GSM

Ecrit le 2 mai 2010.

 

Suite de " La jalousie 1 " : http://zalandeau1.canalblog.com/archives/2016/10/25/34480536.html

J'ai fait un cauchemar qui avait pour thème la jalousie... Ce rêve terrifiant a fait ressurgir un vieux démon que je croyais éteint à jamais.
 
Au cours de ma vie, ma vision de la jalousie s'est peu à peu modifiée.
D'abord je différenciais la jalousie et l'envie en l'associant la première à l'amour, ensuite j'ai associé la jalousie et la haine, puis enfin au désir de possession...
 
Je crois en finale que la jalousie est ce qui subsiste de nos instincts animaux. C'est ce qui correspond au marquage du territoire, à l'instinct de possession.
C'est ce qui reste de l'instinct de mâle ou de femelle dominant(e).
 
Dans l'état de jalousie, on se fiche de ce qu'on possède, mais on devient fou dès que quelqu'un y touche, ou dès qu'une personne sous notre emprise nous échappe. On lorgne chez le voisin pour s'emparer de ce qu'il a, afin d'être le plus puissant et de le dominer.
 
La jalousie est la plus mortifère des armes.
 
C'est pourquoi j'ai décidé il y a bien longtemps de ne plus l'être. Mais je sens bien au fond de moi cette part d'animalité qu'il me faut maitriser au nom de mes valeurs...
 
Ainsi, ne m'appartient que ce que j'ai su créer ou que j'ai pu acquérir, par ma compétence ou ma force de travail.
Les êtres humains ne m'appartiennent pas, ils appartiennent à eux-mêmes ; s'ils vont voir ailleurs c'est peut être de ma faute, je n'en veux à personne d'autre qu'à moi-même.
Donc, je n'éprouve plus ce sentiment bestial et irraisonné depuis longtemps et c'est beaucoup mieux ainsi !
 
Ce cauchemar était donc totalement hors de propos... Ce qui en fait bel et bien un cauchemar !