GSM

Écrit le 21 juin 2019
 
Le 17 avril je croyais Nono enfin dans un emploi… mais cela n’avait duré que la journée… Le petit chef sadique l’avait emporté sur mon fils, dos bloqué par un travail totalement inadapté…
 
Ensuite il y a eu cette annonce "Ent. M..... recrute et forme" avec une liste de postes à pourvoir.
Bien que mon fils eut plus qu'il ne fallait de qualité requises, lors de l'entretien, "on" exigeait de l'expérience (le mot "forme" était un leurre), et "on" savait plus que mon fils que ce travail ne lui plairait pas et qu'il s'en irait (Alors qu'il était très motivé, comme en 2018 où il a travaillé comme manoeuvre de base pendant plusieurs mois).
L'histoire se répète à l'infini... "On" m'avait fait le coup à moi aussi quand j'étais jeune : On savait mieux que moi si cela me plairait ou pas (alors que j'étais le meilleur à tous les tests et que le salaire était très attractif et que j'étais très motivé)...
 
Depuis, l’inquiétude régnait encore dans mon crâne… Mon pauvre Nono était au fond du trou, moralement parlant...
 
Et le 12 juin, mon fils vient de commencer dans un emploi de surveillant…
En fait, c’est par son réseau de fêtards qu’il a eu ce poste : Un copain prof de maths, qui l’a pistonné pour cette place qui était vacante dans l'établissement où il exerce…
Comme quoi j’avais raison : L’emploi dans notre petite région abandonnée de Dieu, c’est une affaire de réseau familial ou autre…
Peu importe ! Le voilà assistant d’éducation, ou bien surveillant des collèges, pion, comme on disait de mon temps, sous contrat renouvelable…
L’industrie n’a pas voulu de lui, malgré tout le tapage fait sur la reprise économique. Mon benjamin a su s’asseoir sur sa fierté… Et je suis très fier de lui, parce qu'il a tout fait pour essayer de pouvoir travailler et gagner sa vie…
 
Le problème, c’est que ce genre d’emploi ne peut être que temporaire.
 
Quand après ce poste, il présentera son CV, qui voudra d’un pion dans l’industrie ? Il lui faut donc préparer une reconversion dès maintenant dans un milieu plus proche de l'enseignement…
 
Enfin je me contente de cette victoire de mon fils et de ce répit pour lui…
 
Mais pas pour longtemps… Je viens d’apprendre que mon ainé Kikson après plusieurs années de missions renouvelées d’intérim d’une semaine à temps partiel dans la même boite est sur le départ… On fait de moins en moins appel à lui et on va le jeter… A cause des menaces de l'état sur l’abus des contrats courts par trop renouvelés…
 
Merci Macron ! Tes menaces sur les contrats courts font perdre le taf de mon fils aîné ! Il n'avait que cela. Il n'a plus rien ! Tu ne pourrais pas t’occuper de tes fesses !
 
Quand à Toto… Il est devenu responsable de l’entretien, mais comme un gland il n’a pas négocié son augmentation de salaire ni de grille… Je l’avais pourtant bien prévenu… Petit bonhomme…
 
Que de stress pour l'avenir de mes garçons !