27 avril 2018

Mémoires et radotages (171) – 80 kilomètres par heure (Suite et fin)

GSM

Écrit le 23 avril 2018
 
J’ai évoqué précédemment l’influence d’une vitesse limite appropriée sur le périphérique et les autoroutes et routes autour de Paris… Ce qui est transposable dans d’autres villes… Pas forcément avec les mêmes valeurs de vitesses…
 
Je m’emploierai maintenant à évoquer le cas des routes secondaires, nationales, départementales, etc…
 
IL N’Y A PAS DE VITESSE LIMITE UNIQUE IDEALE POUR TOUTES LES VOIES ENUMEREES CI-DESSUS !
 
C’est une hérésie de penser qu’une vitesse à 80 soit la panacée pour toutes les routes… Pour certaines, cela créera des problèmes bien plus importants de trafic et d’accident, parce que l’on ne pourra jamais mettre un radar tous les 500 mètres, parce que le différentiel de vitesse entre les gens normaux et les dingues sera plus important, parce que les véhicules-escargots seront plus difficiles à dépasser et cætera…
 
Je crois que la bonne mesure ne peut se donner que route par route, sachant que le but est un trafic acceptable, une baisse d’accidents et des automobilistes sereins… Ou bien mettre des transports en communs partout et interdire les véhicules individuels !
 
Actuellement, il y a des quantités de points où la sécurité routière est aléatoire, par une signalisation complètement inappropriée (des virages serrés, des hauts de cotes, parfois les deux en même temps, des chaussées dégradées, sans visibilité)… où non seulement la vitesse raisonnable n’est pas indiquée, mais les travaux ne sont pas effectués…
Pourquoi beaucoup de virages dangereux ne comportent-ils pas la mention 50, ou 30, mais seulement un zébra blanc et bleu ? Pourquoi les nids de poules ne sont-t-ils ni réparés ni signalés ?
On me rétorquera que c’est faute de moyens !
 
Mais on est prêt à financer 400.000 panneaux « 80 » !!! Les routes ne sont pas toutes les mêmes… Bien sûr que certains tronçons mériteraient d’être empruntés à 80 ou même moins, mais pas tous !
 
Et surtout comme je l’ai évoqué plus haut, le risque de créer un débit à deux vitesses : les « 80 » et les « 140, les fadas », sera une source de mortalité augmentée, si une répression n’est pas omniprésente… Ce que je ne souhaite pas, parce qu’en fait, s’il est possible financièrement de réprimer davantage, on sait très bien que les petits dépassements, toujours involontaires, seront plus nombreux et donc sanctionnés, ce qui contribuera une nouvelle fois à taper sur le portefeuille des « petits », à les brimer davantage et à remplir les caisses de l’état…
 
Alors, les Macronneries c’est n’importe quoi !
 

Posté par zalandeau à 09:39 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,