GSM

C'était un samedi de juillet 2009...
 
Samedi je suis allé chez mon copain. Sa machine à pain était en marche... A midi on a mangé de ce pain, il était délicieux...
Après un court calcul, une telle machine peut être amortie rapidement, d'autant qu'il nous faut effectuer 5 km minimum pour aller acheter du pain chaque jour...
J'ai donc cassé ma tirelire et suis aller acquérir une machine à pain que les ouvriers Moulinex licenciés ne fabriquent plus, puisque il est mentionné « Made in China »... Enculés (la direction de Moulinex et leurs actionnaires) !
 
D'autre part, ma femme s'est mise à me saouler ce matin, alors que j'avais la flemme de m'habiller : Et blablabla, et blablabla, blablabla blablablablablabla blablablablablabla blablabla, blablabla blabla blabla blablablablabla  blablabla blablablab lablabla blablabla  blablabla...
 
Du coup, j'éprouvai une envie folle de m'habiller, pour sortir bien entendu et ainsi échapper à l'emprise de ses mots qui, tels des narcotiques, paralysaient mon cerveau...
C'est ainsi que je constatais à mon grand dam, que ses mots, empêchaient même totalement ma pauvre cervelle d'organiser la mise de mes vêtements...
 
Pris de panique devant ce phénomène, je parvins dans un effort surhumain à me concentrer et je trouvai une astuce ultime pour me sortir de ce piège : Je décidais de prendre la parole à mon tour pour empêcher son discours et à la faveur d'une de ses reprises de souffle, je commençai, tel Shéhérazade, à raconter mes mille et une aventures de chantier, dont je ne lui avais jamais fait part auparavant (chacun comprendra pourquoi)...
 
Heureusement pour moi, elle prêta attention car elle était intéressée, ce qui me permis de lui en raconter plusieurs, tandis que je m'habillais tant bien que mal...
 
Hélas elle m'accompagna au supermarché et j'oubliai la farine... (Pourquoi ? Toujours pareil : blablabla blabla blablablabla)...
J'y retourne de ce pas, mais tout seul, parce que sans farine... La machine à pain "marchera moins bien forcément !"... (Bourvil dans Le Corniaud)...
 
Toujours est-il, que cet épisode matutinal m'a donné l'idée de raconter mes diverses aventures dans ma vie professionnelle, (sur chantier, dans les bureaux, dans les transports)... Je n'y avais jamais trop pensé... Mais il est vrai que le sujet est presque inépuisable...