24 mai 2018

Le Satyre du Sofitel...

GSM

En plein bonheur Dimanche 15 mai 2011, alors que nous revenions de notre lune de miel d'une journée, j'allumai la radio...
 
Combien fus-je surpris par cette information incroyable concernant le DSK ?...
 
Puis j'ai fugacement envisagé la possibilité d’un piège pour éliminer le futur candidat à l'élection présidentielle. Ensuite, j'ai pensé à une petite opportuniste capable de s'enrichir dans un chantage au viol...
Je me disais que sa réputation de charmeur était en contradiction avec une attitude de prédateur criminel, puisque si les femmes lui tombent dans les bras, pourquoi les attraper de force...
Puis enfin, j'ai commencé à mettre en doute cette réputation d'homme charmeur qui était diffusée sur le personnage. D'ailleurs ne ressemblait-il pas plutôt à un gros babouin qu'à Alain Delon ?...
 
Et les éléments que nous apprenions depuis, m'ont amené vers la possibilité que le président du FMI soit un obsédé sexuel compulsif dont on ne connaissait pas encore la face cachée de prédateur...
 
J'ai été très étonné des propos des médias, daubant sur la honte des Français, sur le scepticisme des Français, sur l'indéracinable thème du complot parmi les socialistes, sur le dégoût renforcé des Français à l’égard des politiciens...
 
Oui, très étonné, parce que personnellement, je n'ai rien ressenti de tout cela.
Ce n'est pas parce qu'un personnage est violeur, que tous les Français le sont, ce n'est pas parce qu'on accuse un homme qu'il est coupable, ce n'est pas parce qu'il y a une brebis galeuse que le PS doit se saborder. Nous verrons bien et cela ne change pas mes sentiments politiques, citoyens ni patriotes...
 
Ce qui change, c'est que les socialos, après avoir assuré DSK de leur soutien, se rendent compte qu'ils auraient mieux fait de tourner sept fois leurs langues dans leurs bouches avant de parler (comme d'hab), que la disparition de leur leader charismatique virtuel est une chance étant donné son penchant pervers (il valait mieux que cela se passe maintenant plutôt que pendant la période électorale où pendant le mandat après qu'il soit élu président-violeur de gauche, ce qui aurait fait mauvais genre), que la diminution des candidats possibles dans la primaire des socialos va changer la donne, que les candidatures à droite et au centre vont foisonner et fragiliser la droite ce qui compensera l'émiettement de la gauche.
 
Personnellement, comme beaucoup de gens, écœurés par la perspective de n'avoir comme alternative à Sarko-le-fou qu'un ancien directeur du FMI ardent défenseur du libéralisme et de la mondialisation, je suis énormément heureux de pouvoir enfin avoir un choix autre que le DSK... OUF, Bon débarras ! Juste ou injuste, peu importe, c'est un signe du destin !...
 
Alors ? Qui dit que les Français sont malheureux ? Moi je suis heureux ! On va peut-être avoir enfin un président NORMAL !! J'ai dit peut-être !... 
 

Alors, heureux ????

 

NDLA : Nous ne connaissions pas encore la possible candidature de Flamby, ni encore moins son slogan de "Président normal"... Comme quoi... Il a du me lire, ce n'est pas possible autrement ! :) :)

Mais s'il a copié l'expression... Il n'a pas été le président normal que nous attendions, loin s'en faut !

Posté par zalandeau à 08:47 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,