12 juin 2018

Il est difficile de communiquer

GSM

Il est difficile de communiquer, d'échanger, comme je l'ai exprimé déjà sur le blog.
 
Alors que dire de plus sur ce sujet ?
 
Il y a une tendance de la société de plus en plus marquée à prendre les choses dites au premier degré. Plus personne ne connait le second degré.
Ceci va bien entendu de pair avec le politiquement correct et la pensée unique.
 
En effet, par soucis de se fondre dans l'uniformité, chacun recherche l'attitude, la réponse ou la non-réponse qui va dans le sens communément admis. Quitte à penser différemment ! Mais il faut adopter la posture officielle qui fera passer inaperçu.
 
Dans ce cas réagir sur un propos au deuxième degré, est bien sûr, à l'opposé de ceux qui réagissent au premier degré. Et donc celui qui réagit au 2ème degré, se fera remarquer. Ce qu'il ne veut pas.
 
Donc, la pensée unique interdit ipso facto, l'expression au second degré...
 
On le voit chez nos comiques, dont les blagues, sont uniquement dirigées contre eux-mêmes, ou bien « caca-pipi ». Il n’y a plus une seule blague qui pourrait prêter à équivoque...
 
Enrichissement à l'envers de notre culture (donc appauvrissement), ce phénomène démontre bien l'auto dictature que la société s'impose à elle-même...
 
Je crois que cet appauvrissement de l’attitude de la société, est concomitant à l’augmentation d’une population de gens à vocabulaire réduit (50 mots), que la non expression rend violente.
 
En résumé, la peur de l’autre et le refus d’expression, vont accroître une fracture sociale déjà réelle.
 
Il ne faut pas se retrancher derrière l’état. Ce n’est pas l’état seul qui réduira cette fracture.
 
Il nous faut dialoguer…
 
Mais c’est dur, pour des gens qui ont peur…
 

Posté par zalandeau à 08:49 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :