GSM

Je ne me sens pas noble par mes ascendances de noblesse chinoise, mais seulement par un certain caractère libre, soucieux de valeurs comme l'honneur, la probité, l’amour de la Patrie, la révolte contre l’arbitraire et l’injustice, la protection des faibles et des opprimés et surtout la fierté de ne pas mettre un genou à terre devant qui que ce soit hormis mon Créateur…
 

Je ne ploierai pas sous la censure de la pensée unique débilitante, premier des prémices d'une société sans valeur, décadente et qui va petit à petit vers sa fin, dominée par un de ces dogmes confessionnels qu'elle sous-estime mais qui la submergera bientôt...