GSM

Écrit le 09 janvier 2019.
 
Au moment où se termine une année et où commence une autre, je fais le compte exact de mes dépenses et le bilan dépenses / recettes définitif de l’année achevée. Cela me permet d’en tirer les conclusions et surtout d’établir le budget prévisionnel pour cette nouvelle année, en l’occurrence 2019…
 
Les conclusions : Macron, avec ses conneries de nous avoir niqué 1,9% de CSG, a fait que ma retraite annuelle 2018 a été la même qu’en 2012, étant donné que nos retraites étaient gelées de puis fin 2013...
 
L’inflation officielle entre 2012 et 2018 a été de 4.5%...
 
Même en tenant compte de la baisse de la taxe d’habitation, je dois bien admettre que concernant mon propre budget, le coût des dépenses incontournables (assurances, mutuelles, eau, électricité, assainissement, taxes diverses et variées, etc…) a augmenté de plus de 6% durant cette période…
 
On ne peut pas moins rouler, on ne peut davantage baisser les cadeaux et dépenses diverses…
 
Alors que faire, sinon se rabattre sur le budget nourriture, qui est la variable d’ajustement, comme je le fais chaque année… Le problème, c’est que la bouffe a aussi assez sensiblement augmenté ces derniers temps, alors, comment en réduire encore le montant pour tenter de compenser les dépenses incontournables et obligées ?
 
La boite de thon listao ecoplus est passée en quelque années de 53 à 98 centimes… Le bœuf a augmenté, seul le cochon en promo reste abordable…
 
Il y a deux ans, on pouvait se payer un repas Macdo par semaine pour 4 personnes (48€)…
Il y a un an on pouvait s’offrir un kebab par semaine pour 4 personnes (20€)…
En 2018, j’ai remplacé le kébab par 4 nems pour un repas de 2 personnes par semaine (4€)…
 
Cette année (2019)… Il va me falloir augmenter le budget nourriture, je ne peux quand même pas leur faire bouffer de la merde… Mais comment équilibrer mes comptes, puisque tout va augmenter, à cause du tyran qui nous préside ?
 
D’abord, je vais mettre en concurrence ma complémentaire maladie (qui augmente de manière exponentielle avec l’âge) avec d’autres vraies mutuelles, histoire de voir !
Ensuite je vais appeler mon assurance décès, que j’avais déjà fortement réduite il y a 3 ans, pour leur dire que, même si la prime trimestrielle est modeste, je ne peux plus la payer et que je voudrais bien la résilier avant l’échéance annuelle de septembre ! On va bien voir leur réponse ! Après tout, on ne peut pas tondre un œuf !
 
Je vais changer d’assurance pour la R19. La mutuelle des commerçants et industriels est moins chère en tous risques que celle du BTP au tiers (70€ d’économie annuelle), alors au tiers, je devrais économiser plus, peut être 100 ou 110€…
 
Je vais tenter toutes ces pistes… Il y en a bien qui donneront quelques économies…
 
Ah ! Au fait, merci monsieur Macron pour vos ponctions financières diverses et variées ! Si je vous hais, il y a bien des raisons et le porte monnaie, en est la première…