GSM

La reconstruction de Notre Dame va, je pense, coûter 1 milliard d’euros… Sauf si… Bien entendu il y aura des magouilles et cela reviendra plus cher que cela. Et il y en aura des magouilles, nécessairement…
Macron annonce que la cathédrale sera réparée dans cinq ans… Encore une de ses promesses présidentielles qui ne sera pas tenue ! Les travaux à réaliser dureront entre une et deux décennies. Il ferait mieux de s’abstenir, bien que l’on sache que cette promesse il ne sera pas tenu de la tenir puisqu’il aura été dégagé avant !
Il n’empêche que comme je l’ai dit précédemment l’incendie de Notre Dame était inespéré… Au point d’effacer totalement les problèmes des Français, le grand débat, les solutions à proposer et de reporter les campagnes pour les européennes et le mécontentement populaire.
 
Mais à trop se montrer à la télé pour un incendie dont il veut faire un instrument d’union nationale, il risque de provoquer le contraire, tant l’indécence de ses propos et les célébrations concomitantes, hors de proportions, le desservent plutôt qu’autre chose.
 
Les Magnats milliardaires Français ont profité de l’occasion pour redorer leur blason et faire des dons, qui pour nous, apparaissent comme gigantesques, étant donné la modestie des salaires qu’ils proposent à leurs salariés.
Bien sur ils bénéficieront de l’abattement fiscal (sauf un groupe qui a annoncé y renoncer), mais il faut reconnaître que cela leur coûtera un peu de leur poche et on peut les remercier parce qu’ils n’y étaient pas obligés. C’est autant d’argent en moins à pomper sur le contribuable Français. On sait que c’est leur façon de se faire une image positive auprès de la société Française qui crache tant sur les riches en ce moment… Mais il ne faut pas se leurrer, l’argent sera distillé pendant tout le temps des travaux, le « sacrifice » sera donc encore moins « douloureux » chaque année.
Il est vrai que c’est autant d’argent, après abattement fiscal, qui n’ira pas dans les paradis fiscaux. En effet, il ne faut pas croire que les grands groupes amputeront leurs bénéfices officiels versés aux actionnaires, non ! C’est simplement un peu moins d’argent planqué, de cet argent dont on roule le fisc en allant le planquer là où les impôts n’existent pas.
 
Quant à cette pauvre cathédrale… Elle va en voir des problèmes… Avec les procédures, les diagnostics (les voûtes notamment ont été très affaiblies et poseront beaucoup de problèmes techniques, l’humidité va créer des phénomènes de dilatation et de rétractation très préjudiciables à l’ouvrage), les choix de maîtres d’œuvre (parce qu’il en faudra plusieurs), les choix de techniques, les choix d’entreprises, les décisions dont on sait qu’en France elles sont difficiles à obtenir parce que personne ne veut prendre de risque, les disponibilités en matériaux, matériel et main d’œuvre, on a pas fini de nous languir !
 
J’espère que les techniques retenues seront des techniques de notre temps, comme pour la charpente en béton armé de la cathédrale de Reims reconstruite après guerre, ou bien métallique pourquoi pas ? Parce que le chêne, c’est bien, mais il faut qu’il soit coupé et qu’il sèche très longtemps, il coûte cher, il est hautement inflammable et demande des charpentiers dont nous ne disposons plus !
Mettons des matériaux moins coûteux mais restituons seulement l’apparence extérieure : C’est mon vœu pieu.
Après tout si la toiture était en tôle, par exemple, qu’est-ce que cela pourrait bien faire, du moment que l’on restitue les petits détails ornementaux ?
Quand pourra-t-on démonter l'échafaudage actuel, bon à mettre à la casse ? Quand mettra-t-on en place un échafaudage parapluie gigantesque qui soit à l’épreuve des plus fortes tempêtes, quand cette cathédrale sera-t-elle tout simplement hors d’eau ?
 
Ce qui me dégoûte le plus, c’est cette obligation de lancer un appel d’offres international… Donc, le pognon des donateurs Français, très riches ou modestes servirait à rémunérer des entreprises étrangères et à créer des bénéfices échappant à notre fisc ? Bravo !
Heureusement qu’une bonne partie sera dépensée sur place, puisque les travaux se déroulent en France… Et puis j’espère que les majors du bâtiment, toujours aussi combinards, sauront écarter les concurrents étrangers à coup de pots de vin dont elles ont une habitude bien ancrée…
On me rétorquera que les bénéfices soient engrangés par des entreprises étrangères hors de France, ou bien engrangés par des entreprises Françaises aux îles Caïman… C’est bonnet blanc et blanc bonnet…
 
Je gage par ailleurs, que beaucoup de responsables politiques vont se remplir les poches tout à fait légalement, à l’occasion de ce chantier mirifique !
 
Alors, pendant que l’attention est détournée, je crois qu’il est temps pour les Gilets jaunes, ainsi que pour les Français mécontents de la politique Macronienne de remettre sur la table les vraies questions du vrai débat :
L’injustice fiscale
L’injustice sociale
Le manque de représentativité de notre pseudo démocratie
La désindustrialisation de notre pays
La main mise de l’UE pour imposer un libéralisme sauvage à toute l’Europe, créant une misère sans précédent
 
Alors ce n’est pas la seule annonce de la suppression de l’ENA qui va suffire à calmer le pays.