GSM

Écrit le 09 octobre 2019
 
Castaner a parlé : Il ne pouvait pas en savoir plus qu’il n’y en avait dans les dossiers, lorsqu’il s’est exprimé la première fois, juste après l’attentat commis dans la préfecture de police de Paris. Je veux bien le croire et j’en prends acte, contrairement à une opposition qui voudrait le « démissionner »… Ce que je lui reproche simplement, c’est de ne pas avoir précisé le peu d’information dont il disposait alors, au lieu d’affirmer péremptoirement.
Quand on ne sait pas, on le dit et on précise que l’on va tout faire pour le savoir et ensuite en informer les Français… D’ailleurs c’est à cela que sert le parquet anti-terroriste, derrière lequel il aurait pu se retrancher !
 
Macron a parlé : Sur ce qu’il a dit, on ne peut être que entièrement d’accord ! D’ailleurs il avait déjà évoqué le même genre d’idée d’union nationale contre le terrorisme…
En fait ce discours sert à tenter de rassembler les Français, y compris ceux qui ne votent pas pour lui, en fait c’est un discours électoraliste.
 
Par contre, c’est sur ce qu’il n’a pas dit et sur ce qu’il ne fait pas que l’on peut montrer un désaccord total : Quelles actions l’état va-t-il entreprendre pour mieux détecter et surtout neutraliser les radicalisés avant leur passage à l’acte ? Et pour commencer, à débarrasser tous les services de l'état de ces individus dangereux qui y sont infiltrés.
 
Nous sommes dans une guerre, qui se déroule sur notre territoire. Les mesures à prendre ne peuvent être que fortes. Comment protéger les Français sans trop écorner les valeurs de la république ? Cela il ne l’évoque même pas…
……….
Depuis le 3 octobre, la parole s’est beaucoup libérée. On commence à entrevoir le terrorisme des mots comme « islamophobie », dont on taxait ceux qui ne faisaient que dénoncer les salafistes violents. On stigmatisait ceux qui osaient dire la vérité sur les radicalisés islamistes en les accusant de pratiquer la stigmatisation…
La langue de bois commence à tomber et on commence enfin à comprendre qu’à vouloir la tranquillité à tout prix, on favorisait la montée incroyable de l’endoctrinement de ces véritables bombes à retardement que sont les terroristes islamistes…
 
Il n’est que temps de reprendre un discours rationnel. Mais cela n’est pas suffisant. Seuls les actes pour lutter contre notre ennemi intérieur et le neutraliser comptent à partir de maintenant !
 
Macron, on attend !