GSM

Ecrit le mardi 19 octobre 2010.
 
Je m’attendais à ce type de réactions contre la modification de la retraite…
L’on voit que l’objectif monomaniaque des syndicats concernant la lutte contre la réforme des retraites se double actuellement, d’une réaction contre toutes les vilénies perpétrées depuis l’accession au trône du voyou de la république.
Le gouvernement pense pouvoir profiter d’un affaiblissement des mouvements en cours à cause de la diversité des récriminations…
En fait, j’ai toujours souhaité que la lutte se tourne contre toutes les mauvaises actions de cet exécutif et je me réjouis de ce qui se passe ! La politisation de ce qui n’était qu’un phénomène syndical est souhaitable à mon avis ! Cela ne fera que renforcer la motivation de ceux qui luttent actuellement…
 
Le pouvoir en place essaye de déstabiliser les mouvements anti-retraites, en tâchant de les décrédibiliser par les violences commises…
En fait, au fil des jours, nous voyons très clairement que casseurs et manifestants, n’ont rien à voir et sont bien deux entités complètement indépendantes…
 
Deux conclusions :
 
1) Vraisemblablement, la loi sera adoptée, car il y a peu de chance que le sénat l’empêche, et aucune chance que l’assemblée ne la vote pas, le petit doigt sur la couture du pantalon…
Donc, les grèves et manifestations cesseront ! Le chantier sur la retraite ne sera remis en cause qu’en 2012, en cas de victoire de l’opposition…
Mais il ne faut pas se bercer d’illusion : Le PS est très content que la droite fasse le sale boulot à sa place !
 
Quelle différence entre la loi de Sarko et celle de l’éventuel élu du PS ?
Sarko c’est 62 ans avec quelques exceptions à 60 ans…
Le PS, ce serait 60 ans avec beaucoup d’exceptions à 62 ans…
Autant dire : Bonnet-blanc et blanc-bonnet !
 
2) Le phénomène des casseurs : Il prouve, si besoin en était, que l’insécurité et le traitement au karcher, n’ont eu aucun résultat tangible malgré les gesticulations du roitelet à grand bec !
 
Il appartiendra donc au pouvoir d’ouvrir les yeux sur une réalité dangereuse et sur les mesures les plus efficaces et les plus radicales pour son propre devoir régalien.
J’espère que les spécialistes tireront les conclusions en termes de moyens humains et matériel pour la future guérilla urbaine qui se produira, aussi inévitablement que la crise monétaire devait éclater…
 
1er Post-scriptum : Espérons que le prochain exécutif soit conscient, humain, responsable, participatif, réaliste, (surtout pas naïf) et qu’il recrée les conditions propices au retour au plein emploi et à une répartition équitable de la richesse nationale… En ce cas, le financement des retraites ne serait plus un problème… Et le terrorisme migratoire serait affaibli, voire auto-dissous…
 
2ème Post-scriptum : Si Sarko avait réparti équitablement le financement des retraites en faisant appel à l’imposition des immenses revenus du capital, les Français auraient accepté sans aucun doute la réforme telle qu’elle est actuellement…
 
NDLA : Retour en 2018 : Le Macron a été plus loin que le Sarko... Mais les conneries de l'un n'ont pas servi au second et on voit le résultat... Il va avoir du mal à s'attaquer aux retraites maintenant et c'est tant mieux !