GSM



Écrit le 8 février 2013
 
Celui qui dit la vérité, on ne l'écoute pas. Pour différentes raisons. D'abord parce qu'il est très seul, qu'il est par nature très rare, que la vérité est difficile à démontrer et que la logique est difficile pour les têtes de veaux qui sur-peuplent la planète.
 
Il est plus facile de diffuser des doctrines totalement fausses, comme sont toutes les doctrines.
Le pire est que ceux qui crachent sur les doctrines sont eux aussi endoctrinés, mais par d'autres doctrines. Ils ne s'en aperçoivent pas.
 
Pourquoi ? Parce qu'il n'est pas nécessaire d'avoir subi des lavages de cerveau dans des camps de rééducation en Chine, au Vietnam, en RDA, au Pakistan et j'en passe, pour être endoctriné.
 
Ceux qui endoctrinent au niveau du libéralisme, ne le font pas dans des salles de tortures, ni dans des enceintes confinées. Non ! Ils le font à l'aide des médias.
 
Les doxas sont créées par des gens supérieurement intelligents, aussi intelligents que ceux qui disent la vérité. Sauf que ce sont des gens pervers, qui par intérêt, ont décidés de faire accepter au commun des mortels, des idées fausses, en les démontrant par des sophismes inaccessibles à la plupart des compréhensions.
Dés lors, ils passent au-dessus des lois dans un premier temps, puis ils parviennent sans difficulté à influencer les législateurs et dirigeants. Ces derniers dont la moyenne d'intelligence ordinaire est totalement accessible aux raisonnements spécieux, croient avoir compris la démonstration, sans comprendre qu'elle était fausse (ce qui est bien le but poursuivi par les menteurs intelligents.
 
Dans leur démarche de diffusion, les intelligents pervers, se comprennent, se reconnaissent et se regroupent facilement, même à distance, pour relayer ces doxas, les perfectionner, y ajouter différents arguments dérivés tout aussi supérieurement fallacieux, dont leurs cerveaux géniaux et machiavéliques sont riches.
 
La grande majorité du bétail humain, accepte ce qu'il croit comprendre ou pas, comme une fatalité, surtout si de tous cotés on le persuade que c'est cela qu'il faut penser.
Les fidèles les plus empressés sont bien évidemment ceux qui y perçoivent immédiatement leur intérêt...
 
Et même si certains font du blocage, c'est parce qu'ils sont sous l'influence d'une doxa opposée.
La vérité n'est pas crédible parce qu'elle est trop compliquée.
La doxa est crédible parce qu'elle est d'apparence simple et que sa vérité est cachée par des raisonnements fallacieux.
La vérité est aussi compliquée que le sophisme est complexe. C'est pourquoi la vulgate les ignore.
 
Combien je vois de gens, de si bonne foi, dire des conneries énormes, imprégnés qu'ils sont par des années d'intoxication politico-médiatique...
 
Parfois, on rencontre des exceptions. Des gens qui ne savent pas trop comment démonter le mécanisme, mais qui ressentent comme un mensonge. Ils n'arrivent pas à le prouver, mais ils pensent qu'il y a une arnaque quelque part dans ce qu'on veut leur faire croire...
 
Mais sinon, pour les autres... Qu'ils sont cons, cons et supers-cons ! Ces Français-là (et aussi les autres humains, mais je connais mieux les Français) sont des veaux ! Le pire c'est que l'intelligence n'étant pas liée au bagage intellectuel, on voit des "penseurs", des "intellectuels", des "diplômés" renforcer les rangs des adorateurs de la doxa, non pas dans le camp des concepteurs, mais dans le camp des supporters, des moutons, des imbéciles... Et ça se croit intelligent !