GSM


COMMUNIQUE ADIA du 20-12-19
 
Association de Défense des Intérêts de l’Amicale
 
ENFIN UNE ISSUE AU CONFLIT
 
Chères et chers ami(e)s Papés, chères et chers étudiants en formation à l’école.
 
Le conseil d’administration et l’ensemble des membres de l’ADIA ont le plaisir de vous souhaiter d’excellentes fêtes de fin d’année et leurs meilleurs vœux pour l’année 2020 qui s’annonce sous les meilleurs auspices.
 
En effet comme l’a annoncé dans son communiqué du mercredi 18 décembre le président de l’amicale (MAA), le conflit né depuis le début de sa présidence en 2014 vient de trouver son dénouement grâce au travail acharné et à la pugnacité des anciens élèves négociateurs très bien épaulés dans cette démarche par le médiateur et les deux
avocats conseils de chacune des parties.
 
Depuis plusieurs semaines ces personnes se sont particulièrement investies pour que cette dernière chance de sortir par le haut sans attendre le couperet du jugement prévu le 17 décembre 2019 ne soit une nouvelle fois gâchée.
 
Grâce à leur action un protocole a pu voir le jour et être présenté pour homologation à l’audience du 17 décembre 2019 de la cour d’appel de Nîmes. L’accueil qu’il a reçu nous laisse présager que l’arrêt qui doit être pris par cette instance en janvier 2020 sera favorable à son homologation.
 
Ce protocole acte le fait que le conseil d’administration en place cesse ses fonctions au jour de la publication de l’arrêt homologuant le protocole et sera remplacé par un conseil d’administration transitoire (CAT) réduit à 11 personnes dont les missions seront :
 
1-D’expédier les affaires courantes afin que les activités de l’association puissent se poursuivre.
2-De missionner un bureau d’études pour la rédaction d’un nouveau pacte statutaire (Statuts et règlement intérieur) mieux adapté au fonctionnement actuel de l’amicale et ne laissant pas la place à des interprétations douteuses et partisanes.
3-D’organiser les assemblées générales extraordinaire et ordinaire pour d’une part soumettre à approbation le nouveau pacte statutaire et ensuite sur la base de ces nouveaux statuts organiser des élections refondatrices pour la mise en place d’un conseil d’administration définitif.
 
En parallèle un comité paritaire de suivi (CPS) composé de 4 personnes est mis en place, ce comité est chargé de suivre et d’apporter sa contribution relative à la préparation des nouveaux statuts et règlement intérieur.
 
Gageons que cette organisation permettra de sortir enfin de l’imbroglio qui n’a pas pu trouver de solution depuis 5
ans et qui a dangereusement amputé les finances de l’association jusqu’à conduire à une augmentation significative
des loyers pour les étudiants de l’école.
 
Depuis sa création, l’ADIA n’a eu qu’un seul objectif : « Défendre les intérêts de l’amicale »
 
Aujourd’hui grâce aux dispositions prévues par le protocole nous pouvons espérer que les personnes qui contribuent chaque jour à son fonctionnement et les étudiants qui utilisent les locaux de la maison des élèves retrouvent une ambiance plus sereine favorable à l’amélioration de leur qualité de vie professionnelle ou étudiante.
 
Ces nouvelles dispositions devraient aussi contribuer à redorer les images de l’amicale et de l’école qui ont été quelque peu ternies par les séquelles résultant de ce long conflit.
 
Dès son homologation un exemplaire complet du protocole où vous pourrez trouver les noms des membres du CAT et du CPS pourra être publié pour l’information de tous.
 
Aparté à l'attention de Jielleaime : Excuse-moi de t'avoir appelé il y a peu... Mais je n'avais pas fait le lien entre le communiqué d'Alumuni et celui d'Adia... En fait ta réponse téléphonique qui reprenait ce présent communiqué a fait tilt dans ma cervelle qui ressemble plus à une vieille noix pourrie... Donc les 4 personnes du CPS sont fifty/fifty entre nous et les usurpateurs... Très bien très bien, et merci !