GSM

Pourquoi écrire ? Pourquoi cette pulsion qui nous pousse vers cette feuille de papier ?
Pourquoi confier ses pensées les plus intimes, ses émois, ses colères à ce bateau de papier ? Emportera-t-il nos envies dans un cyclone rencontré ? Amènera-t-il notre appel au secours comme une bouteille à la mer le ferait ?
 
Pourquoi, ce besoin de parler de soi, même quand on parle des autres ?
Pourquoi cette satisfaction quand l’œuvre est terminée ?
Pourquoi cette insatisfaction qui nous fait recommencer à écrire autre chose, avec un autre recoin de nous-même ?
Pourquoi cette envie de faire partager sa pensée, son analyse, sa vie ?
Est-ce de la vanité ? Est-ce une dépendance ?
 
Ce besoin irrépressible n'est-t-il pas le moyen d'évasion dans un autre monde ? Dans le monde des mots, de l'expression de la douleur et de la joie, de la nostalgie et de l'espoir, de la mort et de la vie, du passé et de l'avenir ?
 
Écrire pour rendre le monde meilleur, décrire les horreurs du monde pour les exorciser, graver ses souvenirs ou son savoir, partager son expérience.
 
Écrire tout simplement pour exorciser la mort ? Peut-être...