01 janvier 2019

J'ai honte d'être un humain - Voeux

GSM

J’ai honte à en pleurer de voir les humains, mes semblables, réduits à si peu de considération par d’autres êtres à deux pattes…
Qui a dit que l’être humain est bon ? L’être humain peut être aussi plus cruel, plus sanguinaire, plus fourbe, qu’aucun autre animal sur cette petite terre…
Faut-il appeler les justes à rendre coup pour coup ?
J’ai honte de ne plus rien pouvoir faire. J’ai honte de voir qu’il y a tellement de gens qui s’en foutent. J’ai honte d’appartenir au règne humain.
 
En primaire dans la cour de récré, parfois plusieurs s’acharnaient contre un seul, à coups de pieds et de poings. Tous les autres, formaient cercle autour, pour regarder, pour jouir de ce spectacle malsain,  avec toute la morbidité et la lâcheté que peut déployer la race humaine…
 
A chaque fois j’intervenais, indigné et ne supportant pas cette injustice et cette lâcheté.
Au début, j’en prenais souvent plein la gueule, puis, j’ai appris à être plus fort, plus malin, plus méchant et je n’en prenais plus plein la gueule. J’arrivais tel Zorro, qui était il faut bien le dire mon modèle, à faire lâcher prise à ces hyènes puantes et à secourir le faible.
 
Mais la nature humaine étant ce qu’elle est, je n’avais pas toujours de remerciement ou de reconnaissance…
 
J’ai ainsi construit autour de moi, une solitude, due au fait que j’étais différent, un respect dû à la crainte. Mais jamais la baisse des agressions en bande, n’a été due à autre chose qu’à la peur du « mâle dominant »… Quand j’ai parfois été victime de ces attaques à plusieurs, par des « courageux » souvent plus âgés, très souvent, personne ne m’a porté secours…
 
Il m’est arrivé, une année, quand j'étais gamin, qu’un camarade me vienne en aide. Il est devenu mon grand ami. Nous formions la bande (à deux), des "justiciers"... Hélas il n’est resté qu’un an. Il a changé d’école… Tous les autres étaient dans la bande du neveu de la maîtresse... Bande zélée des lèche-culs, des fayots et des lâches...
 
Et on voudrait que j’aie une bonne opinion, de ces larves visqueuses qui prétendent s’appeler des hommes, mais qui ne sont qu’une sous-espèce du règne animal…
 
A qui je souhaite une bonne année ? Certainement pas à ces sous-merdes qui encombrent la surface de la terre... Je souhaite une bonne année à ceux qui ont l'âme pure, le courage d'être des hommes et le respect des autres...
 
 

Posté par zalandeau à 11:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :