07 décembre 2018

Mémoires et radotages (193) - J'ai très mal à la France

GSM

Ce n'est qu'un dessin, mais il traduit bien le dessein malsain de cette caste de premiers de cordées qui a pris le pouvoir : Tout pour notre gueule, rien pour les autres... Entêtés et aveugles...
 
On garde le cap
 
 
Je ne trouve pas ce dessin drôle, mais plutôt très dramatique et surtout très pertinent (Merci à Jielleaime qui me l'a envoyé) !
 
Le petit malin, ou du moins qui se croyait malin et qui a voulu imposer au peuple de France, les idées des patrons de la finance et se comporter comme un roi absolu, va déchanter... 
Il n'a même pas été capable de savoir jusqu'où il ne fallait pas aller, ni quand il faut savoir lâcher un peu... Et maintenant, la colère s'est transformée en haine. Ce ne sont plus quelques petites mesurettes malsaines qu'il faut annuler, mais c'est sa peau que les gens veulent !
 
Voilà ce que c'est que d'ignorer le peuple du haut d'un mépris qui a engendré la haine, la violence et qui créera les pires excès et les pires déséquilibres économiques, sociaux, financiers...
 
Il a voulu l'opulence des uns, aux dépens des autres, il crée ainsi la misère de tous dans ce chaos que risque de devenir la France !
Sa stratégie actuelle est de jouer le pourrissement ainsi que le retournement de l'opinion publique. J'en veux pour preuve la diffusion en boucle, toute la semaine, des violences de samedi 1er décembre par les médias. Si cela échoue, sa seule solution bientôt sera de proclamer la loi martiale et de se faire voter les pleins pouvoirs par ses complices majoritaires de l'assemblée...
Mais pour la France, la seule meilleure solution pour éviter le chaos, serait son départ ou à tout le moins, la dissolution de l'assemblée...
 
Mais Macron, a-t-il jamais pensé à la France ?
 
Macron démission !
 

Posté par zalandeau à 09:46 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :


06 décembre 2018

Ma chronique – Les folies en Sarkozye : Ça continue !

GSM

©zalandeau, le samedi 13 juin 2009


Loi Bachelot : Ils ont fait reculer le gouvernement ! Ils l’ont mis à genoux !… C’est invraisemblable, mais c’est vrai !…
Mais qui ? Est-ce que je parle des personnels des Hôpitaux, dont les manifestations ont été intenses et généralisées ? Est-ce que je constate la victoire des patients si impatients d’être soignés ?...
Non, pas vraiment… Le syndicat de la médecine générale, par la voix de Jean Pierre Davant président de la Mutualité française s’agace : « On assiste à de vrais reculs dans les soins et la santé ». Frédéric Pierru, sociologue au CNRS s’alarme : « Il semble que l’on va vers un double mouvement : la dérégulation croissante de la médecine de ville, d’un coté ; la déstructuration autoritaire et la paupérisation du parc hospitalier public au profit du secteur lucratif, de l’autre ».
En fait le gouvernement dans sa loi HPST a reculé sur quoi ? Les dépassements d’honoraires ne seront pas encadrés (alors qu’ils seront sanctionnés chez le patient moins remboursé !). Les gardes et les astreintes ne seront pas obligatoires, laissant s’accroitre le flot des admissions aux urgences. La légalisation de « testing » dans les cabinets médicaux pour traquer les refus de soins aux bénéficiaires toujours plus nombreux de la CMU est abandonnée. Même la liberté d’installation, qui sacrifie des déserts médicaux aux intérêts de médecins dont nous finançons les études avec nos impôts est préservée…
Sans manifestation, simplement parce que les médecins libéraux sont protégés par le libéralisme du Roi-Président, ils ont obtenus tout ce qu’ils ont demandés au détriment de la santé des Français… Français : crevez, si vous n’avez pas de pognon !

Tous perdants, sauf les libéraux !

 

Les lycées et les collèges : devraient rester ouverts les week ends et pendant les vacances, pour accueillir les élèves… Ah ! Que voilà une de ces belles idées à la con (maintenant coutumières) de notre brillantissime monarque à l’omniscience divine !
 

Moi, j’ai une autre idée… Quand nous lui aurons repris le pouvoir, je suggère qu’il reste le cul en l’air en levrette nuit et jour et tous les week ends, afin que les 64 millions de Français puissent le sodomiser à leur tour… (Pour les 32 millions de femmes, l’utilisation d’un sex toy « made in France », permettra la ré-industrialisation du pays dans la fillière plastique)…

Note de l'auteur : Cette situation de 2009 est à rapprocher de la situation actuelle... Quelles différences ? Savoir reculer, savoir respecter, savoir écouter, ce que le Macron actuel ne sait visiblement pas faire...
 

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

05 décembre 2018

Idéologie écologique - La Macronnerie est au pouvoir (2)

GSM

AFP / DANIEL ROLAND :
 
« Or, contrairement à ce que croient la plupart des gens, soumis à une propagande continuelle des politiques et des industriels, la voiture électrique n’est pas plus vertueuse pour le climat que la voiture thermique, essence ou diesel.
 
Ce sont là les conclusions d’une étude, déjà ancienne, de l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (Ademe),ignorées délibérément par le gouvernement (Élaboration selon les principes des ACV des bilans énergétiques, des émissions de gaz à effet de serre et des autres impacts environnementaux induits par l’ensemble des filières de véhicules électriques et de véhicules thermiques à l’horizon 2012 et 2020, (novembre 2013).
 
Sachant que ces voitures servent essentiellement à des trajets courts, il est probable que le kilométrage nécessaire pour s’estimer « vertueux » ne sera jamais atteint.
 
De plus, tout le CO² émis par une voiture électrique est envoyé dans l’atmosphère avant même que ne soit parcouru le moindre kilomètre.
 
Alors qu’il est partout prétendu que la voiture électrique n’émet pas de particules fines, comme le signale le magazine Science et Vie (janvier 2015), « les pneus, les freins et l’usure des routes émettent presque autant de microparticules que le diésel ».
 
La voiture électrique émet certes moins de particules que la voiture thermique, puisqu'elle ne dispose pas d’un pot d’échappement, mais elle possède bien des freins, des pneus, et roule sur le goudron !
 
Au final, la voiture électrique n’est pas plus écologique que la voiture thermique.
L’argent public consacré à son développement est donc totalement injustifié.
 
Or, il s’agit de sommes astronomiques :
 
– Le gouvernement a lancé un plan d’installation de 7 millions de bornes de rechargement à environ 10 000 euros pièce, soit un coût d’environ 70 milliards d’euros.
Il est d’ailleurs poignant de voir les élus de petites communes, croyant faire un geste pour l’environnement, casser la tirelire municipale pour s’offrir une borne ;
 
– Le bonus « écologique » à l’achat d’une voiture électrique dépasse 10 000 € par véhicule, souvent complété par une prime de la région.
 
La quasi-totalité des acheteurs sont des ménages aisés, car ces véhicules sont très chers : une fois de plus, l’argent de tous est offert aux plus privilégiés.
 
En réalité, au pays de l’atome, tous les moyens sont bons pour « booster » la consommation d’électricité, en baisse continue depuis des années.
Car la voiture électrique en France peut être considérée comme une « voiture nucléaire » : la quasi-totalité des bornes de rechargement installées sont branchées sur le réseau électrique ordinaire, à 80 % nucléaire.
 
Il ne faut pas se laisser abuser par les certificats mis en avant par M. Bolloré et ses Autolib (Paris), Bluecub (Bordeaux) et Bluely (Lyon), assurant qu’elles sont rechargées aux énergies renouvelables : il ne s’agit que de jeux d’écriture ; l’électricité utilisée est la même qu’ailleurs.
 
Nous ne faisons pas ici la promotion de la voiture thermique, elle-même une calamité environnementale.
 
Mais, justement, personne n’aurait l’idée d’offrir 10 000 euros à l’achat d’une voiture diesel, de lui réserver des places de stationnement et de remplir son réservoir à prix cassé…
 
C'est une très bonne analyse démontrant que nos politiques (et les verts) nous font du spectacle:
 
La paranoïa du diesel ne concerne que les automobilistes !!!
 
Les Poids lourds, Autocars, Navires, sont exclus ! 
 
 Juste pour situer le degré de paranoïa des plus virulents détracteurs du véhicule diesel,  il faut leur révéler les données de l’'industrie maritime qui a démontré qu'en considérant la taille des moteurs et la qualité du carburant utilisé, les 40 plus gros navires-cargos du monde polluent autant que l’ensemble des 760 millions d’'automobiles de la planète.
Vous savez, ces porte-conteneurs qui nous alimentent en produits que l’on fabriquait dans nos usines délocalisées, aujourd’hui, ils brulent chacun 10.000 tonnes de carburant pour un aller et retour entre l’Asie et l’Europe.
Ces malheureux 40 navires font partie d’une flottille de 3.500, auxquels il faut ajouter les 17.500 tankers qui composent l’ensemble des 100.000 navires qui sillonnent les mers.
Pour ne pas quitter le domaine maritime, rappelons que la flotte de plaisance française est d’environ 500.000 unités, dont 5.000 yachts de plus de 60 mètres, et que le plus moyen de ceux-ci brule environ 900 litres de fuel en seulement une heure, alors que les 24 % de foyers français qui se chauffent au fioul ont du mal à remplir leur cuve pour l’hiver.
 
Pour continuer sur le chemin de la schizophrénie paranoïde, prenons en compte toute la flottille de pêche et les 4,7 millions de poids lourds en transit à travers la France et les milliers d’avions qui sillonnent le ciel.
 
Pour compléter cette petite fable, n’oublions pas l’indispensable domaine agricole où la consommation moyenne d’énergie est de 101 litres de fuel par hectare. »
 

Posté par zalandeau à 09:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

04 décembre 2018

Enquête Harris Interactive pour RTL et M6

GSM

 
Enquête réalisée en ligne le 2 décembre 2018 après la fin de la réunion de crise tenue à l’Élysée. Échantillon de 1 016 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).
 
Avec 72% de soutien aux Gilets Jaunes, l’attitude des Français est inchangée en 15 jours. Même s’ils condamnent les violences, ils décorrèlent le fond de la forme à laquelle certains ont recouru. D’ailleurs le gouvernement est critiqué pour son (in)action (90% des Français estimant qu’il n’a pas été « à la hauteur des événements) sans pour autant majoritairement considérer que l’armée devrait intervenir si de tels actes de violence devaient à nouveau se reproduire. Et ce quand bien même une dimension de transformation en mouvement insurrectionnel n’apparaitrait pas saugrenu aux yeux d’une forte majorité des personnes interrogées. Que faire dans ce contexte ? En premier lieu… répondre à des questions relatives au pouvoir d’achat et pas forcément du prix du carburant : réindexation des retraites et augmentation du SMIC sont plus cités que l’annulation de nouvelles taxes sur le carburant. Dans ce contexte, les traits d’image d’Emmanuel Macron ne s’améliorent pas. Jugé « arrogant », « déconnecté des réalités des Français », et « trop autoritaire » (et plus encore qu’il y a deux semaines), le Président peine à être jugé « courageux » (42%, -9), « compétent » (31%, -7), « sympathique » (29%, -8) ou encore « rassurant » (17%, -7).
Au final les violences n’ont pas atteint fortement le regard des Français à l’égard du mouvement.

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

03 décembre 2018

Idéologie écologique - La Macronnerie est au pouvoir (1)

 

GSM

 

Carlos Tavares (patron de PSA) :

 

« Le monde est fou. Le fait que les autorités nous ordonnent d'aller dans une direction technologique, celle du véhicule électrique, est un gros tournant.

 

Je ne voudrais pas que dans 30 ans on découvre quelque chose qui n'est pas aussi beau que ça en a l'air, sur le recyclage des batteries, l'utilisation des matières rares de la planète, sur les émissions électromagnétiques de la batterie en situation de recharge?

 

Comment est-ce que nous allons produire plus d’énergie électrique propre ?

Comment faire pour que l’empreinte carbone de fabrication d’une batterie du véhicule électrique ne soit pas un désastre écologique ?

Comment faire en sorte que le recyclage d’une batterie ne soit pas un désastre écologique ?

Comment trouver suffisamment de matière première rare pour faire les cellules et les chimies des batteries dans la durée ?

Qui traite la question de la mobilité propre dans sa globalité ?

Qui aujourd’hui est en train de se poser la question de manière suffisamment large d’un point de vue sociétal pour tenir compte de l’ensemble de ces paramètres ?

 

Je m'inquiète en tant que citoyen, parce qu'en tant que constructeur automobile, je ne suis pas audible.

 

Toute cette agitation, tout ce chaos, va se retourner contre nous parce que nous aurons pris de mauvaises décisions dans des contextes émotionnels. » 

 

STÉPHANE LHOMME :

(Directeur de l’Observatoire du nucléaire) :

 

« - Le cycle de vie d’un véhicule électrique le rend aussi polluant qu’un véhicule thermique.

 

Le subventionner n’a pas de sens, explique le directeur de l’Observatoire du nucléaire, Stéphane Lhomme.

 

La fabrication des batteries est tellement émettrice de CO² qu’il faut avoir parcouru de 50 000 à 100 000 km en voiture électrique …. Pour commencer à être moins producteur de CO² qu’une voiture thermique.  Soit 15 à 30 km par jour, 365 jours par an, pendant 10 ans ! »

 

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,


02 décembre 2018

Ma chronique - La vie est belle en Sarkozye !!!

GSM

Ecrit le lundi 29 novembre 2010
 
De quoi nous plaignons-nous ? On est bien informé ! Tout va bien sous Sarko le tsar Stalinien de la France des beaufs !
 
Je viens de recevoir une brochure de la Propaganda Staffel gouvernementale au sujet des retraites...
"De plus vous avez droit à ci, à ça, patin, couffin..." (On nous énumère ce qui n'a pas changé, comme si c'était des avantages octroyés par ce pouvoir bienveillant). Evidemment, vu qu'il n'y a que du "moins" dans la loi nouvelle, comment trouver du "plus" ? Alors on s'attribue les anciens acquis sociaux...
 
C'est comme l'information sous tutelle... Avec Pernaud, tout est beau ! Avec Ferrari, l'actualité sourit ! avec Pujadas, les soucis s'effacent !
 
Vive le journal de TF1... Je vais bien tout va bien !
 
"Nous allons retrouver un petit artisan dans la creuse..." (Oui ça il faut le passer à l’antenne !).
 
"La criminalité à fortement augmenté..." (Pas question ça n'intéresse pas les télespectateurs).
 
"Il existe une auberge bien sympathique dans le loir et cher..." (Voilà un reportage qu'il est bon !).
 
"Le chômage a diminué parmi les centenaires..." (Comment ça, c'est idiot ? Mais ils ne s'en apercevront pas, ils faut leur susurrer ça sans les réveiller).
 
"Les commandos terroristes de ben laden... " (Supprimez ça, ils vont pas digérer !).
 
"Les délocalisations ont augmenté..." (- Mettez "cessé" ! - Mais, c'est faux ! - Mais nooooon, c'est une information lissée ! - Ah bon !).
 
Vive la désinformation !
  

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :

01 décembre 2018

Pauvres vies

GSM

Pauvres vies, pauvres êtres, demandant au ciel ce que la vie refuse. Pauvres hères, asservis aux passions dévorantes.
Pauvres créatures en fusion de volupté, mais aux cœurs secs, ne comprenant pas que l’amitié se mérite.
Pauvres amis sincères trompés par l’apparence des mots.
Pauvres vies en sursis dans le silence assourdissant de l’égoïsme.
Pauvres cyniques aux appétits féroces, jamais repus de dévorer leurs semblables et qui finiront ou pas, dans les affres de l’enfer.
 
L’humaine condition est la pire qui soit, porteuse de la mort et du néant.
 

Posté par zalandeau à 09:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

30 novembre 2018

Mémoires et radotages (192) – Gilets jaunes – Réponse Jupitérienne

GSM

Écrit le 29 novembre 2018.
 
Cette fois-ci, le locataire à titre gratuit de l’Élysée a choisi ses mots, lors de son discours de mardi 27 mars 2018… Il a banni toute expression dédaigneuse et a même fait mine de ne plus arborer son arrogance habituelle…
 
Oui, mais… Répondre à coté de la plaque, parler d’autre chose et botter en touche vers des palabres territoriales lointaines… Est-ce une réponse valable ?
 
Dans un sketch, Coluche disait : J’ai écrit à la sécurité sociale, elle m’a répondu « Dites-nous de quoi vous avez besoin, on vous expliquera comment vous en passer »… Et bien cette boutade dont tout le monde rigole est finalement bien plus sensée que la réponse faite par son Altesse Royale…
 
En effet répondre à des gilets jaunes, mécontents du coût de la vie et de l’injustice fiscale : « L’essence est trop chère ? Achetez une chaudière » ou bien « Changez de voiture », c’est encore plus estomaquant, me semble-t-il !
Le gilet jaune qui ira voir son organisme de HLM pour demander une nouvelle chaudière, n’est pas encore né. Qu’est-ce que cela lui rapporterait ? Et puis quand on a du mal pour faire le plein, n’est-on pas à cent lieues de pouvoir changer de voiture, à moins qu’elle soit gratuite…
Ils sont venus sur les ronds-points et dans la capitale avec leurs questions, il est venu à la télé avec ses réponses, qui n’en sont pas…
 
Alors, en fin de compte, n’était-elle pas très présente cette arrogance, dans ce discours complètement autiste ?
 
Ignorer le peuple est la plus grande insolence.
 

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

29 novembre 2018

Le dogmatisme

GSM

On parle souvent des méfaits du dogmatisme des religions. Et du coup, tout le monde crie haro sur les religions.
 
Mais a-t-on pensé au dogmatisme tout court ?
 
Qui est touché ? Énormément de gens sont touchés par le dogmatisme. La doxa de l’inéluctabilité libérale, par exemple, impacte beaucoup de personnes, ne serait-ce qu’en France ! Et dans cet exemple particulier, il s'agit d'un endoctrinement de masse, même si peu de monde s'en aperçoit ! En politique, il y a des dogmatismes de gauche, des dogmatismes de droite, qui se traduisent souvent (pas toujours) par l’appartenance à un parti.
 
Quelle définition personnelle puis-je donner ? Le dogmatisme c’est l’assimilation d’assertions que l’on ne remet pas en cause.
C’est l’exact contraire de la sagesse, bien évidemment, comme c’est le contraire de l’esprit scientifique et du progrès…
 
Il ne faut pas croire que le dogmatisme est le seul fait des réactionnaires. Ou bien alors faut-il penser que les réactionnaires sont aussi bien de droite que de gauche. C’est une attitude conservatrice que l’on ne détecte pas chez soi, mais chez l’autre : Mon idéalisme est un dogmatisme (ou idéologie) pour l’autre. Et vice-versa !
 
J’ai eu la chance de fréquenter beaucoup de gens de milieux et d’opinions très différents. Je tiens à dire que ces gens avaient en commun une certaine extraversion. Même avec des idées différentes nous comprenions l’opinion de l’autre et cela enrichissait nos idées.
La communication virtuelle a renfermé beaucoup d’individus dans une introversion qui ne permet pas de sortir du dogme personnel.
 
C’est ainsi que les positions se figent, que la société devient plus sèche, plus inhumaine, plus intolérante… Bref que les gens deviennent plus cons !
 

Qu’est-ce que cela augure pour l’avenir ? Je ne sais pas, car, fort heureusement, la situation catastrophique que nous vivons, réveille parfois les consciences et la pensée et donc il est possible qu'un sursaut fasse revenir à la réalité...

 Ecrit le 4 juin 2014

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

28 novembre 2018

Les liens qui rompent

GSM

Un homme a acquis des cordes.
Tout le monde lui dit "Ces liens sont solides, je vous le garantis".
Il le croit, forcément, c'est si fortement dit, avec assurance et d'un ton rassurant.
L'homme, prudent, se dit " un jour, je me servirai de ces cordes, elles me seront d'un grand secours et me sauveront la vie. Pour ne pas être pris au dépourvu, je vais tester leur solidité". A la moindre traction, tous les liens se rompirent.
A cette constatation, notre homme respire "Il vaut mieux maintenant, que pendant l'escalade".
Il jeta ces liens et s'en trouva soulagé.
 
Moralité :
 1°) Ne vous embarrassez pas de liens défectueux.
 2°) L'homme prudent jura qu'on ne l'y reprendrait plus et changeât de fournisseurs.
 3°) L'homme prudent n'est pas vaniteux.
 4°) Mentir peut être pire que de ne rien dire.
 5°) Notre homme partit sans un regret, sans un adieu
 
La parabole peut être comprise pour peu qu'on soit sincère, ou qu'on ait un cœur pur.
 

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :