21 octobre 2018

Il était une fois, un Prince Charmant (suite 3 et fin)…

GSM

Un jour, alors que les effluves fétides du taudis princier se faisaient sentir à tous vents, masquant la fragrance des fleurs de lys, des roses et du jasmin, l’ainé des princes héritiers et donc successeur tout désigné de la couronne, arriva de la lointaine province où il était allé chercher l’aventure et le savoir…
Quand il eut garé son destrier blanc en métal, devant la misérable demeure de ses parents, il tira la chevillette de l’huis et la bobinette chut…
 
Pris de vertiges par la pestilence des lieux, il mit un moment à reprendre ses sens…
Après que le Prince son père, lui eut présenté des sels, il revint à lui et se dirigea séance tenante vers la cuisine princière…
 
« Alors mère, Que vois-je céans ? », s’exclama t-il d’un ton qui ne souffrait la répartie.
Alors que sa mère, la bergère, interloquée, restait sans voix, son père, le Prince anciennement Charmant, qui l’avait suivi, répondit : « Mon fils, ta mère, a fait des efforts, diantre ! Fusses-tu arrivé en ce lieu, deux jours auparavant, que tu n’eusses point pénétré en cuisine princière, tant le fatras était infranchissable, même pour l’âme bien née que tu portes en ton sein ! ».
 
Le sang noble du jeune fils de Prince ne fit qu’un tour : « Père, je sais ce que je dis ! ».
Il poursuivi à l’adresse de sa mère : «  Quand à vous, mère, que le grand cric me croque, si je ne vais sur l’heure, dénoncer ce péril aux services Royaux de la DASS ! Dussé-je vous faire enlever la garde de mes frères, je ne leur permettrais point de vivre au risque de leur vie dans ces conditions de manants, de gueux, de misérables et au demeurant dangereuses pour leur santé ! »
 
Las ! Le vaillant héritier de la couronne reparti vers ses aventures sur son destrier blanc et la cuisine princière recouvra toute son insalubrité coutumière…
 
Le prince anciennement Charmant poursuivi en silence, sa vie de merde, avec sa bergère crottée et ses deux plus jeunes princes héritiers…
 
Moralité : Il ne faut pas croire les légendes : Les contes ne finissent pas toujours bien.

Posté par zalandeau à 09:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :