GSM

Ecrit début 2009
 
J’avais prévu la crise, un an avant qu’elle ne se produise…
C’était relativement simple, l’observation du phénomène de la bulle financière et spéculative, fournissant ipso facto les réponses à mes questions…
Maintenant, prévoir ce qui va se passer en 2009 est beaucoup plus difficile…
Certes, il est facile de dire 2009 sera en pleine crise, mais ce n’est pas de la prévision, c’est de la simple constatation.
 
Nous sortirons de la crise, mais quand et comment ?
Tout dépendra de la prise de conscience des acteurs économiques et financiers et de la capacité de tous à reprendre confiance. Tout est lié. Sans confiance, point de reprise. Sans changement de comportement des acteurs susnommés point de confiance.
Donc tout revient à la responsabilité des dirigeants de tous poils, y compris les politiciens.
 
Alors 2009, sera-t-elle l’année où l’on tirera les leçons de ce « Panurgisme libéral » ? La question est fondamentale.
La bipolarité du monde n'est plus comme du temps du mur de Berlin. La seule opposition au libéralisme (toute aussi moyenâgeuse que le libéralisme), est le fondamentalisme islamique… Entre ces deux maux, Il n’est selon moi qu’un non-choix…
 
Certes il y a ces milliards de gens, dont nous faisons partie, qui subissent le système… Mais nous ne sommes pas unis. Certains, se raccrochent à ce système par peur de tout perdre… Bref, il y a beaucoup de collabos par nécessité…
Comme au moyen-âge, les serfs que nous sommes, sont très divisés et c’est cela qui fait perdurer le système.
 
Les dirigeants « de tous poils », vont-ils comprendre, que la répartition équitable des richesses et le développement durable sont les seuls moyens d’assurer de manière pérenne un niveau de vie décent à tous.
Mais il faudrait aussi que les possédants renoncent à vouloir toujours plus. Qu’ils se résignent à ne gagner "que" énormément bien leur vie…
 
Et puisque la rapacité humaine n’a pas de limite, il serait souhaitable que ces mêmes responsables édictent des règles et lois avec des sanctions, afin, de forcer le « raisonnable »…
 
Je viens donc d’énumérer ce que je souhaitais pour 2009…
 
Mais, franchement, à part quelques opportunistes déclarant aujourd’hui qu’il faut changer de système, alors qu’hier, ils disaient le contraire… Je ne pense pas qu’ils prennent conscience de l’interdépendance nécessaire de toute l’humanité…
 
Je crois, hélas, qu’ils continueront à provoquer des guerres pour vendre des armes, à stériliser les terres cultivables pour vendre des poisons chimiques, à appauvrir les gens pour spéculer ou prêter à des taux usuraires, à pomper toutes les ressources avec démesure pour s’enrichir…
 
Alors, je souhaite pour 2009, à tous les serfs de la terre, de relever la tête, de s'unir contre cette iniquité...
 
Ce sont des vœux pieux. Il faudra bien une dizaine d'années pour émerger et encore si on récupère en route des dirigeants intelligents... Ce qui n'est pas gagné...