08 juin 2019

Nous, les Papy boomers...


 
Nous avons vécu une jeunesse d'espérance et de renouveau, de progrès et de liberté...
 
Nous nous voyions porteurs d'un âge meilleur pour l'humain, alors que nous étions déjà au plus haut du cycle de la prospérité et du bien-être commun...
 
Maintenant, l'avenir est sombre, plus noir que jamais. Les jeunes sont sans espérance, parce qu'il n'y a aucune porte dans les murs qui les entourent.
 
A qui la faute ?
 
En grande partie la nôtre. Que ce soit par notre activité au sein d'un système pervers qui broie l'être, ou par une complicité volontaire ou inconsciente en commettant les mauvais votes avec les mauvais bulletins...
 
Il y a trop de misère et de désespoir dans cet ex-très beau pays que fut jadis la France, ma patrie...
 
Et mon cœur saigne de voir l'héritage pourri que nous laissons à la chair de notre chair, à nos enfants, pour lesquels nous voudrions le meilleur, mais pour lesquels nous avons contribué à supprimer les moyens d'y parvenir...
 
Nous avons installé cette caste de rapaces, souvent inconsciemment. Nous avons laissé se répandre des dogmes égoïstes et inhumains...
 
Nous avons laissé notre civilisation se diriger vers l'autodestruction...
 
Je pourrais demander pardon à la jeunesse actuelle, si ce n’était que certains de ces jeunes (Exemple : Macron) ont beaucoup plus de responsabilité que moi dans ce chaos ... Alors non !
 

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :


07 juin 2019

Laïcité et foi républicaine (2)


GSM

Écrit par Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste, publié dans « Pathologies de la démocratie » en 2005, réédité en 2009.
 
Entre les démocraties naissantes et les démocraties adultes, la question de la foi républicaine ne se pose plus dans les mêmes termes.
Dans les démocraties naissantes, la foi républicaine commençait à peine à se déliter, car la révolution scientifique n’avait pas encore accompli la mort de Dieu.
Aujourd’hui, le déicide a été accompli et chacun subit les affres de la dissolution de la foi républicaine.
Comment la restaurer sans pour autant régresser et en revenir à la situation qu’ont connue les démocraties naissantes ?
Comment préserver les démocraties adultes d’un retour en force du religieux ?
 
Un principe semble être en mesure de relever le défit du Transcendant sans le dogme : La laïcité !
Oui, paradoxalement, la meilleure façon de protéger la relation au Transcendant reste le choix de la laïcité.
Pourquoi ?
Parce que, au-delà du principe de protection accordé aux croyances spirituelles, elle demeure le garant de la liberté de conscience.
La Laïcité, si elle ne fait plus allégeance à Dieu, fait définitivement allégeance à l’homme et en cela, elle est la nouvelle modalité de la foi républicaine.
 
… On a beaucoup ferraillé, ces deux dernières années (NDLR : 2004-2005), au sujet de la laïcité et du laïc…
 
… Pour autant, ce choc des laïcités témoigne d’une interrogation plus profonde : Quel modèle de société voulons-nous pour demain ?
Celle du pluralisme communautariste ou celle de l’unité républicaine ?
Plus trivialement, celle du melting-pot (où tout est objet de fusion et de métissage), ou celle de la salade bowl, remplie de multiples ingrédients qui ne se mélangent pas ?
 
NDLR : Lorsque les communautés ne se mélangent pas, le principe républicain ne parvient plus à pénétrer ces véritables états dans l’état que sont chacune des communautés. De plus la friction entre chaque communauté provoque à chaque fois des haines et des poussées de rejet et de violences, tout simplement parce que contrairement aux Etats-Unis, où l’espace est infini et permet l’isolement des communautés, nos pays de la vieille Europe ne le permettent pas.
 
De plus, quand l’économie et l’activité de toute la société s’interpénètrent, comme c’est le cas dans nos pays, comment peut-il se faire que chacun applique des règles différentes et incompatibles ?
 
Je crois personnellement, que la volonté d’affaiblir la laïcité dans notre pays est le plus sur moyen pour faire s’effondrer le vivre ensemble…
 

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

06 juin 2019

Mémoires et radotages (212) – Terroristes condamnés en Irak


GSM

Écrit le 05 juin 2019
 
Toujours au nom de la loi, des minorités qui n’engagent qu’elles mêmes, prétendent obliger l’état Français à rapatrier ces « pauvres terroristes islamistes » jugés et condamnés en Irak , afin de les rejuger sur le territoire national. On rêve !
Le prétexte de tous ces avocats en manque de clients, de ces utopistes de tous poils, est de préserver ces « pauvres terroristes islamistes » de la peine de mort…
Ils arguent pour cela et brandissent bien haut et fort les « droits de l’homme »…
 
Bande de pauvres nouilles ! Les droits de l’homme ne stipulent pas qu’un accusé doit échapper à sa peine !
 
Bien évidemment, la clique de Chirac, très mal inspirée, a fait voter une loi concernant la modification de la constitution Française le 24 février 2007 et qui stipule :
 
Article unique
 
Il est ajouté au titre VIII de la Constitution un article 66-1 ainsi rédigé :
« Art. 66-1. - Nul ne peut être condamné à la peine de mort. »
La présente loi sera exécutée comme loi de l'Etat.
 
……….
 
Ceci n’est relatif qu’à l’état Français et donc concerne les condamnés en France.
La peine de mort abolie en 1981, sous Mitterrand avec le concours de Badinter, sans aucune consultation du peuple Français, n’est pas précisément une mesure que j’appréciais, d’autant plus que la perpétuité qui s’y substituait, se réduit comme peau de chagrin au fil du temps.
 
Perpétuité, pour moi cela signifie « pour toujours », c'est-à-dire jusqu’au décès en prison… Force est de constater que nous sommes bientôt en train de passer sous la barre des 20 ans de captivité, laissant ainsi le droit aux pires criminels de recommencer tout à loisir, dès leur sortie triomphante…
 
Or donc, les minables minorités représentatives du laxisme voudraient imposer ce rapatriement.
 
Les droits de l’homme n’interdisent pas l’exécution capitale, pour peu que la culpabilité soit établie et les faits très graves.
 
J’espère donc que le pouvoir Macronien ne cédera pas aux jérémiades de jean-Yves le Driant et de tous ces utopistes, mais se conformera à la majorité de 80% des Français qui souhaitent que les terroristes ne reviennent pas en France pour quelque raison que ce soit.
Leur sort m’indiffère, contrairement au sort des victimes et de leurs familles, qui à mes yeux sont les seules à mériter toute notre compassion et qui ont droit à une justice la plus ferme concernant leurs bourreaux !
 
Les minorités ne doivent plus faire la loi en France ! J’espère que l’état Macronien s’en tiendra à ce principe s’il veut que sa propre minorité deviennent une majorité qui deviendrait alors légitime aux yeux du plus grand nombre des Français…
 

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 juin 2019

Sphère privée


Je considère cet endroit comme privé, mais non fermé à clef.
 
Je peux donc me raconter et parler de religion. Plus précisément de MA religion, si je puis dire.
 
Tout d'abord, je considère le curé, l’archevêque ou le pape comme des gens qui ont un trou au cul et qui font caca comme tout le monde, pas plus. Je prétends qu'ils n'ont rien à m'inculquer. Je suis allé au catéchisme, j'ai fait depuis la part des choses et basta.
 
Il fut un temps j'ai prié mon défunt Papa. Je suis certain qu'il est au paradis et donc qu'il est digne d'être prié. J'étais là, lorsque son âme s'est envolée et depuis je sais qu'il y a une autre vie après la vie. Mes parents sont forcément à la droite (ou à gauche) d'une puissance suprême
éternelle, que j'appellerai Dieu. En langage païen, ils sont dans une autre dimension.
Le malin existe, il ne faut pas l'ignorer. L'un et l'autre sont en nous. C'est à nous de reconnaitre et de maitriser nos démons, avant que ceux-ci ne nous maitrisent.
 
C'est vrai que je ne suis jamais allé prier dans l'église où j'habite, parce que je ne veux pas rencontrer tous ces cons de crapauds de bénitier avec leurs 4x4, leurs ragots de pipelettes, leurs jugements définitifs, leurs faux-semblants pleins de morgue... La haine que j'y rencontre et que je risquerais d'éprouver, n'est pas compatible avec ce que j'ai à y faire.
Quand j'ai besoin de retrouver Dieu et mes parents dans un lieu approprié, je vais à la
Basilique. Je n'y connais personne, ainsi, le lieu est neutre.
Jésus ? Il a existé, ainsi que Mahomet et Moïse, cela est certain.
Mais ce qu'il a fait ou pas fait... C'est sa vie privée et les médias évangéliques ont bien déformé les faits de leur contexte. Ça ne me concerne pas. Et puis je ne tends pas l'autre joue, jamais ! Moi, c'est plutôt : Œil pour œil, dent pour dent...
 
Qui j'aime, comme religieux ? L'abbé Pierre, Sœur Emmanuelle, Sœur Térésa, , le père Gilbert, les bénédictines du sacré cœur de Montmartre, les moines de l'abbaye de la Trappe et ceux morts à Tibhirine...
 
En fait, je suis plus admiratif du clergé régulier que du clergé séculier mis à part ceux qui se tournent vers les humbles plutôt que vers la politique...
 
Je hais les Burqas et les extrémistes. Voilà ma religion. Je ne la porte pas en étendard et je ne supporte pas qu'elle soit mêlée à la laïcité, car la laïcité s'applique à tous, tandis que MA religion m'est totalement personnelle, sans aucune obéissance aux potentats de la hiérarchie séculière...
 

Posté par zalandeau à 09:46 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

04 juin 2019

On a encore le droit de penser

GSM

Suivant que les mots sont dits par l’un ou par l’autre, ils ont une résonnance différente. La perception du signifiant dépend de la perception affective que l’on a de l’autre.
Certains peuvent dire tout, d’autres sont mal perçus dans le même exercice.
 
Il se crée des réseaux d’empathie et de hiérarchie, où les paroles circulent de haut en bas, sortes de postulats dans un auditoire idolâtre.
 
Il y a des pensées qui ne trouvent pas d’écho. Les pensées ne sont pas primordiales dans le processus de l’humanité. L’esprit humain est plus sensible à la personnalité qu’à l’essence même des idées. Seule la personnalité du penseur permet ou non de diffuser les idées.
 
C’est pourquoi il est souvent nécessaire de penser à voix basse, afin de ne pas être mal perçu, ou pour tout simplement passer inaperçu. Tant il est vrai que l’humain détruit ceux qu’il n’aime pas, ceux qui le dérangent.
 
La vérité coûte très cher et c’est pourquoi elle reste souvent du domaine de la pensée, sans expression tangible.
 

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,


03 juin 2019

Laïcité et foi républicaine

GSM


Écrit par Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste, publié dans « Pathologies de la démocratie » en 2005, réédité en 2009.
(A ne pas confondre avec « Les maladies chroniques de la démocratie » publié en 2017 par le philosophe Frédéric Worms ».
 
La laïcité à la Française, meilleure alliée de la liberté religieuse ? La preuve est faite.
Il importe donc de ne pas se laisser mystifier par les accusations d’intégrisme laïcard et les desiderata des approches multi culturalistes : La laïcité appartient à la culture et non pas aux cultures ; elle est de l’ordre de l’invention et non de la tradition.
Ne nous laissons pas abuser par ceux qui voudraient aujourd’hui la réduire à n’être qu’un « particularisme culturel ».
 
Relisons encore Pena-Ruiz : « … présenter la laïcité comme une "donnée culturelle" qui aurait poussé naturellement sur un terreau civilisationnel, c’est conjuguer une étrange amnésie à l’égard de l’histoire et une cécité à l’égard de la géographie.
Un retour sur l’histoire montre que la laïcité n’est pas un produit spontané de la culture occidentale, mais une conquête, accomplie dans le sang et les larmes, contre deux millénaire de tradition judéo-chrétienne de confusion mortifère du politique et du religieux.
 
… L’idéal laïque unit tous les hommes par ce qui les élève au-dessus de tout enfermement. Il n’exige aucun sacrifice des particularismes, mais seulement le minimum de recul qui permet de les vivre comme tels, sans leur être aliéné.
C’est pourquoi il n’est pas opposable à la culture, ni aux cultures, lorsque celles-ci se définissent par des patrimoines esthétiques et artistiques, affectifs et intellectuels, à l’exclusion de toute norme de pouvoir et d’assujettissement.
 
La laïcité ainsi conçue, idéal de liberté, d’égalité et d’émancipation, est compatible avec les différentes cultures, mais elle ne l’est pas avec les rapports de domination qu’elle a pour vocation à contester, afin d’en affranchir tous les êtres humains et notamment ceux qui sont les premières victimes des oppressions politico-religieuses, comme les femmes infériorisées par les trois monothéismes traditionnels et libérées par l’émancipation laïque du droit ».
 
En ce sens, la laïcité reste la valeur des démocraties naissantes, comme celle des démocraties adultes.
Seulement, les obstacles qu’elle rencontre se sont "légèrement" modifiés ; rien de plus logique à cela, dans la mesure a été le terrain  d’immigration de nouvelles communautés, dotées d’une croyance religieuse dissemblable.
 
NDLR : Ces communautés immigrées sont restées dans l’arbitraire du religieux comme seul régent de la vie en société. Leur vie communautaire favorise leur rejet de cette création moderne qu’est la laïcité, au point de les auto exclure d’un processus de vie dans une démocratie naissante ou adulte, dont ils acceptent les bienfaits, mais refusent les devoirs de citoyenneté que tout un chacun s’impose.
 

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

02 juin 2019

Depardiof chez les soviets...

GSM


Tu ne pourras plus pisser publiquement en Mordovie , Gégé, car tu risques qu'on te morde au vit...
 

Posté par zalandeau à 10:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

01 juin 2019

Les vacances de l'ours, du dauphin et du crocodile

 

GSM

Ecrit par autrui (merci à Jielleaime)
 
Un ours polaire, un dauphin et un crocodile sont en train de discuter des vacances qui approchent
L'un d'eux demande au dauphin : « Tu vas où en vacances cette année ? ? »
 
« Hé bien, tu sais, ma femme a des nageoires, mes enfants ont des nageoires, moi aussi j'en ai, donc on va aller du côté de la mer ! !
L' ours et le crocodile : « Oh c'est bien !
 
« Et toi l' ours, où tu vas en vacances ? » demande le dauphin.
L' ours : « J'ai beaucoup de poils, ma femme et mes enfants aussi, donc je pense que je vais aller au pôle nord. »
 
Les autres : « Cool ! ................ 
 
Et toi le crocodile tu vas où ? » demande l' ours. 
 
Le crocodile : « Ma femme a une grande gueule, mes enfants ont une grande Gueule, moi j'ai une grande Gueule, je crois qu'on va aller en France pour manifester! »
  

Posté par zalandeau à 10:41 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

31 mai 2019

Toi, peuple, brise tes chaînes

GSM

Quand sera-t-il venu le temps où l'on reconstruira la France de mon enfance, enivrée de son destin glorieux, dans la fraternité d'une nation retrouvée ?
Quand le joug du tyran-élu, cessera-t-il enfin ? Pourra-t-on rebâtir notre Patrie en lambeaux, ou cent mille miséreux ne sont libres que pour mourir, comme véritables gueux de ces temps ancestraux, victimes de la nouvelle monarchie de l'argent ?
 
Peuple qui ploie le dos, retrouve l’amour de toi-même. Défais ces entraves que les nouveaux maîtres ont forgées pour t’asservir.
Redresse-toi et reprends courage. La liberté se gagne en la reconquérant…
Lève un poing vengeur et chante la liberté. Sus à la mitraille, sus à l’usurpateur…
 
Il n’est plus temps d’avoir peur. Brise tes chaînes !
 
Il est temps de gagner la Liberté, l’Egalité et la Fraternité !
 

Posté par zalandeau à 09:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

30 mai 2019

Mémoires et radotages (211) – Macron – Election – Manipulation


GSM

Écrit le 29 mai 2019
 
On ne va pas rappeler aux électeurs que c’est Macron qui en 2014 avait donné son feu vert pour le démembrement de Alsthom et de la cession d’une partie à General Electric.
 
Cette entreprise américaine avait d’ailleurs promis de créer 1000 emplois supplémentaires. Ce qu’elle a magnifiquement omis de faire…
 
Les électeurs qui sont allés le 26 mai voter pour ou contre Macron dans ce scrutin dédié normalement aux européennes, ont oublié tout cela… Mémoires de poissons rouges…
 
Mais si ces mêmes électeurs amnésiques avaient appris, avant le scrutin, que General Electric allait supprimer 1044 emplois en France, je gage que le score de la liste Macroniste aurait été un peu plus bas !
 
Il est quand même bizarre, que l’information tombe 48 heures après l’élection… N’est-il pas ?
 
Cette information était déjà connue… Mais, la Macronie triche et manipule dans son propre intérêt, pour sa survie et est prète à tous les reniements, tous les coups bas pour enfumer les électeurs.
D’ailleurs, Macron ne se comporte pas comme un président de la République. Lui qui a dit qu’il était le président de tous les Français, contredit à chaque instant cette affirmation, en prenant partie pour son parti et montre qu’il n’est le président que de ceux qui le soutiennent. C’est un chef de clan. Nous sommes dans une oligarchie menée par une classe dominante imbue de ses privilèges et cela n’est pas prêt de changer tant que perdurera ce président et ce parti, ainsi que ce système d'élection.
 
Il serait bon que le peuple connaisse l’identité de tous les fans de Macron, afin de l’inciter à ne pas voter pour l’un d’entre eux, quand le Macronisme n’existera plus, mais que son clan voudra se perpétuer…
 
Car, tous les électeurs, je dis bien tous, ont une raison bien personnelle, pour voter, comme ils le font, les Macronistes, comme les autres !
Chacun cherche son intérêt :
-L’ouvrier, pour son salaire, contre la concurrence déloyale, contre l’immigration qu’il finance par son travail,
-Le chômeur, pour avoir un emploi, contre la délocalisation,
-Le retraité, pour le maintien de son pouvoir d’achat, pour sa tranquillité,
-Le Français « périphérique », pour le maintien de ses services public, contre l’impossibilité de se soigner,
 
...Et les Macronistes, pour leur train de vie, pour l’UE qui leur amène les avantages dont ils vivent, pour l’immigration qui amène des consommateurs supplémentaires. Le problème, c’est que parmi tous ces groupes égoïstes, ceux qui soutiennent le pouvoir, sont ceux dont les choix portent le plus atteintes aux autres catégories de population.
 
Les intérêts des Macronistes entrent complètement en conflit avec ceux du reste de la population Française et à terme, paupériseront le peuple Français et l’éradiqueront.
 
Il est très important de constater que les Français ont voté plus massivement aux européennes. Mais cela ne suffira pas. Il faut aussi, qu’ils prennent conscience de leurs intérêts communs, au lieu d’éparpiller leurs votes sur une multiplicité de candidats.
 
Il faut que les Français, sans rejeter les problèmes écologiques, sachent que le meilleur allié des Macronistes est le parti écologiste, dont les dirigeants éloignés des problèmes sociaux comme les Macronistes, se soucient davantage de leur propre bien-être futur sans aucune empathie pour les problèmes du peuple.
 
Que va faire Bruno Lemaire, ce traître faussement gaulliste avant 2007 et vraiment Macroniste depuis, pour sauver la Branche Française de General Electric ?
 

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :