04 juin 2019

On a encore le droit de penser

GSM

Suivant que les mots sont dits par l’un ou par l’autre, ils ont une résonnance différente. La perception du signifiant dépend de la perception affective que l’on a de l’autre.
Certains peuvent dire tout, d’autres sont mal perçus dans le même exercice.
 
Il se crée des réseaux d’empathie et de hiérarchie, où les paroles circulent de haut en bas, sortes de postulats dans un auditoire idolâtre.
 
Il y a des pensées qui ne trouvent pas d’écho. Les pensées ne sont pas primordiales dans le processus de l’humanité. L’esprit humain est plus sensible à la personnalité qu’à l’essence même des idées. Seule la personnalité du penseur permet ou non de diffuser les idées.
 
C’est pourquoi il est souvent nécessaire de penser à voix basse, afin de ne pas être mal perçu, ou pour tout simplement passer inaperçu. Tant il est vrai que l’humain détruit ceux qu’il n’aime pas, ceux qui le dérangent.
 
La vérité coûte très cher et c’est pourquoi elle reste souvent du domaine de la pensée, sans expression tangible.
 

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,