GSM

Le Chastel de Mont Lehericus fust visité en l’an de grasce 1322 par le Roy Philippe VI de Valois. Il y donna force banquets pour de magnificentes réceptions où l’on vit preux chevaliers, notables respectés et gentes dames et aussi parfois d’accortes jouvencelles promises à la luxure. Ces festes n’étoient pas du goust de la hiérarchie ecclésiastique.
 
Le Roy s’en retourna donc dans sa capitale, où il put à loisir festoyer à l’ombre d’un clergé plus complaisant par diplomatie.
 
Las, l’année 1348 vit s’abattre  sur le chastel et la ville un fléau séculaire et dévastateur.
 
La peste noire emportoit ainsi le tiers de la population. Les murailles du chastel, ne furent d’aucun secours à leurs occupants.
 
En 1350, Philippe de Saint Yon, nouveau garde du chastel, accueilli le Roy Jean II le Bon (surnommé Jean-Bon par la populace). Le Roy, fort amateur de bonne chère, y organisa des banquets somptueux. Volailles, gibiers, et mets succulents fesoient alors partie du quotidien.
 
Cette consommation continuelle, fist prospérer les commerçants et villageois du bourg proche.
 
En 1356, Jacques d’hangest presta serment à la chambre des comptes, comme nouveau Capitaine et Garde de Mont Lehericus. L’histoire de Mont Lehericus alloit ainsi prendre un tournant décisif…