27 octobre 2018

lé g'ands sé con


GSM

" Raaaaa, ti'po, mam-mam, hignnnn "
 
{ Ze suis bébé, moua ! Si ze savais pa’ler, ze leu di'ais : "Comment faire confiance à des gens sans humour ?" } 
 
On ne peut rire de tout avec tout le monde. Cela est si vrai, que beaucoup de gens aiment à rire des autres, par cruauté, par bêtise. Mais combien savent rire d’eux-mêmes ? Combien savent prendre du recul, se transcender, se relativiser ?

 
A ne pas savoir rire de soi, ils révèlent leur profonde certitude en eux-mêmes, leur pensée intangible et vaniteuse, leur radicalisme en fait !
Ils pensent, donc, ils sont ce qu’ils pensent et pas ce que les autres pensent d’eux ! Leur vérité est seule et unique, sans âme, car sans faille, monolithique, illusoire…
 
J’en ai vu qui au nom d’une religion, se faisaient doux, tolérants, « démocrates », pour expliquer les principes ouverts et inoffensifs de leur foi ou de leurs idées… Mais à l’épreuve de la plaisanterie, ils se révèlent soudain, tels qu’ils sont : intolérants, exclusifs, dogmatiques, conquérants, colonisateurs et envahisseurs, disposés à imposer et non à partager…
 
Il est donc fort simple de savoir à qui nous avons à faire… L’humour fait révéler la nature profonde et réelle des gens, celle qu’ils cachent au fond d’eux-mêmes, jusqu’au point où ils parviennent à leurs fins, à leurs objectifs. Ils tombent alors le masque et font éclore leur intolérance, leur morgue, leur arrogance avec un mépris de ce que pensent les autres. On voit qu’il est impossible d’accorder une quelconque confiance à ces êtres vils, dissimulateurs, menteurs et surtout sans humour sur eux-mêmes !
 
Celui qui ne sait rire de lui-même peut cacher le pire tyran…
 
{ Mais ze sais pas pa’ler...}
 

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :


26 octobre 2018

On ne peut pas rire de tout avec tout le monde

GSM

Ce que l'on tolérait pour Coluche, on ne le tolère plus pour personne.
 
Tout le monde doit se plier à l'attitude politiquement correcte. Je voudrais savoir pourtant combien de personnes s'y plient hypocritement tout en pensant le contraire.
 
Tant pis, on a le droit à l'humour salace !
 
Il y a un personnage crapoteux, que je considère comme criminel si les faits sont avérés. C'est un entraineur de Tennis de Levallois-Perret qui est accusé du viol de trois de ses élèves.
 
Il a, à tort, confondu " jouer au tennis avec des raquettes ", avec " jouer au pénis avec des craquettes "...
 

Posté par zalandeau à 09:46 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

25 octobre 2018

Ma chronique - Jean Pierre Raffarin sur RTL

GSM

Écrit le 19 avril 2010
 
« Je ne suis pas pour le retrait du bouclier fiscal, la suppression de l’ISF, ni la création d’une tranche plus imposée. Je suis pour un transfert des charges sur la consommation… »
 
Inutile de dire que Raffarin ne vaut pas mieux que son petit couillon de chef !
 
Je suis personnellement pour le retrait du bouclier fiscal mais une plus forte imposition pour les plus riches. La suppression de l’ISF réparerait une injustice à condition que l’on répare l’injustice de la CSG imposable… Ce qu’on nous prend en contribution ne doit pas être taxé une deuxième fois ! Justice pour les riches mais aussi pour les « pas-riches » !... En l'occurrence, pour les riches, supression de la csg mais imposition plus forte des revenus serait plus juste à mon sens : Taxer les revenus et pas le patrimoine...
 
Que nous transférions les charges du travail, sur la consommation, ou plus précisément sur l'activité commerciale ajoutée, j’en suis d’accord (sous forme de TVA sociale et de taxes douanières reversées aux organismes sociaux ou pour créer des emplois ! Et ce n’est évidemment pas l’objectif de Raffarin !...
 
Et pour la lèche avec Sarko... Slurpslurpslurp... Raffarin : Champion !
 
Pouah !
 

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

24 octobre 2018

TER trop large



GSMJe n’ai pas envie d’en faire tout un plat. Mais cependant, j’ai eu à travailler en mission pour ce vaste monstre qu’est la SNCF (à l’occasion de la rénovation de la Gare de l’est en 2006). Et il faut bien dire que dans tous les cas, ses procédures sont redondantes, ses services et ses sous-services innombrables, ses responsabilités sont si diluées qu’elles sont inconnues et que peu de gens arrivent à saisir la complexité des rouages des organisations mises en place. Et encore n’avais-je affaire qu’à la SNCF et pas à RFF. Merci au gouvernement de l’époque qui a cru bon de couper en deux un monstre pour en faire deux…
 
Là, il s’agit de raboter des quais… Qu’arrivera-t-il, si d’aventure un jour, des trains trop larges se touchaient en se croisant dans des virages ?
 
Et bien ce ne serait la faute de personne. « C’est pas moi, car je m’occupe de ceci et pas de cela », serait la réponse invariable de tous les services.
 
J’ai effectué ma mission plusieurs mois. Puis, excédé par les retards que prenaient chaque phase de l’opération, à chaque fois parce que personne ne prenait de décision, ou parce que ceux qui osaient en prendre, prenaient de telles marges de sécurité que les travaux devenaient impossibles, je suis allé voir mon patron. « Un pas en avant deux pas en arrière, enlevez moi de la gare de l’est ! Je n’aime pas travailler pour n’arriver à rien, ma vocation est de construire, pas de courtiser ». Ce qui fut fait.
 
Le tableau ci-dessous n’indique que les services d’obédience strictement SNCF. N’y sont mentionnés que les « grands chefs ». Il faut multiplier par quatre environ pour obtenir les effectifs impliqués dans cet embrouillamini administratif. Il faudrait également rajouter les sous traitants extérieurs (Bureaux d’études techniques, Bureaux de contrôles, Services d’hygiène, Pompiers, Sécurité, etc…) et un architecte en chef qui n’avait pas voulu du tout figurer sur la base de données sans doute par prudence…
 
Finalement, si on rajoute tous les chefs petits et moyens, je me demande s'il y avait autant d'ouvriers que de chefs...
 
Niveau des grands chefs dont j’ai pris soin de cacher les noms : Polytechnique, Centrale (pas Fleury-Mérogis), Ecole sup des ponts et chaussées, etc…
NB : Certaines cases « fonction » ne sont pas remplies parce que je ne les connaissais pas et que les intéressés n’ont pas voulu me les communiquer (toujours par prudence)…

 
Mission
Intervenant /
Société
Lot 
Adresse
Fonction
Noms
Direction déléguée de l'Opération
SNCF ACOG
 
Gare de l'Est
Chef Pôle Gdes Opérations
M.
Jean-Claude DURAND
       
Conducteur d'Opération
Mme
Delphine GERARD
       
Assistant DOD/COP
Mme
Laurence LENOIR
         
M.
LUCAS
       
Directeur
M.
Sébastien LECONTE
       
Unité décentralisée Nord & Paris
M.
Stéphane MARQUETTY
       
Conducteur d'Opération
Mme
Sabine THOMAS
Maîtrise d'œuvre générale
SNCF DAAB AREP
 
163bis av de Cli
 
Mme
Béatrice CASTRO
       
Chef de Projet
Mme
Fabienne COUVERT
       
Ingénieur thermicien Unité technique
M.
Pascal FISSIER
       
Chargé d'étude
M.
Jean-Michel LEROY
       
Assist de Mme Couvert
Mme
LEVERGER
       
Spécialiste Sprincklers
M.
Jean-Claude POCCIONI
         
Mme
Shirin TAHMASSEBI
 
OPEC
 
108 rue de Richelieu   
Coordination des Preneurs
Mme
Marie-Anne ZILIANI
O.P.C.
METHODES et PILOTAGE
 
5 rue Loge
O.P.C.
M.
Jean Paul TASSEL
     
INFORMATIONS UTILES
     
Service départemental de l'Architecture et du Patrimoine de Paris
ABF
 
30a Passage Da
 
M.
BLANCHECOTTE
         
Mme
Catherine COMBIN
Aménagement de commerces et de concession
A2C
 
63 rue Sainte Ann
 
M.
Xavier DELCENSERY
         
M.
Pierre FLICOTEAUX
         
Mme
JOUANDAUD
         
Mme
Véronique LEQUIEN
         
M.
Sébastien VAN HOOVE
         
M.
SILY
 
ACR
 
11 rue de Chatea
 
M.
Patrick LARBOUILLAT
BET
AREP TECHNIQUE
 
163 bis avenue de
 
M.
Jean-Baptiste LISMONDE
         
M.
Jean-Pierre BELTOISE
       
Resp Unité technique
M.
Matthieu PIHOUEE
 
Alors, pour quelques centimètres et quelques dizaines de millions de travaux de plus, on ne va pas faire un pataquès ! De toute façon personne de ces messieurs ne connait le montant de cette gabegie et en tout état de cause, pour vendredi midi, le barbecue à la maison de campagne est très préoccupant et absorbe toutes leurs énergies…
 
 

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

23 octobre 2018

Comment empécher les masses de connaître la vérité ?

GSMLes " masses populaires ", comme disait Marchais, il n'est pas besoin de les empêcher... Elles s'empêchent toutes seules…
 
- Bon. Il y a bien des manœuvres dilatoires, parfois,  pour empêcher la diffusion de certaines émissions, OK !
- Certes, on connaît aussi les consignes appliquées par les directeurs de chaînes qui consistent à passer les émissions dérangeantes à des heures où plus personne ne regarde. OK !
 
Mais je prends mon exemple personnel. Nous étions 6 à la maison aujourd’hui…

 

Je suis le seul à avoir regardé en début d’après-midi « Vu du ciel », sur FR2…
 
Je leur ai dit à tous au fur et à mesure de l’émission, « venez-voir, parce que ceci, cela… » !!!
 
Non, non. Ça n’intéresse personne…
 
Une émission qui a décrit la destruction de la vie humaine par les engrais et pesticides, le danger des OGM, le comportement de MONSANTO, La terre qui devient stérile et redevient de la pierre à force de pesticides, la déforestation, l’expropriation des paysans et leur paupérisation et enfin, l’affirmation que l’agriculture Bio, pourra seule sauver la planète…
 
Ben, non… Deux regardaient deux chaines différentes, un lisait des Mangas et les deux autres jouaient avec leur console…
 
Voilà, en fait les outils de désinformation : 
 
-    La diversité, qui fait que l’on s’éparpille 
-   Et également la diffusion de ces programmes « people », de ces jeux abrutissants, de ces lectures absentes de littérature…
 
On obtient des gens décervelés, qui adhérent à des « on-dit », de droite ou de gauche, au lieu de d'aboutir à des citoyens se faisant leur opinion à travers les informations, avec esprit critique et libre arbitre…
 
Voilà ce que j’ai sous mon toit… Et ce qu’il y a partout…
 
C’est pour cela que la mondialisation a encore de beaux jours devant elle, que les états et les élus peuvent continuer dans la voie de la duplicité et que Bruxelles peut envoyer des dictats antisociaux à 500 millions de victimes…
 
L’émission peut repasser 20 fois en boucle, les andouilles droguées au «people», aux Mangas et autre Playstation ne regarderont pas…
 
Et dire que j'en ai mis 3 sur terre de ces andouilles !!!
 
Il y a des fois où je me dis que si j’avais su, je me serais fait stériliser !
 

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :


22 octobre 2018

Ne dépecez plus le monde

GSMPourquoi faut-il que des nantis sans vergogne, dépècent chaque jour un peu plus la planète, affament le tiers-monde, s’emparent des ressources, laissent sur le bas-côté ce monde qui ne les soucie point ?
Pourquoi ne pourrait-on l’espace d’un jour, leur faire vivre, serré dans leurs bras, la mort horrible d’un enfant que le sein desséché de sa mère n’a pas pu sauver, le calvaire d’une faim que l’on ne peut calmer, le drame des familles spoliées et dispersées dans des bidonvilles aux miasmes fétides, cette vie sans famille, seul, sans toit et sans avenir, noyé dans l’alcool pour oublier que ce monde est cruel ?
Pourquoi, ces cœurs secs, aux tiroirs caisses jamais repus, ne seraient pas relégués aux travaux forcés dans ces mines qui tuent, payés d’un argent sans valeur, pour un effort insensé, sans autre espoir qu’une survie précaire, peut-être jusqu’à demain ?
 
Oui, je vous le dis, Messieurs les grands de la planète. Vous qui parlez, si fort et si bien. Dans tous vos beaux discours, vous promettez l’équité et prônez la compassion…
Mais pour tous ceux d’en bas, la vie est si terrible, que vos mots sont muets, car ils sont sans effet.
Arrêtez de parler ! Arrêtez de promettre ! Passez aux actes :
Considérons ces spéculateurs, ces pilleurs, ces vampires, comme des parasites, qui sucent le sang de toute la planète… Ils ne s’arrêteront que quand tout sera mort…
 
Alors attrapons-les, mettons-les aux galères…
Le monde pourrait revivre enfin, comme naguère…

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

21 octobre 2018

Il était une fois, un Prince Charmant (suite 3 et fin)…

GSM

Un jour, alors que les effluves fétides du taudis princier se faisaient sentir à tous vents, masquant la fragrance des fleurs de lys, des roses et du jasmin, l’ainé des princes héritiers et donc successeur tout désigné de la couronne, arriva de la lointaine province où il était allé chercher l’aventure et le savoir…
Quand il eut garé son destrier blanc en métal, devant la misérable demeure de ses parents, il tira la chevillette de l’huis et la bobinette chut…
 
Pris de vertiges par la pestilence des lieux, il mit un moment à reprendre ses sens…
Après que le Prince son père, lui eut présenté des sels, il revint à lui et se dirigea séance tenante vers la cuisine princière…
 
« Alors mère, Que vois-je céans ? », s’exclama t-il d’un ton qui ne souffrait la répartie.
Alors que sa mère, la bergère, interloquée, restait sans voix, son père, le Prince anciennement Charmant, qui l’avait suivi, répondit : « Mon fils, ta mère, a fait des efforts, diantre ! Fusses-tu arrivé en ce lieu, deux jours auparavant, que tu n’eusses point pénétré en cuisine princière, tant le fatras était infranchissable, même pour l’âme bien née que tu portes en ton sein ! ».
 
Le sang noble du jeune fils de Prince ne fit qu’un tour : « Père, je sais ce que je dis ! ».
Il poursuivi à l’adresse de sa mère : «  Quand à vous, mère, que le grand cric me croque, si je ne vais sur l’heure, dénoncer ce péril aux services Royaux de la DASS ! Dussé-je vous faire enlever la garde de mes frères, je ne leur permettrais point de vivre au risque de leur vie dans ces conditions de manants, de gueux, de misérables et au demeurant dangereuses pour leur santé ! »
 
Las ! Le vaillant héritier de la couronne reparti vers ses aventures sur son destrier blanc et la cuisine princière recouvra toute son insalubrité coutumière…
 
Le prince anciennement Charmant poursuivi en silence, sa vie de merde, avec sa bergère crottée et ses deux plus jeunes princes héritiers…
 
Moralité : Il ne faut pas croire les légendes : Les contes ne finissent pas toujours bien.

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

20 octobre 2018

Dans la chaleur de Harlem (suite 4)... (Avec Harlem nocturne en fond sonore)

GSM

Toujours à la façon de Mickey Spillane...

Duke Ellington - Harlem Nocturne


 

« Vous êtes bien Mike Hammer ? »… La blonde sculpturale qui venait d’apparaître dans l’encadrement de la porte, avait des seins à faire tomber la cigarette d’un fumeur… D’ailleurs je me suis brûlé le pantalon…
« Je suis la femme de Dieu », me dit-t’elle de sa voix à damner le Ciel… Oh Pardon, mon Dieu !... Pendant tout l’entretien, je sentais comme une tension m’envahir…
.....
Nous avions fait toute la nuit, une connaissance plus que biblique... Maintenant, je réalisais, tandis qu'elle agrafait son fourreau, que j’étais en mesure de comprendre les agissements de Dieu…
Cocu comme il était, il était simple de s’imaginer les mobiles du tout-puissant…
Les guerres, les crimes, les catastrophes, c’était sa façon de se venger des humains que nous sommes.
 
Mon enquête s’achevait. Je décidais de tenter le quitte ou double : Supprimer l’objet de la jalousie de Dieu… Soit, il nous faisait le coup du déluge, soit, il pardonnait…
Je comptais bien évidemment sur la deuxième solution…
 
Je vidais le chargeur de Betsy, sur la sulfureuse épouse divine…
 
Dieu s’en remettrait… D’ailleurs j’ai mis un cierge dimanche à l’église…

 

 

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

19 octobre 2018

Ma chronique - Analyse des résultats des élections Européennes Françaises

GSM


Ecrit le 9 juin 2009
Ci-dessous les résultats publiés par le ministère de l’intérieur :

De fait, le petit souffle que j’espérais est bien venu, un petit souffle plus important que je n’osais espérer et qui a fait passer le tandem {UMP+MODEM} de 39,5% à 36,32% des suffrages exprimés…
Il y a donc 63,68% de votes en opposition avec la politique gouvernementale. Sachant bien d’autre part que les 59,5 % d’abstentions sont plus le fait de Français en désaccord mais désinformés, sous-éduqués, démotivés, que de Français approuvant la politique Sarkozyenne.
Ce tandem d’enfer a donc été plébiscité par 14 % des Français
C’est dans l’ordre des choses. Ces possédants, ces nantis et leurs alliés, des petits chefs fiers de se compter dans le club du « dessus du panier », se sont rassemblés dans une cohésion parfaite.
En terme de victoire ils n’ont pas à pavoiser, puisque cette presque majorité ils la doivent au règles d’attribution…
Leur seule grande victoire, c’est cette désinformation, cette non-campagne, que le pouvoir et les médias ont entretenue et qui a bien atteint son objectif : désintéresser les pauvres et les victimes du système… C'est-à-dire ceux qui auraient le plus à reprocher au néolibéralisme, si au moins ils savaient ce que c’était…
L’inculture nous fait revenir à la féodalité par la soumission.
La chute du Modem libéral ? J’avais annoncé que les assauts de haine jalouse de leur chef lui vaudrait une perte de 15% de son électorat… Bayrou en a remis une couche sur A2 en hourdissant une fourberie contre Cohn Bendit… Total, il fait perdre 32% à son parti… Il est vraiment très fort !… Mais il s’est dévoilé et c’est là l’essentiel. Cela permet à 4 % de l’électorat de retrouver son milieu naturel : le libéralisme UMPéen, mais surtout les partis d’oppositions de droite ou de gauche…
La grande escroquerie est ce mode d’élection qui favorise les grands scores et défavorise les petits, puisqu’avec 36,32 % des voix, la tendance libérale remporte 48% des sièges de députés. Je souhaite qu’un mode de représentation proportionnel se substitue un jour au système actuel.
Mais en corolaire de ce mode d’élection injuste, l’émiettement de l’opposition et son incapacité à rassembler lui valent ce score moyen (1 siège de plus que les libéraux)…
La difficulté pour les électeurs de savoir comment voter « utile », rajoute à cette désunion des appareils de partis…

L’effondrement du score du PS, n’est pas véritablement surprenante… Le manque d’argument, la non-campagne européenne, le système stalinien de sa direction, la collusion de ses élus Européens durant toute la mandature précédente avec les forces ultralibérales, la trahison de ses membres transfuges de l’UMP, ont fait percevoir le caractère non social, inefficace, de ce parti et déclenché l’exode dont bénéficie le parti des verts, sans aucun profit pour l’opposition.
Maintenant, il ne reste plus au PS qu’à faire son analyse de conscience et a repartir sur des idéaux sociaux plutôt que des idéologies déviationnistes et à refonder son fonds de commerce sur le salariat plutôt que sur la bourgeoisie…
Quand aux Verts, je souhaite que ce succès de dernière minute, sans grande incidence sur leur représentation européenne, ne leur monte pas à la tête.
Je souhaite qu’ils remettent l’homme au milieu de leurs préoccupations. La planète, c’est bien beau de la sauver, mais pour qui, si ce n’est pas pour l’homme ? Et si les chômeurs doivent redevenir des hommes de Cro-Magnon, il faudrait peut-être le leur annoncer… Les dirigeants Verts sont parfois des privilégiés en terme de confort, leurs députés ont voté de concert avec l’UMP au sein de l’Europe, pour les mesures ultralibérales… Alors où est le métallo ou le RMIste de base, dans leurs soucis quotidiens ?
Sur le plan Européen :
Le problème le plus important est le basculement de l’ensemble de l’Europe vers la droite conservatrice…
Le monde marche sur la tête…
L’équipe de France de foot perd tous ses matchs et nous gardons le même entraîneur (Domenech)…
De même les libéraux nous ont mis dans une merde immense et « on » les renforce dans toute l’Europe…
Je crois que la devise décadente de l’Europe est :
« On ne change pas une équipe qui perd ! »…
Nota bene : Sarkozy a déclaré après l’annonce des résultats : « Je vais pouvoir continuer les réformes »
Note de l'auteur : Un certain Macron fera de même en 2018, parait-il !
Bonjour les cocus ! On est foutus !
Alea jacta est !
 


Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

18 octobre 2018

Moi, y’en a expliquer simplement à toi. Toi compris ? Hugh ! (économie libérale)

GSM



-         1) L’état donner bouclier et niches fiscales à riches. Etat moins recettes ? Hugh !

-         2) Etat donner argent à banques et grosses entreprises. Etat vider caisse ? Hugh !

-         3) Etat dire à bon peuple : « Budget déficit, moi, y’en a supprimer fonction publique pour - renflouer ». Etat supprimer emplois ? Hugh ! Mais payer fonctionnaires jusquà décès ? Pas économie du tout ! Hugh !

-         4) Etat dire « Riches plus riches dépenser plus et créer emplois ». Riches pas consommer plus, mais acheter actions avec -argent et dire « Pauvres, tant pis leur gueule ! ». Riches devenir encore plus riches ? Hugh !

-         5) Actions irréelles grimper beaucoup bulle spéculation. Riches dire « Economie réelle pas assez rentable, moi vendre actions réelles, pouah ! ». Grosses entreprises avoir peur perdre fric actionnaires, licencier plus pour gagner plus, délocaliser plus pour gagner plus ? Hugh !

-         6) Peuple au chômage gagner moins pour dépenser moins. Riches pas consommer plus (4). Consommation baisser ? Hugh !

-         7) PIB baisser, recettes état baisser. Budget déficit. Toi continuer lecture en 3) ? Hugh !


-         8) Usines délocalisées arrivent pays pauvres. Paysans Pays pauvres aller faire ouvrier ville. Eux pas chers eux pas couverture sociale. Eux exploités un max. Eux heureux abrités par toit usine ? Hugh !

-         9) Patrons pays pauvres devenir riches. Toi continuer lecture en 4) ? Hugh !

-         10) Consommateurs occident moins consommer. Usines délocalisées des pays pauvres foutre la porte ouvriers avec coup de pied au cul sans parachute doré ? Hugh !

-         11) Ouvriers chômeurs pays pauvres consommer rien du tout. Eux regretter plus être paysan. Avant, avoir au moins à manger ? Hugh !

-         12) Etat riche dire « Chômeur pays pauvre pas chômage ? Injuste ! Baisser chômage de chômeurs chez nous ! ». Toi continuer lecture en 6) ? Hugh !


-         13) Si peuple partout sur terre mort de faim. Riches beaucoup milliards, mais rien à becqueter. Manger billets mais pas bon ! Riches comment faire travail, pas habitude, trop dur. Eux crever aussi ! GAME OVER !


-         14) Si peuple partout y’en a marre ! Comprendre Riches avoir tout ! Casser gueules Etats ! Etats avoir peur ! Etats déclarer guerre entre eux. Etats envoyer peuples s’entretuer ! GAME OVER !


Toi y’en a avoir compris ?

Posté par zalandeau à 09:46 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :