26 décembre 2018

La guerre dans l'association des anciens élèves avec des dirigeants oligarchiques (13)

GSM


INFOS ADIA N° 19
 
Association de défense des intérêts de l’Amicale
Quelques infos au concernant l’audience d’appel du 27 novembre 2018 ainsi que les séances du CA du 30 novembre et de l’AG du 1er décembre 2018.
 
Chères et chers ami(e)s Papés,
 
Avant toute chose, nous vous souhaitons un très joyeux noël et d’excellentes fêtes de fin d’année ainsi que tous nos vœux de bonheur et de réussite pour cette nouvelle année 2019 en espérant qu’enfin une solution soit trouvée pour rendre à notre association amicale la sérénité perdue depuis la prise de gouvernance du président Deveaux et de son équipe.
 
Suite à l’audience d’appel qui s’est tenue le 27 novembre à Nîmes ; comme nous nous y attendions l’équipe de gouvernance actuelle et son président Sébastien Deveaux n’a tenu aucun compte de notre message demandant le
report du CA du 30-11-2018 et l’ajournement de l’Assemblée Générale du 1er décembre 2018.
Comme à son habitude, le président a décidé d’ignorer les conclusions de la cours d’appel et n’a tenu aucun compte de la décision prise par son président d’exiger une dernière tentative de conciliation afin de préserver l’image de notre école et de l’amicale ainsi que de ses intérêts financiers bien mis à mal par les gouvernants actuels.
Ils n’ont pas hésité à consacrer depuis septembre 2014 près de 400 000 euros pris sur les finances de
l’association pour assurer leur propre défense soit environ 5 années de cotisations des membres. A
titre comparatif nous membres de l’ADIA qui nous opposons à cette gestion calamiteuse et autocratique avons consacré pour le même objet 90 000 € de nos propres deniers (chercher l’erreur ?).
 
Lors de l’audience de la cour d’appel du 27 novembre ou 4 membres de l’ADIA étaient présents et aucun membre du bureau de l’amicale hormis le directeur de la maison des élèves, le président de la cour d’appel de Nîmes a demandé que soit engagé sous son contrôle une dernière tentative de conciliation qui devra s’achever au plus tard le 2 avril 2019 faute de quoi en cas d’échec, la cour se réunira à nouveau pour plaider et juger définitivement de la suite à donner au conflit.
 
Comme nous l’avions proposé à plusieurs reprises sans succès ; nous avons bien évidemment accepté cette proposition faîte par le président de la cours dans l’intérêt de l’image et des finances de l’amicale.
 
Toutefois nous ne sommes pas prêts à tout accepter et nous souhaitons notamment :
1- que ceux qui depuis 4 ans ont montré leur incompétence pour assurer la gouvernance et la gestion de notre amicale ne puissent pas se représenter à de nouvelles élections générales.
 
2- Qu’ils démissionnent immédiatement de leur mandat et que deux administrateurs bénévoles soient désignés pour assurer la gestion des affaires courantes jusqu’à ce que de nouvelles élections générales soient organisées par application stricte des statuts de 2005 et du règlement intérieur qui y est associé et qu’un nouveau conseil d’administration soit mis en place.
 
Élections générales qui pourraient être organisées sous le contrôle de la cour d’appel et qui permettraient :
 
a- de retrouver un esprit amicaliste et des pratiques de gouvernance transparentes et démocratiques où les élèves seraient consultés et sollicités pour participer aux commissions les concernant directement et pas uniquement pour participer; parfois contraint à un vote irrégulier dans le seul but de faire réélire les membres de l’équipe Deveaux ; comme cela a été malheureusement fait lors des précédentes élections.
b- Ré écrire de nouveaux statuts permettant de combler les lacunes et les incohérences de ceux de 2005 qui ont été exploitées à leur profit par les membres de l’équipe Deveaux. Cette ré écriture devra prendre en compte l’évolution des conditions d’hébergement et de vie des élèves futurs membres de notre amicale et la nécessité de les associer aux travaux du CA sous une forme à définir conjointement.
Seraient notamment précisés le rôle de chaque catégorie de membres et leurs prérogatives respectives ainsi que les modalités de la relation anciens élèves et élèves en formation, afin que ne se reproduise plus de conflit du type de celui qui se déroule aujourd’hui.
 
Alès le 20 décembre 2018
Le bureau de l’ADIA
 

Posté par zalandeau à 09:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :