
Cela va en réalité beaucoup plus loin. Taxes, rançons, ventes d’œuvres d’art… l’état islamique se finance de différentes manières et beaucoup des chemins qui profitent à Daesh, en finances, en armes, en effectifs, passent par Istanbul, à commencer par la contrebande de pétrole.
Le gouvernement turc était soupçonné de tolérer la concrétisation des transactions de pétrole volé par l’EI en Syrie et en Irak… De nombreux journalistes indépendants, qui enquêtaient sur les collusions possibles entre l’état turc et Daesh, ont d’ailleurs été emprisonnés ou tués…
La preuve officielle du double jeu mené par Ankara a été apportée, lors du fameux raid mené par les forces spéciales américaines conte Abou Sayyaf en Syrie en mai dernier. Ce dernier, tué lors du raid, était l’une des principales figures de l’EI et faisait office de ministre des finances.
Les documents trouvés lors de l’opération, montrent clairement qu’il était en relation directe avec des officiels turc.
Abou Sayyaf avait notamment pour mission, la vente au profit de Daesh, sur le marché noir, de pétrole et de gaz, ce qui représentait des revenus pouvant atteindre 10 millions de dollars par jour ! Les documents saisis révèlent de façon indéniable les liens existants entre la Turquie et Daesh…
On sait que cette contrebande est une des sources principales de financement de l’Etat Islamique. On sait aussi que si le gouvernement turc fermait ses frontières avec la Syrie, Daeh serait rapidement étouffé financièrement…
 
Par ailleurs, le véritable rôle de la Turquie dans le conflit est remis en question par le bilan des opérations militaires. Si depuis son pseudo ralliement officiel à la coalition internationale à l’été 2015, l’armée turque a mené quelques frappes contre des positions sans importance de l’EI, elle en a surtout profité pour cibler les combattants du PKK, c'est-à-dire les troupes Kurdes qui, eux, se battent bien contre Daesh…
 
Dans la région, tout le monde sait qu’il suffirait de libérer les forces actuellement mobilisées face aux troupes turques, principalement Kurdes de l’YPG (parti de l’union démocratique) en Syrie et du PKK (parti des travailleurs du Kurdistan) en Irak. Celles-ci sont actuellement les principales forces combattant Daesh sur le terrain. La Turquie, par son attitude amoindrit  ainsi l’action contre Daesh, en divisant les forces Kurdes…
 
C’est sans compter sur les positions officielles d’Erdogan… En août dernier, l’YPG revigoré par ses victoires de Kobané et de Girê Spî, était sur le point de reconquérir Jarabus, la dernière ville sous contrôle de Daesh sur la frontière turque et point de ravitaillement essentiel pour sa capitale Raqqa, en armes, matériel et recrues. Une fois Jarabus reprise, la chute de Raqqa aurait été inévitable… Mais le président turc a réagi en déclarant que Jarabus constituait une ligne rouge : Si les Kurdes attaquaient, l’armée turque interviendrait contre l’YPG…
 
La ville reste à ce jour aux mains des terroristes, de facto sous protection militaire turque…
 
En outre, c’est avec l’appui des services de renseignement turcs que des milliers de turcs radicalisés ont été recrutés dans les camps de Daesh, que des camps d’entraînement ont été dressés et que des hôpitaux les ont accueillis…
 
Enfin, quant aux armes achetées par l’Arabie Saoudite et par le Qatar, une grande partie a été acheminée vers la Turquie pour être remise à l’Etat Islamique…
 
La Turquie est une planche pourrie qui profite de son appartenance à l’OTAN pour perpétrer ses mauvais coups…
 
Ceci dit, les dirigeants occidentaux, sont bien inconscients de ne pas exclure la Turquie de l’OTAN, de vouloir poursuivre les négociations d’adhésion des turcs à l’EU, de continuer à vendre des armes aux pays du golfe…

Posté par zalandeau à 14:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

15 décembre 2015

Mémoires et radotages (24) – 13 novembre – 13 décembre

GSM

Ils nous ont menés au désastre, puis ils disent « Tiens, 40% d’abstentions ? Tiens, 30% de FN ? Il faudrait qu’on prenne en compte les soucis de ces gens-là »… « Il faudrait »… au lieu de dire « il faudra »… Très révélateur…
 
Puis après, rassurés pour un an et demi d’avenir radieux à péter dans la soie, ils n’y pensent plus, parce qu’après tout c’est le résultat qui compte et tant pis pour les perdants de la mondialisation. Il faut des pauvres pour qu’il y ait des riches et des puissants… « Le repas de ces Messieurs est servi »… Alors ils vont continuer à se goinfrer…
 
Contrairement à ce que dit Valls, le « désordre et l’anarchie » ne viendront pas des nantis et fanatiques du système qui refuseraient un FN soi-disant abject, mais de ceux qui ne sont pas représentés (dont les électeurs du FN) et pas défendus, qui refuseront de subir la dictature des nantis. Car la colère gronde dans la France périphérique, celle qui ne roule pas pour le patronat, ni pour le capital, celle qui ne jouit pas de rente de situation et de sécurité de confort, celle qui ne profite pas du système « mondialisme-capital-état-serviteurs »… Autrement dit pour ceux qui ne fidélisent pas à la marque UMPS… ou plutôt LRPS…
 
Parce qu’en définitive, le tripartisme, c’est : Abstentionnistes, LRPS et FN…
Et comme les premiers ne comptent pas, cela revient à un bipartisme… dans lequel gauche et droite comme frères ennemis, sont un même parti, faisant semblant d’être très différents, jouant l’Auguste et le clown blanc, se repassant le pouvoir en alternance, certains de pouvoir continuer leur petites affaires et leur magouille, dans un monde qui leur appartient et dans lequel ils ne veulent surtout pas que l’on vienne remettre quoi que ce soit en question… Le FN doit seulement regarder, mais ne pas toucher au gâteau…
 
Voilà ce qu’a été le 13 décembre 2015…
 
Mais pour ceux qui ont la mémoire un peu moins courte, le 13 décembre, cela faisait un mois que les attentats aux terrasses des cafés et tout le bataclan… se sont produits…
 
Qui se souvient des promesses, des incantations… Le pouvoir nous avait parlé de rétablissement du service national, de constitution d’une garde nationale, de la lutte contre le déficit qui passait après la lutte contre le terrorisme…
 
C’est fini, N-I, NI ! Envolées les belles promesses… Comme s’envolent déjà les bonnes intentions de prise en compte des laissés pour compte qui passent au vote Frontiste…
Et cela fait si longtemps qu’on nous fait le coup… Des promesses, des promesses, et rien d’autres… histoire de faire patienter… pendant que les ‘affaires’ privées continuent…
 
Alors cessez de feindre, messieurs les égoïstes… Chaque jour les écartés de la croissance, les ignorés du travail, petit à petit, dégoûtés par cette Europe du fric et par cette mondialisation, qui les laissent sur le carreau, ignoreront vos endoctrinements pseudo-idéologiques, vos doxas sur les vertus supposées et imaginaires d’un système à bout de souffle, vous abandonneront et viendront grossir le rang des mécontents. Parce que vous n’avez aucune envie de changer ce système dans lequel vous prospérez ainsi que les privilégiés qui vous soutiendront jusqu’au bout, vous connaitrez un jour j’espère, le sort des systèmes totalitaires qui s’effondrent faute de soutiens populaires…
 
Vous ne tenez, pour le moment, que par les anathèmes et les diabolisations que vous lancez tels des Fatwas devant vos fidèles dubitatifs, mais qui croient provisoirement encore en vous… Mais le charme cessera un jour...

Posté par zalandeau à 12:15 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

15 novembre 2015

130 roses

GSM


01 Mon amie la rose

 

Ecrit le 02 février 2015 :

http://zalandeau1.canalblog.com/archives/2015/02/10/32932778.html

 

Posté par zalandeau à 16:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :