31 août 2019

Une nouvelle arnaque à la carte vitale

GSM

Ne répondez surtout pas au risque de vous faire dépouiller de votre identité et de vos droits.

 

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :


30 août 2019

Mémoires et radotages (12) – Enfants (écrit le 26 oct 2015)

GSMNDLA : J'étais en train de parler du libéralisme et du terrorisme

Et maintenant, ce sera à nos enfants de se démerder avec cette gangrène que nous n’avons pas su empêcher, ou plutôt que nos dirigeants ont encouragée… Lesquels ne seront même pas punis… Et pourtant ils mériteraient le poteau d’exécution pour nous avoir livrés à l’ennemi libéral et à l’ennemi rétrograde… Deux factions extrêmes qu’ils auraient du réguler…
 
Notre personnel politique ? Ce sont vraiment des ripoux, des pervers, des saloperies… A quoi nous servent-ils ?... A rien ! Ils ne nous servent pas… mais ils se servent de nous !
 
Quand je pense que le culbuto va aller faire un discours sur le lieu des 43 morts brûlés vifs (Accident 'car de vieux' versus 'camion de bois')…
 
Ça m’a vraiment ému, ce drame… Et il le sait… ils le savent… Il faut à tout prix qu’ils récupèrent cet émoi collectif, histoire de grappiller quelques pourcents de voix supplémentaires que leur politique inepte leur fait perdre…
 
Alors, il va faire semblant de nous jouer du violon « Ah ces pauvres gens calcinés, mémoires des Français, glorieux ancêtres, qui n’ont pas terminé leur vie dans leur lit… Et bla bla bla et bla bla bli »…
Et si on pouvait lire dans son cerveau ainsi que dans ceux de ces ignobles machiavels on y verrait « Merci au hasard de nous avoir fait économiser 40.000 euros de retraites par mois, soit près de 500.000 par an. Ah ! Si 100.000 cars de vieux pouvaient se viander on pourrait rembourser la dette… Et je pourrais alors augmenter ma paye de président de 100%, et je pourrais doubler le nombre de députés, de sénateurs et ainsi de suite, pour privilégier ma caste »…
 
Ah, comme c’est dommage, que les cars de retraités ne se cassent pas plus souvent la gueule pour assouvir les avidités de nos dirigeants imbus de leurs personnes, de leurs privilèges et de leurs images…
 
Personnellement… mon cœur saigne pour ce petit enfant de trois ans… retrouvé carbonisé dans le camion que conduisait son père… Je trouve cela très dramatique… Un enfant, c’est sacré, un enfant, c’est l’innocence et c’est notre avenir, un enfant, c’est ce qui est le meilleur de l’humanité…
Pauvre petit enfant… victime de la connerie et du désintérêt des adultes.

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

29 août 2019

Mémoires et radotages (227) – Un gérant heureux de l’être


GSM

Écrit le 28 août 2019
 
Bien d’autres épisodes de ma vie professionnelle pourraient être racontées… Cela viendra peut-être… mais les souvenirs reviennent dans le désordre… Je pense que la période la plus heureuse a été celle de ma deuxième entreprise, de 1991 à 1999 l’année qui a suivi ayant été l’année d’arrêt d’activité pour cause de manque total de commande, et la reconversion au monde du salariat et bien heureusement ma réinsertion réussie…
 
Quand j’ai créé ma boite en 91, j’avais pris garde d’être gérant d’une SARL, ce qui est plus sécurisant qu'une création en nom propre. J’avais ainsi la sécu, la prévoyance et l’impôt sur le revenu comme tout le monde.
Je n’avais pas droit au chômage et c’est pourquoi, dès le début je savais qu’il me fallait avoir quelques réserves au cas où ma boite s’arrêterait, afin de me permettre de faire bouillir la marmite le temps de retrouver du boulot.
 
J’ai donc toujours été en recherche de la meilleure rentabilité et pour cela, je devais tenter d’améliorer les rendements…
Ma plus grosse activité, la pose de becquets, était rentable pour un rendement de 50 ml/jour par exécutant.
A part le premier jour où je n’ai réalisé que 45 mètres, j’ai toujours atteint, ou dépassé, ces fameux 50 mètres.
 
Pour progresser, il ne faut pas songer aux vacances, mais bien organiser son propre travail tout en l’exécutant… On pense à ce qu’on va faire juste après, comment on va le faire et comment optimiser le temps pour le faire (sans nuire à la qualité). Je me chronométrais et je pouvais ainsi comparer mon temps d’exécution suivant le processus choisi…
Cette réflexion est constante… Mon adjoint que j’ai embauché en 1997 n’a jamais cru que le travail manuel se faisait avec le cerveau… Moralité son rendement personnel a toujours été compris entre 33 et 36 mètres par jour… On le voyait courir dans tous les sens… Il me demandait comment se faisait-il que je faisais autant de rendement tout en me déplaçant si peu et si calmement… Je lui expliquais alors. Je l’ai pourtant formé longtemps en lui commentant le pourquoi du comment de l’organisation pour obtenir la vitesse d’exécution…
Hélas, autant il me suivait quand je menais la danse, autant il retournait à ses improvisations épuisantes et non productives dès qu’il avait son chantier…
 
Ainsi, j’ai substantiellement augmenté mon rendement, après des 70 ml/j, des 100 ml/j, je m’attaquais aux records… Un jour j’ai égalé le record de pose établi par un ouvrier de la SERSAR à 150 ml… Ne pouvant décemment pas m’en tenir à cela, j’ai atteint les 164, puis 166 ml/j… Un peu plus tard, pour anéantir toute tentative de cet ouvrier pour me dépasser, j’établis un jour le record de 184 ml…
Il faut bien dire que le record est grisant, mais le chiffre d’affaire réalisé l’était encore plus…
A 37 francs du mètre… 6.808 f de prestation (sans fourniture) dans la journée, ce qui serait l’équivalent de 1.840 € de nos jours, cela augmentait fortement la possibilité de plus de beurre dans les épinards en fin de mois… Tout en permettant l’augmentation du report à nouveau en fin d’exercice afin d’augmenter la trésorerie ainsi que la distribution de dividendes aux associés…
 
Je calculais tout cela dans ma tête, en travaillant, ainsi que les chances de gagner en investissant sur tel ou tel matériel…
Le jour où je me suis décidé pour l’achat d’un téléphone mobile 8 watts, son coût a été rentabilisé en 1 mois… Peu de monde avait ce type d’équipement en 1994.
Il en avait été de même au début de ma boite, avec le télécopieur, puis avec l’alphapage (ce petit boitier de ceinture où l'on recevait un numéro de téléphone à rappeler)…
 
Être plus facilement joignable était le gage d’un carnet de commande plus facilement et plus rapidement rempli…
 

Posté par zalandeau à 09:46 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :

28 août 2019

Affaire BEC310 - Le 01 mars 2000

GSM



RECOMMANDEE + A.R.                       CERP
 
                                                                  2 Bis rue Bernard Palissy
LES ARCADES
PUTEAUX                                               92800 PUTEAUX
 
XXXXXX , le 01 mars 2000
 
 
 
                                 A l’attention de Monsieur MARCHAL,
 
 
Suite à notre lettre recommandée + AR  dont vous avez accusé réception le 26 février dernier qui vous demandait un rendez- vous sur place, et devant votre silence, je me suis rendu, ce mercredi 1er Mars sur place pour faire les constatations suivantes :
 
Après avoir vu les 2 emplacements fuyards dans la crèche (aire de jeu des grands), je me suis rendu  sur la terrasse piétonne supérieure  dans l’immeuble où madame PONCET m’a gentiment donné accès.
 
1°) Le niveau de la terre dans les 3 jardinières est beaucoup trop haut. Le DTU 43-1 (Document de l’étancheur) stipule que la hauteur minimum entre la terre végétale et le haut du relevé d’étanchéïté doit être d’ au moins 15 cm. Ce qui n’est le cas dans aucune jardinière ( J1 : 5 à 10 cm, J2 : 2 à 6 cm, J3 : 1 à 2 cm). Les conséquences peuvent être des infiltrations par débordement ou par rejaillissement d’eau.
Il est étonnant que votre étancheur, si avisé par ailleurs, ne vous ait point reproché ce fait grave, qui est de nature à suspendre l’application de la garantie décennale.
 
2°) Etat des becquets : Très bon sur tous les intérieurs de jardinières. En ce qui concerne les becquets côté piéton, on n’en voit que le dessus qui est en parfait état (à cause des dalles sur plots qui cachent la partie verticale), sauf à un endroit qui a du recevoir un choc par un tiers non identifié mais sans autre conséquence probable. On ne peut préjuger en rien des parties invisibles.
 
3°) Je regrette votre absence en ce qui concerne mes constatations sur les relevés d’étanchéïté visibles des jardinières.
* Jardinières J1 et J2 : 50%, soit environ 15 ML, de relevés ne sont pas collés au muret, et fait aggravant, 5,70 ML sont rabattus sous la sous face de nos becquets sans être collés.
* Jardinière J3 : La terre est tellement haute que l’on ne peut se prononcer sur l’état des relevés. Mais si l’état était le même, il y aurait de fortes chances que l’eau puisse passer par le haut du relevé, celui-ci étant parfois en dessous du niveau de la terre.
 
4°) Le long de l’intérieur de votre garde-corps béton à plusieurs endroits il n’y a pas de larmier sous le chaperon de pierre. La conséquence que j’ai pu constater est que l’eau, bien entendu, suit la sous face du chaperon puis l’acrotère.
 
                                                                                                                                                              -Page 2-
 
 
Il n’y a peut être pas d’autre conséquence, mais il est possible que l’eau puisse s’infiltrer entre le chaperon et l’acrotère et trouver un passage.
 
5°) Vos finitions sur le G.O. visible sont satisfaisantes et ne paraissent pas provoquer de fuite.
 
 
Quant à la réponse à la lettre de votre étancheur, il n’est aucun propos à la mesure de son attitude.
 
Nos becquets sont collés conformément au Cahier des Charges de Pose n 19 de SIKA concernant le SIKAFLEX PRO 11 FC, collage et joint.
 
Quant à des fuites d’eau qui décolleraient les relevés, ce serait bien la première fois, car d’habitude, ce sont les relevés mal collés (mal soudés), qui provoquent les fuites.
 
Lorsque j’apprends, à la lecture de sa prose, que l’étancheur (Rubéroïd) a déjà procédé à des réparations de fuite, et après ce que j’ai pu constater sur les jardinières J1 et J2, je ne doute absolument plus du peu de sérieux de cette entreprise dans la réalisation initiale de ces ouvrages.
Ce n’est pas en rejetant la responsabilité sur les autres que l’étancheur arrêtera les désordres dus à son incurie.
 
Pour ma part, je suis prêt à démolir tout becquet aux fins de prouver la conformité de la pose, ceci aux frais du responsable des fuites.
 
Enfin, si mon ton paraît si sûr, c’est parce que j’ai, moi – même, accompagné d'un ouvrier, posé les becquets de cette terrasse avec tout mon professionnalisme habituel, et que  ce jour là, 17 décembre 1998, j’ai effectivement pu constater les procédés peu orthodoxes de mise en place de l’étanchéïté (l'étancheur travaillait sous la pluie battante !) ; mais ceci est une autre histoire qu'il vous appartient de mettre au clair.
 
Je souhaite que vous aussi, Monsieur MARCHAL, alliez constater ces points. Je suis prêt comme je l’ai déjà écrit, à me rendre sur les lieux contradictoirement.
 
Pièces jointes :  
-Plan des lieux (constat).
- Coupes AA et BB
-Diagramme Causes – Effets 
-Analyse des modes de dysfonctionnement de leurs effets et de leur criticité.
 
Nous vous prions d’agréer, Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées.
 

Posté par zalandeau à 09:47 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags :

27 août 2019

Affaire BEC310 - Le 22 Février 2000

GSM



MISE EN DEMEURE RECOMMANDÉE + A.R.
 
                                                                           CERP
XXXXXX, le 22 février 2000
                                                                           2 bis Rue Bernard Palissy
 
                                                                           92800 PUTEAUX
 
 
Par LETTRE EN DATE DU 13 FEVRIER 2000, nous vous avons réclamé le règlement de nos factures, dont voici le détail :
 
No                                                                             DATE               MOIS                        RESTE
FACT    AFFAIRE                     CHANTIER               FACTURE         TRAVAUX    MONTANT      DU
749       BEC241 MEMOIRE       92150 SURESNES     19 OCT 1999    DEC 1999    1420.56      1420.56
                                              R DU MAL JUIN ET PIERRE DUPONT
748       BEC267 MEMOIRE       92 NANTERRE          19 OCT 1999    JUIL 1997      914.88       914.88
                                              35 AV PABLO PICASSO
762       BEC362 SITUATION 2   PARIS 20EME           27 NOV 1999    NOV 1999   11344.85    11344.85
                                              47 RUE DE BAGNOLET
763       BEC372 MEMOIRE 1     92 NANTERRE          27 NOV 1999   NOV 1999    9444.05      9444.05
                                              QUARTIER ROUGET DE L’ISLE
                                                                   ----------------------------------------------------
                                           TOTAUX EN FRANCS                                          23124.34     23124.34
 
Nous n’avons rien perçu à ce jour.
 
Nous vous avons contacté téléphoniquement ce 22 février 2000. Vous avez prétexté un sinistre sur un autre chantier (Les ARCADES à Puteaux N/Aff BEC310), pour lequel l’étancheur mettrait en cause notre prestation, pour justifier votre non-paiement.
Nous précisons que nous nous rendrons à tout rendez-vous que vous nous fixeriez pour cette affaire.
 
Cependant, votre position est totalement illégale. La seule retenue que vous pouvez nous faire est celle qu’institue la loi, c’est à dire la retenue de garantie du chantier incriminé.
 
Malgré notre rappel du 13 février 2000, et en l’absence de motif légitime, nous vous mettons en demeure de vous acquitter de votre dette SOUS HUIT JOURS, faute de quoi, votre dossier fera l’objet d’un recouvrement par voie judiciaire compris frais et intérêts moratoires rappelés ci dessous.
 
FACTURE  749  Date d’échéance  30 NOVEMBRE 1999
748                                                              30 NOVEMBRE 1999
762                                                              10 FEVRIER 2000
763                                                              10 FEVRIER 2000
 
Rappel : En cas de paiement tardif de l’effet ou du chèque, de date d’échéance retardée, ou d’impayé, l’intégralité de notre créance devient immédiatement exigible après mise en demeure préalable par lettre recommandée + accusé de réception.
 
Les intérêts moratoires courent de plein droit à partir de la date déchéance prévue au taux d’intérêt légal jusqu’à l’encaissement effectif de notre créance.
 
Les frais d’impayé et accessoires seront également dus par le client.
 

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


26 août 2019

NOUS DEMENTONS FORMELLEMENT


GSM

Écrit le 12 décembre 2007
 
« Ici Radio Népotisme ! »
 
« Nous démentons formellement les assertions mensongères de dirigeants de l’opposition qui accusent notre bien-aimé Nico, Nain de la République… »
 
« Notre envoyé spécial henridelatour est en direct du Palais de l’Elysée où il a pu s’introduire subrepticement. Le Nain de la République a bien parlé de droit de l’homme à son hôte, le grand Mouammar Kadhafi, démocrate universellement salué comme bienfaiteur de l’humanité, qui a délaissé sa guitoune le temps d'un entretien. Nous faisons place à notre reporter. Henri êtes-vous en ligne ? »
 
« Oui. Excusez-moi de vous parler très bas car je suis caché sous la table de la salle à manger. Je tends mon micro ;  les deux hommes d’état discutent en direct ! »
 
« J’y envie di fimer ! Ti zana pas di havane, mo zami ? »
 
«  Mon grand ami Mouammar, je suis vraiment  désolé ! Mais il y a un tabac bien achalandé à coté !
Tu vois, regarde par la fenêtre, mon ami. Tu sors, tu vas tout droit, tu prends la rue de l’Elysée. Tu vois l’homme, là-bas ? Et bien c’est là. »
 
« Allo, Radio Népotisme ? ici henridelatour, à vous les studios ».
 
« Belle preuve de notre envoyé spécial, recueillie au péril de sa vie… Notre Nain bien-aimé à bien Parlé, Franchement et ouvertement de droit de l’homme avec son homologue Lybien. »
 
Ecoutez radio Népotisme, la radio de l’information vraie »
 

Posté par zalandeau à 09:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

25 août 2019

Je ressens comme un souffle…

GSM


Ecrit le 07 juin 2009

Ce soir mon cœur est en attente de quelque chose de grand.
Comme une apothéose, comme un retournement. J’espère en un déclic, je crois au frémissement.
Comme des esprits en sommeil qui recouvrent la vie.
Une envie de bâtir des lendemains qui chantent.
Solidaires et unis par un grand désir : Construire un avenir pour tous nos enfants.
Un avenir où les nuages se dissipent, dans la justice et la fraternité, ôtant la liberté de quelques charognards qui se repaissent, cyniques et goguenards.
Comme un souffle qui ne tient qu’à un fil d’Ariane.
Un pour cent de votants dont la conscience s’éveille et voilà le rêve fou de notre Roi soleil, qui peu à peu se fissure, craque et bientôt s’écroulera, emportant avec lui la restauration d’un régime que l’on n’aime pas et que le peuple honnit.
Jamais l’expression ne fut aussi censurée par la pensée unique qui broie notre cervelle.
La voilà l’occasion de nous montrer rebelle.
N’acceptons pas ce sort comme un funeste courroux.
Il n’y a pas de prédestinée à l’asservissement par une minorité d’hommes.
Relevons donc la tête et dans l’isoloir, montrons que nous ne périrons pas.
Nous ne laisserons pas dicter un avenir sombre et abject.
Montrons que nous ne croyons pas un seul mot de leurs funestes augures.
Notre volonté si nous dressons la tête sera plus forte que vous messieurs les fossoyeurs.
Vous ne vous repaitrez plus de nos emplois, de nos impôts de notre futur.
Nous reprenons en mains, maintenant, notre avenir.

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

24 août 2019

Qui est ce Jair Bolsonaro qui vient de traiter Macron d’idiot ?

GSM

Écrit le 23 août 2019

Réponse : Un homme intelligent !

Posté par zalandeau à 09:46 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

23 août 2019

Nous sautons de l'hélico.


Soudan, le 28/10/2007.
 
Nous nous déployons suivant les ordres reçus, cachés par la poussière que soulèvent ces grands oiseaux de combats repartant dans de grands feulements de turbines.
 
Nous sommes une dizaine de groupes et nous encerclons une troupe de Janjawids. Ceux-ci ont sauté de leur monture et commencent à nous tirer dessus.
Après avoir enclenché les chargeurs et mis en joue, l'ordre de feu retentit.
 
Nous déclenchons alors un déluge de feu sur les assassins d'en face.
Nous ne les ménageons pas, car nous avons tous en mémoire le spectacle terrifiant du dernier village que cette horde a détruit.
 
Les corps mutilés hantent nos esprits...
 
L'ordre de cesser le feu ramène le silence dans le grand désert du Masalit...




Hélas, la communauté internationale et l'ONU en particulier a beaucoup trainé et n'a pas fait ce qui est décrit ci-dessus... Les massacres de civils au Soudan ouest ont continué de se perpétrer, parce que le président Omar El Bechir voulait s'emparer des zonnes pétrolifères et que ces populations le gênaient, tout simplement !
……..
« Les Janjawids sont arrivés dans un grand nuage de poussière. Les femmes et les enfants poussent des cris de terreurs et se cachent au plus profond de leurs cases, pleurants et tremblants de peur.
 
Les villageois sont traînés et rassemblés sur la place du village. Les mères sanglotent en serrant leurs petits dans les bras, des grappes d’enfants s’accrochent aux adultes. Plusieurs vieillards très dignes, sont alors égorgés au seul motif qu’ils ne baissent pas les yeux. Leurs cadavres sont alors jetés dans le brasier que les miliciens ont allumé il y a maintenant une heure.
 
Une jeune fille est arrachée à sa mère. Plusieurs Janjawids la maintiennent et la frappent pendant qu’un autre la viole. Les cris de douleur de la fille provoquent les cris de la mère. Un homme s’approche de la mère, il lui arrache son bébé et le jette vivant dans les flammes.
 
La mère qui s’élance sur le tortionnaire est stoppée net par le poignard d’un autre. Elle tombe à terre en se tenant le ventre. Pendant son agonie trois hommes la retournent sur le dos et la violent chacun leur tour. Les gémissements de la mourante attisent leur violence et leur jouissance.
 
Un homme arrache un nourrisson des bras d’une autre mère, le tenant d’une main par les pieds, il s’approche d’une case.
 
L’homme recule son bras et fracasse à la volée, la tête de l’enfant sur le mur. »
 
Une scène d'horreur décrite par un des rares survivants... Honte à la communauté internationale !!! Je hais la communauté internationale...
 

Posté par zalandeau à 09:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

22 août 2019

Six mai 2007 . J'appelle ça un non-choix !


GSM

Texte écrit le 1er mai 2007 en noir (5 jours avant l’élection de Sarko). Mes commentaires du 1er juillet 2008 sont en rouge.
 
J'appelle ça un non-choix.
 
Il ne faut pas écouter les discours de ces gens, ils mentent. Jamais ils ne feront ce qu'ils promettent.
 
Ce qu'il faut remarquer c'est ce qui leur échappe et marque leur vraie personnalité. Exemple :
1er candidat : "racaille, karcher, bavasser, aller s'excuser auprès de Busch, pression sur la presse, etc..."
2ème candidate : "Annoncer tout et son contraire, pourrir Bayrou, et maintenant l'encenser, menacer un journaliste qui lui posait une question gênante, etc..."
 
Je ne me déciderai pour aucun des deux.
 
Je ne sais pas si les organismes de sondage ont prévu l'origine des votes blancs (sarkosistes, ségoléniens, bayroutistes, lepénistes...) Mais on peut avoir de sacrées surprise. Car les sondeurs raisonnent "en grandes masses".
Il n'est pas sur que le nabot soit vainqueur...
 
Enfin moi je m'en fous. Ce que j'aurai aimé c'est avoir au moins un candidat qui me plaise politiquement :
 
- contrôle de l'immigration. Tout nouvel arrivant non désiré : exit.       Il fait le contraire
- laisser ceux qui sont déjà ici et les aider à s'intégrer.    Il fait le contraire
- donner un toit au 200000 SDF (qui pour la plupart sont des Français laissés pour compte), les resocialiser, les former et les aider à retrouver un emploi.       Il n’en a rien à foutre
- rembourser la dette.          Il veut le faire mais n’y arrive pas
- investir fortement dans la recherche         Il fait le contraire
- instaurer la TVA sociale     Il y a renoncé (argument démagogique de campagne)
- construire un 2è et un 3e porte avions….. Il y a renoncé
- moderniser notre armée (effectifs insuffisant dans l'armée de terre        Il fait le contraire
- recréer un service national obligatoire de 4 mois  Il démantèle notre lien avec l’armée.
- former des médecins, nous en manquons          Rien de fait
- former des juges, nous en manquons      Il supprime des tribunaux
- arrêter de piller les ressources humaines des pays en voie de développement.   Paroles, paroles
- aider les pays du tiers monde à bien vivre chez eux. Multiplier par 3 l'aide au pays d'Afrique.   Paroles, paroles, paroles...
 
- contrôler l'usage des fonds à ces pays (que nos subventions ne servent plus à remplir les caisses du dictateur, ou à nous acheter des armes)     Néant
- développer le commerce équitable sous contrôle des citoyens (car nbre de commerces équitables ne le sont pas et sont des entreprises libérales qui appauvrissent les pauvres)   Néant
- taxer les produits venant des entreprises délocalisées.   Néant
- taxer les importations qui tuent nos producteurs   Néant
- arrêter de subventionner nos céréaliers dont les produits vendus en Afrique, anéantissent la production locale, mais continuer la régulation des prix.   Dérégulation totale (l’Europe a bon dos)
- réformer les institutions qui sont actuellement trop propices à la dictature   Trop tard, nous avons un dictateur
- le vote blanc doit compter   Néant
- plus de chèque en blanc au président (plusieurs référendum pendant le quinquennat "Etes -vous satisfait du président de la république OUI/NON"; si réponse négative : exit.   Néant
- sortir du traité de Maastricht. Refaire l'Europe autrement (une Europe sociale, de l'emploi, de la culture, de la défense, de la politique, des transports, de l'agriculture etc...) et non pas une seule Europe du capitalisme et du libéralisme. Il fait le contraire au mépris du référendum Français
- arrêt des OGM.   Il les continue
 
 
J'arrête parce que j'en ai tellement d'autres...
 
 
Moralité, il fait tout le contraire de ce que j’attendais d’un vrai président.
 
NDLA au 20 août 2019 (en bleu) : En relisant  ce texte, cela n'amène-t-il pas à penser à un certain Macron, dont le comportement est étrangement similaire ???
 

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :