GSM

Ecrit le 9 mai 2009.

 

Il faut savoir effacer les mots qui coupent, il faut savoir panser les blessures des coups de poignard dans le dos, il faut savoir apprendre de nos échecs. Apprendre, n’est pas forcément progresser. Il faut savoir se protéger, se prémunir, se blinder, se détacher et… oublier les mauvais souvenirs, avant de pouvoir pardonner…

 

Et comme le chantait si bien Charles Aznavour : "Il faut savoir, mais moi... Je ne sais pas..."