GSM

Mardi 1er novembre 2011... J'emmène ma femme donner ses médicaments à sa mère... Je stationne la voiture sur le bas coté juste en face de chez sa mère... Le mobile sonne... Il est 10 heures. Ma femme écoute la conversation... C'est une infirmière de l'EHPAD en Lozère, dont je reconnais la voix pour l'avoir rencontrée quelques semaines plus tôt...

 

" Il faudrait que vous veniez, votre mère ne va pas fort "... Je lui réponds que depuis un an on me dit cela et que c'est toujours la même chose : J'y vais souvent, c'est loin et cher et fatiguant mais que néanmoins je suis prêt à aller voir ma mère si son état s'aggrave, mais qu'on me tienne au courant ! "...

 

10H20. Le téléphone re-sonne, alors que j'attends ma femme dans la voiture... Ma mère vient de décéder... J'appelle mon frère à Nice et lui dit de prévenir "sa" soeur, qui bien que squattant à quelques kilomètres n'est pas présente à l'hôpital de Saint Chély d'Apcher !

 

Maman a rendu aujourd'hui son dernier souffle sans aucun de ses enfants autour d'elle. Elle est partie rejoindre Papa... Elle s'est débrouillée pour disparaitre le 1er Novembre, le jour de la Toussaint... Moi qui disais que c'est une sainte... Meilleure que toi maman, cela n'existe plus...

 
On peut résumer ainsi, Toussaint 2011 : Décès de Maman... Toto et Nono ont pleuré. Il reste à prévenir Kiki... Qu'est-ce que mes enfants aimaient leur Mamie ! J'ai appelé mon frangin, il se charge de contacter notre saloperie de soeur...
 
Je suis groggy, comme si on m'avait mis KO... Et pourtant hier j'avais sorti mon costume noir, je savais que cela était pour bientôt...
 
Maman, tu ne souffres plus et de ça je suis content. J'avais si mauvaise conscience de ne pouvoir rien faire...
 
Toi et Papa, vous serez à jamais mes idoles, pleins de souvenirs, de regrets, de remords, d'attendrissements, de larmes, de chagrins mais aussi de rires enfantins...
 

JE T'AIME POUR TOUJOURS MA PETITE MAMAN...