Un baptême... A qui s'adresse la cérémonie ? Les lardons qui sont baptisés n'en n'ont rien à branler ! Donc, ça s'adresse aux adultes, car c'est bien eux qui sont en demande de cette cérémonie...
Alors, je sais bien qu'il peut y avoir deux ou trois décérébrés dans l'assistance, mais quand, à l'attention de 300 adultes en pleine possession de leurs moyens, le cureton dit à peu près :
" Alors le petit Jésus, ça va les petits enfants ? Il faut aimer Dieu plus que soi-même. Répétez : J'aime mon Dieu, Alléluia, alléluia, alléluia, alléluia, alléluia, alléluia "...
 
...Je répète si je veux, quoi... Mais où est-on, là ? Au cirque Zavatta, ou bien ???...
..." Ah les nouilles, ah " ??? Et si on préfère le riz ?
...J'ai horreur qu'on me parle comme à une bille. Est-ce que c'est une façon de parler à des adultes qui ont fait la part des choses ?
... Y devrait nous dire " Salut, camarades prétendument catholiques ! Vous avez fait le choix de baptiser votre bambina. Nous sommes réunis pour ça. Nous allons procéder dans un instant. Et en sortant n'oubliez pas le guide, donnez à la quête qui est organisée tout de suite si vous voulez rester en deuxième mi-temps. AMEN (ton pognon) ".
 
En fait y sont tellement trop bons trop cons, les curetons, que la quête a été faite de main en main, à la fin de la cérémonie mais y’a plein de paroissiens qui passaient la balle sans rien mettre dans la sébile : 30 € à tout casser, dans le nourrain, pour 150 possesseurs de 4x4...
 
Qu'est-ce qu'y sont radins tous ces UMP (Ouais, j'ai pas encore dit que c'était à Nogent sur Marne et qu'il y avait des médecins, des officiers en retraite, des rentiers, des chefs de service, enfin bref, du peuple selon les critères Sarkozyens, mais pas vraiment en toute objectivité)... Des gens bien, soi-disant, dont la doctrine catholico-mutante est plutôt "Charité bien ordonnée commence et finit par soi-même"...
 
On a beau vouloir chasser la politique, elle revient au galop, partout dans la réalité de notre société Française divisée en deux : Les possédants et ceux qui se font posséder...
 
Enfin, heureusement, la petite « nourrissonne » de ma belle nièce est super belle, super mignonne et pour le moment innocente, toute étrangère aux défauts des adultes qui l'entouraient...