07 mai 2017

En manque

GSM

Mon papa préféré est parti un beau jour,
Beau et resplendissant, au ciel il s’en allait.
Il a tiré sa révérence, en montrant bien qu’il nous aimait,
Il a rejoint sa chère maman, qui lui manquait depuis longtemps.
Lui, il manque à mon cœur, mais je sais qu’au beau temps,
Au jour le plus  éblouissant, je le reverrai pour toujours.

1945 mardi 8 mai 1945 Quartier Rochambeau Cie de port Cherbourg

 

Posté par zalandeau à 09:04 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :


06 mai 2017

Le grand déballage

GSM

- Je regrette d'avoir eu des enfants !
 
- Et moi, je regrette de t'avoir fait des enfants ! D'ailleurs t'avais arrêté la pillule pour me mettre la main dessus, hein ?
 
- J'aurais du me marier avec celui qui me l'avait proposé. Au moins lui, il m'aurait épousée tout de suite. Je ne serais pas sans revenus comme actuellement !
 
- Je regrette de t'avoir épousée, de m'être amouraché de toi, je regrette de t'avoir draguée, de t'avoir même connue. J'ai fait mon malheur et le malheur de nos enfants !
 
- Avec lui, je serais heureuse et j'aurais des sous !
 
- Moi aussi, je ne serais pas dans la merde avec quatre personnes sur le dos ! Qu'est-ce que t'attends ? Vas le retrouver, il est p't'êt pas encore cané ! Il vas te couvrir d'or avec tout le pognon qu'il a économisé depuis ! 
 
- Il s'est peut-être marié...
 
- C'est bien fait pour ta gueule !... Et malheureusement pour la mienne aussi...

Posté par zalandeau à 09:36 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

05 mai 2017

Mémoires et radotages (105) – Le débat d’entre deux tours

GSM

Au soir du 3 mai 2017, a eu lieu ce fameux débat tant attendu entre les deux protagonistes de ce concours à l’accession au pouvoir présidentiel…
 
Chacun trouvera que « son » candidat a gagné… Mais personnellement je pense que Macron a pris globalement un avantage sur Marine. Pourquoi ? Parce qu’il a non seulement attaqué Marine comme elle-même l’a fait envers lui, mais il est parvenu à dérouler un programme, beaucoup plus important que Marine…
 
Ceci étant, la faiblesse de Marine par rapport à Macron, ce sont ses attaques 'ad hominem' exclusives et c’est aussi la substance de la partie économique de son projet qu'elle n'a pas su dérouler… Il eut mieux valut que Dupont-Aignan s'en chargeât lui-même...
 
Il nous est facile de critiquer lorsqu’on est tranquillement assis dans son fauteuil, alors que les candidats se battaient au fleuret moucheté. Mais il est vrai qu’à plusieurs reprises elle a eu le dessous alors qu’elle aurait pu pousser Macron dans ses retranchements et de plus, elle s’est mélangé les pinceaux entre SFR, Alstom et Drahi, elle ne connaissait pas ses dossiers, elle a confondu l'ECU et l'euro, ça fait tache ! Par contre Macron a bachoté la veille toute la journée et bien lui en a pris...
 
Les deux programmes économiques ont des zones d’ombre…
 
Et pourtant… Macron semble équilibrer ses comptes avec 60 milliards dans les recettes, affectées euro pour euro dans la colonne dépenses, (dans le désordre), au remboursement de la dette, à l’abaissement des charges sociales des entreprises et à l’abaissement des retenues salariales sur le brut des salariés…
-Sauf que, les embauches supplémentaires de 10.000 personnels dans la sureté (police, renseignement…), ainsi que de 12.000 enseignants, ne sont absolument pas financés ! Ne le sont pas non plus tout un tas de bricoles qui viennent plus tard dans le débat.
-Sauf que de plus : A part l’augmentation de la CSG dans la colonne recettes, dont Marine a très bien su révéler les conséquences, le reste des économies prévues aurait mérité des explications plus amples de Macron, qui s’est habilement dérobé, étant donné qu’elles se font uniquement sur le dos des Français (services publics, soins, etc.…).
 
Il est à noter que son programme est en tous points la résultante convergente des politiques de Sarko et Hollande, à savoir une politique de l’offre et une politique de la demande… Dont on sait qu’elles ne fonctionnent ni l’une ni l’autre, étant donné qu’elles ne généreraient aucun emploi, mais seulement plus d’épargne et plus de fuites de bénéfices vers le « marché », voire vers les paradis fiscaux ! Alors bien sur, Macron maitrise les termes de son programme, mais pas les conséquences de son application qui seraient catastrophiques !
Ou plutôt il ne veut pas révéler que ces conséquences sont tout à fait ce qu’il envisage consciemment pour l’avenir de la France et de « son » monde de finances et de privilèges…
 
Quant à Marine… l’orientation de ses choix concernant l’origine de ses recettes supplémentaires, elle ne peut en révéler le contenu. A part ses sempiternelles économies de « cotisations » à l’UE et au gaspillage finançant l’immigration, chacun sent bien que le compte n’y est pas… Elle ne peut en effet révéler, que l’argent, elle le prendrait où il se trouve, c'est-à-dire sur l’évaporation fiscale actuelle (que Macron ne veut surtout pas arrêter) et sur le flux négatif de notre balance commerciale, c'est-à-dire les importations, en les taxant. En effet cela ferait peur aux « multis » (Multinationales et multimillionnaires), pour la première mesure  ainsi qu’aux consommateurs, c'est-à-dire tout le monde, pour la deuxième mesure…
 
Marine ne peut non plus, avouer que le retour à une monnaie nationale serait bien évidemment destiné à rétablir une concurrence loyale de nos produits uniquement par rapport à l’UE, en dévaluant cette nouvelle monnaie. Les importations des pays low-cost n’étant l’objet que de taxes, elle n’a pas du tout envie de pratiquer la taxe douanière vis-à-vis de nos partenaires européens… Mais bien évidemment, cette dévaluation fait peur, car ce faisant, elle renchérirait aussi nos importations de matières premières et donc du carburant, véritable obsession des citoyens, d’autant que Macron et sa clique se chargent bien de diaboliser cette mesure en en caractérisant les conséquences sur le pouvoir d’achat des Français…
 
Evidemment ce n’est pas Macron qui expliquera que cette politique économique de Marine a pour but, en collaboration avec les PME de relocaliser, de réindustrialiser la France et ainsi de créer des emplois et surtout de la richesse, c'est-à-dire de produire chez nous ce qui a été abandonné en créant autant de chômage depuis des années… En provoquant cette augmentation d’activité, elle inversera la progression du chômage, elle provoquera la baisse des charges de chômage, l’augmentation des recettes de cotisations, taxes et impôts et à terme dégagera les recettes nécessaires au remboursement de la dette, et aux améliorations des soins et retraites…
 
Macron veut appauvrir les Français et enrichir davantage les riches et pour cela détruira des emplois, Marine veut redonner aux Français l’argent qui est le leur et créer des emplois…
 
Alors, OUI, je persiste à déclarer que le programme économique de Marine est, sans être parfait, le meilleur des deux programmes, en tous cas, le moins pire.

Posté par zalandeau à 09:46 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

04 mai 2017

Refus de comprendre = Un monde d'intolérants

GSM

Il est désolant de constater que nos semblables ont du mal à comprendre ce qu’ils lisent, ou entendent. Bien souvent, ils projettent leurs à priori sur ce qu’ils perçoivent en déformant ainsi le propos tenu.
Un mot, un seul, même s’il est employé dans une négation, devient ainsi une intention affirmative. Dès lors, il n’existe pas de déclaration équilibrée pour ceux qui déforment ainsi leur perception des choses dites ou écrites. Le pire est en l’espèce, est la mauvaise foi et ensuite l’idéologie qui toutes deux formatent une vision déformée de notre perception.
 
Les médias d’ailleurs, n’œuvrent pas dans le sens d’une amélioration de cette compréhension. Ils ont plutôt tendance à mettre en exergue de simples extraits très courts, dénaturant ainsi les intentions du discours original, avec l’intention bien arrêtée de créer du sensationnalisme, du scandale là ou il ne devrait pas y en avoir.
 
C’est cette tendance de plus en plus généralisée qui pousse les gens à s’exprimer de manière tout à fait neutre. Ce qu’on appelle aujourd’hui la langue de bois ou bien le politiquement correct, n’est qu’une façon lisse de s’exprimer de façon à n’offrir aucune rugosité, aucun mot propice à une interprétation tendancieuse. Bien évidemment, cela engendre une expression qui n’exprime rien, une expression sans contenu, sans signification, présentant seulement des qualités d’esthétisme.
 
Cette façon d’exprimer avec une retenue démesurée, a engendré un mouvement d’autocensure très vaste et très profond qui entrave toute expression sensée, tout acte sensé et fige la société dans un attentisme hypocrite, une indignation permanente, dans un nihilisme et une envie de ne pas essayer de comprendre, mais seulement de rejeter…
 
Ainsi, sommes-nous entrés, par peur de la non-conformité au système ambiant, dans le règne d’une hypocrite lâcheté, qui encourage l’inaction et l’absence d’imagination.
Ces gens n’ont pas compris que, ce faisant, ils entravent la liberté collective en figeant la vision déformée d’un monde imaginaire : Rejet des plaisanteries, rejet de l’opinion de l’autre lorsqu’elle ne correspond pas à la doxa, fustigation de tout ce qui frôle le bord du chemin étroit de la doctrine.
 
En fait la mauvaise compréhension naturelle, a rejoint les formes les plus perverses du refus de comprendre : On comprend par derrière et on s’indigne par devant, pour rester conforme à la pensée unique…
 
Cela engendre un monde sans imagination, sans créativité, sans diversité, uniforme…
 
Et surtout cela génère un monde d'intolérants, de cons, tout simplement. Un monde qui n'est pas appelé à disparaître !
 
P.S. : De plus en plus de Français refusent cette pensée unique et comptent bien s’exprimer en dehors de l’idéologie ambiante, car s’il est de bon aloi de se censurer afin de ne pas être excessif avec soi-même en disant ou écrivant des mots qui dépassent notre pensée, il n’est pas honnête de dire ou écrire le contraire de ce que l’on pense… Sauf à accepter de vivre dans une dictature rampante, ce qui est le cas de cette pensée unique "diabolisante".

Posté par zalandeau à 09:38 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :

03 mai 2017

Macron, le fossoyeur de la France (2)

 J'ai déjà écrit un article sur le sujet, mais je veux encore une fois prévenir les inconscients qui s'apprètent à voter pour lui...

 

GSM

 

Macron pris en flagrant délit de mensonge gravissime !

 

https://youtu.be/jrnS0MTku28

Posté par zalandeau à 20:12 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :


Manipulateurs et endoctrinements

GSM

Nous sommes constamment sous l’influence de manipulateurs, qui ont souvent un pouvoir de persuasion très important. Il s’agit pour eux, par un raisonnement spécieux de nous faire adhérer à leurs idées. Je vais donner un exemple simple et vulgaire, mais il faut savoir que dans la réalité, la tromperie est réalisée avec beaucoup plus de finesse et essaie d’être indétectable (ce qui est son but, puisqu’elle est une escroquerie intellectuelle et morale).
 
-Si ma tante en avait, elle s’appellerait Tonton ?
-Ben… Oui, bien sûr !
-Donc Tonton serait ma Tante ?
-Hé, forcément pardi !
-Donc il serait pédé, puisqu’il est une Tante ?
-Heuuuu… Redites-moi ça, pour voir…
 
(J'aime bien la trivialité)...
 
Ces manipulateurs sont partout dans la société : Hommes politiques faisant des démonstrations avec des éléments tronqués, des omissions, des affirmations non démontrées, gourous, endoctrineurs, VRP de tous poils qui parviennent par des propos faussement rationnels à nous convaincre au plus profond de nos sentiments intimes, des pires folies : Revoter pour ceux qui nous ont trahi, djihadisme, antisémitisme, stalinisme, négationnisme, révisionnisme, escroqueries, etc…
 
C’est pourquoi il faut raison garder et tâcher d’être lucide… Car autant céder à l’achat de l’aspirateur le meilleur au monde est bénin, autant devenir un illuminé du terrorisme est intensément grave dans l’échelle de la bêtise, de la dépendance et de leurs conséquences…
 
Céder aux propos sans consistance et lénifiants de Macron alors qu'il va envoyer les Français dans l'abîme de la mondialisation, de la misère, de l'asservissement aux dictats européens et à l'islamisme extrémiste, c'est vraiment céder à un lavage de cerveau... Mais hélas,  les Français sont coutumiers des mauvais choix, dictés par ces manipulateurs dont Macron est actuellement le chef de file...

Posté par zalandeau à 09:48 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

02 mai 2017

Les yeux de chatte (2)

GSM

Je me crois toutefois obligé de la mettre en garde contre la fâcheuse publicité que cela ne manquera pas de lui apporter, si par hasard, un de ses oncles, ou bien même, son père, vient à tomber sur un exemplaire des chefs d’œuvre de mon ami, lorsque ceux-ci paraitront dans le magazine mensuel coquin pour lequel il travaille… Il faut dire qu’Anita est issue d’une famille tout ce qu’il y a de plus bourgeoise !
 
Mais, cela ne la démonte pas pour autant ! Elle s’arrangera, dit-elle, pour masquer son visage derrière ses longs cheveux et le tour sera joué !
 
Bon ! Ben, si tout le monde est d’accord, alors pourquoi pas moi ? Anita n’est pas ma petite amie, seulement une bonne copine et quelquefois une bonne complice. Elle peut donc faire ce qu’elle veut de son anatomie… Pendant que je me laisse aller à ces considérations, Anita s’est déshabillée. Mon copain lui lance un collant de nylon noir et commence par faire une ou deux photos d’essai. D’abord, une debout, avec le collant qui laisse ses merveilleux seins nus. Puis il lui fait retirer le collant et la photographie nue de dos sur une carpette.
Ne pouvant se permettre le banal, il lui faut de l’inédit. L’art a parait-il ses exigences ! Veut-il donner à Anita un œil plus sensuel ? D’un geste machinal, il lui prodigue quelques légères mais sures caresses. Il s’aide au maximum de l’éclairage. Là, sur les seins, un violent trait de lumière ; sous les cuisses frappant en plein le minou, un autre jet lumineux.
Sous cette avalanche de chaleur, le bénitier d’Anita réagit et s’humecte. Elle est vite moite de plaisir. Il déplace la cuisse gauche, rabat la droite ; non, ce n’est pas encore ce qu’il veut.
Le sein devrait être plus arrogant ; il pince adroitement le mamelon. Anita n’en peut plus et gémit de désir… S’il la connaissait mieux, il s’arrêterait, car si cela continue, elle va lui sauter dessus.
Ses yeux, d’un vert presque jaune, des yeux de chatte ou de tigresse, sont exorbités et comme hypnotisés par le phallus du garçon assis dans son coin et qui semble lui aussi, pour n’avoir rien perdu du spectacle, dans un bel état de tension…
 
Dans le studio, l’air devient irrespirable. Mon copain semble avoir retrouvé sa bonne humeur. En bon professionnel, il sent qu’il est tombé sur un modèle d’une qualité exceptionnelle…

Posté par zalandeau à 09:40 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

01 mai 2017

Mémoires et radotages (104) – Bonne fête du chômage...

GSM

Il y a deux ans, j’avais encore fait un effort. J'étais allé acheter UN brin en toute fin de matinée à un vendeur indépendant…
 
L'année dernière, elle m’avait tant fait de scène de jalousie et de haine, tant renvoyé à des instants douloureux de ma vie, elle m'avait fait tant de mal avec sa langue de vipère (c’était la fin de ses ragnagnas, le moment le pire, où hormones, paranoïa et haine font un tsunami)…
 
Alors non ! bien que je m'étais dit « Allez, va acheter du muguet, sois magnanime, passe l’éponge une fois de plus »… Et bien non, je n'était pas parvenu à me forcer à faire semblant. Non je ne lui aurais pas donné de muguet, sauf si elle avait pu le bouffer et s’empoisonner avec.
 
Et puis lui souhaiter une bonne fête du travail, c’est quoi ? Il y a longtemps qu’elle n’en a plus. Moi, j’en ai été jeté par le destin. Deux de mes fils en voudraient mais il n’y en a pas. Alstom va passer à la trappe, Whirlpool va délocaliser, chaque jour mille personnes perdent leur dignité et leur liberté relative, parce que la France les laisse perdre leur travail.
 
Ce mot n’a pour moi plus aucun sens. Le travail c’était l’accomplissement d’une vie, l’indépendance dans notre vie privée, le dépassement de soi, l’exaltation d’exister et d’être utile…
Alors, le « non-travail », si je puis donner un nom à un vide existentiel, ai-je envie de le fêter ? Puis-je être joyeux de même l’évoquer ?
 
Non ! C’est au-dessus de mes forces !
 
Par contre le 1er mai, ça pourrait être la fete des Macronistes ! Je m'explique : Le travail ouvrier, ces privilégiés, ils s'en battent les couilles ! la classe ouvrière, ils s'en foutent ! La moitié des Français laissés au bord de la route, ils s'en branlent !
 
Mais les profits par la spéculation boursière, les gros bénéfices des organismes financiers et des multinationales, ça, c'est leur tasse de thé ! Quand la bourse va bien, tout va bien... pour eux !
 
Donc je suggère que le 1er mai soit la fête du libéralisme, la fête du profit, la fête de la dérégulation, la fête de l'égoïsme boursier ! Et pour la moitié des Français qui n'ont même pas les miettes du gâteau... c'est déjà... la fête du chômage...
 
Alors ce matin, de cette année, je lui ai offert CE fameux brin, acheté samedi à Leclerc pour deux francs six sous (c'est une façon de parler), en lui disant "Bonne fête du chômage et de ta future retraite que bientôt, Macron va te repousser et diminuer "...

Posté par zalandeau à 09:16 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

30 avril 2017

Le bonheur à portée de souvenir

 

GSM

 

Pour revenir dans le monde ancien du bonheur enfui, une seule méthode :

 





... Regarder les photos datant de 25 à 29 ans, de mes amours, les plus grands amours de ma vie... Mes petits garçonnets... Epoque d'espoir en l'avenir que je croyais pouvoir bâtir pour eux...

 

Posté par zalandeau à 09:27 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

29 avril 2017

Bonjour mon amour

GSM

« Bonjour mon amour. Comment vas-tu, ma chérie ? »
Tu t’approches et passe tes bras autour de mon cou. Tu me glisses à l’oreille en un murmure « Je t’aime ! ».
Puis je goûte tes lèvres, si douces… Nous nous embrassons longuement et langoureusement.
Ton corps se colle au mien et j’enserre ta taille de mes mains. Nous frissonnons tous deux pendant cette étreinte qui semble être éternelle. Je sens la chaleur de ton corps et la douceur de tes formes à travers nos vêtements. Je ne me lasse pas de caresser tes reins, ton dos et je te serre encore plus fort.
D’une main dans tes cheveux de soie, j’effleure ton cou qui tremble de désir. Tu te cambres et soupires. Tu caresses ma nuque et fait monter mon envie de toi. Notre amour est éternel…
 
Je m’éveille en sursaut…Ce n’était qu’un rêve…Tu ne m’aimes pas…Nous ne sommes pas ensemble et ne le serons jamais…Je me lève pour me préparer pour une nouvelle journée sans saveur, sans bonheur… Deux larmes glissent sur mes joues... Sale pétasse !

Posté par zalandeau à 09:02 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :