02 juin 2018

Mes fils, je vous aime. Je vais vivre pour vous.

GSM

Ecrit le 19 décembre 2014.

 

Il y a un mois et demi environ, mon fils cadet Toto avait passé un entretien… Il n’avait pas été pris…

 

Il y a une semaine, il a eu un nouvel entretien avec un nouvel employeur… Il y croyait dur comme fer… Hélas, hier, il a eu la réponse négative, comme toujours…
 
On voit bien qu’il a pleuré… Il a le moral à zéro… « Pas d’expérience », c’est ce qu’on lui répète depuis trois ans…
Ce qu’on ne lui répète pas trop, mais que l’on pense, c’est que, plus sa période d’inactivité s’accroît, plus elle pèse lourd dans le choix d’écarter sa candidature (Un inactif, c'est un faignant, c'est si commode)…
 
Triste cycle infernal du chômage non indemnisé…
Triste société qui ne fait pas confiance à ses enfants.
 
Tristes entreprises accablées par des règles sociales pesantes et qui n’ont aucun droit à l’erreur pour l’embauche.
 
Triste créneau d’emploi où l’on ne prend pas les jeunes ni les vieux, où l’on passe de inemployable jeune à inemployable vieux…
 
Triste société qui forme des adolescents dans des métiers sans avenir… Diplômes qui ne servent plus à rien, envies de travailler bafouées, droit d’exister aboli…
 
J’ai très peur. Il ne parle que d’avenir de SDF, de mettre fin à ses jours, quand cela lui échappe. Parce que la majeure partie du temps, il s’enferme dans une tristesse silencieuse… Lui qui, enfant, était si jovial si actif est stressé, morose, empli d’idées morbides…
 
Lui qui avait un caractère si fort, si affirmé, il est là maintenant, vide d’espoir, sans envie, brisé…
 
Et l’on entend tant de gens écœurants, pleins d’emplois et de salaires, dénigrer des personnes qui n’ont pas de travail ! Ils n’ont qu’à leur donner leur emploi ! On verrait s’ils penseraient la même chose. On verrait s’ils retrouveraient un job ! On verrait s’ils vivraient dans la joie et la bonne humeur ! On verrait s’ils ne se retrouveraient pas également isolés par le mépris d’une société qui ne veut pas d’eux… Bande d'enculés !
 
C’est pour cela que j’ai décidé il y a quelques mois de me reprendre, de ne plus me laisser aller. J’ai un but : Mes enfants ! Ma seule pension de retraite, liée à mon existence doit les maintenir en vie et ce, coûte que coûte…
 
Je n’avais pas envie de demander quoique ce soit à mes collègues de promo… Et bien je vais changer… Je suis prêt à m’humilier pour leur demander s’ils connaissent autour d’eux quelqu’un qui connaît quelqu’un qui pourrait proposer du boulot à mon cadet…
Je sais que j’obtiendrai silence et négation gênés, mêlés parfois de plaisir sadique, mais tant pis, je vais le faire, en ravalant ma honte, parce que mes fils, c’est tout pour moi.
 
Ils ont tant de qualités et de potentiel, mes petits ! Tout cela reste inexploité parce que ceux qui nous dirigent ont décidé que nous devions sacrifier nos enfants au profit du reste de la terre…

Posté par zalandeau à 08:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


01 juin 2018

1 mois avant un AVC, votre corps va vous envoyer ces signaux alarmants – Ne les ignorez pas !

GSM

1 mois avant un AVC, votre corps va vous envoyer ces signaux alarmants – Ne les ignorez pas !

 

Le texte est dit par un robot qui déforme le texte... "AVC" devient "Ave", "100 000" deviennent "cent zéro zéro zéro", etc... C'est rigolo, mais ce n'est pas le but de cet article...
Le sujet grave, c'est l'AVC et si cela peut servir à sauver la vie d'une seule personne, ce sera très bien...

Posté par zalandeau à 08:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

31 mai 2018

1200suite Montlhéry RETOUR SUR LA MORT de Milon II - Le Félon Hugues

GSM

Il faut revenir en détail sur le cas de Milon II. (Toute ressemblance avec des personnages du blog serait purement fortuite et pour tout dire inespérée !).
 
Celui-ci, bien que ruiné par la restauration de la Forteresse de Mons Lehericus, n’augmenta pas les impôts que payoient ses serfs.
Ses villageois et notables, pour la plupart l’aimoient.
 
Ses soucis financiers et familiaux le firent changer. Il devint d’apparence futile et détachée, parfois ironique, pour mieux cacher ses problesmes dont il ne vouloit pas, par pudeur, embester la populace. L’effest fut contraire à ses attentes. Bientost, quelques notables et quelques commerçants, bien que toujours monstrant un air affable à Milon II, lui devinrent moins attachés et pour tout dire jaloux du caractère badin et narquois, de leur suzerain.
 
C’est à ce moment que le cousin de Milon II, Hugues de Crécy, de la famille des Garlandes, se fit inviter au Castel. Milon II n’y vit point malice et laissa faire.
Mal lui en prit.
 
En effet Hugues s’installa comme en sa maison et entreprit de détourner les vassaux et notables du domaine de Mons Lehericus, de leur Suzerain.
Il n’eust pas de mal à les flatter, à leur faire comprendre que les impôts étaient trop lourds, que leur Seigneur ne s’occupait point d’eux.
Manipulateur, Hugues, fist mesme distribuer des parchemins appelant à lui rapporter des témoignages sur des comportements déviants de Milon II.
 
Milon II ne se doustoit de rien, tant le nombre de ses fidesles avoit diminué.
 
Le félon Hugues de Crécy, n’eust point de mal à faire financer par ses nouveaux partisans, aveuglés par les propos doucereux, une bande de malandrins et de coupe-jarrets.
 
Une nuit ceux-ci firent irruption pour étrangler en son sommeil Milon II. Milon qui avoit pu se barricader dans la haute salle du Donjon, préféra se pendre que de se rendre à ses bourreaux. Hugues, hypocritement  fit faire des obsèques grandioses à son cousin.
 
Quelques fidesles de Milon, tentèrent de réhabiliter la mémoire de ce dernier… En vain !
Leur Seigneur disparu, Hugues devenu tout puissant, le calme revinst sur le domaine, par l’irruption tardive des soldats du Roy, qui chassèrent Hugues du Castel !
 

Posté par zalandeau à 08:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

30 mai 2018

6 - Certaines particularités de « l’exception » française, racontées aux Anglo-Saxons

GSM

Certaines particularités de « l’exception » française…
 
Comme exposé précédemment, le vieux contentieux entre bourgeoisie possédante et monde du travail est un clivage qui fige la bourgeoisie dans une position repliée sur elle-même (étant très minoritaire), dans une mentalité archaïque. Elle est cependant capable de déployer beaucoup d’imagination pour tenter de gagner… Les conflits contre les travailleurs sont donc gagnés par la ruse et la force…
 
En découlent les conséquences suivantes :
 
-Développement exagéré du management par la peur, au détriment du management par négociation ou participation.
 
-Freinage des améliorations des conditions de travail, comme par haine et vengeance sur le prolétariat.
 
-Tentatives de division du prolétariat par la classe dirigeante pour installer la discorde entre travail privé et fonctionnaires.
 
Prosélytisme débile avec des raisonnements binaires…
 
-Accumulation maladive et monopolistique des richesses et abandon progressif des intéressements de travailleurs au résultat des entreprises.
 
-Nous avons le seul patronat d’Europe et peut-être même le seul au monde, qui ne veut pas employer de jeunes, ni de vieux ! Un jeune embauché doit avoir 5 ans d’expérience !
L’emploi n’est facile qu’aux 30 à 50 ans. Mais quels sont les mécanismes obsolètes de la pensée patronale ? (Il faut penser à cela pour comprendre le soulèvement des Français contre cette réforme des retraites : Moins de durée de travail à cause de préjugés imbéciles = pensions de retraites misérables. Les jeunes Français savent cela et repousser de deux ans l’âge de la retraite, c’est avoir une durée d’emploi amputée de deux ans de plus)
 
-Pire : Il y a peu de temps une négociation difficile s’est conclue entre ouvrier et syndical paronal (MEDEF)… Sarkozy a fait annuler l’accord et supprimer les concessions qui convenaient à tous. Y a-t-il ce genre d’immixtion brutale de l’état, dans la négociation, dans les autres pays ? NON !
 
-Sarkozy, se substitue aux syndicats patronaux pour imposer unilatéralement, sans aucune négociation ! Y a-t-il cela dans les autres pays ? NON !
 
De quoi se plaignent les Français ? Précisément de subir des mesures, des lois, des décrets arbitraires, imposés et inéquitables !
 
Le refus de négociation est dans le camp de la grande bourgeoisie et encore plus de la part de Sarkozy ! « SARKOZY EST PLUS ROYALISTE QUE LUI-MÊME ! »… Il ne veut pas obtenir de consensus, mais seulement imposer par la force, des mesures qui ne profitent qu’aux riches et qui précarisent un peu plus les faibles et les pauvres…
 
La bourgeoisie s’est enrichie ! La classe moyenne s’est appauvrie, les pauvres sont devenus miséreux et placés hors statistiques. Rien n’est fait pour réindustrialiser ni créer des emplois.
CERCLE VICIEUX
....................

 

Certain peculiarities of « the French exception »…
 
As exposed previously, the old dispute between wealthy bourgeoisie and world of the work is a cleavage which congeals the bourgeoisie in a position folded up on itself (being very minority), in an archaic mentality. It is however capable of displaying a lot of imagination to try to win… The conflicts against workers are won by guile and force …
 
The following consequences ensue from it :
 
- Development exaggerated with fear management, to the detriment of management by negotiation or participation.
 
- braking of the improvements of the conditions of employment, as by hatred and vengeance on the proletariat.
 
- Attempts of division of the proletariat by the ruling class, to settle the discord between private work and civil servants.
 
Weak proselytism with binary reasoning…
 
- Sick and monopolistic accumulation of the wealth and progressive desolation of workers' profit-sharings in the result of companies.
 
- We have the only employers of Europe and maybe even the only one to the world, which does not want to employ young people, nor old men ! An engaged young person has to be 5 years old of experiment ! How das he do ?
The employment is easy only to 30 in 50 years. But what are the obsolete mechanisms of the employers' thought ? (It is necessary to think of it to understand the uprising of the Frenchmen against this reform of the pensions : less working time because of imbecile prejudices = miserable pensions. The young Frenchmen know it and to push away two years the age of the pension, it is to have a duration of employment amputated of two years more)
 
-Worse : not long ago a difficult negotiation ended between labor and trade-union paronal ( MEDEF) … Sarkozy made cancel the agreement and kill the concessions which were convenient for all. Is there this kind of rough intervention of the state, in the negotiation, in the other countries ? NO !
 
-Sarkozy, substitutes itself for employers associations to impose one-sidedly, without any negotiation ! Is there it in the other countries ? NO!
 
About what complain the Frenchmen ? Exactly to undergo measures, laws, arbitrary, compulsory and inequitable decrees!
 
The refusal of negotiation is in the camp of the upper middle class and even more on behalf of Sarkozy! « SARKOZY IS MORE ROYALIST THAN HIMSELF ! » … He does not want to obtain from consensus, but only to impose by the force, measures which benefit only the rich and which make precarious more and more the weak and the poor men…
 
The bourgeoisie grew richer and richer ! The middle class became impoverished, the poor men became miserable and placed except statistics. Nothing is made to re-industrialize or create employments !
 
VICIOUS CIRCLE !

 

Posté par zalandeau à 08:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

29 mai 2018

Mémoires et radotages (177) – Mamoudou, rue Max Dormoy

GSM

Il s’en passe des choses rue Max Dormoy à Paris.
Ce que je constate, à travers tous les comptes rendus de cet événement extra-ordinaire, c’est qu’il n’est pas raconté que le voisin du petit garçon est apparu sur le balcon d'à côté,  qu’il s’est penché et a ramené le gamin près de la séparation en tenant fermement sa main droite… C’est au moment où le voisin se préparait à hisser l’enfant de son coté, que Mamoudou est arrivé comme un diable surgi de sa boite pour tirer le petit par le bras gauche et le ramener sur son propre balcon…
Le petit enfant aurait été sauvé de toute façon…
 
Mais ceci n’enlève absolument rien à l’acte de Mamoudou, qui n’a écouté que son courage et son abnégation pour porter secours à ce petit qui allait tomber. Quand Mamoudou a commencé à grimper, le voisin n’était pas encore sorti voir ce qui se passait et donc Mamoudou était le seul à pouvoir sauver la vie du gamin en grand danger.
Mamoudou a mis sa propre vie en danger spontanément, pour porter secours et ça c’est très émouvant et ça fait de lui un de ces héros rares mais souvent anonymes dont la société a tant besoin…
 
C’est pourquoi j’estime que, au-delà d’une médaille en chocolat, cet émigré en situation irrégulière a amplement mérité de la France, par son acte de dévouement envers la société Française toutes les facilitations que l’état Français fera pour cet homme brave, courageux et citoyen… Il mérite largement d’être régularisé et même naturalisé Français, si toutefois il le souhaite
 
Reste à espérer que sa famille ne soit pas trop nombreuse, car je sais bien qu’elle va déferler au nom du regroupement familial…
 
Il est toutefois fort regrettable que son acte de courage soit détourné et exploité par le pouvoir à des fins électorales et pour influencer l’opinion dans le sens d’une acceptation du phénomène migratoire… Ce n’est pas parce que l’on récompense un migrant méritant, qu’on doit succomber sous l’invasion des pique-assiettes…
 
Nota bene : Certes, ce Malien (bientôt Français) est très athlétique et courageux… Mais je me dis que les habitants de l’immeuble devraient changer de résidence… Cet évènement pourrait inspirer des monte-en-l’air pour venir cambrioler leurs appartements…
 
Enfin, encore une fois bravo pour Mamoudou. Si j’avais encore mon entreprise et si on ne lui avait pas proposé de rentrer chez les pompiers, je l’aurais volontiers embauché dans ma boite… En situation régulière, bien entendu… Et si toutefois il est aussi courageux pour travailler que pour escalader...
 

Posté par zalandeau à 10:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


27 mai 2018

Tu es mon espérance

GSM

Je t'aime, mon amour.
Tu es mon espérance.
Le pourquoi de toujours,
Le parfum de l'enfance.
A un désir sucré,
De tes lèvres étoiles,
Ton sourire soleil,
Enlève tous les voiles.
Et tes baisers nacrés,
Tous doux, à ton éveil,
Donnent une symphonie,
À nulle autre pareille.
Tu es amour, tu es espoir,
Tu es baume en mon coeur.
Avec toi ma chérie,
Nous vivrons le bonheur.
Ce soir, mon amour fou,
Chantera ma passion.
Et loin du désespoir,
Qui brisait notre vie,
Nos mots seront si fous,
Pour battre à l'unissons...

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

26 mai 2018

Entrainement de mon fils pour son entretien

GSM

Entrainement par écrit de mon Toto. Je lui mets des questions, il répond et je fais mes commentaires. Réalisé le 6 novembre 2014
 
En rouge mes suggestions
 
Quelles sont vos qualités ?
Sérieux, consciencieux, honnête, minutieux, méthodique (je demande à voir), serviable, obstiné (mais préciser pas têtu)
Recherche dans tes souvenirs (études, boulot, vie courante) des exemples pour justifier. N’oublie pas de phraser : Su jet, verbe, complément, en option adjectif voire adverbe
 
Quels sont vos défauts ?
Peut-être trop minutieux, trop gentil, (mais tu tâches de te corriger), manque d’expérience, mais j’ai envie d’apprendre (Hum, hum ?), je fume trop, mais c’est à cause de mon anxiété de ne pas trouver de travail, timidité (nécessairement il va s’en apercevoir, donc autant le dire mais en rajoutant : mais j’en suis conscient et je fais des efforts pour arranger cela au fil du temps).
 
Comment avez-vous employé votre temps depuis 2011 ?
Recherches d’emplois nombreuses : offres et candidatures spontanées.
Dis que tu fais des relances quand tu as la possibilité d’avoir les coordonnées téléphoniques. Marche à pied, vélo et toutes les semaines je vais jouer au foot avec mes copains. Développe !
 
Que faisiez-vous chez votre premier employeur ?
Gestion de commandes, tenue des délais, je devais faire preuve de diplomatie. Oui, mais là, il va penser que c’est ta timidité qui t’as empêché d’avoir les résultats suffisants. Cf la question suivante…
 
Pourquoi votre employeur ne vous a pas gardé ?
CDD de Remplacement… Ouais ! Sois convainquant ! Enfin le mieux serait que tu ne te montrasses pas timide, comme ça tu n’aurais pas à parler de timidité à la 2ème question
 
Pourquoi n’avez-vous pas trouvé de travail depuis 2011 (Intérim) ?
Objectifs assez précis, peut-être trop, manque d’expérience (tout le monde demande des candidats avec 2ans d’expérience). Sinon, c’est « votre profil ne correspond pas… », ou bien pas de réponse, vous savez c’est très démoralisant. Mais pourtant vous voyez, je n’abandonne pas !
Quant aux sociétés d’intérim, elles vous appellent seulement pour vous demander est-ce que vous savez faire ceci ou cela, toujours des moutons à cinq pattes…
A dire en premier : Il y a peu d'emplois. De plus par chez nous les emplois sont pourvus par piston : le père fait embaucher son fils, c'est très cloisonné… Et mon père a toujours travaillé très loin dans le bâtiment, ce qui n’est pas du tout ma branche…
 
Qu’est-ce qui vous a poussé à postuler chez nous ?
Je suis intéressé par les techniques avancées et ce que vous faites va dans le sens de mes recherches. Ouais, développe, développe !

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

25 mai 2018

France 2 - 22 mai 2018 - Cash Investigation - Affaire Sarkozy Kadhafi

GSM


Si la vidéo ne fonctionne pas cliquer sur le lien ci-dessous :

https://zalandeau.blogspot.fr/2018/05/france-2-22-mai-2018-cash-investigation.html

Si cela ne fonctionne toujours pas :

https://www.france.tv/france-2/cash-investigation/501683-affaire-sarkozy-kadhafi-soupcons-sur-des-millions.html

Il est vrai que la vidéo est bloquée sur le monde entier sur youtube, sauf pour moi, qui l'y ai mise :

 

Posté par zalandeau à 08:45 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

24 mai 2018

Le Satyre du Sofitel...

GSM

En plein bonheur Dimanche 15 mai 2011, alors que nous revenions de notre lune de miel d'une journée, j'allumai la radio...
 
Combien fus-je surpris par cette information incroyable concernant le DSK ?...
 
Puis j'ai fugacement envisagé la possibilité d’un piège pour éliminer le futur candidat à l'élection présidentielle. Ensuite, j'ai pensé à une petite opportuniste capable de s'enrichir dans un chantage au viol...
Je me disais que sa réputation de charmeur était en contradiction avec une attitude de prédateur criminel, puisque si les femmes lui tombent dans les bras, pourquoi les attraper de force...
Puis enfin, j'ai commencé à mettre en doute cette réputation d'homme charmeur qui était diffusée sur le personnage. D'ailleurs ne ressemblait-il pas plutôt à un gros babouin qu'à Alain Delon ?...
 
Et les éléments que nous apprenions depuis, m'ont amené vers la possibilité que le président du FMI soit un obsédé sexuel compulsif dont on ne connaissait pas encore la face cachée de prédateur...
 
J'ai été très étonné des propos des médias, daubant sur la honte des Français, sur le scepticisme des Français, sur l'indéracinable thème du complot parmi les socialistes, sur le dégoût renforcé des Français à l’égard des politiciens...
 
Oui, très étonné, parce que personnellement, je n'ai rien ressenti de tout cela.
Ce n'est pas parce qu'un personnage est violeur, que tous les Français le sont, ce n'est pas parce qu'on accuse un homme qu'il est coupable, ce n'est pas parce qu'il y a une brebis galeuse que le PS doit se saborder. Nous verrons bien et cela ne change pas mes sentiments politiques, citoyens ni patriotes...
 
Ce qui change, c'est que les socialos, après avoir assuré DSK de leur soutien, se rendent compte qu'ils auraient mieux fait de tourner sept fois leurs langues dans leurs bouches avant de parler (comme d'hab), que la disparition de leur leader charismatique virtuel est une chance étant donné son penchant pervers (il valait mieux que cela se passe maintenant plutôt que pendant la période électorale où pendant le mandat après qu'il soit élu président-violeur de gauche, ce qui aurait fait mauvais genre), que la diminution des candidats possibles dans la primaire des socialos va changer la donne, que les candidatures à droite et au centre vont foisonner et fragiliser la droite ce qui compensera l'émiettement de la gauche.
 
Personnellement, comme beaucoup de gens, écœurés par la perspective de n'avoir comme alternative à Sarko-le-fou qu'un ancien directeur du FMI ardent défenseur du libéralisme et de la mondialisation, je suis énormément heureux de pouvoir enfin avoir un choix autre que le DSK... OUF, Bon débarras ! Juste ou injuste, peu importe, c'est un signe du destin !...
 
Alors ? Qui dit que les Français sont malheureux ? Moi je suis heureux ! On va peut-être avoir enfin un président NORMAL !! J'ai dit peut-être !... 
 

Alors, heureux ????

 

NDLA : Nous ne connaissions pas encore la possible candidature de Flamby, ni encore moins son slogan de "Président normal"... Comme quoi... Il a du me lire, ce n'est pas possible autrement ! :) :)

Mais s'il a copié l'expression... Il n'a pas été le président normal que nous attendions, loin s'en faut !

Posté par zalandeau à 08:47 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,