25 mai 2019

Mémoires et radotages (210) – Le sourire mitigé du jour


GSM

Écrit le 23 mai 2019
 
Tout à l’heure, je sortais de la pharmacie, quand un jeune dégingandé, tend la main et demande « SVP, c’est pour manger ».
Je lui réponds « Moi aussi, c’est pour manger » et je continue de marcher.
Je l’entends dire « Hé, con, vas ! »
J'ai souri carrément et cela m’a mis de bonne humeur, malgré mes maux de tête…
Je me suis quand même fait la réflexion que ce n’était pas en draguant les gens comme cela qu’il risquait d’engranger de la tune !
 
Ceci dit, pendant que mes pas me ramenaient au parking, je me suis demandé si j’avais bien fait… Parce que très souvent, on tombe sur des jeunes qui n’ont pas d’argent de poche et qui font la manche pour s’acheter des conneries. Une fois même, un gus m’avait dit « c’est pour m’acheter du Whisky »… Je lui avais alors fait un bras d’honneur en lui disant qu’il ne manquait pas de culot !
 
Je me souviens, quand je travaillais en région Parisienne, parfois des femmes enceintes avec des lardons sur les bras assises sur les marches des couloirs de métro, avec une sébile. Souvent aussi, des gosses.
A certains feux rouges il y avait des mendiants qui de la même façon tendaient la main.
Je me souviens d’un gamin blond, pendant que j'attendais le feu vert dans ma bagnole. La première fois, je lui avais donné des sous… Mais la fois suivante, je l’ai fait parler « Je suis Roumain », m'avait-il dit avec un accent à couper au couteau…
Il faisait donc partie d’un réseau de maquereaux des pays de l'est qui exploite les gamins, les estropiés, les femmes, les vieux, pour se remplir les fouilles ! Du proxénétisme sans sexe, en fait !
 
Et que dire des duos de gamins Rom qui vidaient les parcmètres et d’autres qui cassaient les vitres des voitures des conductrices pour s’emparer de leur sac à mains ? Enfin, c’est une autre histoire sans rapport et hors sujet !
 
Mais soudain, j’ai pensé « Et si ce jeune disait vraiment la vérité ?  Et s’il n’avait pas de quoi manger ?»
Car, je donne parfois à des gens qui ont une sébile et dont j’estime qu’ils sont des vrais mendiants. Je dis bien parfois, pas à chaque coup !

Ce mini évènement me donne un petit souci… J’ai réfléchi et je vais adopter une stratégie pour la prochaine fois… Je dirais à l’éventuel quémandeur « Vous avez vraiment pas de ressource pour manger ? Et bien je vous conduis à la banque alimentaire (ou bien au secours catholique)… S’il refuse, tant pis qu’il aille se faire tâter ! S’il dit oui, je suis encore capable de lui payer un casse-dalle…
 
Bref, ça me ferait vachement c…., si je refusais d’aider quelqu’un qui n’a vraiment pas de quoi manger, c’est certain…
 

Posté par zalandeau à 10:04 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :