GSM

Écrit le 26 juillet 2011... (NDLA : Toujours valable de nos jours)
 
Nos capitaux continuent de fuir vers l'Asie. Notre production continue de se délocaliser. Nous sommes dépendants de l'orient pour tout les produits industriels et manufacturés et bientôt nous subirons une dépendance alimentaire...
 
Nos "Daladier" et nos "Chamberlain" actuels ne mobilisent même plus, ne lancent pas de programmes de réarmement ni de relocalisation industrielle. Ils disent que nous n'avons plus les moyens de le faire. Ils pensent qu'il n'y a rien à faire. Ils sont résignés pour l'avenir de leurs pays (d'autant plus que leurs intérêts personnels sont préservés)...
 
Désarmés, nous sommes à la merci des envahisseurs qui préparent la plus grande armée d'invasion que l'on ait connue...
 
Qui donc avait compris que la prochaine guerre commencerait, non pas par des préparations d'artillerie, ni par des bombardements, ni par des infiltrations de commandos, mais par un assèchement économique de l'adversaire ? Personne !
 
Nous perdons la guerre économique, sans nous défendre, sans nous plaindre, sans qu'aucune voix ne s'élève... Nos morts se nomment par millions : chômeurs, SDF, quart-monde, "sous le seuil de pauvreté"... Et ensuite, nous périrons sous l'invasion barbare...
 
Nous n'avons pas de "de Gaulle", ni de "Churchill", mais par contre, les "Pétain" se bousculent au portillon...
 
Nous n'avons plus qu'à attendre l'asservissement total...
 
Le ciel de l'aube ne rougeoie pas encore de la fureur des armes...
 
A l'est, rien de nouveau... C'est au sud que cela se passe...