Quand j'étais un homme, j'accomplissais les tâches difficiles, parce que c'est le rôle de l'homme "Laisse-moi porter ça ma chérie", ou "oui, bien sur, c'est trop lourd pour toi"...
 
Maintenant, à cause de mon dos fichu, quand elle se substitue à moi et qu'elle ne fait pas appel à moi, elle ne manque pas de me rabaisser et de me faire sentir que je suis un inutile...
Je le sais, ça me peine, mais je n'ai pas besoin qu'elle me rabaisse. J'ai assez honte comme ça. Les femmes sont sans-cœur.
 
Certes, je devrais lui balancer dans la gueule que c'est MA RETRAITE qui lui nourrit la gueule, MON POGNON qui a permis de lui offrir pour 530 € de vêtement les deux derniers mois et que je devrais pour la forme avoir une allégeance non velléitaire de sa part, puisqu'elle n'a plus de respect sur le fond...
 
Je me suis niqué le dos, aussi pour elle, mais ça ne me vaut aucune estime de sa part.
 
Je connais des feignasses, qui sont en longue maladie et qui foutent sur la gueule à leur femme et à leurs mômes. Ils ont économisé leurs forces, eux, pour taper sur les faibles, pour se faire respecter, même s'ils ne le méritent pas.
 
Je croyais, à tort, mériter le respect... Je n'ai pas intérêt à être un jour grabataire, car elle me cognerait, cette saleté...
 
L'être humain est pire qu'un animal. Il ne faut attendre aucune gratitude, aucun retour. Et ma femme, c'est encore pire avec son cerveau de dinosaure...
 
Qui dit que la vie est belle ? Quel est le con qui ose proférer de telles imbécilités ?
 
NDLA : En 2019, mon dos s'est quelque peu "arrangé" et je fais en sorte de soulever les choses moi-même, (comme porter la bouteille de gaz) quitte à demander l'aide d'un de mes enfants... Comme cela, j'évite sa gueule de con...