GSM

Écrit le 30 décembre 2019
 
Il parait qu’il faut faire des souhaits… Alors je veux bien… Mais il faut dire qu’avant… Avant mon déraillement 'cerveautal'… comment on dit, déjà ?… du cerveau… J’avais de l’imagination, c’est à dire de la créativité… Maintenant ce n’est plus le cas… Je ne parviens plus à créer des images ni graphiquement ni par les mots que j’écris… N’ayant plus de ces idées flamboyantes, je suis très limité dans ces vœux que je souhaiterais très beaux et très chaleureux…
Où j’inviterais toute l’humanité à vivre en paix, le ventre plein et heureuse…
Où je souhaiterais les vœux les plus incroyables pour mes amis et surtout pour mes petits et mon frérot, à la mère de mes enfants, qui sont tout ce qui me reste après le départ du reste de ma famille pour l'au-delà…
 
Alors que dirais-je de plus à tous ceux que je porte en haute considération, que ce que je vais dire à mes chers petits ? Rien de plus que :
 
Très bonne année et très bonne santé et l’accomplissement de tous vos vœux pour la nouvelle année.
 
(Et en plus ça pourra resservir pour les autres futures années, s’il y en a…
 
Et pour les saloperies qui nous pourrissent la vie : Allez brûler en enfer !