GSM

Écrit le 04 mars 2013
 
Il y a ceux qui se parent de tous leurs titres "docteur en bitologie, diplômé es bandologie, consultant en pétomanie auprès du ministère de la cul-ture, etc...".
Il y a ceux qui démontent des idées reçues, sans pour autant donner d'idée alternative.
Il y a ceux qui copient-collent en oubliant de citer leurs sources, en oubliant de mettre des guillemets et parfois en omettant de dire qu'ils n'ont rien compris, mais que ça fait bien d'écrire des choses que personne ne comprend.
Il y a ceux qui lisent comme les mangeurs de choucroute s'empiffrent au concours du plus gros mangeur : Ils lisent, ils lisent, ils lisent, mais ne digèrent rien. Et c'est un dégueulis de notions non comprises qui ressort en giclées nauséabondes.
Il y a ceux qui prennent un ton professoral pour expliquer, mais qui sont secs quand on leur pose une question.
 
C'est la triste comédie humaine. Parcourir tout cela me donne la vision d'un masque grimaçant. La mascarade est plus triste que comique. Le spectacle est affligeant.
 
Je préfère d'autres personnes qui se renseignent sur un sujet à leur portée et qui se permettent de le développer raisonnablement, sans forfanterie ni vanité.
 
Il vaut mieux parler de ce qu'on sait, de ce que la vie nous apprend, ou de ce que notre cerveau conçoit, plutôt que de parler de sujets situés au delà de nos seuils d'incompétence (qui devraient selon moi s'appeler nos plafonds d'incompétence).
 
Mais l'apparence est la plus forte des motivations. Le masque grimaçant de l'imbécilité n'a pas fini de nous dégoûter.