17 mai 2017

Les yeux de chatte (4)

GSM

-Anita, mettez-vous sur un genou, l’autre jambe relevée… c’est ça… écartez un peu la cuisse… un peu plus, là, tendez votre buste… Levez la tête bien haute pour regarder votre partenaire… Toi, approche-toi d’elle, il faut que ton membre arrive à la hauteur de sa bouche…
Anita, sans cesser de le regarder, prenez-le avec vos lèvres… juste le gland, pas plus.
 
Il saute derrière son appareil et cadre, pensant qu’Anita se met peu à peu à sucer gentiment le garçon qui n’ose pas bouger, de peur de soulever la colère du photographe. Anita cesse son manège.
 
-Maintenant, les enfants, nous allons passer à une pose différente.
 
Ayant constaté d’un coup d’œil que le garçon est toujours suffisamment en forme, il en profite saisir une levrette profilée.
 
-Mademoiselle, mettez-vous à quatre pattes, sur le bord de ce canapé… ne tournez surtout pas le dos à l’objectif… mettez votre corps de profil. Il faut que nous voyions votre ventre donner l’impression de donner un réel plaisir. Faites un petit effort d’imagination, il faut que vous donniez l’impression de jouir…
 
C’est vraiment à mourir de rire de l’entendre ; il ne voit même pas qu’Anita est amollie de jouissance. Il ne voit même pas qu’elle tremble en pensant à ce proche moment où l’autre la prendra, qu’elle ferme les yeux et passe sa langue sur se lèvres soudain gonflées…
 
Subitement en sueur, le garçon frémit, cherche avec la tête de son totémique membre l’entrée d’Anita, qu’il sent toute chaude, accueillante, glissante. Avec une lenteur majestueuse, le garçon travaille superbement Anita. Malgré la défense du patron, il pose ses longues mains sur les hanches d’albâtre qu’il serre juste à la hauteur du ventre. Il s’enfonce et Anita se griffe les cuisses et geint de plaisir. Mon copain les photographie, leur crie de ne pas bouger et dit à Anita qu’on n’a pas besoin de son…

Posté par zalandeau à 09:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


16 mai 2017

Chronique sur le monde - Quand on nous parle de l’Iran…

GSM

Ecrit en 2013
 
Quand on nous parle de l’Iran, c’est toujours pour décrire un de ces pays de « l’axe du mal »… C’est toujours pour nous conditionner à une vision négative de ce grand pays, plus conforme à nos intérêts géostratégiques, énergétiques et surtout aux intérêts financiers des multinationales pétrolières.
 
Je ne raconterais pas l’histoire de ce pays, car je ne suis pas historien… Il est facile de se procurer l’histoire complète de ce pays…
 
L’histoire de l’Iran c’est un peu l’histoire de la France qui s’est libérée du joug qui pesait sur elle dans les soubresauts d’une révolution qui s’achève… Cette révolution aura duré beaucoup plus longtemps, car ses richesses pétrolières en font un pays très convoité et exacerbent toutes les tensions.
L’occident  et particulièrement les états unis, prenant la succession de l’empire Britannique, a organisé coups d’états, restaurations et destitutions au gré de ses intérêts et a même fomenté avec Saddam Hussein la guerre de 8 ans contre l’Iran, comme on joue au Domino, au fils des retournements d’alliances…
 
Malgré cela le peuple Iranien tient le coup dans cette tourmente, conscient de son existence et de sa volonté d’être…
 
L’élection présidentielle vraisemblablement truquée (?) à laquelle nous avons assisté en 2009 est le soubresaut d’un régime radical, pas si islamiste que ce qu’on nous dit, mais dont une grande partie du peuple et en particulier les jeunes ne veulent plus… Une aspiration à plus de « normalité »…
Ce bras de fer dans les rues de Téhéran, qui advint à point nommé avec le rapprochement que le président Obama voudrait réaliser avec ce grand pays, pourrait enfin retourner la situation de ce Moyen-Orient si controversé…
Nous sommes à un tournant de l'histoire. Nous y assistons en direct. Un pays qui veut changer de dirigeant et qui vient d'y parvenir… Un occident qui pourrait coopérer avec cette région du monde au lieu de la coloniser et la mettre à feu et à sang… Un islam Chiite beaucoup plus fréquentable que l'islam Sunnite, pourrait être un allié contre le fanatisme des salafistes d'Al-Qaïda et contre un sionisme qui s'écroulerait, faute de supporters, dans la mesure ou l'occident parviendrait à sortir du joug du lobby sioniste (ce qui n'est pas évident)… C'est là un extrême de ce qui pourrait arriver de mieux, mais cela est possible… (Le pire dans l'autre sens est également envisageable, mais je préfère rester sur cet espoir)…
 
Oui, ce que nous vivons actuellement est un de ces moments palpitants de l’histoire, qui devrait faire réveiller nos consciences sur ce qu’est la volonté politique d’un peuple lorsqu’il veut se libérer d’un oppresseur et se ranger dans la modernité. Rien n’est impossible, encore faut-il le vouloir !…
 
Nous avons eu ça chez nous (un oppresseur), sauf qu’il n’avait pas de pétrole et même pas de bonnes idées…

Posté par zalandeau à 09:52 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

15 mai 2017

Histoire de France chroniquée : Ce que révèlent les européennes de 2014

GSM

Les élections européennes de 2014, ont vu évoluer sensiblement l’attitude politique des Français face à ce « machin » que l’élite leur a imposé.
 
Depuis les élections de 2009, les Français, essentiellement ceux des classes populaires, ont vu autour d’eux les ravages causés par cette Union Européenne qui divise les peuples au lieu de les unir, qui met en concurrence vers le bas au lieu d’harmoniser vers le haut. Ils ont pu totalement comprendre que, quelles que soient les promesses des deux partis alternatifs, les résultats obtenus étaient les exacts inverses.
 
Il y a un moment où les gens les moins intéressés ou les plus dégoûtés par la politique, ont compris que leurs partis chéris ne les protégeaient de rien et même se désintéressaient de leurs sorts, voire se foutaient carrément de leur gueule…
L’Europe, la mondialisation, le libéralisme, ce n’était pas pour eux, mais seulement pour ceux qui profitaient du système.
 
Le 25 mai 2014, certains abstentionnistes ont compris que continuer ainsi laisserait le champ libre à ceux qui veulent conserver leurs privilèges systémiques. Le taux d’abstentions de 59,37% de 2009 est redescendu en 2014 à 57,57%, soit sensiblement au niveau de 2004 (57,24%)…
Mais ces voix sont revenues pour contester le système et ne sont pas allés vers les frères ennemis UMPS.
Bien d’autres électeurs de ces deux partis les ont imités, les déçus de la trahison Sarkozyenne du traité de Lisbonne, les déçus de la trahison de la gauche au pouvoir qui préfère subir le dictat de l’union au lieu de pratiquer la résistance promise…
Que dire des verts, dont l’allégeance à la gauche foule aux pieds toutes les chimères écologiques, sur le dos d’un peuple qui voudrait un peu plus de ces usines qui pollueraient mais qui donnerait des salaires à tous les abandonnés Français du travail. Mais les verts préfèrent délocaliser travail et pollution loin d’eux car leurs situations personnelles n’a pas besoin de travail productif…
 
Dans cette élection la Sarkozye a perdu 7 points, le parti qui se prétend socialiste 2, 5 points, les verts 7,3 points, l’extrème gauche s’est effondrée de 4,5 points… Soit pour l’ensemble 21,3 points de perdus…
 
Seuls le Front de gauche s’est maintenu.
 
Le centre a progressé de 1,2 point…
 
De 2009 à 2014, le Front National devenu Rassemblement Bleu Marine est passé de 6,34 % à 24,86%, soit une progression de 18,52 points, en quadruplant presque son score de votants.
 
Il est bien clair que les voix des partis effondrés sont allées vers le seul parti qui conteste le fonctionnement de l’UE.
 
Comme chacun peut le constater, le gouvernement socialope n’en a cure et il accentue sa politique d’ignorance des miséreux, de distribution de miettes pour les pauvres, de pressage des classes « moyennes » et de détournement de fond en direction de la finance.
 
Ils en profitent au maximum, ne prenant plus la peine de se cacher, car il ne leur reste plus que deux ans pour satisfaire la caste ultra-libérale…
 
S’ils n’avaient pas été des socialopes (des vendus, des traîtres), ils auraient utilisés leurs prélèvements pour réindustrialiser la France, ils auraient dit « Niet » aux traités de libre circulation des biens et des personnes et rétabli des régulations propices au redémarrage de l’économie.
Au lieu de cela ils accélèrent les prélèvements qui accélèrent la récession sans pour autant rembourser la dette de l’état…
 
Alors si nous voulons retrouver un peu de notre souveraineté nationale, qui consiste à redonner du travail à ceux qui n’en ont pas, qui consiste à ce que le capital s’investisse en France et non dans les paradis fiscaux, il va bien falloir continuer à amplifier cette tendance au vote sanction.
C’est le seul moyen de faire cesser les méfaits des frères ennemis d’un pouvoir escroc et traitre envers la classe populaire Française.
Nous représentons 60% des Français. 20% se sont réveillés le 25 mai 2014.
Que les 40% restants se disent « réveillons-nous ! » et nous ferons cesser l’abus de bien social dont nous sommes victimes.

Posté par zalandeau à 09:32 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

14 mai 2017

« Macron est un psychopathe »

GSM

« Macron est un psychopathe » : l’analyse du professeur Adriano Sagatori, psychiatre, psychothérapeute

L’analyse que j’ai faite sur Emmanuel Macron provient à la fois des images que j’ai en ma possession et de la biographie dont le candidat se revendique.
Le jeune Emmanuel Macron à l’âge de 15 ans a subi une grave agression sexuelle via sa professeur qui à l’époque avait 39 ans.
Au lieu de la vision à l’eau de rose de cette union qu’on pourrait définir grotesquement comme un mariage réparateur (pour réparer le viol), j’y vois plutôt le fait que s’est bloqué prématurément le développement d’Emmanuel Macron en pleine adolescence à cause d’une opération de séduction à la fois psychique et physique.
Ce qui s’est passé, c’est à la fois dépasser un tabou et dépasser une limite. La limite même que prescrit le tabou.
Donc le premier passage a été la conviction que tout était permis.
Naturellement, ce sentiment de toute-puissance a eu lieu au sein de la bonne société bourgeoise d’Amiens — dans le nord de la France.
Si cette union avait eu lieu dans l’environnement social prolétaire, cet environnement qu’Emmanuel Macron méprise profondément, et bien Emmanuel Macron aurait été détruit, et aurait été suivi par les services sociaux, et Brigitte Macron serait en prison.
C’est la triste vérité.

Le paradoxe veut qu’il semble pathologiquement normal, mais nous sommes en plein narcissisme

Nous sommes confrontés à un problème de type pédophile.
Une fois les limites du tabou dépassées, il s’est passé que l’idée d’omnipotence propre à chaque enfant a été ultérieurement encouragée. Jusqu’à dépasser un propre chevauchement de la réalité qui renforcé par des avantages intellectuels, lui font extrapoler ses limites personnelles.
Le paradoxe veut qu’il semble pathologiquement normal, mais nous sommes en plein narcissisme.
Macron, depuis sa jeunesse, nourrit une ambition hors norme. Il a besoin du regard et de l’admiration des autres pour compenser un complexe d’infériorité. Donc nous sommes confrontés à 3 paradigmes qui définissent un certain type de personnalité :
  1. L’idée qu’il n’existe pas de limite.
  2. Un sentiment d’omnipotence dès l’enfance, mais encore plus présent à l’âge adulte.
  3. Un narcissisme qu’il n’est pas interdit de définir comme malveillant.
Qu’est-ce qui structure ces trois paradigmes ?
Cela structure ce qu’on appelle une psychopathie, car nous sommes confrontés à un individu — Emmanuel Macron — qui, comme organisation psychique, est parfaitement définissable comme psychopathe.
Le mot « psychopathe » n’est pas une insulte. Une grande psychanalyste américaine — Nancy Mac Williams — explique textuellement qu’un psychopathe peut atteindre les plus hauts niveaux de l’Administration américaine.
Donc le psychopathe peut bien sûr être un déviant, mais s’il est bien organisé d’un point de vue culturel, social, etc., il peut aussi atteindre les sommets de l’élite dans les domaines de la politique, la finance, ce qui est le cas dans le profil étudié.
La personnalité psychopathe est caractérisée par un nombre infini d’items — disons des points de références — par exemple :
  • une fascination pour le superficiel,
  • la capacité d’attraction,
  • le malaise dans la confrontation,
Ce que nous voyons bien dans les crises d’hystérie de Macron au moment où l’admiration pâlit et souligne les faiblesses de son identité.
Cette hystérie est caractérisée par son intérêt pour les mises en scènes théâtrales, ce qui ne manque pas de rappeler — coïncidence troublante — son histoire personnelle avec son enseignante — qui enseignait le théâtre.
Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Macron se défend donc en modifiant le sens de ses déclarations — mais sans jamais exprimer de remords —, car il ne ressent jamais de culpabilité

Le psychopathe n’est pas digne de confiance, mais réussit à travers la fascination qu’il exerce à séduire son interlocuteur. Il n’a aucun remords.
Lorsque Macron parle des pauvres ou insulte les prolétaires du Nord en les réduisant à être des fumeurs et des alcooliques, lorsque Macron dénigre les femmes en les rabaissant au rang d’ignorantes, nous revenons dans le discours parfaitement expliqué par Jacques Lacan.
Et il est vrai que son inconscient ne voulait pas vraiment le dire, mais son inconscient a parlé pour lui. Car il croit ce qu’il dit et ne peut pas s’empêcher de l’exprimer.
Macron se défend donc en modifiant le sens de ses déclarations — mais sans jamais exprimer de remords —, car il ne ressent jamais de culpabilité.
Donc quel est le problème du point de vue psychiatrique ?
Quelle est la dangerosité du personnage ?

Macron n’aime pas la France et ne lutte pas pour le peuple de France

Je réponds que ça ne fait aucun doute : Emmanuel Macron, comme tous les psychopathes est particulièrement dangereux.
Un intellectuel américain spécialisé dans les – appelons ça « perturbations bien intégrées » chez les notables — a dit textuellement « les serials killer détruisent les familles alors que les psychopathes en poste au sommet de la politique et de l’économie ruinent les sociétés. »
Pourquoi Macron est dangereux ? Il est dangereux, car :
  1. Comme tous les psychopathes, Macron a une haute idée de lui-même.
  2. Macron n’aime pas la France et ne lutte pas pour le peuple de France.
  3. Macron s’aime énormément et il lutte pour maintenir sa fragile identité.
La conflictualité face à Marine Le Pen n’est pas pour lui une conflictualité seulement de niveau politique, il ne peut pas accepter qu’une femme, la Marianne, la représentante de la France soit son antagonisme. Il a besoin d’une mère nourricière.
Toute autre relation avec une femme devient difficile à assumer.
Donc cette fragilité est très dangereuse, car comme pour tous les psychopathes qui travaillent uniquement pour eux-mêmes, et qui considèrent les autres comme des instruments pour sa propre grandeur, il souligne dans ce cas à quel point de danger se trouve actuellement un pays comme la France face à un candidat de ce genre.
Rama Yade a déclaré sur iTélé que selon elle, « il faut évaluer l’état psychologique d’Emmanuel Macron »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Nancy Verdier, et transcription de Josick Croyal pour Dreuz.info.

Posté par zalandeau à 09:42 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

13 mai 2017

L’île du bonheur

GSM

 

Une île parfumée.
Des cocotiers, des arbres à pain.
De l'eau pure descendant de la montagne.
Un climat toujours exquis.
On y vit à moitié nu.
On travaille quand on veut.
On mange et on dort au rythme des jours.
A l'abri des pauv'cons qui emplissent les continents.
 
Mais le rêve a une fin.
 
Ici on se caille les miches en hiver.
On fond comme du beurre en été.
Les gens vont au travail comme des zombies.
Mais ils sont malheureux quand ils n'ont plus de travail.
Le type d'en face range sa caisse devant votre portail.
On est obligé de repartir en guerre contre ce con, alors qu'on voudrait la paix.
Les voisins aux bonjours obséquieux, vous dénoncent à la mairie, pour quelques feuilles sur le trottoir.
Les gens se cachent derrière leurs rideaux, observent et font les rumeurs.
Ici, les cons sont rois, les cons sont légions, les cons sont égoïstes et vaniteux. Ici, il faut trier pour trouver les gens bien.
Ici, on est toujours le con de quelqu'un d'autre.
 
La réalité est difficile à affronter.
 
Alors ? Il faut ne fréquenter personne.
Juste un petit bonjour, à des cons qui ne répondent pas, ou bien à d'autres qui voudraient nous tirer les vers du nez.
Rester dans un monde intérieur où les passants sont des ombres sans importance.
 
Et enfin, dormir, pour retourner sur l'île de nos rêves, là où l'on est si bien...

Posté par zalandeau à 09:37 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :


12 mai 2017

Appel à la concurrence internationale

GSM

Appel à la concurrence dans le cadre de la liberté du marché
 
Offres d’emplois
 
Etat Français, recherche Président, mission obéir aux attentes des Français. Ce poste en CDD révocable à tout moment, s’adresse à un candidat Chinois ou Roumain maitrisant parfaitement notre langue. Ce poste à pourvoir rapidement en vue remplacement Président actuel non rentable et désobéissant, dans le cadre de la loi sur la libre concurrence du marché et de l'hyper libéralisme débridé. Obéissance obligatoire au peuple Français exigée.
Salaire : 600 €uros mensuels + Forfait frais de déplacements 200 € / mensuels.
Nombreux avantages en nature : Mobile home de fonction dans agréable square Parisien, vélo de fonction, Big-mac de midi dans établissement de restauration rapide.
 
Circonscriptions électorales paisibles en province Française, recherchent Députés, tendance à gauche ou à droite suivant les circonstances. Profil recherché : Candidat Chinois, pour poste en CDD révocable à tout moment sans indemnité, à pourvoir rapidement en vue remplacement députés actuels dans le cadre de la loi sur la libre concurrence du marché. Pratiques antérieures de pots de vin interdites et sévèrement sanctionnées.
Salaire : 300 €uros mensuels + Forfait frais de déplacements 100 € / mensuels.
Nombreux avantages en nature : Tente de fonction dans agréable camping, chaussures de fonction, cantine gratuite au secours populaire.
 
Ecrire à Zalandeau, président non élu des vrais citoyens non élus de France. L'état, c'est nous !

Posté par zalandeau à 09:21 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

11 mai 2017

(11) Retour de sa maîtresse

GSM

Hier soir, il était si content de la revoir, sa petite Colinette. Il a souri, elle s’est précipitée dans ses bras et elle a pleuré… Longtemps.
Il ne lui a rien demandé. Si elle lui avait inventé on ne sait quelle histoire à dormir debout, sûr qu’il aurait piqué une colère et serait parti. Mais elle n’a rien dit. Lui non plus.
Ils se sont couchés, elle était dans ses bras. Il n’avait nul désir sensuel. Seul le bonheur de son retour et qu’elle soit dans ses bras.
 
Aujourd’hui, il est comme anesthésié par ces quelques jours de grande souffrance et par cette retrouvaille. Il n’éprouve rien. C’est bien. Pas de souffrance, pas d’amour. Cette douche écossaise affective a sécrété comme un anti-douleur, qui fait encore son effet en ce moment.
 
Si elle lui avait expliqué mieux, peut-être qu’il n’aurait pas souffert. Comment comprendre qu’elle puisse être son amie, alors qu’elle ne le connaissait que virtuellement à part pour le plaisir des sens et qu’elle ne le comptait précisément pas dans ses amis réels ? Elle avait une liste trop longue, mais elle en gardait certains et pas lui. Il a compris qu’il n’avait jamais été son ami. Que comprendre d’autre ? Son amitié était, croyait-il, un pilier fidèle, mais qui soudain s’effondrait… Pourquoi revenait-elle ? Les autres n’étaient pas disponibles ?
 
Avec Colinette, depuis longtemps leurs relations ont des hauts et des bas et il s’attend chaque jour à une désertion. Heureusement, finalement, qu’elle ne lui a pas mis un mot avec des prétextes fallacieux de son absence, hier. Il l’aurait mal pris.
 
Début avril, il n’était pas dans l’état d’esprit de ces derniers jours, sinon, il ne serait jamais revenu d’Afghanistan. Il n’aurait pas eu l’envie de survivre, pour ce que cela sert...
 
Là, cela va, pas de sentiment, ni dans un sens, ni dans l’autre. Mais il sait que cela ne durera pas. Que va-t-il arriver quand son affect va reprendre pied ? Joie ? Souffrance ? Et dans combien de temps ?

Posté par zalandeau à 09:26 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

10 mai 2017

Négationnistes : Défense d'entrer. Ici, est la vérité !

GSM

Les camps de concentrations, cela n'a jamais existé.

 
L"extermination des juifs et autres minorités, cela n'a jamais existé.
 
Le génocide de masse, mais voyons, cela n'a jamais existé.
Ce sont des fours à pains, peut-être.
 
Les visiteurs, laissaient quelques cadeaux en signe de remerciement, probablement.
 
Ces touristes n"étaient pas prudents de se promener nus.
Un coup à attraper la mort. Cela arrivait souvent, semble-t-il.
 
Ils leur avaient bien dit, les gentils SS : Ne venez pas, c'est dangereux !
 

Pourquoi des ossements dans ces fours ? Des barbecues ? Il fallait bien faire la fête !
 
- Pourquoi autant de fours ?
- Les touristes étaient nombreux !
 
Des douches à gaz mortel ? Vous n'y pensez pas !
Ils savaient recevoir, du coté hygiène, en ce temps-là ! Une bonne douche conservait la santé.
 
La preuve, ces boites à savons... Oui, oui, c'est cela... des cristaux qui en se vaporisant nettoyaient le corps des touristes... Cela faisait juste tousser un peu, bien sûr !
 
Ce n'est qu'une marque du savon distribué à l'époque par les GO (gentils organisateurs).
 
Les chambres à gaz n'existaient pas ?

Je hais les négationnistes !
 
Le génocide de masse, un détail de l'histoire ? Je hais les révisionnistes !
 
Les fours crématoires, légendes ? Ceux qui disent cela sont des êtres abjects,
 
qui veulent faire passer le régime nazi pour un bienfaiteur de l'humanité.
 
Les soldats nazis seraient venus visiter l’Europe pour mettre de l'ambiance, donner des spectacles de midinette et auraient invités 6 millions de personnes dans de gentils camps de vacances : Chelmno, Belzec, Sobibor, Treblinka ?
Cela suffit ! les plus grandes horreurs en matière d'extermination y ont été commises !
 
Rien qu'en France, Pétain, traitre notoire, acoquiné à Darlan, Laval et bien d'autres, ont tué des Français, ont déporté par dizaine de milliers des compatriotes, au seul motif qu'ils n'avaient pas la bonne ethnie. Ils ne sont jamais revenus, exterminés par la barbarie nazie.
 
Que les négationnistes puissent encore parler en toute liberté et mentir en niant tous ces crimes est une des aberrations de la démocratie, qui permet à des ordures de perpétuer  à l'infini la possibilité des actes les plus barbares dont est capable leur nature criminelle.

Posté par zalandeau à 07:15 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

09 mai 2017

Les yeux de chatte (3)

GSM

Il s’arrête un moment, attrape un pot de vaseline et enduit entièrement le corps d’Anita pour qu’elle prenne mieux la lumière, explique-t-il ! La pointe des seins d’Anita devient soudain fraise des bois et sa bouche gourmande est aussi accentuée d’un trait de rouge à lèvres. Quand elle remue, l’effet est vraiment troublant…
 
Le photographe lui ordonne de s’asseoir sur une chaise et de s’abandonner. Elle se pose avec une langoureuse mollesse et écartant les jambes. A ce moment là, elle n’est plus ni belle ni troublante, elle est tellement excitante, que le garçon se précipite sur elle. Mon copain l’arrête juste à temps. Le photographe approche enfin le garçon, réjoui, tel un gosse qui reçoit sa récompense. En s’approchant d’elle, il reçoit un choc. Jamais il n’a eu de partenaire si belle et si bonne comédienne. Anita semble véritablement la proie du désir… Et pour cause ! Ma douce amie ne simule nullement. Je la connais assez bien pour le savoir…
 
Le garçon est vraiment athlétique et nous dépasse d’une tête. Ses épaules sont larges et carrées. Ses doigts et ses longs pieds fascinent Anita. L’un et l’autre tremblent légèrement à mesure qu’ils se découvrent physiquement… Si ça continue, le photographe et moi allons être de trop. « On peut s’en aller aussi »… Mais non, nous restons !
 
Mais c’est au boulot qu’il faut penser. Le metteur en scène le leur rappelle et va régler les projecteurs. Le garçon n’a pas bougé. Il est nu devant Anita dont les yeux de fauve explorent le corps luisant. Elle ne voit que muscles, puissance, instinct. Le sourire de l’autre est câlin, presque tendre. Les ailes de son nez frémissent et sa bouche mange déjà Anita qui meurt d’envie de serrer bien fort, de caresser longuement son magnifique membre qui se tend raide vers elle et, par moments, sur un appel plus fort des sens, remonte en puissance, arrivant à toucher son ventre. Anita est bouleversée rien qu’à la pensée de l’avoir en elle avec ces mêmes élans de désir…
 
Anita est déjà pleine d’une brûlante envie pour cet homme qu’on lui offre. Elle voudrait le provoquer, essayer de le changer en ouragan afin qu’il la prenne brutalement, qu’elle puisse se sentir fétu de paille entre ses bras… Mais le photographe s’impatiente. À quoi jouent donc ces deux là ? On n’est pas là pour s’amuser.

Posté par zalandeau à 07:17 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

08 mai 2017

Mémoires et radotages (106) – Le pire président de la 5ème

GSM

Bravo les Français, vous pouvez être fiers !
Après avoir élu les pires présidents pendant quarante ans, ils ont réussi à élire le 7 mai 2017, le pire des pires !
 
Hormis, la caste qui savait pertinemment que voter pour Macron était le seul vote permettant de continuer de jouir en toute impunité des privilèges souvent injustes et parfois immoraux, une partie des Français s’est laissé abuser par la véritable machine à manipuler et à désinformer et a consciemment voté pour celui qui va la dépouiller encore plus au profit des privilégiés du système…
 
Même hier, lors de l’annonce des résultats, les journalistes, complices des comploteurs, ont cru bon, pour valoriser leur nouveau suzerain suprême, de le flatter par des comparaisons inappropriées. Ils ont dit que leur poulain avait fait un meilleur score que Sarko contre Ségo, et même que Hollande contre Sarko, bref, le meilleur score de toute l’histoire de la 5ème république ! Quelle comparaison imbécile !
 
Ils savent bien que Marine étaient l’élément diabolisé et que la seule comparaison qui vaille c’est celle du 2ème tour en 2002 : Le Pen contre Chirac !
Les conclusions de cette véritable comparaison sont alors très différentes : Macron a fait beaucoup moins que Chirac, parce que les gens ont toutes les raisons de se méfier bien davantage de lui,  que du cinquième président de la république !
Et inversement Marine a pu faire un meilleur score parce que justement le représentant de la finance libérale était son adversaire… Si Macron n’avait pas existé et si elle avait eu au deuxième tour, en face d'elle, Mélenchon ou Fillon, ou même, encore mieux, 'un Fillon qui n’aurait pas été déstabilisé par le complot des affaires', son score aurait été bien moindre !
Dans le même ordre d’idée, n’importe quel autre candidat non diabolisé, porteur d’une telle somme de mécontentement populaire, aurait triomphé largement devant le candidat des banquiers !
 
Nous entrons effectivement dans le vif du sujet : Cette élection a été truquée du début à la fin : L’establishment libéral et le monde de la finance, dans une même alliance, ont voulu et ont fait sacrer ce roi qui sera leur suzerain dévoué…
 
Le peuple Français n’avait aucune chance ! La diabolisation a encore une fois servi, à transformer le FN en un mur de squash. Jamais le mur dans une partie de squash ne gagnera la partie et jamais le mur de squash ne deviendra un véritable joueur en mesure d’emporter la partie… En affaiblissant les opposants pourtant majoritaires à ce démon de la finance libérale, le mur de squash a donc ainsi permis la victoire du Belzébuth qui va bientôt pourfendre les salariés, les chômeurs, les retraités, au grand profit de ses copains du grand capital, du flux non maitrisé des capitaux et des personnes, des bénéfices off-shore.
 
Oui, mais voilà : Il y a le mur de squash ! Mitterrand avait déjà flairé le parti qu’il pouvait tirer de cette formation politique en polluant les combats électoraux, qui transformaient à chaque fois les combats à la ‘loyale’, en combats truqués…
 
Mais jamais de toute l’histoire de la cinquième république, un Président n’a été élu avec tant de triche et de trucage et jamais un président ne sera autant anti-peuple de France… Comme si nous avions élu cette fois, à la place d’un monarque, un dictateur…
 
Il ne reste à souhaiter que les législatives apportent un équilibre défavorable au fonctionnement de cette machine conservatrice et que les résistances citoyennes se mettent au travail vite fait !
 

Ou bien, un peu de rêve fait parfois du bien, il faut souhaiter que la grâce divine éclaire le nouveau dictateur-élu et le transforme en monarque éclairé, soucieux de son peuple, de TOUT son peuple !

 

Posté par zalandeau à 11:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,