27 juin 2018

EOS - FAB & EXE Fx Plafonds - réf Z/DR/ D 1772

GSM

DE : Z

 
 

À : RENARD/AUGAGNEUR; POIRIER/LEFORTFRANCHETEAU
Cc : POYART/BOUYGUESImmo; TEYSSIER/BOUYGUESIMMO; MAILLARD/JACOBS; JOSSET/JACOBS
Envoyé le : Vendredi, 21 Décembre 2007, 17h36mn 32s
Objet : EOS - FAB & EXE Fx Plafonds - réf DR/Z/ D 1772 
 
Nous avons étudié avec attention votre calendrier d’exécution remis lors de notre réunion du 18 courant. Il ne peut nous convenir pour les mêmes raisons déjà exprimées dans notre mail DR/D 447 du 20 février 07, objet de certaines attentes non transmises à ce jour. 
 
En effet, comme nous vous l’avons fait remarquer, il est élaboré à partir de successions de tâches séquentielles, marquant l’absence de continuité de montage pour chacune d’elles. Le début de pose des bacs de chaque bâtiment est beaucoup trop retardé par rapport aux possibilités offertes et à venir. Il ne peut répondre à l’objectif contractuel fixé
 
Or, il ne faut pas oublier que vos travaux représentent 3,5% de la masse et que la fourniture prédomine. L'ordonnancement de fabrication est donc crucial. « La fabrication et les livraisons sont cadencées sur le calendrier de l' O.P.C., depuis l’origine, pour correspondre aux effectifs appropriés. », selon vos propres termes entérinés par le maître de l'ouvrage. 
 
En conséquence, il vous faut impérativement organiser des équipes spécialisées pour chaque nature d’éléments d’ouvrages, pour qu’elles se succèdent en augmentant (ou conservant) les écarts, sans jamais se croiser. Enfin, le tuilage approprié permet en partie l’optimisation de la durée globale. « C’est ainsi que notre calendrier est élaboré. Par mesure sécuritaire, nous avons aussi préservé certaines latitudes marginales autorisant quelques légers débordements ou contractions de la durée globale et dans certain cas les deux possibilités. », toujours selon vos propos formalisés. 
 
Concernant les pénalités pour absence, nous admettons que parfois votre présence n’était pas indispensable. Le montant est donc à reconsidérer.
 
Néanmoins, nous attendons votre argumentaire justifiant d'une part, le retard de fabrication et de report d’intervention sur le bâtiment C  et d'autre part l’absence d’information que votre groupement fait subir au chantier depuis la semaine 48.
 
Nous vous joignons le planning contractuel recalé, faisant apparaitre vos retards et la nouvelle cinématique d'exécution de vos tâches qu'il vous appartiendra de respecter.
 
Cordialement,

 

Z
 
NDLA : Le monde du bâtiment est un bordel sans nom ! Une seule entreprise sortant du planning et c'est tout le projet qui dérape ! Sur pratiquement tous les chantiers, j'ai pu constater qu'une entreprise sur quatorze en moyenne était en état de défaillance sévère (cessation de paiement, redressement judiciaire, dépot de bilan). Autant dire que chaque chantier avait au moins une entreprise défaillante. Cela aurait pu être évité, si au moment du dépouillement des offres, les promoteurs avaient pris soins de prendre des renseignements financiers auprès des greffes des tribunaux de commerce. Pour une économie d'une vingtaine d'euros par renseignement non demandé, cela coûtait des sommes astronomiques de surcoût des projets, à des clients finalement tout aussi bordéliques que les entreprises...

Posté par zalandeau à 08:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :