Ecrit le 14 mars 2015

GSM

 
J'adore la communication et le management sociétal sous le règne de l'UMPS (UMPS : 1970-2017 environ)… Au commencement était le socialope ! Le socialope : C'est une langue de bois hypocrite qui a fait violence à l'expression courante et s'est imposée, au besoin par la loi.
 
1er dogme : Tu ne nommeras point les choses ni les êtres ni les faits par leur nom !
 
2ème dogme : Les faits réels tu cacheras !
 
C'est ainsi que j'apprends chaque jour que « des jeunes » ont tué, pillé, violé, volé, torturé, commis des incivilités sans plus de détails. Ni les noms ni les prénoms ne sont cités. Les visages sont floutés. Ils encourent des peines souvent très minimes et non dissuasives, surtout quand elles ne sont pas appliquées, par laxisme, ou faute de moyens… C'est ce qu'on appelle la justice socialiste…
 
A chaque fois que ces faits sont commis. Je suis en rage contre ces jeunes. Il y a neuf chances sur dix que ce soit encore un coup de ces jeunes Suédois ou bien toute cette racaille scandinave, de blancs, blonds aux yeux bleus… Ils sont peu nombreux, mais on les laisse faire. On a peur des réactions des Scandinaves ! Ils sont sanguinaires et sans pitiés. Ne vous avisez pas de dire à un scandinave qu'il est scandinave : c'est une insulte ! C'est l'état qui l'a décrété !
 
Alors, l'état les laisse faire. Alors, l'état les encourage. Alors, l'état fait de la discrimination « positive », qu'il dit.
 
Alors, on les laisse venir chez nous et commettre tout ce qu'ils ont envie de commettre. Surtout, ne dites pas qu'il s'agit de Scandinaves, c'est interdit par la loi !
 
Mes enfants ne sont pas scandinaves. Alors eux, ils ne peuvent pas tirer à la sulfateuse sur des gendarmes qui les arrêtent pour un clignotant grillé, ou un contrôle de routine.
 
Ils ne peuvent pas, parce qu'ils ne sont pas protégés par les lois socialistes et aussi, parce que, nous, leurs parents, nous avons l'extrême bêtise, l'extrême faiblesse de leur inculquer le respect de la loi ainsi que les bonnes manières. On leur apprend à tendre l'autre joue aux coups des scandinaves, car sinon ils encourraient des châtiments exemplaires. « Tu ne feras pas aux scandinaves ce que eux peuvent faire ».
 
Car ce qui est permis à une minorité, n'est pas permis au citoyen ordinaire ! Le citoyen ordinaire doit se laisser dominer par le joug programmé d'auxiliaires suédois sous la protection du pouvoir… Et ces auxiliaires ont toutes facilités, toutes prébendes, tous privilèges d'intouchabilité, d'immunité, d'indulgence… Ils sont scandinaves, donc ils ont des excuses... C'est leur religion qui veut ça : Odin et Torr l'ont soi-disant ordonné : « Extermine les infidèles, au Walhalla tu iras ! ».
 
Le pire pour un scandinave, c'est de se laisser intégrer dans la société des serfs Gaulois. Il devient ainsi un citoyen ordinaire. Ils sont nombreux à le faire, d'ailleurs, à leurs dépends... Ils deviennent ainsi les féaux, les serfs, les souffre-douleurs des scandinaves sanguinaires. Ils n'osent pas réagir, honteux et tiraillés entre deux sociétés si différentes...
 
Ainsi est programmée la nouvelle féodalité, sorte d'esclavage intérieur, au pays du libéralisme forcené : Comment faire entendre raison à ces Gaulois irréductibles ? La solution a été prestement trouvée ; elle est mise en œuvre, mais le peuple fantôme ne réagit plus, pris entre les seigneurs du fric et le binôme insécurité-précarité .
 
Concurrence interne, silence général, autocensure. La violence scandinave est l'alliée des seigneurs d'aujourd'hui, pour faire marcher le troupeau panurgique vers son funeste destin…