GSM


Efficacité du suivi lié au régime Montignac 

 
Aucune étude ne permet d'apprécier l'efficacité du coaching. L'abonnement ouvre la possibilité de poser 4 questions par mois au coach.
 
Ce régime permet-il de perdre du poids ? Oui, si la personne qui le suit se met en restriction calorique par rapport à ses apports habituels. Car l'amaigrissement avec le régime Montignac, comme avec tout régime amaigrissant est directement lié à la restriction calorique induite par le régime.
 
Aucun fondement scientifique ne soutient l'intérêt d'un régime dissocié sur la perte de poids. Dans une étude randomisée3 parue en 2000 dans  l'International Journal of Obesity and Related Metabolic disorders chez 54 patients obèses, Golay A et ses collaborateurs des Hôpitaux universitaires de Genève ont montré qu'à apports énergétiques identiques, un régime dissocié abouti au même amaigrissement qu'un régime équilibré. 
 
La  méta-analyse4 de Johnston BC. de l'université de Toronto publiée dans le JAMA (Journal of American Medical Association) en 2014 conclut à l'équivalence sur la perte de poids chez des patients en surpoids et obèse de 11 régimes populaires, dont le régime South Beach qualifié de "copie de la méthode Montignac" sur le site officiel du régime Montignac. Les auteurs invitent à retenir que tout régime amaigrissant fait perdre du poids s'il est suivi.
 

Quel type d'exercice physique doit accompagner le régime Montignac ?

La méthode Montignac ne met pas en avant l'activité physique
 
Rappelons que reprendre et maintenir une activité physique au moins 5 heures par semaine est indispensable pour préserver sa masse musculaire et osseuse pendant un régime et aide à stabiliser le poids à l'arrêt d'un régime amaigrissant, en augmentant la masse musculaire et donc le métabolisme basal.
 

Ce régime est-il dangereux pour la santé?

Risque cardiovasculaire 

 
Une reprise d'une activité physique est souhaitable chez un patient obèse et sédentaire désireux de suivre un régime amaigrissant. Celle-ci nécessite une réadaptation progressive de l'organisme à l'effort, qui doit être encadrée pour éviter tout risque cardio-vasculaire (visite médicale préalable). 

Ce régime permet-il de diminuer les facteurs de risque cardiovasculaires ?

L'obésité est un facteur de risque cardiovasculaire. Tout amaigrissement chez l'obèse limite les facteurs de risques cardiovasculaires si le poids se stabilise ensuite à long terme.
 
Le régime Montignac diminue-t-il les événements cardiovasculaires et des facteurs de risque cardiovasculaires autres que l'obésité ? En 2017 une revue de la littérature5 publiée dans la  bibliothèque Cochrane a examiné 21 études randomisées comparant l'impact de régimes à faible index glycémique par rapport à l'impact de régimes à index glycémique plus élevé sur les événements cardiovasculaires et sur les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires que sont les dyslipidémies et l'hypertension artérielle.
 
Les auteurs concluent qu'"il n'existe actuellement aucune donnée probante concernant l'effet des régimes à faible index glycémique sur les événements cardiovasculaires. De plus, il n'existe actuellement aucune preuve convaincante que les régimes à faible IG ont un effet bénéfique évident sur les lipides sanguins ou les paramètres de la tension artérielle".
 

Risque lié à la glycémie 

 
Suivre le régime Montignac peut exposer à des hypoglycémies si la restriction calorique est trop importante par rapport à l'activité physique.

Ce régime peut-il prévenir l'apparition du diabète ?

 
Aucune étude clinique ne permet d'affirmer que ce régime amaigrissant permet de prévenir l'apparition du diabète. L'obésité est associée au diabète de type 2, mais aussi à la sédentarité. Un régime amaigrissant associé à une reprise de l'activité physique pourrait être de nature à limiter le risque d'apparition du diabète de diabète de type 2… mais la non-survenue d'un événement reste difficile à prouver.
 
En revanche, comme tout régime amaigrissant, ce régime peut entraîner la rémission d'un diabète de type 2. Lean MEJ de l'Université de Glasgow a publié dans le prestigieux  Lancet6 en 2017, une étude randomisée sur 12 mois chez des patients atteints de diabète de type 2 et ayant un IMC compris entre 27 et 45 kg/m2 soumis à un régime amaigrissant. Ils concluent que "l'amaigrissement chez un patient en surpoids ou obèse, peut entraîner une rémission du diabète de type 2". Et que "le pourcentage de patients diabétiques de type 2 en rémission après un régime amaigrissant est d'autant plus important que la perte de poids est importante".
 
 

Les apports de ce régime sont-ils suffisants par rapport aux apports conseillés?

 
Les apports du régime Montignac ont été évalués par l'Anses7
 

Calories 

 
Les apports énergétiques journaliers conseillés sont de 1800 à 2200kcal/j chez la femme et de 2400 à 2600 kcal/j chez l'homme. Selon l'évaluation de l'Anses, le régime Montignac n'apporte pas suffisamment de calories chez l'homme et chez la femme (Montignac 1: 1317 kcal/j; Montignac 1+ : 1383 kcal/j; Montignac 2: 1143 kcal/j).
 

Fibres 

 
Les apports nutritionnels conseillés en fibres sont de 25 gr/j chez l'homme et chez la femme. Selon l'évaluation de l'Anses, le régime Montignac n'apporte pas suffisamment de fibres (Montignac 1 et 1+ : 18 gr/j, Montignac 2 : 20 gr/j).
 

Protéines 

 
Les apports nutritionnels conseillés en protéines dépendent du poids de l'individu et de son âge. Avant 60 ans les apports en protéines devraient être de 0,83 gr/kg/j (maximum à 2,2 g/kg/j) et après 60 ans, de 1gr/kg/j. Selon l'évaluation de l'Anses, le régime Montignac 1 et 1 + apporte 89 gr/j (le caractère suffisant ou non des apports en protéines dépend du poids et de l'âge de la personne qui suit le régime, et le régime Montignac 2 en apporte 44 gr/j ce qui constitue des apports très insuffisants et plus encore après 60 ans. 
 

Sodium 

 
Selon l'Anses les apports en sodium avec le régime Montignac sont satisfaisants
 

Potassium

 
Selon l'Anses les apports en potassium avec le régime Montignac sont satisfaisants. 

Calcium

 
Le besoin nutritionnel moyen en calcium est de 900mg/j. Selon l'Anses les régimes Montignac 1 et 1+ apportent des apports en calcium supérieurs aux besoins journaliers (respectivement 1008 mg/j et 1014 mg/j); le régime Montignac 2 des apports inférieurs au besoins nutritionnels moyen (521 mg/j).
 

Vitamines B9, C, E  

 
Selon l'évaluation de l'Anses les apports en vitamines B9, vitamine C, vitamine E du régime Montignac sont satisfaisants.
 
 

Avantages du régime Montignac  

 
  • Le régime Montignac permet de perdre du poids ;
  • Le régime Montignac encourage à cuisiner avec des aliments frais non transformés ;
  • Le régime Montignac supprime les aliments consommés sans faim devant la télévision, responsables de prises de poids (chips, biscuits, chocolat, sodas, bière…) ;
  • Cette approche du régime ne demande pas de compter les calories (ou de peser les aliments) ;
  • Il n'y a pas de restriction de quantité dans les produits autorisés.

 

Inconvénients du régime Montignac 

 
  • La longue phase I de privations et d'exclusions (2 à 6 mois d'exclusions des bananes, melons, carottes cuites, betteraves cuites…) limite la diversité alimentaire, l'apport en fibres et favorise la reprise de poids à l'arrêt du régime ; 
  • Les interdictions d'associations "lipides glucides" sont non fondées scientifiquement ; 
  • Le risque de perte de l'estime de soi, de dépression si l'on n'arrive pas à suivre le régime ;
  • La nécessité de reprendre et maintenir à long terme une activité physique n'est pas mise en avant ;
  • Enfin, comme tout "régime" amaigrissant, la "méthode Montignac" surfe sur la croyance qu'une contrainte alimentaire limitée dans le temps peut résoudre un problème de surpoids ou d'obésité. Il n'en est rien. Un "régime" amaigrissant permet de perdre du poids, mais expose au risque de reprendre à plus ou moins long terme plus de poids qu'on en a perdu (effet yoyo). Pour revenir à un poids de forme et le maintenir à long terme, il est judicieux :
    • De comprendre pourquoi on a grossi (stress, grignotage devant la télévision sans faim, boissons alcoolisées ou sucrées, alimentation à base de produits ultratransformés, quantité de nourriture absorbée lors des repas trop importante…) ;
    • De mettre en place à son rythme des éléments correcteurs
    • De reprendre progressivement et maintenir à long terme une activité physique (au moins 5 heures par semaine) ; 
    • D'écouter sa faim et sa satiété
    • D' adopter pour la vie une alimentation variée, équilibrée et en quantités adaptées, selon les recommandations du plan national nutrition santé.