J'avais déjà vilipendé les journalistes interviewant Marine Le Pen...
Il y a quelques jours, ceux-là ou bien d'autres ont interviewé Jean Luc Mélenchon. C'est exactement le même scénario : on pose les questions, on n'attend pas les réponses, on pose d'autres questions, on parle tous ensemble... Enfin, je dirai : Exactement le même déni de démocratie que pour Le Pen.
A quoi servent des journalistes qui se conduisent ainsi ? En avons-nous besoin ? Un passage devant la télévision doit-il se solder forcément par une entrave à l'expression ? N'est-ce pas de la désinformation et une sorte de tyrannie que ce contre-pouvoir est normalement censé empêcher ?
 
Encore plus fort ! J'ai vu je ne sais plus sur quelle chaine, un politicien (je ne me souviens plus qui), en train d'écouter la journaliste qui faisait les demandes et les réponses. Il tapotait la table du bout des doigts... Quelle patience !
Je l'ai imaginé posant des clés sur la table, se levant et partir en lançant à la cantonade "vous fermerez en partant"... Mais non, il a laissé glisser...
 
C'est de pire en pire, ce pays où je vis. Il y en a qui disent que c'est la France...
 
Le pays des droits de l'homme et de la liberté ? Est-ce possible ???