GSM

Le ciel est bleu, mais en lui, tout est gris.
Finalement, une vie de médiocrité, due à des principes surannés, ne donnent pas de raison d’être content de soi.
Est-il intelligent de donner le meilleur de soi-même, dans l’anonymat, sans attendre de reconnaissance en retour ? Ceux qui ont fait passer la réussite en premier ont eu raison. S’attribuant le mérite des autres, faisant de leur personnalité un miroir aux alouettes, ils ont réussi l’ascension sociale…
Ah, oui, il en a eu des distinctions honorifiques, des remerciements, des félicitations, de la part de personnes lucides, mais aujourd’hui disparues !..
Mais hélas, ces quelques personnes qui lui ont donné tant de fierté, n’avaient pas de pouvoir sur sa carrière…
La majorité de sa vie, travaillant dans l’ombre, il n’a su que donner, mais jamais cueillir…
Au soir de sa vie, il comprend que sa non-réussite est la seule image qu'il donne aux autres et à lui-même, lorsqu'il se voit dans le regard des autres…
Toute peine mérite salaire… Il a fourni la peine, il n’a pas eu le salaire, simplement parce qu'il n'a pas su l’obtenir… Il a été trop crétin pour tourner toute son énergie à obtenir des résultats dans la tâche qu'il exécutait, au lieu de l’utiliser pour réaliser sa propre personne dans son propre destin…
Il est parti de zéro, pour n’arriver à rien… Il n’a vraiment de merci à dire à personne… Sauf à ces gens qui l’ont remercié, qui l’ont reconnu…
On n’est rien, sans le regard des autres, dans une société…
On est tout, seulement lorsque l’on est seul…