GSM

Écrit le 18 avril 2018
 
Dimanche 15 avril sur BFMTV, le Macron a donné une interview au couple de journalistes Bourdin et Plenel… A quoi a servi cette mascarade ?
 
J’ai eu l’impression de regarder un de ces matchs de catch entre Chéri Bibi et Roger Delaporte dans les années 65… J’ai aussi eu l’impression de trois candidats aux érections pestilencielles qui s’affronteraient sans animateur… Enfin, bref, une foire d’empoigne ou l’on essaie par tous les moyens de faire toucher les épaules de l’adversaire au sol, mais sans y parvenir… Une cacophonie… pas possible !
 
Enfin quand je dis regarder… Je n’ai pas vu le début… Je revenais de ramener mon fils aîné chez lui, parce qu’il n’y avait pas de correspondance, parce que la SNCF était en grève… Parce qu’ils font grève, encore grève et toujours grève… Donc, mon fils a payé un billet de train pour que dalle ! Et moi j’en ai eu pour une pincée de pognon à me taper l’aller et le retour en bagnole…
 
Mais je suis si content d’avoir vu mes trois fils réunis pendant une journée et demie ! Ils étaient si heureux et moi, pareillement !
Et c’est cela l’essentiel… L’amour de mes enfants…
 
Et non ces trois cons qui essayaient de se déstabiliser les uns, les autres… Il faut reconnaître que le Macron a le don d’avoir réponse à tout. Je n’ai pas dit qu’il avait raison dans ses propos, car très souvent, il a tort, mais il sait rebondir et avoir la répartie nécessaire permettant de faire croire aux idiots qu’il a raison… De fait, il n’accepte la contradiction que s’il croit avoir gagné la joute verbale… Il s’y emploie et fort bien… Mensonges, hypocrisie, fausse innocence, cynisme, ironie moqueuse sont les caches sexes de sa politique néolibérale exacerbée… Il sait diviser pour régner… Comme Sarko le faisait et certainement même, encore mieux que Sarko…
 
Les vrais sujets n’ont pas été abordés, alors je n’ai vraiment pas envie de revoir le débat sur internet. C’était de la merde ! Quoique, comme match de catch, c’était pas mal…