GSM

 

" La vieillesse est un naufrage " selon Chateaubriand. Lire les mémoires d'outre-tombe me rassérène quelque peu. J'y perçois les affres du grand écrivain. D’ailleurs de Gaulle avait lui-même repris cette citation. Je ne suis plus seul à m’accommoder de la solitude oppressante face à mon passé et à mon présent; solitude que la vieillesse creuse comme un fossé, entre le vieux et la société des vivants. C'est un mur d'incompréhension et d'ignorance.

 

Il est vrai que bien vivre sa vieillesse c'est savoir passer un pacte avec cette solitude. Mais saurais-je le faire ?

 

Tout a été écrit par nos illustres prédécesseurs. Y puiser le réconfort d'une complicité d'outre tombe permet de se sentir moins seul.

 

J'aurais du choisir ma compagne comme on choisit un ami. Certes, j'avais déjà formulé cette idée, puisqu'il y a deux ans je l'avais même enseignée à mon fils cadet. Hélas ce n'est pas à soixante piges qu'il m'aurait fallu avoir cette sagesse, mais bien avant...

 

Faut-il passer par ces tourments, avant de parvenir à la sérénité ?