GSM



·  Bon ou mauvais


Aussi petit grain de sable que je fusse, je servais quand même à enrayer la mécanique du système pour le rendre plus vivable.
 
Il me reste une zone de paradis dans la tête : Mes enfants lorsqu'ils étaient petits...
A chaque fois que je plonge dans ce passé, j'ai un sourire stupide aux lèvres...
 
J'ai réussi à les élever sans déroger à ma morale et à mes convictions, sans m’aplatir, sans perdre la dignité... Mais il m'a fallu pour cela beaucoup plus d'énergie pour encaisser, pour rebondir, que si j'avais fait comme tout le monde...
 
Mais ai-je su leur transmettre cela ? Je leur en ai peu parlé. Faut-il d'ailleurs leur en parler ?
Je ne crois pas. C'est à eux de trouver leur chemin bon ou mauvais...
 
Mon exemple n'est pas forcément le bon.
 

·  A la mords-moi-l'noeud

 
Quand ils sortent dehors, ils sont voûtés, obséquieux, insignifiants, minables, alors que chez eux, ils jouent les grands philosophes et les maîtres absolus de la pensée...
 
J'ai fait, oui, moi, j'ai fait ! J'ai agi selon mes idées et mes principes ! Et j'en ai pris plein la tronche ! Je l'ai payé très cher ! Et je l'ai fait durant toute ma carrière ! Mais c'est fini, j'ai enfin compris...
 
Alors que ces théoriciens de la morale laxiste aillent au charbon ! On les verra après s'être ramassé la gueule, avec leurs théories fumeuses ! On verra s'ils ne se les foutent pas au cul leurs idées à la mords-moi-l'noeud ! On verra s'ils ne renoncent pas à la première occase !
 

·  Finalement

 
 
Les feignasses syndiquées ne m'ont pas apprécié (et réciproquement).
 
J'ai lutté contre les patrons et cadres supérieurs, pour défendre ceux que je nomme "les gens de peu". Certains de ces cadres me comprenaient, mais tous ne cherchaient qu'à se débarrasser de moi, avec ou sans haine et y parvenaient bien sur...
 
Finalement...
Je n'ai partagé des sympathies qu'avec certains de ces gens de peu...
 
J'ai donc été rejeté par le système et n'ai été apprécié que par ceux qui n'avaient pas d'influence sur ce système...
 
Quand je cherche un imbécile, je n'ai pas à aller loin. Je le vois en me rasant...
 
Définition zalandienne : Les feignasses sont toujours syndiquées. Les syndiqués ne sont pas toujours des feignasses.